Il faut que ce 18 décembre débouche sur un manifeste commun

Publié le 13 décembre 2010 - par
Share

Chers camarades initiateurs et intervenants du prochain 18 décembre 2010

Ne serait-il pas souhaitable que les prochaines assises sur l’islamisation
– celles-ci ou les suivantes – débouchent sur une sorte de manifeste commun, véritable document de référence, acte fondateur et fédérateur de nos mouvements, et repère symbolique …

J’ai envie de dire comme le manifeste de 1848 de qui vous savez !

Je me doute bien que vous ayez envisagé cette idée et qu’elle pose des problèmes de conception, de synthèse, comme de production assez complexes.

Car il ne peut s’agir d’un simple et banal recueil d’actes de colloque mais d’une proclamation de principes et de priorités communes.

A force de lire, d’étudier les idées, les analyses, les apports, les projets ou actions des différents participants à nos mouvements, mais aussi de biens d’autres, à force de réfléchir sur les fondamentaux convergents, la complémentarité des points de vue divergent j’ai – modestement ! – l’intuition qu’ émergent de plus en plus nettement les contours d’un corpus d’idées riche, cohérent, solide, rassembleur, déclinable en positionnements politiques divers, aussi extrêmement novateur que – j’en suis convaincu – attendu par les citoyens.

Le problème c’est que le temps presse. Car il me semble que, en France au moins, l’ « ennemi » UMPS est sur la défensive, déstabilisé dans sa stratégie et qu’un contexte opportun favorable s’ouvre en 2011.

On sous-estime à tord l’impact du prochain congrès du FN qui, si Marine le Pen opère correctement, va déplacer radicalement le centre de gravité du système politique, non pas tant au niveau du pouvoir, mais au niveau des représentations collectives, des concepts de droite et de gauche et des rôles d’opposition / majorité.
Le mythe de l’extrême droite diabolisée explosant, le PS va se retrouver à droite, sa vraie place !

A nous de réinvestir notre vraie gauche traditionnelle, combative, patriotique et populaire.

Dans l’attente du 18 décembre;

Pascal Demoriane

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.