Il faut refuser d’injecter bébés, femmes enceintes et tous les autres

03/12/2022 (2022-12-03)

Par Nicole Delépine, pédiatre cancérologue

En Californie, l’échec du gouvernement et des associations provax à faire vacciner les enfants malgré toutes leurs pressions et leur propagande nous réjouit. Le mythe covid commence à ne plus fonctionner, même dans les pires États comme la Californie ou New York qui réintègre et indemnise les suspendus, soignants et autres.

« Contrairement aux prévisions de Rochelle Walensky, directrice du centre de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), il semblerait que la vaccination des enfants suscite peu d’engouement. À ce jour, près de 70 % des enfants américains âgés de 5 à 11 ans ne sont toujours pas vaccinés. En Californie, l’Association médicale de Californie, l’Académie américaine de pédiatrie, l’Académie californienne des médecins de famille et la Coalition californienne pour l’immunisation ont demandé à tous les prestataires de services pédiatriques de recommander la vaccination contre le Covid-19 et la grippe pour protéger les enfants. Pourtant jusqu’à ce jour, aucun variant agressif pour les enfants n’est apparu. Aussi est-on en droit de s’interroger sur les raisons réelles de cette propagande pour la vaccination, qui soulève de nombreuses questions. »1

Des chiffres d’origine incertaine sans mise en perspective pour effrayer les parents : « Selon l’Association médicale de Californie et ses partenairesmême si les cas de Covid-19 grave sont rares chez les enfants, la maladie a causé 122 000 hospitalisations et 1500 décès aux États-Unis. On aimerait connaître la source de ces données, car parmi les 0-17 ans, malgré de fortes incertitudes2 au 1/12/2022, le CDC recensait moins de 1000 décès attribués au covid3.

Pour illustrer le faible risque vital du Covid que courent les enfants, le Dr Daniel Rauch, chef du service pédiatrique au Tufts Children’s Hospital de Boston prend en exemple la coupe du monde :

« Pensez-y en termes de stades de football : sur 100 000 enfants, l’un d’eux ne s’en sortira pas avec COVID. Tous les autres qui sont entrés vont sortir. »

De plus, on aimerait aussi vérifier les dossiers médicaux pour voir si ces petits sont morts malades du Covid ou le plus souvent morts d’une autre cause avec seulement avec un test PCR positif comme la Société française de pédiatrie a pu le démontrer en France :

« Pour 21 décès avec une investigation qui a pu être menée à son terme, il a été retrouvé pour 17 enfants des comorbidités très sévères »… « dans certains cas, l’infection était de découverte fortuite et le décès était en lien avec un accident ou une autre pathologie ».

Enfin, ce chiffre étonnamment élevé de 50 morts d’enfants par mois brandi par l’association médicale de Californie doit être comparé aux autres causes de décès d’enfants aux USA : par arme à feu : 358 par mois 4, par accident de la route : 325 par mois. La troisième cause de décès est la mort par surdose et empoisonnement et en 2021, le National Cancer Institute estime que 15 590 enfants et adolescents âgés de 0 à 19 ans ont souffert de cancer et que 1800 en sont morts,5 permettant de chiffrer à 150 le nombre mensuel moyen de décès d’enfants par cancer.

Chacun avertit, mais il y a encore trop de sourds et aveugles au danger encouru par l’Humanité.

👉IMPARDONNABLE – 125 enfants morts, 1 000 handicapés et 50 000 lésés à cause de la vaccination Covid-19 aux USA au 3 juin 2022

« Les derniers chiffres publiés par les Centres américains de contrôle des maladies révèlent que 50 000 enfants ont été affectés par la vaccination contre le Covid-19 aux États-Unis. Malheureusement, 1 112 de ces enfants ont souffert d’une complication mettant leur vie en danger ou d’un handicap permanent, tandis que 125 autres enfants ont malheureusement perdu la vie. »6

LES PARENTS OUVRENT LES YEUX 7 ET LES MENSONGES ACCUMULÉS SUR L’INJECTION COVID JETTENT LE TROUBLE SUR LES AUTRES VACCINS

16/11/2022

Dr McCullough (https://t.me/ChrisInfosTrumpAndCo/9495) explique à Robert Kennedy Jr (https://t.me/ChrisInfosTrumpAndCo/6891) que les parents sont beaucoup plus réticents à faire des vaccins depuis le “désastre de l’injection Covid-19” :

« On a ouvert la boîte de Pandore et les gens examinent tous les vaccins avec attention. Et nous comprenons le sens d’essais de contrôle appropriés. Nous voyons maintenant des vaccins administrés pour des maladies facilement traitables comme la coqueluche ou la diphtérie et nous assistons maintenant à une attaque incroyable ! Nous voyons maintenant des enfants recevoir plus de 17 injections. Quand j’étais petit, il n’y en avait que 3 ! Et il y a probablement eu une attribution inappropriée du succès de ces vaccins.

Ainsi, même certains des premiers succès jamais revendiqués par les vaccins sont probablement davantage attribuables à l’assainissement ou à d’autres formes de soins médicaux.

Donc, ce qui se passe maintenant, c’est qu’ils avaient l’habitude de recenser un taux de réticence à la vaccination ce qu’on appelle : « l’hésitation aux vaccins » aux États-Unis. Ce taux était d’environ 2,5 % de la population avant. Actuellement, du fait des mensonges permanents constatés par la population, la confiance en la parole de l’État a fortement chuté et l’hésitation aux vaccins dépasse les 25 %.

J’ai fait une excellente interview avec le Dr Sherri Tenpenny (https://www.tenpennyimc.com/sherri-tenpenny-bio) récemment.

Moi je suis un médecin entièrement vacciné et elle est un médecin entièrement non vacciné, elle n’a jamais pris un seul vaccin de sa vie !

Nous avions donc deux perspectives différentes, mais ce sur quoi nous nous sommes mis d’accord, c’est que les vaccins, comme toute thérapie médicale, méritent une réévaluation dans le temps.

Rien n’a de permanence, rien n’a de talisman, rien n’a une existence basée sur la foi. Tout a un état dans le temps. Les médicaments que nous utilisons maintenant ne sont pas les mêmes que ceux que nous utilisions l’année dernière. Et si les médicaments sont retirés, les vaccins devraient être retirés. Tout doit faire l’objet d’une évaluation critique.

Et la catastrophe du vaccin Covid-19 a ouvert la boîte de Pandore et maintenant, selon des estimations récentes, environ 30 % des parents sont maintenant très préoccupés par l’ensemble du calendrier vaccinal. »8

MORTINAISSANCES AVOUÉES EN AUSTRALIE

Voici un graphique intéressant sur les mortinaissances australiennes. Pourquoi y aurait-il un bond aussi astronomique de la mortalité néonatale à partir de 2021- 2022 ?

AUX USA, FAUSSES COUCHES ET MORTALITÉ PÉRINATALE IMPORTANTES

Même si VAERS est connu pour avoir supprimé de grandes quantités de données rapportées, celle-ci affiche encore suffisamment de chiffres pour susciter de sérieuses inquiétudes.9

VAERS COVID Vaccine Reproductive Health Related Reports

LA DUPERIE COMMENCE À ÊTRE RÉVÉLÉE : SCOOP !

Les remarques du Dr Bourla sur le vaccin des enfants étaient « honteusement trompeuses » et « de nature extrêmement promotionnelle » 10

ET LA MORTALITÉ GLOBALE AUGMENTE

🔵🌍Nos enfants meurent du vaccin Covid
Les données recueillies dans 24 pays montrent le dépassement de surmortalité.
Dépassement du pic hebdomadaire des enfants de 0 à 14 ans :
215 morts en 2020
Autorisation vaccinale des enfants de 12 à 5 ans de l’EMA.
481 morts
2022 : Vaccinations et rappels des enfants
+ de 807 morts
C’est un record absolu.
Pour les enfants de 0 à 14 ans, la probabilité de mourir du Covid est très proche de zéro.11

EUDRAVIGILANCE POUR UE

EudraVigilance data updates

Data status 19/11/2022

– EMA data update (Cf. z. data status 11/14/2022):
→ 2,120,667 cases (+13,852)
→ 26,870 deaths (+32)
→ 610,753 serious adverse events (+3,248).

– Affected children:
→ 40,567 cases (+242)
→ 243 deaths (+0)
→ 14,501 serious adverse events (+56)

Et si vous souhaitez écouter une vidéo sur les problèmes des fœtus :

Et globalement en UE effets toxiques des pseudovax anti-Covid comparés à ceux des effets des vaccins administrés en UE de 2010 à 2022 NOV :

Au niveau mondial, les données de mortalité de l’OMS montrent que l’épidémie est en voie d’extinction :

NE VACCINEZ NI LES ENFANTS,
NI LES FEMMES ENCEINTES,
NI TOUTE PERSONNE JEUNE OU VIEILLE QUE VOUS AIMEZ !


image_pdfPDF A4image_printImprimer
image_pdfimage_print
15

12 Commentaires

  1. Nous allons rentrer dans la 4ème année de covid.Du jamais vu dans une pandémie.3 années de gestes barrières, de masque,de vaccination et puis quoi? Des vagues,des vagues.On nous invente de nouveaux variants ce qui est déjà un énorme mensonge car aucune preuve. On occulte les décès liés au vaccin qu’ils mettent sur le dos de la canicule. La plus terrible jamais enregistrée,ce qui est encore un mensonge ayant connue celle de 1976. Tous savent maintenant que ce vaccin ne protège ni de la transmission ni de la contamination mais la propagande continue avec la phrase magique. Des formes moins graves,dont aucune preuve ne peut être apportée. Bref! Il faut vous vacciner pour éviter les formes graves, et si vous mourez quand même d’une forme mon grave,c’est pas grave.

  2. Le gros veau de service à dit ; « «Mon bras ne tremblera pas» s’il faut obliger le port du masque ». De le dire constitue déjà un aveu de faiblesse…
    Mais non , duconneau , ça ne marche plus, les gens ont enfin compris que ces soi -disant vaccins ne servent à rien, et en plus ils donnent des maladies graves pour beaucoup d’entre nous. Le covid actuel n’est pas pire qu’un refroidissement alors fout nous la paix avec ta daube merdique. Toi-même , tu n’es pas « vacciné » !!!!

  3. De nouveau un bel article Dr Delépine. Cela dit, une question se pose et pourrait peut-être faire l’objet d’un nouvel article. En effet, si il semble désormais avéré que ces pseudos vaccins soit sujets à problèmes de santé pour certains et que leur pénétration dans l’organisme soit durable (surtout après de multiples injections), qu’ont à redouter les non vax d’une éventuelle transfusion sanguine en provenance de donneurs « vaccinés » ? N’a-t-on pas à craindre une pénétration de ces substances dans notre corps, à notre corps défendant ? Si ces substances (et leurs effets) se transmettaient par le sang, n’y aurait-il pas à craindre un nouveau scandale du « sang contaminé » ?

  4. Cette « injection » nommée vaccin est testée sur les cobayes. Les labos sont parti du bas avec les anciens pour remonter progressivement afin de constater les effets, voir la mortalité sur les différentes tranches d’âges de la population. Il est tt de même ALLUCINANT que ces pourris et ceux qui sont à leur solde INCITENT les femmes enceintes à ce faire injecter ce produit ALORS que pour tt autre médicament mis sur le marché, des annonces sont faites en direction des femmes enceintes pour leur recommander LA PRUDENCE en leur déconseillant de prendre le médicament. En sachant ça POURQUOI ces dernières foncent recevoir l’injection au lieu de faire travailler LEUR BON SENS ???

  5. Il ne faut pas se leurrer, l’eugénisme est en pleine marche et ira en s’emplifiant ! Bil-Gates l’a dit clairement qu’il faudra supprimer au moins 5 milliards de personnes sur terre sur les 8 milliards…. Pour pouvoir les nourrir ! Bien entendu, il ne s’est pas compté sur ce nombre !….

  6. Les soignants vont de nouveau tout soudain être sommés de se mettre à jour pour s’injecter un poison de plus soit-disant contre cette fausse maladie créée de toute pièce par la main de l’homme en Chine (et avec l’aide de la France par le couple Byzyn interposé) et voilà pourquoi ILS font des pieds et des mains pour ne pas réintégrer les soignants qui ont refusé leurs mixtures mortelles car ILS savent que ceux-là ne s’en laisseront pas conter une nouvelle fois. Jusqu’à quand va t-on supporter ces abjections sur nos enfants, nos compagnes enceintes, nos vieux?

  7. En ce moment, les alarmistes-propagandistes télévisuelles aux ordres de macron, en renfort des spots publicitaires covidistes, ou inversement, nous bassinent au moins trois fois dans le même journal afin de nous faire injecter le vaxxin en prétendant, qu’une nouvelle vague de covid est en train d’exploser et que les hôpitaux risquent d’être saturés. Ils en oublient presque de nous parler de la grippe et de la bronchiolite. Ainsi, comme par hasard, le vaxxin anti-covid devient prioritaire, tout en rappelant sournoisement celui de la grippe et de la bronchiolite. Un peu suspect comme message, ces trois fléaux en rappel.

  8. sauf que les professeurs des maternités recommandent de vacciner les femmes enceintes. On a vu ce que ca donnait le covid sur les femmes enceintes et c’etait pas beau à voir. Des sages femmes enceintes se sont faites vaccinés quand on etait en pandémie. Les mamans et les bébés vont bien.

    Mais certains prefereront ecouter la specialiste des shakras 🙂

2 Rétroliens / Pings

  1. Giroud meilleur buteur français de tous les temps : j’en rêvais ! – Pierre Cassen, un homme libre!!
  2. Giroud meilleur buteur français de tous les temps : j’en rêvais ! – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.