Ne surtout pas demander le retour en France de Thomas Barnouin !

Publié le 30 décembre 2017 - par - 35 commentaires - 1 687 vues
Share

 

Hier, sur Riposte Laïque, François Gruzelle vous a parfaitement expliqué le cas Thomas Barnouin, vous savez ce terroriste français, originaire d’Albi, proche des assassins Mohammed Mérah, des frères Clain, qui a été fait prisonnier, le 17 décembre, par les Kurdes dans la région d’Hassiké, au nord de la Syrie, près de la frontière irakienne, et actuellement entre leurs mains, en compagnie de sept autres djihadistes également français, dont Romain Garnier et Thomas Collange.

Une éminente avocate, Maître Samia Maktouf, partie civile de 25 familles de victimes d’attentats terroristes en France, très écoutée auprès des instances internationales, souhaiterait que ces crimes terroristes soient considérés comme des « crimes contre l’humanité » afin qu’ils deviennent imprescriptibles et que les assassins ne puissent bénéficier d’aucune impunité.

Nous comprenons parfaitement son objectif et nous l’encourageons vivement, mais elle émet le souhait également que ces assassins soient extradés en France pour être jugés.

Cher Maître, vous n’êtes pas sans savoir qu’en France ils seraient condamnés à vivre quelques années à nos frais, logés, nourris, soignés avec possibilité de radicaliser d’autres jeunes délinquants qui ne le sont pas encore et retrouveraient un jour leur pleine liberté pour recruter et agir de nouveau.

Nous apprécions les « effets de manche » dans les prétoires, aussi émotionnels soient-ils, mais nous préférons que ces criminels (il y en a quelques centaines encore) soient condamnés à mort et exécutés directement là où ils sont emprisonnés aujourd’hui. Nous espérons que cela ne vous contrarie pas ?

Car nous avons de bonnes raisons de préférer la solution radicale : l’incompréhension d’une justice totalement dépassée, la tendresse de certains magistrats et, surtout, l’incapacité de nos services de renseignement à assumer leurs missions.

Des exemples : Thomas Barnoin, condamné à 5 années de prison en 2009, dont un avec sursis, puisqu’il dirigeait une filière de recrutement de terroristes dans la région toulousaine. Libéré en 2011, il part en Syrie, en 2014, sans n’être nullement inquiété.

Abdel Ilat Al-Dandachi, un syrien naturalisé français en 1983, responsable de l’association des étudiants islamistes de France, très proche des Frères Musulmans. Il enseigne le salafisme dans sa communauté ariégeoise d’Artigat. C’est lui qui a radicalisé notamment, parmi des dizaines d’autres, Barnouin, Sabri Essid et les frères Clain (ces deux derniers sont condamnés à 5 ans de prison) mais lui, l’émir blanc que l’on surnomme Corel, est placé en garde à vue puis laissé libre, après avoir bénéficié d’un non-lieu.

Tout le monde sait qu’il a initié tous ces assassins, y compris Mohamed Mérah, dont il refuse de condamner les meurtres. Il n’est même pas entendu par les magistrats et simplement assigné à résidence, pour la deuxième fois, le 24 novembre 2015, après avoir été condamné à six mois avec sursis pour détention d’un fusil de chasse.

Et, bien entendu, pas question de l’expulser !

Est-il toujours en France ? Est-il toujours en activité ? Ce n’est pas certain ! Il aurait passé la main aux deux frères réunionnais, Fabien et Jean-Michel Clain, devenu prédicateur en Syrie.

J’espère vous avoir convaincu, cher Maître, qu’il ne faut surtout pas demander l’extradition vers la France de ces assassins lorsqu’ils sont faits prisonniers en Syrie, en Irak, en Libye ou dans un pays quelconque, où ils seront tout simplement condamnés à mort et exécutés.

Cela évitera qu’ils se radicalisent dans nos prisons, où ils ont toute liberté de le faire, et qu’à leur libération ils récidivent car, en ce qui concerne la déradicalisation, laissez-moi pouffer de rire !

Enfin, cela évitera également à certains avocats, que vous connaissez aussi bien que moi, de se mettre en valeur et de se faire de la « pub » télé, soi-disant gratuitement, pour défendre l’indéfendable !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jacques

Je ne comprend pas pourquoi il faut faire revenir ces merdes de sous français ainsi que leurs putes de femmes ou bâtard d’enfants, ces merdes partis faire le djihad rt ayant combattus avec daech ou l’EI ne sont pas des soldats de l’armée Française, Ils ne portaient pas l’uniforme de l’armée Française donc, qu’ils reste la bas et qu’ils soient jugé en tant que telle

gillic

Oui, que ces fumiers soient butés sur place, mais pas trop vite, qu’ ils aient, comme leurs victimes, le temps de souffrir un maximum !!!! Ils le valent bien ……..

crap2sp

les francais sont trop cons,ce sont des illumines du djihadisme,future martyrs,donc voulant mourir,pourquoi les priver de tells choses,la facon de les eliminer ne nous regarde pas.

Dorylée

Si vous avez une filière, je peux faire parvenir aux Kurdes suffisamment de cordage pour pendre rapidement ces huit ordures. Pour gagner du temps, je prépare les nœuds de pendus…

dufaitrez

Déjà écrit 3 fois sur le sujet…
Il sera exécuté là bas !
Victimisé, jugé, emprisonné, libéré, ici !
Choisissez ! Mais Macron ??

Dom

Les kurdes vont leur faire la peau, enfin j’espère car sinon, ils reviendront chez nous à nos frais et « plus belle le vie » pour eux

Lys

Entièrement d’accord avec vous, nous n’avons pas à reprendre sur notre sol ces pourritures !

Valentine

Les traitres à leur pays restent dans le pays dont ils ont épousé la cause. S’ils veulent rentrer quand même, on les abat .On n’ a pas pris de gants avec les nazis et c’est tant mieux, on ne va pas se coucher devant leurs émules.

Bernard

Des émules des nazis ?ces sous merdes ? Quelle honte pour les nazis !

Paskal

L’Ouzbek qui a commis un attentat aux USA va-t-il être jugé en Ouzbékistan ?
Pour un djihadiste, qui dit balle dans la nuque dit baisodrome d’Allah. Tout le monde est content.

PR1

Il est américain.

JILL

Le retour de ses cendres à la rigueur afin de les balancer dans une fosse à lisier .

Jacques Barrio

J’ai lu dans ma boule de cristal ce qui allait arriver à ces trois crapules « françaises » aux mains des Kurdes. Les barbouzes enyoyées par Paris vont se débrouiller pour qu’elles soient ramenées en France. Là, elles seront installées dans une prison cinq étoiles, avec trois cellules chacun, télévision, salle de gym, visites familiales et trois bons repas par jour. Après un gentil procès, ils seront condamnés à une peine légère…. Quelques années à l’ombre, et puis libération pour bonne conduite… Et ils seront libres de recommencer… La justice « Mur des cons » sait qui sont ses amis!…

BALT

100% d’accord avec vous. Quand on joue avec le feu, il faut accepter d’être brulé.

renaldo jean

retour éventuellement dans une caisse , c’est la chose qu’un pays sensé doit autoriser !

RODRIGUE

Le flinguer d’abord et l’enterrer avec un porc, là c’est sûr que cela va créer moins de vocations!

saintongeais

Les Kurdes ont commis une abominable erreur, faire des prisonniers! Pas de prisonnier, éradication physique immédiate!!! seule solution!

Zorglub

Excellent, j’abonde totalement dans votre sens.

Mercier

Que les kurdes………finissent le travail.

patphil

ces salopars se sont fait filmés en train de bruler leurs passeports français! pourquoi leur en donner des neufs?
les enfants des djihadistes prisonniers des kurdes sont ramenés en France en catimini! j’entends encore la ministre de macron qui souhaitait le contraire!

Brouillon

La Justice kurde saura faire son travail. Faisons confiance à la Justice kurde !

Colonel de Guerlasse

De source sûre. Il a reçu la visite de barbouzes, qui l’ont trouvé quand même un peu trop esquintés par les Kurdes. Ce cher général Aussarès et ses célèbres « baffes » aurait il des émules ? Il y a deux autres loustics du même calibre avec lui. Avant qu’ils soient jugés sur place, il convenait quand même de les cuisiner façon boeuf carotte. Après…

Joël

Bonne nouvelle (enfin pas chez nous, ça se saurait), Poutine vient de signer la loi appliquant la perpétuité aux recruteurs comme pour les terroristes. Et en Russie, la perpétuité est réelle, pas théorique comme en France. Il a déclaré le 28 décembre : «En cas de menace pour la vie de nos officiers et de nos agents, il faut agir de manière résolue : ne capturer personne, supprimer les criminels sur place».
Ce n’est pas demain qu’on entendra ça dans la bouche des marionnettes dont les ficelles sont tirées par Bruxelles.

Dany BARTHOUIL

Programme de Marine =
Lutter contre les filières djihadistes: déchéance de la nationalité française,
expulsion et interdiction du territoire pour tout binational lié à une filière
djihadiste. Appliquer l’article 411-4 du Code pénal sur l’intelligence avec l’ennemi et
placer en détention préventive tout individu de nationalité française en lien avec une
organisation étrangère suscitant des actes d’hostilité ou d’agression contre la France
et les Français. Établir la liste de ces organisations.
32 Rétablir l’indignité nationale pour les individus coupables de crimes et délits liés au
terrorisme islamiste.

Pas plus compliqué! qu’ils assument !!

singe et torix

la famille le pen hors jeu il nous font perdre notre temps pourquoi le vieux avec ses paroles deplacees s est disqualifie volontairement

Dionysos

Je suis prêt à financer la balle qui mettre définitivement fin à ses activités…

gelin

ces individus ne sont plus des citoyens Français et oui ils doivent êtres jugés en lieu et place pour  » crime contre l’humanité  » car c’est bien de cela qu’il s’agit . les Français n’ont pas à subvenir de leurs subsides à des criminels traitres et déserteurs…

Bernard

Depuis que les « femmes  » veulent revenir avec leurs lardons,les « hommes « servent de putes

jan le Connaissant

Samia Maktouf, une musule ?
Dans ce cas on comprends pourquoi elle veut sauver ses frères en religion !…

Gyl

Il faut arrêter l’expérimentation sur les animaux et qu’on la fasse sur les djihadistes. Au moins ils serviraient à quelque chose…

Gyl

Non, pas d’accord avec vous. Ni pour être jugé en France avec une peine minimum à la sortie. Ni pour être exécuté de façon sommaire en Syrie.
Toute leur vie, ils n’ont servi à rien. Au moins qu’ils servent à quelque chose avant leur mort. L’expérimentation animale, Basta! ça suffit.! Les animaux innocents n’ont rien demandé.

Sjean-louis

Ces gens-là, partis comme mercenaires, doivent être jugés là où les méfaits ont été commis ! Notre système judiciaire n’a pas à s’impliquer dans les conflits étrangers; ils ont choisi un engagement, ils doivent en subir les conséquences sur place.

Joël

Ils ne devraient même plus exister pour l’état-civil français dès leur départ : plus de N° de sécu, plus de compte en banque, plus de permis, etc. plus rien qui leur permette de toucher des allocs, de trouver un travail (MDR), d’avoir des soins gratuits, etc.

concombre masqué

Ce monsieur doit être interrogé sur son lieu de détention,dire autant que faire se peut la vérité sur un certain nombre de questions en suspens,sinon,il reste aux mains des kurdes qui ont une vision claire de le situation …bang bang…

Dany BARTHOUIL

Pas besoin de l’interroger!! il y est allé ? donc il assume les conséquences de son lien avec l’ennemi .On ne va pas, en plus, croire à ce qu’il risque de dire pour sauver sa peau !!!