Il faut que Macron lise « le spécial » Valeurs Actuelles sur l’Algérie française

Publié le 10 novembre 2019 - par - 4 commentaires - 498 vues
Share

Nouvel extrait du « Hors Série » publié fin octobre 2019 par le magazine « Valeurs Actuelles » et intitulé « Les vérités interdites sur l’Algérie française ».

J’incite tous les Français et les Algériens à se procurer ce hors-série afin qu’ils apprennent quelques vérités occultées par les gouvernements, les partis politiques et les médias à leur service.

Et je m’adresse plus particulièrement au président de la République, Emmanuel Macron, afin qu’il prenne attentivement connaissance de ces vérités, qu’il semble ignorer totalement, et qu’il puisse ainsi constater que « les crimes contre l’humanité » commis, selon lui, par la colonisation française, existent réellement mais sont à mettre au palmarès du FLN et de l’ALN.

Et qu’il prenne conscience qu’un président de la République, qu’un Gouvernement français, que des ministres français, se sont couverts de honte en fermant les yeux devant tant de crimes, de massacres, d’assassinats, de tortures, de mutilations, d’égorgements et pire encore : « Nombre de femmes enlevées et livrées à la prostitution et réduites à l’esclavage dans le sud algérien. »

Preuve de cette barbarie, en janvier 1963, le ministre algérien de l’Intérieur ordonne le recensement des Françaises « placées » dans les bordels militaires de campagne algériens. Confirmé par un courrier classé « Secret », du colonel de Réals, attaché militaire auprès de l’ambassade de France : « D’après des renseignements récents (13 septembre), mademoiselle Claude Pérez, institutrice à Inkermann, enlevée le 23 avril 1962 par le FLN, serait en ce moment dans un « centre de repos » du FLN, situé au bord de la mer, près de Tenès. Elle est détenue là avec deux autres captives enlevées à Dilian et à Orléansville. Également le cas de Mme Valadier, enlevée à Alger le 14 juin 1962 par le FLN et retenue dans une maison close de la basse casbah. »

Mme Valadier est parvenue à s’enfuir par miracle et a pu rentrer en métropole. Longuement hospitalisée en neurologie à Nîmes, son calvaire n’a jamais été reconnu par la France !

Jamais reconnu non plus le calvaire de ces 40 prisonniers européens séquestrés et offert comme « donneurs de sang » pour les combattants du FLN.

Confirmé par la découverte, le 21 avril 1962 par les gendarmes d’Oran, des cadavres de quatre Européens entièrement dévêtus, la peau collée aux os et complètement vidé de leur sang. Ces personnes n’ont pas été égorgées, mais vidées de leur sang de manière chirurgicale.

Et ce qui est non seulement plus grave mais à vomir, c’est que ces « collectes de sang » se déroulaient parfois avec la complicité de médecins français, acquis à l’indépendance. Aucun d’eux ne sera inquiété après leur retour en France.

Le 8 septembre 1962, un autre document officiel indique qu’une dizaine d’Européens ont été libérés. Toutes ces personnes ont été torturées, soit par électricité, soit par noyade, soit par l’introduction de corps étrangers dans l’anus.

Enfin, et pour en terminer avec l’horreur, les documents qui révèlent la découverte de centaines de charniers, tels celui de neuf Français « qu’il ne fut pas possible de reconnaître tant ces personnes étaient atrocement mutilés. Des cadavres ensevelis par la population après avoir été déchiquetés et encore, le 9 mars 1962, à Eckmûhl, 16 personnes, dont trois femmes, retrouvées carbonisées, dans un garage incendié par un commando FLN. »

Manuel Gomez

  1. Emmanuel Macron, vous avez, grâce à ces extraits du « Hors Série » de Valeurs Actuelles, quelques exemples de « crimes contre l’humanité » pour lesquels vous avez fait « repentance » lors de votre passage à Alger, mais probablement pensiez-vous qu’ils avaient été commis par les « colonisateurs », l’armée française ou encore les Pieds-noirs ?

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Eric des Monteils

Je ne peux plus supporter de voir sa sale gueule de crétin réjouis. Quand à l’écouter . . . . .non, là c’est au-dessus de mes forces.

Cran

De de Gaulle à Macron, le combat est le même.

ISWT

J’espère que l’article parle aussi du massacre de Sétif en 1945.

Monrose

Le 4 septembre 1963 message de de Gaulle à Ben Bella : « A l’occasion de votre élection à la Présidence de la République Algérienne, je vous adresse mes félicitations et forme des vœux sincères pour votre bonheur personnel, le succès de votre mission, ainsi que pour l’heureux avenir du peuple algérien … Cette indépendance algérienne, nous l’avons voulue et aidée. »

C’est l’aveu absolu de la trahison du fameux Général. Imaginez Pétain envoyant un tel message à Hitler , s’il avait gagné…De Gaulle a menti dès le départ ( et même dès 1945, au moment de Sétif) . Et pourtant il n’a pas hésité à faire tuer 20 Français à part entière ( FSNA comme FSE) inutilement durant 4 ans, pour parvenir à ses fins: son cher Pouvoir dont il avait été frustré en janvier 1946 !