1

Il faut arrêter d’arroser l’Afrique !

Billets500.jpg

La France doit immédiatement cesser d’être la vache à lait de l’Afrique. Nous croulons sous les problèmes. La crise des Gilets jaunes n’est pas le fait du hasard. Elle n’a pas surgi par l’opération du Saint-Esprit et elle menace de se reproduire car rien ne change ! Il y a un quart-monde gaulois chez nous. Le nombre des personnes sans domicile fixe augmente tous les ans. Ils étaient 300 000 en 2020. Tous les pays d’Afrique ont aujourd’hui 60 ans. Ce sont de grands enfants qui en bonne logique doivent être désormais en mesure et surtout, en capacité de s’assumer tous seuls. Or, nous leur consacrons des sommes plus que folles, aberrantes même, intolérables. Jetons un œil justement sur ces sommes.

La loi du 4 août 2021 de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales « prévoit d’augmenter l’aide publique au développement à 0,55 % du revenu national brut d’ici 2022 (contre 0,37 % en 2017). Elle définit des priorités géographiques et sectorielles et renforce les partenariats avec 18 pays africains et Haïti… En 2025, la France « s’efforcera d’atteindre » 0,7 % de son revenu national brut à l’ADP ». Bah voyons : le contraire exactement de ce qu’il faudrait faire. Avec l’argent des Français et non le leur, cela ne demande pas d’effort à la clique de Macron de se montrer généreuse et qui plus est, avec des gens qui ne sont même pas français ! « L’ADP sera concentrée, avec une logique de dons plutôt que de prêts ». Ce qui signifie clairement de l’argent balancé par les fenêtres. En 2020, la France a alloué à l’APD 12,4 milliards d’euros. Si encore ces sommes exorbitantes servaient nos intérêts. Mais c’est loin d’être le cas : depuis 2008, les exportations françaises n’ont pas progressé en Afrique. Pire, la part de l’Afrique dans les exportations françaises a diminué de moitié en 20 ans passant de 11 % en 2000 à 5 % du total en 2017. Premier exportateur européen en Afrique jusqu’en 2016, la France a alors été dépassée par… l’Allemagne. Et ces sommes, sont-elles destinées totalement aux populations les plus pauvres ? Apparemment non, car ce n’est pas le fait du hasard si, sur amendements des parlementaires, un mécanisme permettant de restituer aux populations les biens mal acquis par certains dirigeants africains, a été créé !

Mais d’autres questions viennent s’ajouter à cette aberration qu’est l’APD. Combien d’Africains la France accueille-t-elle en son sein chaque année et qui lui coûtent une fortune ? N’est-ce pas là déjà, non pas de l’Aide Publique au développement mais plutôt de l’Aide Privée au développement ? Car qui finance, si ce ne sont les Français eux-mêmes ? Et l’Aide médicale d’État ? Vous savez, cette aide sociale destinée à prendre en charge les dépenses médicales des étrangers (la majorité sont des Africains) en situation irrégulière sur le territoire français (si si, vous avez bien lu, en situation irrégulière), étrangers dont le nombre augmente chaque année bref, combien coûte-t-elle ? 1 milliard d’euros cette année alors que certains Français réduisent leurs dépenses pour se soigner, vous savez ces Français que François Hollande avait aimablement qualifié de « sans-dents ». Et le scandale des retraites françaises versées à des morts au Maghreb, les familles ne déclarant jamais le décès afin de continuer à les percevoir, ce n’est pas dégueulasse peut-être vis à vis des Français qui bossent et qui… financent ? Ce trafic dure depuis des années et coûte tous les ans des centaines de millions d’euros à notre système de protection sociale. Et je pourrais encore ajouter le scandale des cartes Vitale : vous vous souvenez, il y a 67 millions de Français… et 84 millions de cartes Vitale !!!

Et enfin, combien coûtent à la France les opérations militaires en Afrique ? Elles sont passées de 521 millions d’euros en 2014 à 690 millions en 2017 soit un total cumulé approchant les 2,4 milliards d’euros. Rien qu’en 2019, le budget des opérations extérieures (OPEX) à savoir toutes les interventions militaires de la France à l’étranger incluant Barkhane, atteignait 1,4 milliards d’euros. Mis à part la petite Estonie, quels pays d’Europe soutiennent en soldats la France ? En tous cas, certainement pas l’Allemagne, « pas bête la guêpe » ! Et en plus et par-dessus le marché pour s’entendre gueuler de la part des Africains : « Dehors les Français ! » Et tout cela, soi-disant pour combattre le terrorisme islamique. Il est vrai qu’en France, les citoyens vivent dans une atmosphère de paix, d’amour et de très grande harmonie, c’est le jardin d’Éden ! Pas d’attentats terroristes, pas de femmes violées…

Bon sang ! Il n’y a que les Français pour se complaire dans la merde de la sorte ! Et puis, c’est quand même incroyable comme ce pays a toujours voulu péter plus haut que son cul en déployant ses soldats. Les profiteurs eux, ils auraient bien tort de ne pas… en profiter. La vache perd son lait, et intentionnellement en plus, il faudrait être fou pour ne pas le boire !!! C’est aux coupables qu’il faut s’en prendre, à leur imbécillité crasse, à ces faux Français qui ne sont que des voleurs, les voleurs de la sueur des autres Français qui, eux, travaillent. C’est malheureux à dire, mais on ne pourra éviter d’entreprendre une nouvelle épuration et sûr, il faudra lutter contre les dérives qui ne manqueront pas de surgir tant la majorité des Français en a marre d’être abusée depuis des années et des années. Alors, pour que la France retrouve sa normalité, qu’elle redevienne saine, libérée de la vase qui l’entache, il n’y a en toute bonne logique qu’une seule issue : soutenir Éric Zemmour et voter pour lui l’année prochaine. C’est une lapalissade.

Philippe Arnon