Il faut en finir au plus vite avec le port du voile intégral en France

En Loire Atlantique deux femmes se sont écharpées pour un niqab. Cette altercation s’est déroulée le 16 mai 2010 dans un lieu public.
Une femme et sa fille qui croisaient dans un magasin à Trignac près de Saint Nazaire, une voilée de la tête au pied, aurait fait remarquer à sa fille, qu’elle souhaitait voir rapidement promulguée la loi interdisant le port du voile intégral sur l’ensemble du territoire.
La femme au visage recouvert de cette prison de tissu, aurait réagi violemment à cette remarque.
Les deux clientes de ce magasin en seraient venues aux mains, la femme voilée, giflant l’une d’entre elles. La mère agressée aurait arraché le niqab, entrainant l’intervention de l’époux de la femme voilée et du service de sécurité du magasin pour que cesse cette altercation.
Deux plaintes ont été déposées, l’une pour injure à caractère ethnique, racial ou religieux, à l’initiative de l’emburqadée et l’autre pour violence sans incapacité de travail (déposée par la mère de la fille).
Ce fait divers démontre qu’il est grand temps que cette loi d’interdiction du port du voile intégral soit votée afin que les islamistes cessent leur provocation incessante contre les valeurs de notre République une, indivisible et laïque.
Il n’est plus possible de subir chaque jour dans notre espace public des signes ostentatoires à caractère religieux, qui n’ont pour seul fondement que la remise en cause du vivre ensemble et la volonté politique de l’islam radical d’’imposer sur notre sol l’obscurantisme et les préceptes de la charia.
Des hommes politiques de Gauche continuent à minimiser ce phénomène intégriste, en expliquant que comme le port du voile intégral ne concerne que quelques milliers de femmes il ne leur paraissait pas nécessaire de faire une loi sur ce thème.
Cette Gauche aveugle et timorée s’est éloignée du combat pour l’égalité entre les hommes et les femmes et de la lutte pour l’émancipation et la libération des femmes qui se retrouvent embrigadées par des mouvements islamistes radicaux que tout républicain qu’il soit de gauche ou de droite devrait condamner avec la plus grande des fermetés.
Avec de tels illuminés, aucune concession ne doit être envisagée. Les hommes politiques ont été complaisants pendant des années avec ces phénomènes sectaires et n’ont pas voulu admettre que les islamistes radicaux menaient un combat politique et idéologique contre le système démocratique qui régit nos sociétés occidentales.

Pour en avoir la preuve , j’invite les lecteurs de Riposte Laïque à lire ou relire le livre écrit en Septembre 2003 par Christophe Deloire et Christophe Dubois publié chez Albin Michel intitulée « Les islamistes sont déjà là » dans lequel ils expliquent de façon très documentés la guerre secrète qui a déjà commencé entre les islamistes et la République et dont l’infiltration menace notre liberté à tous.
Dans ce livre, il est révélé que le bras droit de Ben Laden, Ayman Al Zawahiri avait menacé le 24 février 2004 la France de représailles, si la France votait une loi pour interdire aux musulmanes de se couvrir la tête à l’école.
Ayman Al Zawahiri déclarait à l’adresse des régimes parlementaires « leurs lois doivent être considérées comme impies, selon un ordre de Dieu ».
Tariq Ramadan, le prédicateur salafiste s’était également engagé pour s’opposer à la loi interdisant les signes ostentatoires à caractère religieux à l’Ecole, comme il l’a fait pour condamner la décision du gouvernement de déposer un projet de loi pour prohiber sur notre sol, le port du voile intégral.
Dans ce même livre, ces deux journalistes révèlent comment l’UOIF, représentée au sein du CFCM, qui a été créé par Nicolas SARKOZY, lorsqu’il était Ministre de L’intérieur, livre des batailles sur plusieurs fronts (école, armée, prison, usine, université,). Ces batailles ont pour but de couper le musulman des valeurs de notre Société et de tester les administrations et donc l’Etat (Cf. le port du voile).
Ce mouvement intégriste a la volonté de communautariser la population musulmane vivant sur notre territoire, contrairement à ce qu’il peut déclarer devant les médias.
Dans ce livre, il est également révélé que des Etats Etrangers s’immisçaient dans les affaires françaises et que des diplomates saoudiens finançaient la propagande islamiste.
Tous ces faits sont bien connus des Autorités Françaises et prouvent que la poussée de l’islamisme radical et de son étendard le port du voile intégral dans des territoires délaissés par la République ont été déterminantes, pour que s’impose l’idée d’une loi.
Un autre fait divers vient conforter cette guerre que nous menons contre les cellules dormantes des réseaux islamistes qui agissent et tentent de recruter sur notre sol, des combattants pour le Djihad.
Quatorze islamistes présumés, soupçonnés d’avoir planifié l’évasion d’un des auteurs des attentats de 1995 en France, ont été interpellés le 18 mai 2010 en région parisienne et dans le Cantal sur commission rogatoire d’un juge parisien, a-t-on appris de source judiciaire.
Ces quatorze personnes, dont les nationalités n’ont pas été précisées, ont été interpellées en Ile-de-France et dans le Cantal par les policiers de la Sous-direction antiterroriste (Sdat) sur commission rogatoire du juge Thierry Fragnoli, selon cette source.
Elles ont été placées en garde à vue, susceptible de durer quatre jours en matière terroriste.
Ces quatorze personnes seraient soupçonnées d’avoir projeté de faire évader un des auteurs des attentats de 1995 en France, Smain Aït Ali Belkacem. Aucune autre précision n’a été fournie à ce stade de l’enquête.
Belkacem avait été reconnu coupable d’avoir posé la bombe qui a explosé à la station RER Musée d’Orsay à Paris en octobre 1995 (30 blessés) et a été condamné à la prison à vie en 2002.
Un autre fait divers a retenu mon attention, l’agression physique de Lars Vilks, caricaturiste suédois de Mahomet, au début du mois de mai 2010 lors d’une conférence à l’Université d’Uppsala en Suède, par un islamiste qui l’a violemment frappé au visage, pendant que d’autres participants criaient « Allah Akbar ».
Ce caricaturiste avait montré Mahomet grimé d’un corps de chien dans un dessin publié en 2007.
Le réseau terroriste Al Qaeda a promis 100 000 dollars à celui qui assassinerait Lars Vilks.
Une nouvelle agression des islamistes a été proférée lors d’un débat sur le voile intégral organisé par l’association Ni Putes Ni soumises le 18 mai 2010 à Montreuil qui rassemblait une centaine de personnes.
Le débat a été perturbé par des membres du mouvement pro palestinien Cheik Yassine. Des insultes et des échanges de coup ont été échangés.
Le député Manuel Valls ( PS) était présent à cette réunion et a pu se rendre compte de la violence et de l’intolérance des islamistes qui n’ont pas hésiter à s’en prendre physiquement à des citoyens venus écoutés des militantes féministes et d’autres portant le voile simple ou intégral.
Les organisateurs ont été contraints d’annuler cette réunion débat et de faire appel aux forces de l’ordre.
« Il est urgent qu’il y ait une loi très claire qui bannisse totalement les obscurantismes et protège les femmes », a réagi la présidente de « Ni Putes Ni Soumises », Sihem Habchi. « Je pense que ceux qui avaient un doute avant le débat de ce soir ont compris, en sortant, la nécessité d’une loi qui dise stop à ceux qui instrumentalisent la religion musulmane et réduisent les femmes au silence », a-t-elle ajouté.
« Je sors de cette réunion avec une conviction redoublée pour une loi à cause de ces comportements », a déclaré pour sa part le député socialiste Manuel Valls, partisan d’une loi d’interdiction générale du voile intégral, présent à ce débat comme le sénateur Pierre Brard (app PCF). « Je sens qu’on éprouve dans cette affaire la République et ses représentants et moi je ne me laisserai pas faire », a-t-il ajouté.
Le fascisme vert est une réalité que l’on ne peut plus nier et que nous devons combattre sans concession, si nous voulons éviter que la communauté musulmane dans son ensemble tombe sous le joug de ces fondamentalistes qui sont prêts à tout, pour imposer, même sous la menace physique , leur lecture rigoriste du Coran.
La liste est longue des personnes menacées par les islamistes qui au nom au nom d’une idéologie totalitaire et obscurantiste s’arrogent le droit de condamner à mort tout individu qui oserait critiquer les dérives d’une religion archaïque et rétrograde nommée l’Islam.
Ayann Hirsi Ali : Elle est menacée de mort par les islamistes depuis l’assassinat du cinéaste Theo Van Gogh en 2004, avec lequel elle avait cosigné un film « subversif » sur la condition des musulmanes.
Talima Nasreen : Femme courageuse pour avoir fait campagne pour l’émancipation des femmes et contre l’oppression des minorités dans les sociétés islamiques, telles que son pays d’origine, le Bangaldesh est aussi menacée de mort depuis mars 2007 par un groupe islamiste indien.
Voici ci-dessous deux déclarations de Talima Nasreen qui démontre sa détermination à combattre l’obscurantisme :
« Je suis victime d’un Etat dont le Premier ministre est une femme. Et parce je suis allée un cran trop loin dans la dénonciation de la religion et de l’oppression des femmes, j’ai dû quitter mon pays. Des femmes se sont opposées à moi quand j’ai parlé des droits humains. Selon elles, Dieu ne reconnaît pas tant de droits à la femme. Mais j’ai rencontré dans mon pays des hommes qui réfutent ce que disent les textes religieux et qui croient à l’égalité. Cela ne dépend pas du sexe, mais de la conscience de chacun. Bien évidemment, on ne pourra pas compter sur les musulmanes qui sont contentes de porter le voile et de glorifier leur soumission pour améliorer le sort des opprimées. Tant qu’une société sera basée sur la religion, tant que la loi ne reconnaîtra pas l’égalité des sexes, la politique ne pourra pas faire avancer la cause des femmes. » – Taslima Nasreen, La laïcité, loi suprême
« S’il y avait égalité des hommes et des femmes devant la loi, on pourrait punir les intégristes lorsqu’ils commettent des crimes contre les femmes. Mais aujourd’hui les choses sont compliquées car le droit de la famille est fondé sur la religion, et comme la religion officielle est l’Islam, les intégristes prônent l’application de ce qui est écrit dans le Coran. Le gouvernement ne prend aucune mesure contre eux car cela reviendrait à s’attaquer à l’Islam. Si au lieu d’un droit islamique, on avait un droit séculier avec séparation entre Etat et religion, il serait plus facile de mettre ces criminels en prison et d’établir en pratique l’égalité entre hommes et femmes. » – Taslima Nasreen
Robert Redeker : Le 19 septembre 2006, le Figaro publie une tribune libre signée par Robert Redeker et intitulée : « face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ? »[1]. Dans ce texte le dit philosophe fait le constat d’une capitulation de l’occident judéo-chrétien face à l’Islam.
Depuis cette date, il vit caché dans son propre pays sous la menace permanente d’une mort programmée par ces fous d’Allah.
Salman Rushdie qui avait publiée en 1989 les versets sataniques est toujours sous la menace d’une fawta de mort prononcée à son encontre par l’iman Khomeiny pour blasphème, suite à la sortie de ce roman.
Les sociétés occidentales doivent se défendre contre la montée de l’intégrisme islamiste et toutes ses dérives qui consistent à frapper de l’intérieur les pays Démocratiques pour imposer la loi de la Charia ou cela sera possible.
La Belgique qui a été le premier pays européen à interdire le port du voile intégral sur son sol, attend de la France qu’elle fasse de même, pour réaffirmer que nous avons des valeurs universelles à défendre pour lesquelles nous ne sommes pas prêts à abdiquer devant l’obscurantisme et le fanatisme religieux.
Fabrice LETAILLEUR
Voir son site : http://lebloglaicdechamps.over-blog.com

image_pdf
0
0