Il faut que Riposte Laïque passe à une vitesse supérieure

Sans même parler du délai pour son application, sans même parler de son contenu final, sans même évoquer les difficultés à la faire respecter, elle ne va rien résoudre parce que l’argument majeur et le seul véritable qui fonde toute l’action de Riposte laïque n’est pas l’argument principal qui fait bouger le législateur.
Pour Riposte laïque, il s’agit de faire obstacle à ce que l’on doit considérer comme une offensive expansionniste de la religion musulmane. Comme les Politiques ne veulent ou ne peuvent pas voir ou reconnaître ce danger, le fondement de leur loi sera centré sur la visibilité du visage. Et peu importe la motivation : identité, sécurité, dignité, etc. La loi ne touchera pas à la liberté de se vêtir à sa guise alors que, pourtant, la loi sait interdire la nudité même sur une plage, que des décrets municipaux savent interdire les tenues débraillées ou peu décentes dans les rues. C’est ainsi que l’on verra peut-être moins de visages masqués, mais qu’il y aura toujours (et peut-être de plus en plus) des belphégors au visage apparent. L’occupation du terrain par les islamistes ne cèdera pas, bien au contraire.
Ne pouvant évoquer clairement l’offensive religieuse, les parlementaires ne pourront pas davantage oser critiquer et attaquer le prosélytisme religieux et la pression qu’exercent les diverses marques d’appartenance sur les filles et femmes de familles d’origine musulmane.
C’est d’autant plus regrettable qu’il faudrait modifier la notion de refus de clientèle pour que ce refus soit possible à l’encontre de toute personne faisant montre de prosélytisme. Je pense en particulier à ce qui est arrivé à Fanny Truchelut. Que l’on soit bien clair, le militaire en tenue, le curé en soutane, la « bonne sœur » ne font pas de prosélytisme pas plus que l’employé de banque en costume-cravate ! En revanche, les femmes, même avec le seul voile, sont des musulmanes affichées donc prosélytes exerçant une pression morale sur d’autres femmes. Il est ainsi des stigmatisations inversées. Celui qui, en d’autres temps, ne portait pas le brassard nazi, l’enfant qui n’était pas digne de porter le foulard rouge des « pionniers » en URSS, aujourd’hui, la femme de famille musulmane qui n’affiche pas son appartenance religieuse par « ne serait-ce qu’un foulard », sont réellement stigmatisés. C’est ainsi que l’on montre du doigt et soumet-on à l’opprobre, les déviants, les indignes, les contestataires, les opposants qui deviendront les ennemis. Avant de leur faire porter une étoile de couleurs diverses pour qu’ils soient encore mieux désignés.

Pour autant, il faut quand même se battre pour le vote de cette loi mais sans illusions. Son seul mérite est de mettre sur le devant de la scène des comportements que Politiques et Médias ne veulent pas voir, même si le risque d’enterrer la question existe.
A mon avis, la lutte qui doit être la plus efficace doit se développer principalement contre tous les accommodements jusqu’ici consentis. Il faut faire reculer la bête infâme. En fait de bête infâme, il s’agit surtout de nos édiles qui sont très bêtes et infâmes de tant de lâcheté. Il faut surtout faire corriger les faiblesses des autorités diverses et nombreuses qui ont cédé et ne cessent de céder. Il faut aussi revenir sur des accommodements consentis au niveau de l’Etat. D’une façon générale, je pense aux subventions déguisées des municipalités pour la construction de mosquées. Plus généralement, les exceptions nombreuses au droit commun : piscines, blocage de rues pour prière, menus de cantine « adaptés », abattoirs spéciaux. Ceux-ci doivent être supprimés et tant pis pour les Juifs qui ont été les premiers bénéficiaires de cet accommodement cruel pour les animaux. Les uns comme les autres n’auront qu’à importer de l’étranger leurs viandes Halal et Casher.
Ce type de lutte sera difficile et nous concerne tous parce que tous nous avons un rôle à tenir. En premier lieu, il faut que Riposte laïque puisse avoir les moyens de mener des campagnes par envoi de courriers à tous les députés et sénateurs, d’avoir les services de juristes spécialisés pour entreprendre des actions en justice (devant notamment les tribunaux administratifs).
Nous notons tous que les médias ne parlent jamais de ces accommodements alors que la plupart des citoyens le savent et s’en offusquent souvent. Pour que les médias en parlent il faut des actions, des esclandres, des scandales, des indignations, toutes attitudes et réactions évidemment sans violence de notre part et assez prudentes pour ne pas nous exposer aux coups.
Si l’on n’a pas les moyens d’entreprendre des actions de groupe, au moins faut-il œuvrer autour de chez soi avec les affichettes. Ensuite, emmerder les islamistes : balancer (discrètement) un saucisson ou du jambon dans les rayons Halal, répandre une heure avant la prière du vendredi des boules puantes dans les rues habituellement bloquées. Désolé pour Maxime Lépante !
Y aurait-il un informaticien susceptible d’aider tous les sympathisants de RL à créer leur blog particulier ? Chaque sympathisant de RL ayant un blog, le seul texte à y faire paraître serait l’indication, avec un lien, que le dernier numéro de RL vient de sortir. Même chose pour les sites sociaux du type Facebook où on peut annoncer telle action de RL sur son « mur ». Je pense, sauf erreur, que ce serait une manière indirecte de référencer le plus largement possible Riposte laïque. J’allais suggérer que RL ait sa page dans Facebook. Or, c’est déjà fait ! Bravo ! A nous maintenant de multiplier le nombre de ses « amis ».
Roger Champart

image_pdf
0
0