Il faut libérer les médecins des contraintes !

21/11/2022 (2022-11-21)

Par le Dr Gérard Delépine

La liberté est le meilleur stimulant de l’activité médicale et de toute activité. Maintenir l’exclusion des soignants non-vaccinés et supprimer la liberté d’installation ne peuvent qu’augmenter le nombre des déserts médicaux.

La tyrannie politique et bureaucratique décourage les médecins

Depuis plus de 20 ans, le mépris des autorités et les contraintes bureaucratiques imposées aux médecins par les ARH puis les ARS, la sécurité sociale ou l’ordre des médecins n’ont cessé de s’alourdir les détournant progressivement de leur sacerdoce.

Durant ces 3 dernières années, les mensonges officiels, les contraintes sans fondement scientifique et les poursuites contre les résistants ont culminé avec des déclarations officielles telles que « En cas de symptômes qui pourraient évoquer le coronavirus, quels qu’ils soient, ne sortez pas, ni pour aller chez le médecin »1, l’interdiction de certaines prescriptions par le ministère de la Santé comme la chloroquine 27 mai 2020 puis de certains antibiotiques, les recommandations voire injonctions du Rivotril pour nos aînés, les poursuites de l’Ordre contre les médecins qui ont guéri des malades de Covid ou qui ont simplement présenté des faits démentant la propagande officielle.

L’autoritarisme anti-scientifique a atteint un sommet avec l’exclusion des soignants et pompiers non-vaccinés, puis son maintien en France alors que tous les autres pays européens l’ont abandonnée.

Récemment France Assos Santé2, qui collabore avec les agences régionales de santé dont la HAS3, a montré son ignorance des faits avérés et joué le rôle de supplétif du gouvernement en demandant la prolongation de l’obligation vaccinale pour les soignants et pompiers et en réclamant l’assignation autoritaire du lieu de première installation des médecins. Deux grosses erreurs.

L’obligation vaccinale de certaines professions n’a aucun intérêt médical, nous prive de soignants aguerris, et décourage les autres

Les pseudo-vaccins actuels sont incapables d’empêcher quiconque d’attraper la maladie et de la transmettre. L’évolution de l’épidémie, décrite par les données de l’OMS, montre en effet qu’on a observé 3,5 fois plus de nouveaux cas mensuels depuis les larges campagnes d’injection (en moyenne 1 000 nouveaux cas mensuels avant les injections contre 3 500 depuis les larges campagnes de pseudo-vaccination)

De même les pseudo-vaccins sont incapables de protéger des formes graves contrairement aux affirmations répétitives du pouvoir et collabos, puisque la mortalité mensuelle attribuée au Covid a augmenté depuis les injections alors qu’elle est restée stable ou a diminué dans les pays peu vaccinés.

Comment peut-on prétendre que l’administration de pseudo-vaccins inefficaces serait capable de protéger les personnes fragiles au contact des soignants 4 ?

En Europe, tous les autres pays ont officiellement reconnu l’inutilité de cette mesure et l’ont supprimée.

Pourquoi une association qui prétend défendre les patients nie-t-elle la réalité des faits et réclame-t-elle la prolongation de cette obligation dont le seul résultat est de nous priver de soignants et pompiers dont nous manquons si cruellement et de désespérer les autres ?

Par ses déclarations France Assos Santé contribue à aggraver le manque de soignants compétents, responsable de l’état catastrophique de l’hôpital5 et des déserts médicaux !

Combien de temps encore nos autorités nieront-elles les faits avérés reconnus par les autorités sanitaires de la totalité des pays voisins et maintiendront-elles cette mesure politique de censure6 destinée à empêcher que les soignants vaccino prudents trop honnêtes7 puissent faire part de leurs doutes et constatations cliniques aux patients ?

La fin de la liberté d’installation entraînera de nouveaux déserts médicaux

Un médecin, par ses obligations professionnelles et en particulier les consultations urgentes, est contraint d’habiter près de son lieu d’exercice. Lui assigner un lieu d’exercice revient à l’assigner à résidence, mesure normalement décidée jusqu’ici par un juge et qui concerne habituellement une personne mise en examen dans le cadre d’une instruction.

Assimiler les nouveaux médecins à des mis en examen ne constitue pas vraiment un signal encourageant de bienvenue.

France Assos Santé prône l’assignation à résidence des nouveaux médecins sans réaliser qu’une telle mesure peut dissuader de faire des études de médecine et inciter davantage de soignants déjà formés à fuir encore plus vers l’étranger.

Ces annonces impactent fortement le bien-être des étudiants. Quatre étudiants sur cinq (81,1 %) ont l’impression de ressentir davantage d’anxiété. 35 % estiment avoir une santé mentale mauvaise ou plutôt mauvaise alors qu’ils n’étaient que 20 % auparavant et un étudiant sur trois (32,7 %) a pensé à arrêter ses études.

On n’attire pas les mouches avec du vinaigre

Le 17/11/22, à l’occasion de la 4e journée de mobilisation contre la création d’une « dixième année » d’études médicales affectées à des stages dans les déserts médicaux initiée par l’ensemble des syndicats médicaux étudiants (Isnar-IMG, Anemf), et des jeunes médecins (ReAGJIR), soutenus par des syndicats seniors (MG France, CSMF, FMF, SML), Yaël Thomas, président de l’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France (Anemf)8 rapporte que 54 % des étudiants réfléchissent de plus en plus à exercer en dehors de la France, quand 5,3 % sont sûrs d’exercer ailleurs. Seuls 11,1 % se disent sûrs de rester dans l’Hexagone

Dr Agnès Giannotti, présidente de MG France :

« Nous avons besoin de jeunes médecins, mais les mesures prises ne peuvent que les faire fuir ! »

Dr Corinne Le Sauder, présidente de la FMF :

« Des médecins qui ont beaucoup donné à ce beau métier vont quitter la profession en raison des mesures toujours plus contraignantes. »

Barbara Begault, porte-parole de l’Isnar-IMG :

« Ça fait deux mois que nous sommes ignorés ! Aux yeux du gouvernement, nous ne sommes pas des étudiants, mais juste de la monnaie d’échange. »

« Et quand on fait valoir notre droit de grève, on nous insulte de terroristes. »

« Malgré le mépris et les menaces, nous ne fléchissons pas !’ »

« Non à la coercition ! »9

Comment éviter que notre médecine ressemble à celui des pays pauvres ?

Ce n’est pas défendre les patients que de prôner des mesures autoritaires qui feront fuir encore plus de soignants. Pour reconstruire l’hôpital et obtenir un maillage national équilibré de médecins, il faut écouter leurs revendications.

Halte aux mesures autoritaires !

Réintégration de tous les suspendus avec paiement des arriérés.

Annulation des jugements iniques du conseil de l’Ordre envers les médecins qui n’ont fait que leur devoir en soignant effectivement les malades et/ou en informant la population.

Honorons dignement les soignants avec des salaires et honoraires proches de ceux pratiqués dans les pays voisins.

Dégraissage de la bureaucratie hospitalière et des agences régionales de santé en renvoyant au chevet des malades les médecins qui s’en sont détournés.

Confirmation des libertés de s’exprimer, de soigner, de prescrire des médecins et pour les malades de choisir leur traitement après un consentement libre et éclairé.

Sans soignants, il n’y a pas de médecine ni de soins. France Assos Santé ne l’a malheureusement pas compris et milite avec le gouvernement pour des mesures qui nuiront à terme aux patients.


image_pdfimage_print
11

21 Commentaires

  1. C’est désastreux, le comportement de la plupart des médecins est une honte.. Pour ne pas avoir d’ennuis de carrière, ils refusent de signer les dossier de pharmacovigilance de leur patients (à moins qu’insensibles, ils les considèrent comme : clients ???), patients victimes d’effets secondaires des vaccins : pharmacovigilance renvoie les dossiers pour insuffisance et demande des informations supplémentaires ; certaines victimes des vaccins, ne se laissent pas faire et font les analyses complémentaires à leur compte, et bien : les médecins qui font ces analyses complémentaires refusent également de signer les documents aux résultats désastreux pour les vaccins, pourtant ils ont été payés…et le patient ne pourra jamais se faire rembourser pas la Sécu… 7% des effets secondaires sont déclarés…Comment suivre, si en plus tout est fait pour ne pas analyser les demandes de victimes… Qu’est-ce que c’est que ces Médecins..???

  2. Les petits comptables pervers ont pris le pouvoir…de nuire partout en France a l instar d un cassetex

  3. La médecine française se’st soviétisée au fil des décennies.
    Sécurité sociale obligatoire (alors qu’elle est facultative dans la plupart des autres pays), contrôle de plus en plus étroit des médecins et de ce qu’ils ont le droit de prescrire, impossibilité pour les malades de se soigner comme ils l’entendent, avec les médicaments de leur choix et dans le cadre du consentement éclairé, puisque des tas de médocs nécessitent une ordonnance pour pouvoir être délivrés par les officines, etc. : on nous infantilise à mort, nous devenons les sujets du gouvernement.
    Si j’ai envie de prendre de l’azithromycine et de l’ivermectine en cas de covid, pourquoi ne le puis-je pas ? Ce dernier exemple, scandaleux, n’est finalement que l’aboutissement d’un processus de soviétisation de la médecine.

  4. rha, j’ai loupé mon rendez-vous chez le médecin hier pour mon subutex parce que j’étais en train de lire les articles sur riposte laique à la mme heure ; autour de moi le discours est quasi général, les médecins sont de plus en plus mal vus par les patients, et leur personnel de plus en plus j’m’en foutiste voire cynique. y a vraiment un problème culturel que je trouve amplifié depuis la création des téléphones portables que je n’ai jamais acheté. ( culture de l’égo chargé de s’exprimer pour tout individu existant, tu mets 10 types à un arrêt de bus, personne ne cause avec l’autre sauf dans le boitier).

    • Et ce Subutex,, il permet de vous sevrer de quelle molécule?
      Seriez vous un copain de manu ou de zèle en ski?

      • macron et zelenski ? non, je ne fraye pas avec de sombres matérialistes qui confondent illusions et réalité. pour la molécule vous devez le savoir.

  5. « On n’attire pas les mouches avec du vinaigre » extrait du texte ci dessus.
    Ah oui et pourquoi ne pas s’inspirer du recrutement des médecins militaires lesquels ne sont pas plus mauvais que les civils.Et il y a du monde qui se présente au concours de l’ESA puis du PACES à Lyon. Pourquoi également maintenir ou ne pas assouplir le numérus clausus qui quoi qu’on en dise est toujours en vigueur ? Enfin réintégration des personnels licenciés.Des pistes de solutions il y en a.Des médecins pour les centres de vaxpoison il y en avait rappelez vous ils se bousculaient pour empoisonner ça rapportait pas mal de pognon.Les déserts médicaux c’est pas voulu ?????????????????????????????????

  6. Ils n’ont qu’à s’en libérer eux-mêmes !!!
    Les médecins se sont montrés particulièrement dociles et obéissants pendant la « crise » sanitaire.
    Rien ne les obligeait à faire tant de zèle !
    Des salauds ordinaires.

    • Et bien pas plus tard qu’hier, je suis allé me faire un teste dans une pharmacie ( obligatoire, mon épouse ayant chopée le virus, mais ça va, des petits mal de tête, petite fatigue, sans-plus, non vaccinée et on y tient !) on parlaient de vaccin avec la jeune pharmaciènne, et, elle regarde autour d’elle si on ne l’écoutant pas et elle me dit : » Vous savez là je vous parle en connaissance de cause, nous savons très bien, nous, là où on est, que les vaccins rendent beaucoup de gens malades qui était avant leurs vaccins en très bonne santé, on en voit arriver presque tout les jours, moi, jamais j’accepterais de vacciner qui que ce soit avec ce vaccin « . Voilà, c’est du bruit de décoffrage.

  7. liberté d’installation.dans le sud de l’Hexagonie et en Corse pas de désert médicaux.Curieux tout de même.Tout ce monde veut être au soleil et au 35 heures payées 60.Etudes de médecine:60% de femelles. désormais les mecs sont désormais exlus,interdits des études médicales.Et « elles » ont le culot de réclamer la parité.à part ça pas sexistes les femelles.Une 10 ème année mais pourquoi faire?????C’est pas assez 9 avec 3 d’internat et gardes sous payées ?? L’urgence : réintégrer les soignants licenciés,alléger la bureaucrassie.

  8. D ailleurs qui dit que les vaccins de la grippe et autres empêchent d avoir les virus dans le nez et de les retransmettent, le virus fuirait il a l approche des voies nasales et la bouche simplement parce qu il se dit, oh toi tu as le vaccin, demie tour et puis s en vont

  9. De toute façon, les personnels soignants en activité ne veulent pas réintégrer les non vaccinés, ils sont vendus au gouvernement qui les graissent.tant que la médecine restera un commerce juteux, il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit la logique et la science qui déterminent les soins. Au vu de la conjoncture cela vaut peut-être mieux: moins de médecins, moins de malades. Les vétérinaires prennent ont plus d’attention envers les animaux et les dépanneurs envers le matériel.

    • Mes excuses pour la faute de frappe il faut lire « prennent plus d’attention ». Merci

  10. macron n’abandonne pas l’idée du vaccin obligatoire, il cherche toujours le moyen de l’imposer, son projet de carrière dépend des mondialistes et il fera tout pour les satisfaire
    – Il se voit d’abord président de l’Europe
    – Puis faisant partie de la pyramide hiérarchique mondialiste
    J’ai lu qu’il y a entre 50 et 60 % de gens vaccinés 1 dose, et ce pourcentage diminue avec le nombre de doses, nous sommes donc loin des 90 % annoncés
    Le schéma vaccinal complet comporte 5 doses d’après ce que j’ai lu, et que 20 % seulement de gens l’auraient
    Voilà qui explique beaucoup de choses
    Dans cette vidéo le journaliste explique ce que Geert Vanden Bossche entend par déplacement immunitaire provoqué par le vaccin, qui doit donner lieu à un variant hyper puissant et inarrêtable

    https://tvs24.ru/pub/watch/4958/interview-de-geert-vanden-bossche-catastrophe-vaccinale-a-venir/

  11. On arrive

    “J’ai le cas d’une soignante où la police est allée fouiller dans son compte bancaire sur ordres du procureur. Plusieurs me l’ont dit clairement:vous êtes des adversaires, vous avez résisté, donc on va vous briser, ça ressemble plus à une démocratie, mais à un régime totalitaire” VIDEO

    https://twitter.com/i/status/1594985871459385345

    @ErikLoridan

    Je suis confiant
    Je me sens plus fort qu’avant
    Nous autres soignants suspendus seront ré-integrés la tête Haute
    Nos dirigeants + les médecins de médias de grands chemins + nos péteux de DRH l’ont bien compris
    La Honte les Attends
    On arrive 🤨
    #France
    @SyndicatSLS (VIDEO) https://twitter.com/i/status/1595028161263460353

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/11/on-arrive.html

  12. FTX dont le patron (c’est pas une blague !) s’appelle Bankman Fried (le Banquier grillé ???ahahahahah !)FTX est une énorme ruine qui a entraîné, il y a une semaine, des millions de petits porteurs dans le monde, financeur N0.2 du parti Démocrate US, dont une partie des fonds étaient blanchis en Ukraine…>>>>Comme le monde est petit, il connaissait Bill Gates, aussi : Banquier Grillé, est celui dont les Sociétés qui avaient édité tant d’études négatives sur l’Hydroxichloroquine et l’Ivermectine.. Tiens, tiens, que le monde est petit….

Les commentaires sont fermés.