Il faut proposer le divorce et l’exil aux populations qui refusent notre mode de vie

Publié le 15 octobre 2012 - par - 2 510 vues
Share

La vision de Jean Robin d’un mariage forcé qui se passerait mal entre le français historique, imprégné de judéochristianisme depuis 15 siècles et de civilisation grecque et romaine depuis 25 siècles, avec de nouvelles populations possédant une culture très différente, se justifie très bien.

Plutôt mourir ?

Un mariage forcé se finit souvent mal, les colères sont  fréquentes, il n’y a pas un terrain d’entente parfait. Il y a même des meurtres dans le pire des (rares) cas. La femme ou l’homme finiront par aimer secrètement un autre. Si c’était à refaire  je doute que ces gens signeraient le contrat de mariage à nouveau, en vérité.

Plutôt mourir ! comme l’écrivait récemment l’un de vos rédacteurs, après avoir vu un spectacle jadis si improbable devant ces 28 femmes,  toutes musulmanes, venues accoucher à l’Hôpital de Bondy,  le même jour…

Il y a souvent dans la mémoire du cœur, le souvenir de l’être aimé. Pour le Français, ce coeur aimé, c’est pour un certain nombre, le, la, russe, que l’on  empêche trop souvent d’aimer, au profit d’une vision « eurabienne ». Alors, l’amoureux de Moscou, de Saint Petersbourg aux nombreuses populations chrétiennes orthodoxes très bien éduquées, devra gérer une grande frustration toute sa vie. En revanche, il devra supporter les hordes de gens sous éduqués qu’on lui impose année après année.

Divorce et Exil

Pour faire court, plutôt que de parler de divorce, il me semble que Christine Tasin a employé le mot « Exil », à moins que ce ne soit Pierre Cassen, dans un article paru sur le site de Riposte Laïque ou sur celui de Résistance Républicaine. C’est le divorce et l’Exil qu’il faut proposer.

Nous pourrions commencer à mettre en place une démarche sérieuse pour proposer l’Exil de ces populations qui refusent notre mode de vie. Nous vivons notre foi chrétienne dans nos églises, pas dans la rue, et, si les cloches le rappellent, nous n’avons pas à nous excuser de notre identité millénaire au prétexte que d’autres nouveaux venus ne supportent pas celles-ci.  Les cloches existent depuis 4000 ans au moins. Les grecs, les romains, les juifs les utilisaient… aussi, nous y sommes très attachés, elles sont un vrai témoignage du passé.

Rappelons parallèlement que les bouddhistes ne posent pas de problèmes ? Des pratiquants du bouddhisme pourront se rendre dans des temples, financés non pas par la Chine ou le Tibet, mais bel et bien par l’argent des donateurs individuels !  Avons-nous entendu parlé de luttes d’influence dans le bouddhisme français, qui fassent, mois après mois la une des journaux ? Non. Avec l’islam, c’est systématique, preuve de la nature politique de l’Islam.

Quelle terre d’exil ?

Pour terre d’Exil, il sera simple de trouver un pays d’accueil : ce sera celui des ancêtres, simplement. Donc il s’agit d’un retour aux sources. Quelle meilleure terre que celle qui vit un jour la naissance de ses ancêtres ?

Proposer l’Exil est bel et bien faire la preuve que nous prenons en compte la souffrance de ces personnes, et nous témoignons par la même la plus grand humanité, tournée vers eux, mais aussi vers nous-mêmes, nos enfants, amis. Nous cessons donc d’être masochistes, nous affirmons nos valeurs, de manière indéfectible. tout redevient clair et nous pouvons redevenir, chacun, par nos différences assumées et non imposées, fiers de nous.

L’exemple juif

D’ailleurs, nous constatons combien les juifs sont motivés, et se battent pour le retour dans leur pays d’origine après l’Exil qu’ils ont vécu, en quittant les pays du Maghreb, où ils s’étaient « implantés depuis la prise de Jérusalem par les romains, au moins (au prix d’une vie entière sous statut interdisant l’égalité avec les musulmans, après l’hégire et les massacres commis par les musulmans pour conquérir les territoires).

Ils sont si motivés, les juifs, par le retour dans leur pays, qu’ils en ont fait un pays fleurissant, le seul pays démocratique au milieu d’un océan de dictatures ou de théocraties !

L’Exil est motivant

Alors, proposons leur un Exil motivant, car, si les juifs ont su être motivés par le retour aux sources, pour faire de leurs terres ancestrales une thébaïde, il en sera forcément de même de ces populations non adaptées à notre civilisation judéochrétienne !

Toutes ces populations qui semblent nous rejeter ont appris de nous, sont allées dans nos écoles, et nous entendons ici et là qu’il n’y a pas de civilisation supérieure à une autre.

Dieu veut que nous soyons tous heureux, Jésus a apporté la bonne nouvelle, Bouddha a entrepris de dominer les pensées profondes pour faire de nous des êtres éveillés, alors, puisqu’ « ils » disent qu’il n’est de Dieu que Allah et qu’ils sont les plus forts, il est certain qu’ils n’ont absolument pas besoin de nous pour être heureux et qu’ils peuvent donc déployer toutes leurs énergies dans leurs pays d’origine. Allez ! Quittez la France et ensemencez vos pays de coeur ! faites en les paradis qui vous vont rêver. Ou bien ne nous nous imposez plus jamais votre islam.

PS : Pour préciser la compréhension de l’évolution de la Palestine : lire l’article ci joint http://www.dreuz.info/2011/03/le-peuple-palestinien-est-une-invention-du-kgb-par-jean-patrick-grumberg/

‘L’Islam s’auto détruira, et bien plus vite qu’on ne l’imagine »

Olivier Marot

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.