Il faut d’abord faire gagner le FN, car c’est après que cela va se jouer…

Publié le 10 octobre 2014 - par - 1 964 vues
Share

Ri7Marine MarianneJe lis avec attention, depuis plusieurs jours qui ont fait suite au communiqué du FN sur « Islam-islamisme », et à la polémique avec Julien Rochedy, que je n’ai pas trouvé très subtil sur ce coup là. Je trouve normal que Riposte Laïque tousse un peu, vu que la direction du FN paraît opérer un virage inquiétant sur la question de l’islam.

Comme nombre d’entre eux, je préfère le discours de Chauprade à celui de Philippot, et je préfère la fête du cochon de Fabien Engelmann à la future mosquée de Fréjus de David Rachline.

Ce qui me dérange est la conclusion de quelques contributeurs, qui menacent de ne pas voter FN en 2017 ou avant. D’autres attaques, inutilement virulentes, ne servent pas la cause patriotique. Que le Front national ne soit pas un parti parfait, je ne dirai pas le contraire. Qu’il manque cruellement de cadres politiques, mais aussi de militants de valeurs, sur le terrain, est incontestable. Qu’il puisse manquer de clarté sur l’islam est une évidence.

Il n’empêche que Marine Le Pen est un chef d’une qualité exceptionnelle. Sur un plateau, elle est toujours excellente, elle respire la France éternelle et incarne la seule alternative, dans un pays où tout tourne autour de l’élection présidentielle, pour débarrasser la France du Parti socialiste et de son pendant l’UMP. Donc, quel patriote pourrait ne pas voter pour elle ?

Je voterai Front national sans illusion, mais sans la moindre hésitation, car je suis persuadé que nous aurons alors un scenario de type 1936, si Marine gagnait la présidentielle, et le FN les législatives dans la foulée.

Quelles que soient les énormités de Philippot sur l’islam, les hésitations sur l’immigration, la victoire du Front national susciterait un tel espoir, mais aussi une telle mobilisation des Français que le nouveau gouvernement, comme Blum en 1936 (rappelons que les congés payés ne faisaient pas partie du programme) serait confronté à un séisme politique qui le dépasserait. Les attentes suscitées par sa victoire l’obligeraient à aller bien plus loin que le programme électoral (souvent à minima) du FN.

C’est pourquoi, même si je trouve dommageable les tergiversations de ce parti, et parfois certains doubles discours, cela ne doit absolument pas décourager les patriotes. Une victoire électorale du FN ne dépendra pas du programme de Marine, peu de gens le liront. Pour la majorité des Français, quelles que soient les approximations qu’elle peut dire sur l’islam, elle sera ressentie comme celle qui veut mettre au pas cette religion barbare, et les gens voteront pour elle pour cela. Tout simplement par bon sens populaire, parce qu’ils sentent confusément qu’elle est la seule chance, la dernière, pour notre pays.

Ce qui comptera ne sera pas le programme sur lequel elle sera élue, ce sera la troisième mi-temps, et la situation révolutionnaire que créera sa victoire.

Et cela se jouera dans la rue, entre les contre-révolutionnaires du système (immigrés protégés, islamistes, gauchistes, syndicats, associations, prébendiers du système) et les Français. Et que Marine n’aura pas le choix de choisir les Français, et donc de donner des gages bien plus importants que ce qui aura été écrit dans son programme, sinon elle sera renversée par les fascistes déguisés en respectables personnes de gauche qui n’accepteront pas sa victoire, et feront le coup des années 1930 et de la victoire d’Hitler.

Donc, que le FN raconte ce qu’il veut sur l’islam et tout le reste, cela n’a aucune importance, même si les contributeurs de RL ont raison de grogner.

Cela se jouera ailleurs.

Joseph Benjamin

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.