1

Il est mort au Mali, juste un entrefilet, il était militaire

fabien-jacqIl est mort au Mali, loin des siens, de sa terre

Juste un entrefilet, il était militaire,

Parti défendre ailleurs une démocratie,

Enfin supposée telle par notre idiocratie.

Mort au nom de valeurs dites républicaines

Ou plus exactement à la sauce africaine,

Pour défendre un pays des factions islamistes,

Tombé au champ d’honneur, pour raisons « humanistes ».

La France est généreuse, la France a si bon cœur

Qu’au nom des droits de l’homme, ce slogan arnaqueur,

Elle envoie au casse-pipe ses soldats, sans moufter,

La république a grand besoin d’être liftée !

C’est qu’il y a du boulot pour paraître honorable

« Pretty woman » n’est qu’une fiction, certes adorable.

Suffisait pas de fermer le bouton du haut

Pour faire croire que la vertu remplace le défaut.

A cette catin, rédemptrice de l’humanité,

Il reste au coin des lèvres, de la servilité.

Ça suce  l’ONU, l’OTAN sans promesse d’épousailles

Et par monts et par vaux nos militaires s’égaillent

Au risque de leur vie, notamment en Afrique

Quand ses ressortissants vivent ici de trafics

Manifestent pour leurs droits en toute impunité (1)

Au nom des droits de l’homme et de l’humanité.

Montreuil est surnommée la « Bamako sur Seine » (2)

Au Mali, nos soldat ne récoltent que haine.

Il est mort pour la France, oseront-ils clamer

Larme à l’œil, l’œil sur le sondage programmé.

Quand d’autres présidents, de défaites en victoires

Avaient su se montrer de façon péremptoire,

Des Hommes d’Etat, des hommes sur lesquels on se calque,

Hollande aura régné au gré des catafalques.

Oreliane

(1) http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/18/qui-sont-les-maliens-de-france_1818961_3224.html

(2) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Montreuil_(Seine-Saint-Denis)