Il faut rouvrir Fessenheim, arrêter les éoliennes et virer Macron ! 

fessenheim-1024x560.jpg

La centrale de Fessenheim n’a été exploitée que pendant 42 ans de 1978 à 2020. Suite à une décision stupide de Macron, pour des raisons électoralistes vis-à-vis des Khmers verts, et afin de ménager « en même temps » la chèvre et le chou, en application de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (plafonnement de la production d’électricité d’origine nucléaire), les réacteurs n°1 et n°2 de la centrale de Fessenheim ont été respectivement mis à l’arrêt définitif les 22 février et 30 juin 2020. Contrairement à ce qui avait été prévu, Macron n’a même pas pris la peine d’attendre la mise en route de Flamanville !

Les opérations de démantèlement de la centrale de Fessenheim devraient commencer au plus tôt en 2025, après l’évacuation du combustible nucléaire usé. Des élus alsaciens, dès novembre 2021, ont déjà proposé de reconstruire et relancer Fessenheim. Les derniers combustibles, ce qui est tout un symbole, viennent d’être convoyés tout récemment hors de Fessenheim.
Le projet de loi du gouvernement qui sera débattu au Parlement début octobre est non seulement inacceptable, mais absolument scandaleux. Il s’agit ni plus ni moins que d’accélérer la production des énergies renouvelables, en passant outre l’avis des populations, voire certaines dispositions législatives ou administratives déjà en place, en simplifiant ou supprimant les procédures et les recours juridictionnels, afin de raccourcir les délais, d’imposer des projets aux populations locales, en essayant même parfois de les soudoyer avec des tarifs d’électricité préférentiels. La réouverture de Fessenheim n’est donc même pas envisagée par Macron, alors qu’il est pourtant question de rouvrir quelques centrales polluantes à charbon.

Selon Agnès Verdier-Molinié « Le développement massif de l’éolien annoncé par l’exécutif n’est pas une solution. Certes, il faudrait trois à quatre ans pour la remise en route de la centrale alsacienne, mais les champs d’éoliennes, eux, mettront cinq à sept ans pour sortir de terre. ». Or le temps presse, suite aux besoins croissants en France d’énergie électrique non polluante de CO2. De plus, pour produire l’équivalent de Fessenheim avec des éoliennes, il en faudrait 5 600 de plus, alors que la France n’en peut déjà plus avec ces monstres d’acier polluants, inesthétiques, non rentables et qu’elle en compte déjà 8 000 !

Afin de mieux comprendre la nouvelle loi scandaleuse préparée par Macron, sa nouvelle erreur qui vient se surajouter à l’erreur précédente de fermer Fessenheim, au lieu de reconnaître ses torts, rappelons très brièvement le scandale de Fessenheim qui, dans toute entreprise privée, aurait déjà amené le dirigeant responsable, soit à démissionner, soit à être démis de ses fonctions.
Aux États-Unis où le nucléaire est considéré comme une énergie propre et durable, plus de 80 réacteurs ont déjà été autorisés à fonctionner 60 ans, et 50 sont exploités depuis plus de 40 ans. Lors de l’arrêt du premier réacteur, le samedi 22 février 2020, des associations écologistes pronucléaires ont protesté contre « cet acte d’euthanasie, de vandalisme climatique et environnemental ». « On tue une machine qui aurait pu tourner encore 20 ans et on ne sait pas pourquoi » fulminait le maire de Fessenheim.

Quant au syndicat CFE, il a dénoncé « une absurdité industrielle et climatique » doublée d’une « hérésie électrique qui met la France à la merci d’une vague de froid ». L’électricité est un bien essentiel qui nécessite une marge de puissance pour répondre aux besoins impromptus et aux inévitables incidents techniques afin d’assurer en permanence une production correspondant aux besoins. Suite à l’arrêt des deux réacteurs de Fessenheim, le président de Réseau de transport d’électricité (RTE) a déjà annoncé pour l’hiver 2020 un risque de coupures de courant.

Les centrales nucléaires émettent en moyenne 80 fois moins de CO2 par kilowattheure produit que les centrales à charbon et 45 fois moins que les centrales à gaz. Fermer Fessenheim se solde donc par l’émission annuelle supplémentaire de 8 millions de tonnes de CO2 en Europe, soit l’équivalent de 15 % des émissions annuelles d’une région comme l’Île-de-France. Autre scandale : ne pouvant plus compter sur Fessenheim, l’Allemagne a ouvert en 2021, en plein milieu de la Ruhr, une énorme centrale à charbon qui relâche actuellement chaque année dans l’atmosphère la bagatelle de 6 à 8 millions de tonnes de CO2.

Fermer Fessenheim entraînera une perte de 4 milliards d’euros pour EDF (marge brute annuelle d’exploitation de 180 millions d’euros). Fessenheim pouvait être prolongée sans problème pour une durée de 60 ans comme sa sœur jumelle de Bear Valley aux États-Unis. Fermer Fessenheim, c’est supprimer 2200 emplois non délocalisables, priver les Français d’une électricité décarbonée, rentable et bon marché, obliger l’Alsace à importer son électricité d’Allemagne. Fermer Fessenheim est une erreur économique criminelle !

L’électronucléaire en France, c’est l’équivalent de 20 milliards d’euros d’importation de pétrole, 10 fois moins de rejets de gaz à effets de serre qu’en Allemagne, une industrie pourvoyeuse d’emplois, exportatrice et de haute technologie, un prix ultra-compétitif pour l’énergie.
Fessenheim était une centrale nucléaire qui avait fait l’objet de l’entretien et des rénovations les plus strictes imposées par l’Autorité de sûreté nucléaire. L’ASN avait donné son feu vert pour une exploitation sur 60 ans au lieu de 40 ans. Il est clair que ce suicide économique orchestré par des incompétents démagogues n’a été justifié que par l’achat électoral des « voix vertes », une rançon donc, pour des raisons idéologiques et politiques, en dehors de tout bon sens, par Macron !

Certains adversaires du nucléaire se moquent du réacteur EPR de Flamanville, suite aux difficultés techniques pour le construire. Ce réacteur très puissant (1 600 MW) est prévu pour résister au terrorisme, y compris la chute d’un avion. Il y a eu de nombreuses malfaçons dans le béton, dans la fabrication de la cuve, des soudures pas aux normes, ce qui a entraîné surcoûts et retards. Les difficultés sont dues à la perte de savoir-faire d’EDF, pour ne pas avoir construit de réacteurs pendant 15 ans. Deux réacteurs EPR ont été construits sans difficultés en Chine à Taishan et produisent déjà. L’EPR a donc un avenir !

Depuis le début de leur fonctionnement, il y a près de 50 ans, les réacteurs français n’ont jamais eu d’avarie mettant en jeu la sécurité des personnes. Le seul accident important sur un PWR a eu lieu aux États-Unis, à la centrale de « Three Mile Island », en 1979 ; il a entraîné la perte du réacteur mais n’a provoqué aucune victime et a occasionné seulement une faible émission de radioactivité.
Le drame de Tchernobyl est dû à la conjugaison d’une terrible défaillance humaine et d’un hallucinant défaut de construction. Quant à Fukushima, quelle étrange idée de bâtir une centrale nucléaire dans une zone sismique ! C’est comme si l’on mettait un récipient contenant de la nitroglycérine sur un vibro-masseur ! À noter que parmi les 20 000 morts provoqués par le tsunami, il n’y a pas eu un seul mort dû à l’accident du réacteur nucléaire et à ses émissions radioactives.

Les déchets nucléaires cristallisent les passions alors qu’ils n’ont jamais provoqué d’accident de transport ni de stockage, ni d’aucune sorte. Et ils n’en provoqueront jamais selon toute probabilité. Les craintes suscitées par les déchets nucléaires reposent simplement sur de fausses croyances répandues par une propagande anti-nucléaire malveillante. La quatrième génération de réacteurs nucléaires (surgénérateurs) produira encore moins de déchets pour produire la même quantité d’électricité.

De plus, selon le président d’EDF, Jean-Bernard Lévy : « Pas de neutralité carbone sans nucléaire ». Les Verts veulent décarboner notre énergie alors que le nucléaire est décarboné. Le nucléaire est la seule technologie décarbonée dont nous disposons aujourd’hui, ayant la capacité avérée de générer de façon centralisée de grandes quantités d’énergies électriques.
Les énergies renouvelables en France ne survivent que parce que subventionnées d’une façon éhontée par l’usager dans ses factures d’électricité. Selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, les coûts de production de l’énergie nucléaire en 2019 étaient de 35 dollars par mégawatt/heure, contre 53 dollars pour l’éolien terrestre, 68 pour le solaire photovoltaïque, 73 pour la géothermie et 115 pour l’éolien en mer.

Jean-Marc Jancovici, polytechnicien, professeur d’énergétique à l’École polytechnique, a montré que les énergies intermittentes (éolien et solaire) étaient de très mauvaises solutions qui provoqueraient la multiplication par dix du prix de l’électricité, compte tenu du coût exorbitant des équipements de stockage (essentiellement hydrauliques et donc, très difficiles à créer en France car tous les sites sont déjà utilisés).

L’objectif criminel des Verts en Europe n’est pas de diminuer le CO2, mais de supprimer le nucléaire. La sortie allemande du nucléaire a entraîné une augmentation de la consommation de charbon et une hausse importante du coût de l’électricité ; il en serait de même en France. L’énergie nucléaire reste le meilleur moyen d’assurer aux Français une électricité bon marché et de qualité. L’arrêt du nucléaire compromettrait notre indépendance énergétique.

Quant aux éoliennes, c’est une folie ruineuse qui mutile la France et l’Europe ! Selon Jean-Louis Butré, président de la FED (Fédération environnement durable), il y a déjà 8 000 machines installées en France et il devrait y en avoir 15 000 d’ici à 2030. « Nous allons ainsi abandonner dans le sol 36 millions de tonnes de béton, soit l’équivalent de 1,8 millions de camions toupies représentant une file de 18 000 kilomètres ». Au béton viennent s’ajouter pêle-mêle  6 millions de tonnes d’acier, 435 000 tonnes d’aciers spéciaux, plusieurs centaines de milliers de tonnes de cuivre et       6 000 tonnes de terres rares extraites dans des conditions humaines et environnementales effroyables en Chine. Et aucune structure de dépollution, de traitement ou de recyclage n’a été instaurée à la hauteur du volume des déchets industriels existants et à venir. De plus :
– l’éolien est nocif pour la santé. Les riverains souffrent par le bruit, les infrasons, l’effet stroboscopique ;
– l’éolien consomme en masse des métaux rares ;
– l’éolienne ne tourne en France que 22 % du temps ;
– l’éolienne doit donc toujours être accompagnée de centrales thermiques polluantes ; il n’y a très souvent pas de vent lorsque l’on a besoin d’énergie ;
– l’Allemagne n’a jamais autant pollué que depuis qu’elle a beaucoup d’éoliennes. Ses nuages de pollution arrivent sur la France ;
– l’éolien rapporte des fortunes aux promoteurs ;
– l’éolien coûte des fortunes aux citoyens qui paient l’électricité taxée de plus en plus cher ;
– les éoliennes, « prédateurs » d’oiseaux prédateurs, bouleversent les écosystèmes ;
– une éolienne ne fournit en moyenne annuelle que 20 à 25 % de sa puissance nominale d’1 mégawatt (1000 kilowatts) donnée pour un vent de 80 km/h, compte tenu de la faible vitesse moyenne des vents en France (20 km/h) : une puissance effective dérisoire et très variable, contrairement à la puissance de croisière constante des réacteurs nucléaires. Au-delà de 80 km/h, il faut freiner la machine pour ne pas la détruire.

Alban d’Arquin n’a pas hésité à voir dans les éoliennes un scandale d’État. Pour Philippe de Villiers « ce mur de clignotants rouges, c’est la mort de la cinéscénie du Puy du Fou. C’est une imposture écologique avant d’être une imposture économique ».
Le combat contre les éoliennes n’est pas seulement un combat pour préserver la beauté de la France, c’est aussi et surtout un combat contre les bobards des énergies nouvelles subventionnées par nos factures EDF, contre des escrocs financiers prédateurs, contre les écolos-pollueurs, contre des politiciens locaux peu scrupuleux ou corrompus.

En conclusion, une politique de 20 ans, anti-nucléaire, a complètement détruit le nucléaire français, Macron représentant la cerise sur le gâteau de la catastrophe à venir ! Aujourd’hui 32 réacteurs sur 58 en comptant Fessenheim sont à l’arrêt. La France va se ruiner, se geler et manquer d’électricité, non pas à cause de Poutine et de l’Ukraine, mais à cause des écolos et de Macron ! La France a été pendant des années le plus gros exportateur du monde et exportait 10 % de son électricité il y a encore deux ans !

Le gouvernement est à cran et comme vient de le déclarer à La Dépêche du Midi , le mardi 30 août, un membre du gouvernement : « Nous sommes très prudents parce qu’il y toujours un risque que les Français pètent les plombs ». Il aurait dû ajouter : « à juste titre » ! Et de continuer « « On doit porter une attention toute particulière aux classes moyennes qui ne bénéficient d’aucune aide sociale. C’est chez eux que ça risque de s’embraser ». Et une autre personnalité de l’exécutif de déclarer dans la même veine : « La crise des Gilets jaunes est dans toutes les têtes, un rien peut la raviver. (…) Dans mon secteur de compétence, je sens bien que l’allumette s’approche du baril de poudre. »
Il faut donc rouvrir Fessenheim, relancer d’urgence le nucléaire avec d’énormes moyens humains et financiers, arrêter les éoliennes et virer Macron !

Marc Rousset

Auteur de  Comment sauver la France/Pour une Europe de nations avec la Russie.

image_pdfimage_print
22
1

71 Commentaires

  1. « Il faut réouvrir Fessenheim, arrêter les éoliennes et virer Macron »
    Non, M. Rousset, en désaccord total avec ce que vous préconisez. Je crois contrairement à vous qu’il faut:
    Commencer par virer Macron puis arrêter les éoliennes et rouvrir Fessenheim.
    Je crois nos positions irréconciliable.(MDR)

    • La multiplication des éoliennes va entraîner une diminution des vents …. ce qui diminuera la rentabilité énergétique des « bidules » !

      Ils vont provoquer l’extinction (économique) de la ressource locale !

      Les éoliennes responsables du « marais » anticyclonique (= sécheresse) en Europe centrale ????

      La suite sera intéressante !

      Il ne faut pas faire n’importe quoi !

  2. Choisir le nucléaire, c’est du bon sens.
    J’ai appris depuis longtemps à me méfier du bon sens qui n’est souvent que de la pensée à courte vue.

    1°) Il n’y a AUCUNE solution valable pour gérer les déchets de fissions de longue durée, plusieurs milliers d’années. Aucun site d’enfouissement ne peux garantir son étanchéité sur 20 ou 100 000 ans. ce sont les échelles de temps sur lesquelles nos descendant vont devoir gérer nos ordures toxiques et radio-active, laissées pour avoir une vie facile et confortable pendants quelques dizaines d’années.
    Utiliser le nucléaire est immorale envers l’humanité future.
    C’est même assez dégueulasse.

    Le recyclage du plutonium et d’un peu d’uranium, éléments fissiles lourds et minoritaires dans les déchets, n’élimine pas les éléments légers, issus de la fission, et très radio-actifs

    • Les déchets d’un volume ridicule sont actuellement stockés en toute sécurité pour des centaines d’années .Ils pourront être utilisés comme combustible d’ici quelques années avec les Réacteurs à neutrons rapides (RNR) dits de 4° génération!
      Non à la démagogie , à l’idéologie, aux rêveries écolos, aux peurs montées de toutes pièces par les khmers verts pour décérébrer et faire peur aux populations!!

      • Les déchets contiennent effectivemment du plutonium, dont une partie est récupérable. Ces opérations de récupérations génèrent elle même des déchets. Mais ils contiennent aussi des éléments issus de la fission, donc d’une masse atomique plus faible, de l’ordre environ de la moitié ou du tiesr des masses atomiques des éléments fissibles.
        Ces produits de fissions ne sont évidement pas recyclables.
        Ce serait comme vouloir brûler des cendres dans la cheminée.
        Par ailleurs, tout les isotopes de Plutonium formés dans les centrales nucléaires ne sont pas exploitables dans des réactions de fission.
        Ils n’en restent pas moins très dangereux à manipuler et de très longue durée de vie.

        Mon avis sur le nucléaire et les énergies renouvelables ne vient pas d’une propagande de gauche ou de droite, mais bien de mes études de physique et de mon expérience professionnelle dans ces deux filières.

  3. 2°) Les centrales nucléaires ont une vie limitée à quelques dizaines d’années.
    Les flux neutroniques abîment les soudures, provoquent des défauts dans le métal des éléments du cœur, qui font qu’une centrale ne va pas vivre 60 ans, ou alors un beau jour c’est Tchernobyl-sur-le-Rhin au lieu de Fessenheim ou Tchernobyl-en-Gabay au lieu de Blaye (et je n’ai pas envie en bon gaulois de perdre le Médoc, l’entre-deux-mers et autres terroirs bordelais conquis de haute lutte sur l’anglois mauldit par nos glorieux ancêtres).
    Le démontage de leur cœur se fera dans un siècle ou deux, ou trois, et donc en attendant il faut s’assurer qu’un imbécile ou un malveillant n’ira pas y mettre le nez.

    • Les déchets d’un volume ridicule sont stockés en toute sécurité pour des siècles et pourront ^tre utilisés d’ici quelques années come combustible des réacteurs à neutrons rapides (RNR) dits de 4° génération!

      Non à la démagogie et à l’idéologie écolo qui souhaite faire peur aux populations en leur racntant des « salades »!

      • En toute sécurité pour des siècles ?
        On voit que vous n’avez pas lu les travaux des personnes en charge de ce stockage.
        J’en au connu personellement.
        Ils ne sont pas aussi assurés que vous.
        Et encore une fois, les produits de fission ne peuvent pas être re-utilisés dans un réacteur. Seul une partie du plutonium, certains isotopes, produit par capture de neutrons dans l’uranium 238 peut être utilisé, non sans risques.
        Et même ce plutonium une fois fissionné donnera, évidement des produits de fissions qui ne sont pas eux même fissionables parce que leur masse atomique est beaucoup trop faible.
        C’est de niveau terminale scientifique.
        Formez vous sérieusement avant de parler de ce sujet.

        • Je n’ai jamais it qu’il n’y aurait pas un nouveau résidu du résidu..

          Vous nous faites faire des tas conneries aussi grosses que vous et vous gardez toujours ce ton narquois supérieur du scientifiique idéologuequi sait tout et détient la Vérité Universelle! !

          Comme si les tas de Polytechniciens qui défendent mon point de vue n’en savaient pas autant, voire plus que vous! !

          • EdF est une « chasse gardée » de polytechnique. Pas étonnant que certains protègent leur territoire.
            J’ai fréquenté assez de polytechniciens et de scientifiques universitaires pour pouvoir affirmer que leur spécialité ne leur permet pas toujours d’être compétent sur tout.
            Il y en a aussi un paquet qui partagent mon analyse.
            Et je n’ai pas un ton narquois, mais par contre je suis assez révolté et désolé quand je vous lis.
            Vous devriez acquérir un minimum de compétences avant d’écrire sur ces sujets, et je ne parle pas du niveau de compétences d’un polytechnicien. Je ne les méprise pas du tout, mais je connais un peu leur formation effectivement élevée, mais qui en majorité ne touche pas au nucléaire.
            Le niveau de compétences d’un bon élève de terminale scientifique sera déjà bien pour parler de ce genre de sujet.
            Et puis ne publiez pas que je suis un député LREM caché.
            C’est simplement un mensonge.

  4. 3°)L’Uranium est lui aussi une ressource limitée. Environ un siècle, peut être moins, de ressources facilement exploitables sans trop de dépense d’énergie.

    4°) les énergies renouvelables subventionnées ?
    Oui, et à raisons. Il fallait relancer la filière massacrée par la concurrence libre et non faussée avec la Chine.
    Croyez-vous que le nucléaire n’a pas été subventionné du temps de DeGaulle ?
    Son avantage aussi, c’est que le coût réel de démontage des centrales, de leur gardiennage pendant un à trois siècles, et d’une vraie solution des déchets n’est pas inclus dans le prix du kW.h nucléaire que vous payez.

    • C’est la fusion nucléaire qui viendra apporter une réponse définitive d’ici une cinquantaine d’années au plus tard (réacteur ITER).Ce jour là ,l’homme disposera avec le nucléaire d’une énergie illimitée !!!

      Dans cette attente, les écolo doivent nous laisser vivre et arrêter de faire peur aux populations,de les ruiner et de les « emmerder » comme disait Pompidou! !

      • Je suis partisan des réacteurs à fission nucléaire mais la fusion nucléaire me paraît aussi chimérique que le krake, ou le catoblepas : ce sont des illusions technologiques : ce qui fonctionne dans le vide spatial ne fonctionnera pas automatiquement sur terre .
        Le génie humain est vaste mais il ne peut tout résoudre

    • L uranium des centrales peut être abondant s il est créé par surgénérateur de type phénix (cf le web)

  5. 6°) Pour ce qui est des sites de pompage-turbinage, qui permettent de réguler la production d’énergie électrique, l’auteur commet une erreur.
    Plusieurs, et pas des moindres ont été abandonnés, car pas assez rentable quand le pétrole ne coûtait pas cher.
    La ressource est donc loin d’être saturée, mais la courte vue, le « bon sens » de ceux qui nous gouvernent fait qu’il sera coûteux de ré-habiliter certains sites.

    Il reste que l’interconnection des réseaux permet de profiter de phénomènes de mise en commun et de moyenne partagée que l’on appelle aussi « foisonement ».
    En gros, le soleil se lève plus tôt en Bulgarie, se couche plus tard en Irlande et au Portugal, et il est rare qu’il n’y ai nul part en europe de vent qui souffle ou d’eau qui coule.

    • Le stockage de l’énergie est trop couteux, difficile à mettre en place ,comme le démontre le brillant polytechnicien cité dans la chronique! C’est une raisonde plus pour en finir avec les bobards du renouvelable!

      Seul le nucléaire répond à l’attente d’une société qui souhaite utiliser de plus en plus l’électricité!

  6. Toute l’énergie hydraulique n’est pas captée. On peut installer des hydrauliennes en mer, et prendre exemple sur nos ancêtres qui installaient un moulin tout les 2 km en moyenne sur nos cours d’eau. (Les roues à aubes par nature ne détruisent pas les poissons)
    La hausse du cot de l’énergie va refaire vivre bien des moulins.

    • ON peut faire des tas de choses, mais tout celà coûte la » peau des fesses »!
      La France est en voie de désindustrialisation complète!

      Les Français veulent vivre, manger, élever leurs enfants en se chauffant à un coût acceptable, avoir un boulot et il faut en finir avec les rêveries écolos d’enfants de choeur , mais trop souvent ausi mensongers de façon cynique, selon les interlocuteurs!

      • Je connais les coûts réels de ces formes d’énergie électrique, ayant travaillé dans ce domaine. Ils ne sont pas du tout exorbitants.
        Simplement nous avons cru que l’énergie serait toujours abondante et pas cher.
        C’est faux.

  7. Nous avons cru qu’il est normal, basique, que l’énergie et les ressources soient abondantes et pas chères que tout le monde puisse avoir une voiture avec un moteur à combustion interne.
    c’est simplement impossible à long terme.
    La ressource en pétrole est, heureusement, limitée. Faire rouler les voitures aux huiles végétales est techniquement possible, mais nous manquons de terres agricoles, même si les apparences disent le contraire.
    Le chauffage électrique est une hérésie énergétique.
    Et nous ne pouvons plus raisonnablement importer des populations des pays du Sud, où elles n’ont pas besoin de chauffage, ce qui détruit des terres fertiles chez nous par bétonnage.

    • Merci Haizkolari

      tout ce que vous avez écrit est exact , très bonne synthèse
      sur l’après Pic pétrolier et Pic Uranium.
      Insister beaucoup sur le pic Uranium.


      mais sur Riposte Laique , pour l’énergie, ce site fait
      fausse route, ne comprend rien , est à côté de la plaque
      ( électrique )

      • Lisez le livre de Marc Rousset  » comment sauver la France- pour une Europe des Nations avec la Russie « . Il sait de quoi il parle. Les idéologues Verts ont une énorme responsabilité dans la situation de crise que nous vivons. Tout est lié à leurs délires en tous genres. Bravo Mr Rousset. J’ai imprimé certains de vos articles. Remerciements et admiration.

    • Je vous répète que la fusion nucléaire (expérience ITER) viendra régler d’ici 50 ans au plus tard tous les problèmes de l’homme, en lui apportant une énergie en quantité illimitée.

      Dans le temps présent les Français souhaitent vivre dans des conditions décentes , avec un boulot dans des industries compétitives!

      Les écolos nous apportent que la peur, la misère et la faillite du pays!

    • La fusion (ITER) d’ici cinquante ans au plus tard apportera une énergie illimitée à l’homme!
      Pour l’instant, les Français souhaitent vivre et garder leur boulot dans des industries compétitives!
      Les écolos idéologues n’apportent que la peur, la ruine et la misère aux Français!

      • Monsieur ROUSSET vous êtes en plein dans le délire… « Demain on rase gratis »… Mais ce que vous nous annoncez dans 50 ans est un « Demain » lointain…! Il faut agir dès maintenant et ce n’est pas en attaquant indéfiniment les éoliennes que vous allez résoudre le problème actuel. Depuis plus de 12 ans EDF a préféré engranger et distribuer des bénéfices plutôt que de penser et de préparer l’avenir de la production énergétique…!

  8. Bravo M Marc Rousset, tout ce que vous dites EST EXACT ! J’aurais beaucoup à ajouter mais ce n’est pas possible ici, le volume de texte étant limité. J’essayerai donc par petites touches. EXEMPLE ALLEMAGNE, pays anti-nucléaire par idéologisme fou : Panique à Berlin : Les entreprises allemandes s’arrêtent massivement car les prix de l’énergie sont trop élevés. Nous sommes dirigés par des imbéciles de la pire espèce qui disent ne voir les problèmes qu’une fois la tête dedans. L’économie allemande s’éteint. Les usines allemandes sont à l’arrêt et ce n’est pas une bonne nouvelle. De Paris à Berlin, c’est le temps des gestionnaires à la perlinpimpin. Même des poules feraient mieux ! Du coup, les (politiques) allemands réactivent A FOND leurs centrales à charbon…. Et Macron leur achète l’électricité ainsi produite. AUX FOUS ! ! !

  9. Haizkolari député LREM (ex-socialo de Hollandouille…) Argumentation tendancieuse et usée jusqu’à la corde ! On attend juste encore l’argument « Le nucléaire tue » …

    • Je ne suis certainement pas LREM ou socialiste, ni député, mais ma formation et mon expérience professionnelle dans le domaine du nucléaire, des énergies renouvelables, et de la distribution d’énergie électrique, me donnent de fortes réserves sur le discours « continuons de vivre comme avant grâce au nucléaire ».
      Toutes les filières énergétiques tuent, mais renseignez vous sur la prévalence des cancers, en particulier des cancers infantiles dans la région de l’usine de recyclage de La Hague.

    • Député LREM ?
      ex-socialo de Hollandouille… ?
      Ça c’est méchant !
      On est dans la diffamation pure et simple.
      Habitez vous le sud ouest ?
      Parce que là j’hésite entre le duel au fleuret ou le proçés en diffamation.
      Au vu de ma confiance relative dans le justice, je crois que je préfère le fleuret…

  10. « Lecteur » soutient donc inconditionnellement la connerie En Marche , dont acte !

    • Le lecteur a simplement plus de compétences scientifiques que Marc rousset qui raconte n’importe quoi sur le recyclage des déchets nucléaires par les centrales à neutrons rapides.
      Cette récupération dans des ateliers spéciaux génère elle même des matériaux contaminés.
      Elles ne peuvent valoriser qu’une partie du plutonium généré par le fonctionnement précédent.
      L’utilisation de ce plutonium238, un seul des isotopes du plutonium, par des centrales à fission ne peut que conduire à des déchets de fission, qui ne sont pas fissibles.
      Encore faut il comprendre ce qu’est une réaction de fission avant de parler de la filière nucléaire.
      C’est de niveau terminale scientifique.
      Désolé si les littéraires purs n’ont pas la compétence pour parler de ce sujet, à moins e se former un minimum, ce qui est possible au vu des nombreux articles disponibles sur le web.

      • Là je vous trouve bien prétentieux après votre saillie de susceptibilité. Vos connaissances ne vous mettent pas à l abri d une éventuelle erreur d évaluation. En tout cas ce que dit Marc Rousset est extrêmement simple à comprendre, ce qui ne veut pas dire simpliste. Qui sait ce que souhaiteront les gens d ici vingt ans….?… Marc a publié des articles de très haute tenue et bien documentés. Son dernier livre est un modèle du genre.

    • C’est un criminel : animal lecteur. Hé, ne vous moquez pas car ça m a pris du temps pour pondre un connerie pareille 💥💥💥💥💥💥💥🥳🥳🥳🥳🥳🥳🥳

  11. Oyez Oyez Braves gens : Pourquoi repousse t’on encore et encore la mise en route de l’EPR de Flamanville vendue par Macron pour compenser la fermeture du site de Fessenheim?
    Aux dernière nouvelle la mise en route ne serait pas pour 2022 mais peut être 2023.
    Le sujet est devenu tabou dans les médias et les politiques de tout bord, silence total pourquoi ?

  12. Tout à fait de cet avis ..quelque soit l’odre des choses ..mais éjecter celui qui casse tout me semble primordial .

  13. Le fanatisme écologique a porté un coup fatal au nucléaire qui mettra 15 ans pour s’en remettre. Or le bon sens aurait été de trouver une technologie de remplacement totalement propre à 100% avant de commencer à démanteler progressivement les centrales nucléaires les plus anciennes. C’est ce qui s’appelle mettre la charrue avant les bœufs. Macron et les verts, Jadot en tête, portent une responsabilité totale sur la situation en cours. Les électeurs se doivent aux prochaines consultations électorales d’éliminer totalement ces gens du paysage politique s’ils veulent éviter la déconstruction imminente du pays.

  14. Je propose de garder quand même quelques éoliennes pour scotcher ces politocards sur les pales et les laisser tourner.

  15. Le virer ne suffira pas , il y a des revenants ….non il faut aller plus loin , pour effrayer les autres et fixer des limites aux postulants .Le problème est :que faire du corps ?

  16. Monsieur ROUSSET comment osez vous donner la parole à J-L BUTRE qui, avec sa Fédération, depuis plus de 12 ans nous gave de ses inepties et des poncifs les plus éculés… Il a réussi à infiltrer les partis de Droite, ce qui permet aux dirigeants de ces partis de se ridiculiser comme Ph. de VILLIERS qui annonce la fin du Puy du Fou à cause de trois éoliennes distantes de trente kms en arrière de la scénographie…! Mais qu’importe plus on raconte de stupidités plus les « braves gens » y croient…! Ce matin… »Au lever du jour… et dans le matin bleu… » les éoliennes produisaient 8% de notre énergie…(Eco2mix) et pas une centrale à charbon aux pieds de ces éoliennes…!!!

    • De villiers a forcé le trait. Pour l instant trois éoliennes et après, combien , je vous le demande. De Villiers est dans l anticipation et ça c’est une grande force, surtout aujourd’hui.

      • On ne devrait pas, même dans l’anticipation, se laisser berner par des soit-disant « experts » comme Nicolas DUPONT-AIGNAN soutenant les marins du Tréport contre les éoliennes du futur Parc des 2 Côtes, alors que dans le cahier des charges dudit Parc, il est bien prévu que les pécheurs pourront exercer leur métier à l’intérieur même du Parc…! C’est de l’anticipation là aussi…?

        • Oui mais les éoliennes vont perturber grandement la vie sous marine. Même une personne non experte peut comprendre et admettre ça. Quand on voit les dégâts par rapport aux oiseaux et aux humains ça laisse sondeur…et très inquiet quand même.

  17. Les cigales avaient tt le loisir de virer Macron il y a peu, ils l’ont fait ? NON . Aujourd’hui ts viennent chialer ALORS que le RN / MLP ont tt fait pour les mettre en garde. Il est bien temps de venir chialer 1 fois que l’on a fait dans son pantalon. Coupures de gaz, d’électricité, + GROSSES augmentations, des produits 1er prix avec LA TVA au lieux des 100 produits de 1ere nécessitée SANS TVA proposé par MLP, les carburants qui baissent après avoir flambés pendant des mois et rapportés des milliards à l’Etat, tt ça pour calmer les manants et leur redonner de la monnaie du racket qu’ils ont pratiqué sur leur dos sous le prétexte de la guerre. Tte cette spéculation mise en place par certains sur les produits qui disparaissent des rayons pour revenir quelques temps après avec 1 augmentation 3 à 4 fois + cher avec l’aval de Macron. Les consommateurs pris au piège ne disant rien tt contant de retrouver le produit manquant malgré qu’il se fait voler

  18. ah ! oui ! tout à fait d’accord. Mais comment faire pour ne pas qu’il soit pris par un martyre par quelques uns ??? vivement sa destitution. Nous en avons assez de cette dictature stupide de l’ultra libéralisme dans un gouvernement où ne sait pas qui commande : Le premier ministre ou les écolos et toutes leurs stupidités pour se maintenir aux commandes ???

    • Nina 31  » vivement sa destitution  » ? Mais il vient d’être réélu, au lieu de le virer pendant les présidentielles ? Vous en avez comme beaucoup, ASSEZ de la dictature de Macron ALORS pourquoi le vote contre Macron n’a pas explosé ? Pourquoi n’avoir pas voté en masse pour le RN / MLP ? Macron n’est plus le petit nouveau, les gens savaient à quoi s’attendre après 5 ans du pourrissement de notre vie et pays, alors pourquoi n’avoir rien fait lorsque tt le monde pouvait le virer ? Pourquoi certains français ont laisser le CHOIX DE LEUR AVENIR entre les mains des cassos, feignasses, pourris corrompus, bourges et autres pro Macron au lieu de s’empresser de réagir ? Macron ne nous a pris en traite, il vous a montré pendant 5 ans à quel point il était pourri et destructeur et il y en a encore pour s’en foutre et laisse faire pour aujourd’hui venir chialer ???

  19. entièrement d’accord : et il faut sommer l’état d’arrêter de suivre les exigences délirantes et infondées de ce groupe d’extrême gauche déguisé en vert (EELV) qui nous mène à la ruine

  20. Si cette centrale peut être réouverte en sécurité il n’y a pas une minute a perdre il faut le faire de suite et enclencher la vitesse supérieure pour la maintenance des réacteurs actuellement a l’arrêt , c’est ça assumer ses responsabilités d’élus et faire honneur au salaire perçu venant des contribuables .

  21. Nous sommes gouverné vraiment par des pépites!

    Dans la Manche sur la Sélune existait deux Barrages hydroélectriques, (Barrage de Vezin et barrage de la Roche qui boit),

    Ces abrutis ont démantelé et arasé ces deux barrages hydroélectrique malgrè une forte opposition des défenseurs de cette énergie propre et gratuite!

    nous avons à la tête de l’état des criminels fous et malfaisants.

  22. « rouvrir Fessenheim, arrêter les éoliennes »…il serait peut être pus que temps de s’interesser aux tours aérothermiques telles que définies par l’ingénieur Français Edgar Nazare, et pas en maquette mais en vrai…

  23. la politique de production d’électricité est incohérente. Politique de gribouille . Nous produisons l’électricité la moins chère d’EUROPE Et nous devons la vendre à un prix fixé par la commission européenne !!! Macron ne sait pas dire non aux conneries édictées par Bruxelles

  24. Sans mauvais jeu de mot barrage a été fait depuis des décennies pour détruire les centrales hydroélectriques qui n’impactent pas comme le nucléaire et l’éolien pourquoi? Alors que celles ci restent parfaitement productives et rentables .cherchez l’erreur ? Surtout à quelles castes les dites alternatives rapportent elles?

  25. D’accord en tout point avec vous…Mais de grâce, comment peut on comparer nos écolos décérébrés fussent il les plus extrémistes en Khmers verts…eussent rapport avec ces fous qui ont été les « khmers rouges »…rien ne peux leurs être égaler dans l’horreur!!! je suis choqué…vraiment,

  26. ils ont evacues en douce le combustible ce qui rend la remise en route compliquee.
    ils se foutent de nous en pleine figure, mais comme on ne dot rien !

  27. Voilà un joli programme mais il faut mettre en priorité le dégagement du fossoyeur macron; cette ordure a détruit la FRANCE et poursuit son oeuvre avec ses complices ….
    La FRANCE revivra après le dégagement du pire traître qu’aitconnu notre Pays

  28. Monsieur Marc Rousset, combien de fois faut-il le dire. Le CO² n’a jamais été un polluant, bien au contraire. Les maraîchers installent des générateurs de CO² dans les serres pour accélérer la croissance des plantes. Faites votre prochain article sur le CO² et j’en serai ravi…

  29. Les escrolos espèces rares et qui va être en voie de disparition d’ici quelques temps , ben oui l’escrologie à vécue , faut être débile pour croire aux fadaises de ces menteurs patentés sur le réchauffement climatique et sur la montée des océans . Pourquoi , parce que vous croyez sincèrement que si le réchauffement climatique et la montée des océans était une certitude ,que les banquiers financeraient des constructions sur le bord des océans ainsi que les compagnies d’assurances prendraient le risque de perdre des milliards d’euros ou de dollars ? Soyons sérieux je vois mal les banques et les assurances financées des projets si il y avait réellement un risque d’élévation du niveau des océans . Nous sommes faces à des escrolos bonimenteurs tout comme ce gouvernement d’assassins du sinistre foutriquet l’empoisonneur! je dis MERDE à l’escrologie et aux escrolos de mes deux!

Les commentaires sont fermés.