Pédagogie : Nous devrons supporter les Belphégor encore un an !

On savait, sous l’ère Sarkozy, que ce gouvernement ne brillait pas toujours pas son courage, et que la vérité d’une journée n’était pas forcément celle du lendemain.
Donc, quand, la semaine dernière, Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il souhaitait une procédure d’urgence, nous ne nous sommes pas emballés. Nous avons bien fait. Voici le calendrier prévu, tel que l’annonce l’AFP ce lundi 10 mai.
– 11 mai: l’Assemblée examine une proposition de résolution, défendue par les députés UMP, qui proclame que le port du voile intégral est « contraire aux valeurs de la République ». La résolution n’étant pas un texte législatif, elle n’a pas à être votée par l’autre assemblée pour être validée. Selon des sources parlementaires, le Sénat ne débattra pas d’une telle résolution.
– 19 mai: présentation du projet de loi en Conseil des ministres après son passage au Conseil d’Etat. Selon des sources UMP, le Premier ministre François Fillon a tranché en faveur d’une procédure normale (deux lectures par chambre) plutôt que celle dite « accélérée » (une seule lecture par assemblée). Un débat somme toute assez secondaire puisque majorité et gouvernement misent désormais sur un vote conforme de l’Assemblée et du Sénat dès la première lecture.
– début juillet: examen et vote à l’Assemblée du projet de loi en session extraordinaire. A priori, le Sénat n’examinera pas le projet de loi avant la trêve estivale.
– 7 septembre: examen probable du texte au Sénat. S’il est voté sans modification par les sénateurs, il sera définitivement adopté et la loi peut être promulguée dans la foulée par le président Nicolas Sarkozy. Cette formule permet d’aller encore plus vite que la « procédure accélérée », qui nécessite après le vote de chaque chambre une réunion de la commission mixte paritaire (CMP, 7 députés et 7 sénateurs) chargée de trouver un compromis. Mais si le texte est retouché par le Sénat, cela entraîne une navette entre Assemblée et Sénat et retarde de quelques semaines le vote de la loi.

– de septembre/octobre 2010 à mars/avril 2011: La loi sera « progressive », a confirmé vendredi François Fillon. Il y aura, à compter de sa promulgation, un « délai de six mois avant que les sanctions ne s’appliquent », pour permettre « toutes les médiations nécessaires » avec les femmes portant le voile intégral. En clair, celles-ci ne seraient pas verbalisées (amende de 150 euros encourue) avant le printemps 2011. En revanche, les sanctions devraient s’appliquer dès promulgation de la loi pour les hommes obligeant leur compagne à se recouvrir du voile intégral. Les peines prévues sont plus lourdes pour les maris, passibles d’un an de prison et de 15.000 euros d’amende.
Vous avez bien lu : on va faire de la pédagogie ! Pour quoi faire ? Pour faire plaisir au PS, qui a peur de la STIG-MA-TI-SA-TION ? Signalons que le-dit PS reçoit le Conseil Français du Culte Musulman, ce matin. On se demande à quel titre on reçoit des religieux qui disent que la burqa n’a rien de religieux !
L’opinion publique est prête, les Français en ont marre de la burqa, et de toutes les revendications musulmanes. Ils n’attendent qu’une chose : qu’un gouvernement couillu dise : Cela suffit ! Partout en Europe, dans la suite de la Belgique, les gouvernements envisagent de prendre des dispositions contre les Belphégor. En Italie, un maire a fait verbaliser une talibane d’une amende de 500 euros. Et nous, en France, on fait de la pédagogie !
Blondel, Gisèle Halimi, Caroline Fourest, Accoyer, Tariq Ramadan, Moussaoui, Raoult, le Mrap, les évêques, les rabins, les pasteurs, la LDH, la Ligue de l’Enseignement, Martine Aubry, les Indigènes de la République, Besancenot, Mamère, et tous ceux qui gémissaient après une loi contre la burqa vont être contents : ils les auront au moins jusqu’en mars-avril, leurs Belphégor !
Bien évidemment, les islamistes vont utiliser ces 6 mois pour inciter un maximum de femmes à porter ces tenues, afin d’obtenir davantage de concessions, avec un rapport de forces meilleur pour eux. Les risques d’incidents avec des Français exaspérés par ces tenues vont se multiplier, et ce sera la faute de la lâcheté de ce gouvernement, et des collabos de gauche qui soutiennent les islamistes et pleurnichent sur la perspective d’une loi.
Les millions de fumeurs à qui on a dit, du jour au lendemain, que leur cigarette dans les bureaux de tabac, cela était terminé, et qu’il leur faudrait fumer dehors – ce qu’ils ont fait sans réchigner – seront ravis d’apprendre que pour 3.000 Belphégor, il faut 6 mois de pédagogie !
Quel gouvernement de pleutres !
Cela va me donner encore plus envie de coller les autocollants de RL, j’en achète 300 !
Jacques Lecerf

image_pdf
0
0