Il faut être bien tordu pour comparer Zemmour à Drumont

Publié le 5 octobre 2019 - par - 567 vues
Share

Le venin dans la plume, c’est le titre du dernier livre, très médiatisé, d’un nommé Gérard Noiriel !

Ceux qui partageront les idées de « l’écrivain », s’il est encore permis de l’appeler ainsi,  se délecteront à sa lecture, pour les autres, ce sera du poison.

Faire ce que fait Gérard Noiriel dans son livre, la comparaison entre Zemmour et Drumont, c’est nier la nature de la France, c’est faire un amalgame intolérable. C’est répugnant.

Le venin, c’est lui, Gérard Noiriel, qui le répand avec sa plume.

Drumont était raciste, d’une façon primaire. De ces racismes qui naissent dans le ventre, loin du cœur et de la raison. Il incriminait les Juifs dans leur ensemble, en tant que groupe, alors que les Juifs sont à prendre individuellement, précisément parce qu’ils ne sont pas un groupe. Mais cela, encore faut-il avoir quelque intelligence, ou au pire quelque instruction,  pour le savoir. Il en est – et ils sont nombreux – qui sont médecins, chercheurs, enseignants.
Mais il en est aussi – et ils ne sont peu nombreux – qui sont différents.

C’est comme cela actuellement en France et je mentionnerai ceux que je reconnaîtrai comme juifs et qui ont participé dernièrement à la convention de la droite.

Il y avait bien sur Éric Zemmour, mais il y avait aussi Gilles William Goldnadel et Élisabeth Lévy.

Il y en avait certainement d’autres que je n’ai pas vus ou pas reconnus.

Mais il est d’autres Juifs que je n’apprécie absolument pas. Il en est un qui a changé son nom pour celui de Jean Daniel et qui sévit au Nouvel Observateur. Il a, ce zouave qui ne connaît rien au judaïsme, écrit un livre dont le titre est « La Prison juive ». J’avais laissé un commentaire sur le site du Nouvel Observateur pour lui dire que, lui qui ne connaissait rien à notre religion, n’avait aucun droit d’en faire le procès. Comment peut-on parler de ce qu’on ne connaît pas et avoir le culot de vouloir faire référence ? Quelle incongruité !  C’est justement pour contrer les ignorants de cette trempe que j’ai publié sur Riposte Laïque « Le judaïsme expliqué aux nuls ».

https://ripostelaique.com/le-judaisme-explique-aux-nuls.html

Mais revenons à Drumont, le créateur de la « Ligue antisémitique de France », anti-dreyfusard contre toute logique puisque l’innocence de Dreyfus était démontrée. Un homme donc peu intelligent car réfuter la vérité est bien une marque de stupidité. Un homme qui ne pensait donc pas avec son cerveau – à supposer qu’il en ait eu un – mais avec ses tripes nourries au venin de cet antisémitisme porté haut par une Église rétrograde dont la liste des crimes séculaires est largement reconnue. Quel rapport avec Zemmour ? J’ai beau chercher, je n’en vois aucun. Par contre j’en vois un, évident, entre Gérard Noiriel et Drumont : le même attentat qu’est la pensée antisémite et qui a conduit au pire crime de l’humanité : la Shoah.

Éric Zemmour, lui, est un homme lumineux, doté d’un vrai cerveau et de ce courage qui fait tant défaut à Noiriel. Lui est un vrai résistant et non un collabo dont la descendance aura à souffrir de cette lamentable lâcheté qui anime ceux qui refusent d’ouvrir  les yeux devant le danger que représente un islam qui n’a cessé, depuis le VIIIe siècle, de vouloir s’imposer à nous. Et j’aurai fort à parier que la postérité saura retenir son nom tandis que celui de son détracteur tombera dans le purin de l’oubli. Au fait, comment s’appelle-t-il ? Je l’ai déjà oublié…

Bernard Atlan

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.