Il n'y a pas d'autres solutions, il faut une loi

Je vous fais suivre un texte que j’ai récemment envoyé à des amis de tous bords suite à un communiqué de presse reçu par courriel demandant une loi contre le port de la burka et autres accoutrements. Elle va dans le sens de vos articles du n°98
« Je souscris entièrement à ce communiqué de presse demandant une loi interdisant le port du niqab et de la burka.
Cela étant, pourquoi ne pas interdire aussi les accoutrements des juifs orthodoxes qui déambulent dans les transports en commun avec costume noir d’une autre époque, leur chapeau, leurs papillotes etc. ?
Ces intégristes là ne valent pas mieux que les islamistes … ou les catholiques dont les femmes déambulent en jupe plissée écossaise ( de vraies caricatures) aux messes de Nicolas du Chardonnet.

Nos démocraties européennes sont parties sur la même dérive de « ventre mou » que celles de l’avant guerre qui ont laissé monter les fascismes en Italie, Allemagne, Espagne, Portugal, dans l’ordre d’apparition. Celui de l’Allemagne a été le pire et bien que nombre de « responsables » (est ce bien le mot qui convient ?) politiques aient eu connaissance des massacres et autres exactions pratiquées dès 1933 par les nazis – M.François-Poncet ambassadeur de France à Berlin par exemple ce qui ne l’a pas empêché lui et son fils de continuer une carrière politique après guerre – ceux qui se réclamaient de la démocratie ont toléré que cela continue. On a malheureusement vu la suite …
Faut il reproduire la même faiblesse devant la montée des intégrismes qui bafouent toutes les valeurs de la laïcité et de la liberté ?
La liberté et la démocratie ne doivent pas être synonymes de laxisme.
L’intolérable ne peut et ne doit pas être toléré, et ce n’est pas avec seulement des bons sentiments qu’on éradiquera les intégrismes religieux, hélas.
Que ce soit les musulmans partout dans le monde où ils se répandent et imposent leur charia ou en Israël, pays théocratique qui masque sous une officielle démocratie parlementaire un intégrisme loin de la laïcité (on se marie devant un rabin et non devant un maire), c’est par la loi voire par les armes, hélas, qu’il faut les arrêter.
Je ne confonds pas ici les juifs de la diaspora – dont nombre de mes amis en France et ailleurs – avec les tenants de l’intégrisme israélien.
Et que dire des irlandais et Polonais, catholicisés, qui souhaitent imposer la loi de leur dogme, qui n’a d’ailleurs rien à voir avec le nouveau testament, dans la vie de chacun. Ce n’est guère mieux… mais ça se voit moins donc on laisse faire ;
Non je n’ai pas envie de vivre sous le joug d’un quelconque clergé, bras d’un dogme religieux.
Non je ne veux pas que mon cortège funèbre entre dans une église, mosquée, synagogue etc.
Puisque pour le moment, il n’y a pas d’autres solutions, oui pour une loi … mais je crains que ça ne suffira pas à l’avenir
Le combat continue.
Daniel Troublé
Ancien élu Radical de gauche
Responsable associatif
Franc maçon de la Grande Loge de France »

0
0