Il faut destituer la sénatrice Benbassa et l’expulser de France

Publié le 22 octobre 2014 - par
Share

esther benbassaAinsi Madame Esther Benbassa, sénatrice de son état, s’assied-elle avec des grâces de pachyderme sur les lois que le corps auquel elle appartient a dûment considérées comme acquises.

http://www.terrafemina.com/societe/politique/articles/49883-la-femme-voilee-priee-de-quitter-lopera-un-acte-de-discrimination-pour-esther-benbassa-.html

Nous aurons vu et entendu bien des choses depuis que la Gauche est revenue aux différents pouvoirs de la République. Mais se parjurer d’une aussi colérique, insolente, et pour tout dire obscène manière est tout de même une première dans le processus de dégradation des institutions françaises.

Qui sont désormais les fascistes, dans ce foutu pays que bouffe par les viscères une sournoise gangrène ? Des citoyens qu’alarme la transgression d’une règle voulue par eux et avalisée par leurs représentants, ou ceux qui crachent l’expression freudienne de leurs refoulements, de leurs haines, de leurs ressentiments de toutes sortes, projectiles exprimés par la violence de mots au service d’une pensée tourmentée, arbitraire, comminatoire et sans mémoire ?

Car enfin, il s’agit bien de cela : la puissance d’une fonction publique au service de la distorsion de l’âme, de la sécheresse du coeur, et du jugement partisan érigée en article de la Constitution. Le tout enrobé dans une action que la République se doit désormais de sanctionner. En accusant des citoyens honnêtes de délation alors qu’ils ne faisaient que souhaiter que l’on appliquât la Loi, Madame Benbassa a transgressé la morale qui l’a un jour portée aux plus hautes fonctions de l’État. Son coup de sang est un coup de poignard supplémentaire dans le dos de la France en guerre. Pour cela, il convient que Madame Benbassa soit démise de ses fonctions et renvoyée à ses études sur les comportements acceptables dans une démocratie.

Jean Sobieski 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.