Il donne 18 coups de couteau, il va en HP : 6 mois plus tard, il est libre !

Cela se passe à Paris, donc pas dans la capitale d’une république bananière, et pourtant c’est à ne pas y croire !

Le 7 décembre 2017, Mohamed, 27 ans, marche tranquillement dans une rue du 2e arrondissement pour rejoindre sa petite amie.

Il est 17 h quand, à l’angle des rues Réaumur et Palestro, un individu se jette sur lui et le poignarde : 18 coups de couteau sur tout le corps.

Secouru par des personnes présentes près du supermarché tout proche, Mohamed est évacué en toute urgence vers l’hôpital le plus proche où il subira trois lourdes opérations chirurgicales et 85 jours d’hospitalisation.

Interpellé très vite après l’attaque, l’agresseur tient des propos incohérents lors de son interrogatoire et les expertises psychiatriques révèleront que cet individu est extrêmement dangereux, au sens psychiatrique du terme.

Mais, toujours selon les experts, il est curable et réadaptable, donc accessible à une sanction pénale.

Au moment des faits il aurait été atteint d’un trouble psychiatrique ou neuropsychiatrique qui aurait altéré gravement, sans l’abolir, son discernement et entravé le contrôle de ses actes.

Comme je l’ai écrit plus haut, « vous n’allez pas le croire » : cet individu est ressorti entièrement libre de l’hôpital psychiatrique, au mois de juin 2018, sans que personne n’en soit informé, même pas le juge d’instruction en charge de cette affaire.

« C’est incompréhensible mais vrai, explique Mohamed, ce n’est pas l’idée que je me faisais de la justice française. Cet homme a tout de même tenté de me tuer et le voilà libre de recommencer sans avoir jamais fait un jour de prison ! »

Mohamed a écrit au ministre de la Justice pour l’alerter sur les risques que représente cette mise en liberté. Il a le sentiment de ne plus être en sécurité car ce « fou » risque de frapper encore.

Nicole Belloubet, le ministre, a répondu à Mohamed, le renvoyant vers la cour d’appel de Paris : « Il n’appartient pas au ministre de la Justice de donner quelque instruction que ce soit au Parquet dans le cadre de dossiers individuels ni d’interférer dans les procédures judiciaires, en raison des principes constitutionnels de séparation des pouvoirs et d’indépendance de l’autorité judiciaire »… fermez le ban !

En trois phrases, le ministre s’en lave les mains ; si ce « fou » tue un prochain jour, au hasard, dans la rue, un passant quelconque, elle s’en fout totalement, ce n’est pas son problème !

Est-ce que les médecins de l’hôpital psychiatrique, responsables de la remise en liberté de cet individu sans même avoir prévenu les magistrats, seront considérés comme complices de son prochain « acte de folie » ?

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Où, beaucoup plus simplement, en état d’être internés eux-mêmes et pour longtemps ? ! ? ! ? !

  2. Si au moins l’assassin s’en était pris à Belloubet, il nous aurait débarrassé d’une horreur. Quelle laideur cette femme (?), c’est une laideur intérieure, profonde, totale, que l’on ressent en regardant son visage déformé. Je suis contre la burqua, mais pour Belloubet la burqua devrait être obligatoire !!

  3. Les Barreaux de Prison séparent la France en deux ! Les Bons et les Mauvais…
    On finit par se demander si ce ne devrait pas être l’inverse ! Par les faits….
    Juges, Psys, Ministres en taule, et libérés, non jugés, amnistiés, fous, en liberté…
    Les Patriotes les remplacent ! Heureusement !

  4. Il se monte des starts up qui font fortune très vite .Si j’avais de l’argent ,j’investirais immédiatement dans l’industrie des gilets pare-balles .D’ici peu ,tout individu sortant sans avoir revêtu son gilet pare- balles , dûment muni de sa minerve anti égorgement sera présenté à un psy assermenté.
    Il y aura un ministre du gilet anti -balles ,des défilés de mode de gilets pare-balles
    le bal des debs en gilet-pare-balles parsemés de pépites d’or ,ou de diamants .
    C’est l’avenir ça .

  5. Une séparation des pouvoirs suppose pour chacun d’eux une légitimité. Aux Etats-unis, mais aussi en Suisse, juges et chefs de la Police sont localement élus par le Peuple. Rien de tel chez nous, ce qui permet une justice corporatiste, formé dans une Ecole de la Magistrature progressiste (devant laquelle ont manifesté RL, et plusieurs mouvements patriotes). Encore un domaine où l’Etat ,défaillant, est devenu illégitime.

  6. « … donc pas dans la capitale d’une république bananière ,… » Mais que OUI la France est bien une république bananière (propagande, censure, chasse aux déviants, …), il faut être vraiment innocent pour ne pas le réaliser !

  7. rue de Palestro…
    c’est un hameau d’algérie où des jeunes appelés du contingent trop confiants se sont fait égorgés, étripés, émasculés…
    c’est pas de sa faute, c’est le couteau qui est devenu fou!

  8. « Cela se passe à Paris, donc pas dans la capitale d’une république bananière (…) » Mai si, justement !

  9. Avec un peu de chance l’assassin potentiel sortait de l’hôpital psychiatrique avant que sa victime ne sorte de l’hôpital! On a beau dire, c’est beau la justice.

    • une rondelle de saucisson sur le loquet d’une mosquée vraie….un Français agressé au couteau ’18 coups de couteau et hospitalisation)… Galéjade?la pensée de certains manque de discernement

    • tout à fait d’accord avec vous, en France si vous n’êtes pas d’accord avec ce gouvernement actuel, vous critiquez les envahisseurs vous êtes passible d’internement

  10. Ce n’est pas le Juge d’instruction qui décide de la remise en liberté d’un individu mais un juge d’application des peines. La vraie question à se poser : qu’est ce qui est à l’origine de « ce coup de folie » de cet individu ? Cela soulève un autre questionnement sous jacent : Quel est le degré de dangerosité de cet individu ? Peut-il être à nouveau sujet à un autre coup de folie similaire ? Cela doit angoissant au possible pour la victime, Espérons que les psy ne se sont pas trompés.

    • Le temps qu’on se pose toutes ces questions et qu’on fasse joujou à c’est pas moi c’est lui ,le cinglé a zigouillé trois personnes .
      Ce n’est pas vraiment grave ,il suffit de ne pas être une de celles-là ou qu’un membre cher de sa famille ne soit pas non plus dans ces trois-là.

  11. Non seulement elle est très laide mais elle est très con comme toutes les femmes dont s’entoure le freluquet de l’Elysée

  12. A mon avis il serait urgent de virer ce vieux déchet de la photo …cette femme est a vomir comme la tob . Il ne faut plus de gonzesse dans ce genre de ministere .On voit ce que la suedes est devenue entre les mains des broutes minous qui mouillent la petite culotte quand il faut juger un bamboula TTBM

Les commentaires sont fermés.