Il est donc autorisé de dessiner Anne Hidalgo léchant… de la babouche !

C’était en juillet 2014, Anne Hidalgo célébrait le ramadan à l’Hôtel de Ville de Paris, faisant – comme son prédécesseur – litière de la laïcité, méprisant la France, ses lois et les électeurs qui leur sont attachés, comme il est d’usage aujourd’hui chez nombre d’élus dès le lendemain de leur élection.


Dans un pays comme la France, qui fut réputé civilisé et qui prétend à ce titre respecter la liberté d’expression, notamment de ses auteurs et artistes, je n’ai jamais douté de mon droit à en faire usage. C’est ainsi que j’ai dessiné nombre de nos élus lèche-babouches à l’œuvre.

La plupart ont préféré faire la sourde oreille que de se ridiculiser, se comporter comme des autocrates à la susceptibilité à fleur de peau, prêts à s’insurger pour un mot de travers ou un dessin qui ne les caresse pas dans le sens du poil.

Anne Hidalgo a beaucoup de prétentions en matière de tolérance et de culture, mais dans les faits, elle ne résiste pas à donner le coup de pied de l’âne quand un artiste lui hérisse le poil. Et plutôt trois fois qu’une. Pour un même dessin, l’Anne de l’Hôtel de Ville a porté plainte trois fois. D’après ce que m’a laissé entendre la juge, je pouvais craindre qu’à chaque parution du dessin corresponde une nouvelle plainte. Sans doute était-ce une tentative de dissuasion… car en fait les trois plaintes furent contractées en une seule.

Ce fut le début d’un parcours de six ans. Signe que l’Anne de l’Hôtel de Ville avait un peu cuvé son vin mauvais et que les avis de quelques conseillers avaient porté leurs fruits : un tel procès fait à une caricaturiste par la maire de Paris, célèbre dans le monde entier pour avoir marché en tête du grand défilé « Je suis Charlie », amie ostentatoire des caricaturistes… ça fait plutôt désordre et peut lui infliger un discrédit susceptible de lui porter ombrage électoral !

Ce qui n’empêcha pas, en coulisses, que je sois convoquée et de subir des interrogatoires à la brigade de « la délinquance à la personne ». Terminologie inappropriée, criminalisante, quand il s’agit d’auditionner des journalistes et autres prestataires de l’écrit ou du dessin critique ayant eu le tort de déplaire à des politiciens dépositaires transitoires d’un pouvoir. Une police politique, aux ordres, qui ne dit pas son nom.

J’eus l’occasion de lire – non sans rire ! – sur un rapport d’audition, que j’étais « défavorablement connue des services de police », sans autre précision. Mais je me doute que c’est au regard de mes protestations sur le motif abusif de mes convocations.

Je n’ai jamais douté un instant de mon bon droit, de ma liberté d’artiste et durant ces six années, ces procès injustes ont exercé sur moi des contraintes mais ne m’ont jamais empêchée de dormir sur mes deux oreilles.

Dommage que, le 12 décembre 2019,  les grèves m’aient empêchée de venir à la 17e chambre correctionnelle où cette affaire grotesque devait être jugée. J’aurais aimé que le procès se tienne en présence de la presse et que publicité lui soit largement donnée…

D’autant que le tribunal – qui ne nous tenait pourtant pas en sympathie – s’est prononcé en défaveur de l’Anne. Gageons qu’elle en eut secrètement le poil dressé (déjà que naturellement dru).

Espérons que ce jugement l’incitera à une meilleure maîtrise de ses pulsions et contradictions. En politique, le ridicule tue (c’est pas son ami Hollande qui dira le contraire) et elle est passée juste à côté !

Bien rieusement.

Ri7

Je me suis à plusieurs reprises exprimée sur ce procès croquignolesque.

https://ripostelaique.com/jai-dessine-plein-de-leche-babouches-seule-hidalgo-a-depose-plainte.html

https://ripostelaique.com/madame-hidalgo-merci-dajouter-a-mon-dessin-pirate-la-babouche-que-vous-lechez.html

https://ripostelaique.com/hidalgo-ose-defendre-la-liberte-des-caricaturistes-malgre-sa-plainte-contre-moi.html

https://www.bvoltaire.fr/anne-hidalgo-veut-minterdire-de-la-caricaturer/

image_pdfimage_print

29 Commentaires

  1. Continuez a dessiner ce que bon vous semble, et tant mieux si ca herrisse quelques collabos.

  2. Superbe !
    Bravo à vous chère Ri7 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Hidalgo a porté plainte trois fois parce qu’il y a eu trois dessins légèrement différents non ? Elle a bien suivi l’affaire !!!!!!!! lol

  4. Vite RI7 d’autres dessins et bravo et tant mieux. A Hidalgo a démontré là sa capacité à aller au delà du ridicule absolu.

  5. il y a encore quelques juges qui appliquent la loi et non leur idéologie
    c’est un peu rassurant

  6. J’avoue ne pas comprendre le problème de cette femme. Elle est ouvertement islamophile, elle s’en fait même une gloire. Dans ce cas, pourquoi s’offusquer d’un dessin (pas bien méchant) la montrant honorant ses amours? Elle adore les musulmans, mais il ne faut pas le dire?
    Je passe bien entendu sur la farce du « je suis charlot » qui m’a hérissé le poil à l’époque.
    En tous cas, félicitations à vous pour vos dessins et pour ce jugement!!!

  7. «  »C’était en juillet 2014, Anne Hidalgo célébrait le ramadan à l’Hôtel de Ville de Paris, «  »………tout en interdisant les crèches dans les mairies ! ! !
    ÇÀ, C’EST DU VRAI LÈCHE BABOUCHES !

  8. Ri7, les chanteurs de rap sont libres de se torcher avec le drapeau français et d’insulter la France entière,avec le passe-droit  » d’état d’artiste », sans être poursuivis par la justice .Vous aussi êtes une artiste et je trouve leurs délits 1000 fois plus grave que vos gentilles caricatures. J’espère qu’à présent vous n’allez plus vous priver, puisque vous en avez le droit, de continuer à diffuser vos caricatures que j’apprécie beaucoup..Hidalgo mérite bien la caricature qu’elle vous inspire.

  9. l’image d’accroche de l’article est parfaite….c’est exactement ce qu’est devenu Paris sous le regne de cette sorciere….les rues sont immondes de crasse, des rats partout des 18 heures, des monceaux de poubelles dans tous les coins, des flaques d’urines et des dejections humaines dans les coins de rues ou les portes cocheres, des africains en errances, des jeunes arabes en chasse aux blancs, des roms, etc etc….et manifestement ces abrutis de bobos parisiens aiment ça….qu’ils crevent dans leur ville pourrie….quand cette ville s’appelait Lutece elle etait plus propre !!!!

  10. La photo illustrant votre article est merveilleuse, on peut- y voir le reflet de cette belle ville qu’est devenue Paris ou se côtoient des ordures et des déchets.

  11. Wouah wouahouuuu… Alzeimer a frappé à votre porte !
    Mais c’est comme pour les pauvres d’esprit, les plus gravement atteints sont ceux qui l’ignorent.
    Le 12 décembre 2019, ceux qui ont de la mémoire se rappellent qu’il n’y avait plus aucun transports ! Et si vous lisiez les articles de Ri7 avant d’épancher votre bile, vous constateriez qu’elle n’habite pas la porte à côté du tribunal.
    Soignez-vous bien et soyez humble : mieux vaut la fermer que l’ouvrir à tort et à travers.

  12. Cette tordue dont le cerveau est un marécage nauséabond sera un jour la victime d’un de ses protégés colorés. Elle est idiote au point de croire qu’ils lui sont reconnaissants mais en réalité ils l’a méprisent, la considèrent comme une faible et n’en voudraient pas comme Chef. A elle seule elle incarne tout ce que la France peut engendrer de plus pourri et tordu. Errare Humanum Est !

    • Elle n’est pas française. Ses parents ont tout vendu pour prendre leur retraite en Andalousie. Elle en fera de même.
      Notre pauvre France est salie par ces branquignols.

  13. Champagne, Ri7.
    Nous sommes ravis pour vous et par ricochet, pour nous.
    Ces victoires contre des islamogauchos sont gagnées de haute lutte, coûtent de l’argent alors que d’autres peuvent insulter les Français blancs et appeler à leur meurtre sans être inquiétés.
    Je ne sais pas si vous vous risquerez à nouveau à ces caricatures provocantes qui nous font un bien fou, mais je vous dis : chapeau !

  14. Je ne comprends pas la logique de ce tribunal. Enfin… Bravo Madame et merci de nous faire bien marrer.

  15. Elle lèche les babouches ou bêche de la bouche… la bêcheuse ?
    Scélérate ou c’est les rats ? Même résultat.
    Elle sera encore là aux Jeux Zoolympiques dans sa cage dorée….

    • Et l’addition sera pour les sans dents.
      Encore une qui posséde la double nationalité.

  16. Je la vois au moulin, (bientôt) à la casserole, vu le fan enthousiaste qui la reluque : Pan au pied fourchu ?

  17. La saleté endémique qui apparait sur la photo d’anne la dingo, fière d’elle en plus, n’est que le reflet de de sa personnalité et de sa moralité …

  18. Et maitenant la voila acoquinée avec l’infecte négresse Martiniquaise indépendantiste audrey pulvar première adjointe à la mairie deParis

  19. C’est bien bon pour les bobos parisiens. Ils ont ce qu’ils méritent, tout simplement. Y a rien à redire.

  20. La lécheuse de babouches andalouse ressemble aux détritus qui forment le fond du décor qui a été choisi pour la pose photo.

  21. Il est loin le temps où Georges Brassens chantait Le Gorille…
    Aujourd’hui tout ce qui ne va pas dans le sens de la bobocratie a droit à la censure et aux poursuites judiciaires: Ri7, Zemmour, Les Brigandes…
    La liberté d’expression est la racine de la démocratie, sans elle il n’y a que déclin, misère et guerre.

Les commentaires sont fermés.