Il était une fois l’école

Publié le 1 octobre 2008 - par
Traduire la page en :

Il était une fois à l’école…..
– des élèves qui rangeaient leurs tables sans même que les professeurs leur demandent de le faire
– des élèves qui n’insultaient pas leurs enseignants parce qu’on leur avait appris à respecter les adultes et les représentants de l’autorité – des élèves qui n’étaient pas grossiers parce qu’ils étaient bien élevés par leurs parents
– des parents qui punissaient leurs enfants lorsqu’ils apprenaient que ces derniers avaient été indisciplinés et doublaient, voire triplaient la punition donnée par l’enseignant
– des parents qui ne venaient pas se plaindre de l’attitude d’un professeur vêtus de leur bel uniforme de gendarme
– des chefs d’établissement qui refusaient de recevoir des parents en uniforme – des gendarmes qui savaient qu’ils ne pouvaient pas se servir de leur uniforme pour impressionner et intimider les représentants de l’Education Nationale
– des gendarmes qui ne se prévalaient pas de leur fonction pour faire eux-mêmes la loi en mettant en garde à vue un professeur qui avait osé mettre une gifle à leur gamin l’ayant traîté de “connard”
– des gendarmes et des policiers qui ne mettaient pas un enseignant dans une cellule toute une nuit tout simplement parce qu’il avait donné une claque à un petit morveux mal élevé, impoli et insolent.

Comme il était rassurant ce temps-là !

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi