Il faut que l’on puisse de nouveau demander raison en duel 

Voilà 55 années que cette injustice perdure. Celle qui prive l’offensé de demander raison à une crapule, en la sommant, dès potron-minet, de rendre compte de son infamie.

La liste des politicards, journaleux, acteurs, chanteurs et autres associatifs provocateurs concernés serait trop longue à rapporter ici. 

« Venez me chercher ! »

Les graves insultes des covidistes médiatiques envers les non-vaccinés justifient, aussi, de quoi jeter en retour pas mal de gants dans de nombreuses figures. 

Les maîtres d’armes nous enseigneront aussi quelques bottes propices destinées à quelque écoloterroriste qui a barbouillé les œuvres muséales de l’aïeul. 

À coups d’épée, de sabre ou de pistolet, il serait donc légitime de pouvoir régler ses comptes, comme autrefois, sans une longue et coûteuse procédure au terme de laquelle des juges ne donnent guère satisfaction. 

Aux armes blanches et à feu, l’offensé pourrait aussi préférer quelque pugilat.  

Qui n’a jamais rêver d’éclater, à la loyale, et devant témoins accrédités, la tronche des crapules en col blanc ou en col roulé qui pérorent parce qu’intouchables ?

Une remarque de droit intéressante 

« 3° II est évident qu’on ne peut rattacher le duel à aucune des catégories d’homicide punissable, ayant chacune dans le Code pénal de 1810 leur expresse et exclusive qualification, qualification logiquement incompatible avec la notion du duel, c’est-à-dire d’un fait qui, bien qu’odieux et digne de toute réprobation, se trouve pourtant, et si l’on scrute surtout dans les méfaits les intentions de l’auteur, à une distance infinie des intentions qui caractérisent le meurtre et l’assassinat… »: https://ledroitcriminel.fr/le_phenomene_criminel/crimes_et_proces_celebres/proces_du_duel.htm

Le cas Louis Boyard et Cyril Hanouna

Résumons.

Un député des bas-fonds descend dans un bouge insulter le taulier. Le gérant s’interpose vertement.

Cyril Hanouna VS Louis Boyard (Complet)

https://youtu.be/AVrqhTCdUxs

Comme nous ne sommes plus À droit de réponse, chez Michel Polac, on ne se jette plus ni verres ni cendriers à la figure.

Bagarre sur le plateau de Droit De Réponse | Archive INA

https://youtu.be/VzHhJyA2fwc

Comme du temps de François Chalet, on ne peut plus balancer une châtaigne à son provocateur.

1983 : Clash Jean-Edern Hallier / François Chalais | Archive INA

https://youtu.be/CwjSawY9MxI

Et comme on n’est pas au Parlement d’Ukraine

Bagarre ouverte au parlement de Kiev

https://youtu.be/z0YZpjms3jU

Que faire ? Comme aurait dit Lénine.

Et pour la forme

Bagarre entre Roger Couderc et le valet du catcheur | Archive INA

https://youtu.be/ZFn2GMx17to

Le duel comme droit de réponse 

L’histoire récente nous rappelle quelques altercations ainsi réglées.

1912 Duel: Paul Granier de Cassagnac (l’inventeur du surnom péjoratif La Gueuse désignant la République. 22 duels à son actif) contre Charles Maurras.

https://youtube.com/watch?v=dK6JVtR2Qfc&feature=share

1949 Duel Willy Rozier vs Francois Chalais

https://youtu.be/bKEX89M22oU

1949 Epee Duel Vignancourt vs Nordman

https://youtu.be/5iaLDNhvAnM

1958, un duel mettait aux prises, le danseur Serge Lifar, 53 ans, et le marquis de Cuevas, 72 ans. Ce dernier avait pour témoin Jean-Marie Le Pen.

1958 Epee Duel Serge Lifar vs the Marquis de Cuevas

https://youtu.be/bTKzMUsn30Q

1967 Epee Duel Defferre vs. Ribiere. Un combat pour l’honneur, malgré la désapprobation de De Gaulle. 

« Lors d’un débat houleux, alors qu’il est sans cesse interrompu pendant son intervention, Gaston Defferre apostrophe son collègue le plus virulent : « Taisez-vous, abruti ! »

L’incident n’est pas clos, Ribière demande des excuses mais le Marseillais refuse. 

L’offensé lui dépêche deux témoins pour exiger réparation. 

« Ayant le choix des armes, il choisit l’épée. Trois assauts et deux estafilades plus tard, l’arbitre Jean de Lipkowski, un gaulliste de gauche, arrête le combat, Ribière a deux blessures sans gravité » : 

https://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2017/04/21/il-y-a-cinquante-ans-le-dernier-duel-de-france_5114729_4497271.html

https://youtu.be/e68nuAcSuWQ

Duel au pistolet – by Gabriel Veyre, Mexico, 1896

https://youtu.be/Vndfi_cBIH8

Égalité revendiquée des sexes oblige : imaginons qu’un jour, une femme d’honneur jettera son gant dans la figure d’une furie dégénérée. Et qu’un homme jettera son gantelet d’acier dans la poire d’une hystérique portée par le modernisme. 

À charge pour une donzelle d’expédier deux de ses témoins au domicile d’un mufle.

Sources et éclairage 

« Initialement, le duel est une tradition de la noblesse pour laver l’honneur des duellistes. En 1626, le cardinal Richelieu fait toutefois interdire la pratique du duel qui fait alors trop de morts. Mais en 1791, l’interdiction de s’affronter en duel est supprimée du code pénal. Au cours du XIXe siècle, le duel devient alors très codifié et très prisé. Politiques, artistes et journalistes… Tous règlent leurs comptes en s’affrontant. Aujourd’hui, si le duel n’est pas formellement interdit par la loi, les potentiels duellistes ne sont pas à l’abri de poursuites judiciaires »: https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/histoire/video-s-affronter-en-duel-pour-regler-une-embrouille-c-est-aussi-une-affaire-de-deputes_3118809.html

Le duel judiciaire ou le tribunal de l’honneur https://www.courdecassation.fr/toutes-les-actualites/2022/07/22/le-duel-judiciaire-ou-le-tribunal-de-lhonneur

Quiz : connaissez-vous l’histoire de ces duels illustres ?

https://www.lefigaro.fr/histoire/2017/02/09/26001-20170209ARTFIG00277-quiz-connaissez-vous-l-histoire-de-ces-duels-illustres.php

Jacques CHASSAING 

image_pdfimage_print

20 Commentaires

  1. OK pour Les duels mais moi je préfère le Far-West, « tu m’as agressé, tu m’as volé, je te flingue et je suis dans mon bon droit ! »

  2. Impossible !! L’honneur a disparu et il a fait place à la haine torve et gluante de type muzz.

  3. Il faudrait trouver un courageux volontaire pour provoquer Macron en duel pour le mal qu’il fait à la France. Le manque d’honneur porté à ce pays. Un combat au fusil à bonne distance.

  4. Ce n’est pas parce qu’on est bon en escrime ou au tir au pistolet qu’on a raison. Vous en êtes resté au jugement de Dieu ?

    • 1 – La question n’est pas de croire au jugement de Dieu, mais de remplacer les coups bas et par-derrière en une confrontation à la loyale, de réglementer le pugilat (et à un contre un), et aussi de rappeler que l’offense à autrui a des conséquences qu’on peut porter dans sa chair. Si l’honneur n’est plus de mode, la responsabilité, au sens de devoir répondre de ses actes, n’est pas totalement désuète.

    • 2 – Dans les années nonante du siècle dernier, tandis que la guerre faisait rage entre les Turcs islamistes de Bosnie et les Serbes orthodoxes de Bosnie, entre les Turcs islamistes de Bosnie et les Croates catholiques d’Herzégovine, et entre les Turcs islamistes de Bosnie et les Turcs musulmans de Bihać, Alexandre Adler choisit pour tête de turc Miodrag Janković, l’ambassadeur de la république serbe de Bosnie et Herzégovine (Srpska) en France. Il le traita répétitivement et inlassablement de criminel de guerre, publiquement et y compris par écrit dans ses éditoriaux.

    • 3 – Janković, qui vivait à Paris depuis une vingtaine d’années et n’était pas en Bosnie et Herzégovine pendant la guerre, lui demanda d’abord poliment de cesser cette diffamation, puis lui suggéra même de faire son devoir de citoyen et d’aller jusqu’au bout en dénonçant auprès du procureur de la république les « crimes de guerre » qu’il lui reprochait, afin qu’il puisse s’en défendre. Mais la célébrité médiatique continant de plus belle, l’excellence diplomatique comprit qu’Adler n’avait pas d’honneur, et lui proposa de le relever.

    • 4 – Miodrag Janković choisit pour témoin Vladimir Volkoff. Puisque de nos jours on ne jette plus son gant à la face du défié, Volkoff se présenta chez Adler, portant sur un coussin le gant de Janković et sa carte de visite. Alexandre Adler ne comprenant évidemment pas, l’écrivain lui mit les points sur les I, les barres sur les T et les queues dans les Q en lui rappelant que « vous savez bien qu’entre gens de notre monde, l’honneur se lave ainsi », compliment ironique feignant d’introduire le membre du peuple autoproclamé élu dans le cénacle des vieilles aristocraties d’Europe, russe et serbe en l’occurrence (un Monténégrin étant un Serbe sauvage des montagnes).

    • 5 – Il paraît qu’Alexandre Adler, de complexion courte et rondelette, passa successivement par toutes ses anciennes couleurs politiques, plus les autres de l’arc-en-ciel. Manquant s’étouffer, il finit par bredouiller et balbutier qu’en république française le duel était interdit (mais il ne proposa pas d’autre juridiction), ce à quoi Vladimir Volkoff lui rétorqua que la calomnie l’était aussi, et qu’il avait donc été le premier à violer la loi. En lui communiquant les détails du rendez-vous, il lui annonça qu’il serait le témoin de Janković et qu’il y aurait au moins un huissier de justice, et suggéra à Adler d’amener aussi un médecin s’il avait si peur, en plus de ses propres témoins et huissiers.

    • 6 – Le jour dit à l’heure dite, Janković et Volkoff attendirent en vain, puis au bout d’une heure ou deux ils firent établir un constat d’huissier certifiant l’absence d’Alexandre Adler, de telle heure à telle heure, en tel lieu. Dans les cercles diplomatiques parisiens, on a rigolé pendant quelque temps de la couardise du « géopoliticien » Adler le diffamateur. Deux des protagonistes nous ont quittés mais l’anecdote suivra le troisième jusqu’au bout.

      • Merci beaucoup Stratediplo pour cette intéressante histoire !

        Un duel, ça pouvait avoir de la gueule autrefois, entre gens bien éduqués…

        Mais je crois aussi que cette façon de demander des comptes n’a plus lieu d’être aujourd’hui. Encore faudrait-il qu’il existe une véritable justice pour régler ses différents, ce qui hélas relève de l’imaginaire de nos jours !

  5. moi, je choisi le pistolet mais le problème est que je suis le champion de tir de mon association .

  6. J’ai souvent pensé éliminer certains dirigeants en les provoquant en duel, Darmanin ou Le Yeti, mais je suis certain que ces pleutres refuseraient de mettre leur peau en danger.

  7. j’ai ai souvent pensé
    ce serait bien, en effet, risqué mais bien
    merci pour les restrspectives

  8. Les réflexions de CHASSAING rejoindraient elles les convictions du grand Bernard LUGAN qui, horreur, s’ entend bien avec un certain Eric ZEMMOUR

    • À François BLANC: sauf que c’est Jacques CHASSAING qui écrit sur RL, pas Lugan , Zemmour et François BLANC. Dont acte.

      • CHASSAING consent effectivement encore à faire partager ses lumières sur RL, ce site qui a le culot de considérer le petit juif Eric Zemmour, cultivé, sincère et courageux

Les commentaires sont fermés.