1

Il faut que Macron s’en aille ou qu’il soit chassé du pouvoir

Nous avions déjà les territoires perdus de la République, ces territoires où nos forces de l’ordre ne peuvent aller qu’en groupe, et encore.

Nous avons des informations nous indiquant que dans de nombreuses grandes villes de province la sécurité est grandement défaillante. Marseille, Nantes, Dijon etc.

Mais voilà que maintenant il veut pourrir les villages de France, il veut travailler à ce que l’islam conquière tout le pays. Ces forces qui attaquent les non-musulmans ne peuvent conquérir sans l’aide de traîtres au pays, la France. Alors nous avons à la tête du pays un homme qui ne connaît pas le sujet ou alors qui travaille contre le pays.

Voilà pourquoi il faut l’empêcher de commettre l’irréparable.

Éric Zemmour a été contraint d’écrire aux maires de France pour (le mieux est que je vous donne à lire ce qu’il a écrit) :

LETTRE AUX MAIRES

Objet : Des centaines de migrants bientôt installés dans votre commune.

Madame le Maire, Monsieur le Maire,

Je vous sais très attentif à la qualité de vie de vos administrés et au maintien de relations apaisées dans votre commune. Aussi, je tiens à vous communiquer le texte du discours aux préfets prononcé par Monsieur le Président de la République. Il est d’une extrême importance et vous concerne au premier plan.

« Nous devons avoir une politique profondément différente de répartition sur le territoire des femmes et des hommes qui sont en demande de titres et y compris de celles et ceux qui les ont reçus.

Notre politique aujourd’hui, elle est absurde : elle consiste à mettre des femmes et des hommes qui arrivent, qui ne parlent pas notre langue, qui souvent sont dans la plus grande misère, dans des quartiers qui sont souvent les plus pauvres de la République.

(…) Les années qui viennent seront des années de transition démographique, d’ores et déjà nous sommes en train de perdre des élèves dans nos écoles et collèges (…), plusieurs d’entre vous sont dans des territoires ruraux ; quels que soient les engagements pris, nous devrons fermer des classes et vraisemblablement des écoles et des collèges.

Si nous savons offrir de l’hébergement, de l’urgence et de l’intégration, dans ces régions, à des femmes et des hommes qui arrivent sur notre sol, les conditions de leur accueil seront bien meilleures que si nous les mettons dans des zones qui sont déjà densément peuplées, avec une concentration de problèmes économiques et sociaux. »

EMMANUEL MACRON, Discours aux préfets, 15 septembre 2022.

Il est grand temps pour que nous ayons à la tête du pays des gens qui l’aiment.

Bernard Atlan