Il nous faut un nouveau 22 juin 1940 !

Mais plus terrible encore ! Et sans un vieillard à la voix chevrotante pour nous dire qu’il fait don de sa personne à la France. Non ! Pour que nous soyons tous seuls face à notre absurdité séculaire. Pour que cette fois, nous la résolvions par nous-mêmes sans l’aide d’une béquille. Mais alors pourquoi ce besoin – que certains qualifierons de masochiste – d’un nouvel apocalypse ? Mais tout simplement parce que nous, Français, nous sommes et avons toujours été un troupeau de minables. Et je crains que nous le soyons ad vitam æternam. « Les Français sont des veaux » a dit de Gaulle. La France, c’est une toute petite minorité de génies qui a fait la grandeur de sa civilisation, toujours d’ailleurs décriée par ledit troupeau. Mais aujourd’hui la France, c’est le néant. Finie la minorité. Seul est le silence de la bêtise.

Or, quand un peuple n’est composé que de minables toujours divisés et qui n’aspirent de surcroît qu’à s’étriper, qui ne voit rien de rien, justement parce qu’il est composé de minables, il finit très vite par disparaître ou tout au moins à s’effondrer par intervalles historiques, parce que justement encore, il ne perçoit pas les forces de dissolution et d’imbécillité qui le réduisent chaque jour qui passe. Or aujourd’hui, et plus que jamais, plus que par le passé, ces forces opèrent. Elles avaient toujours été par le passé, très voyantes, très discernables par les Français eux-mêmes, permettant à ceux-ci de les identifier clairement. Jusqu’à ces temps derniers, et malgré leur bêtise naturelle, les Français étaient restés sains en leur esprit. Mais cette fois, la majorité d’entre eux est contaminée par une maladie que l’on pourrait qualifier de cécité de la réalité doublée d’une étrange propension, sans doute d’origine chrétienne, la conduisant à se flageller pour faire don à des forces nettement invasives, de ce qui lui reste de richesses. C’est la première fois, dans toute l’histoire des hommes qu’on assiste à ce phénomène volontaire de recul de soi au profit de la barbarie étrangère. Le mal est phénoménal. Il nous faut plus qu’un cataclysme, plus donc qu’un 22 juin 1940.

Chaque fois que la France s’est effondrée, la Providence, qu’on me permette d’oser le mot, a offert à notre pays une personnalité dont l’intelligence, doublée d’une intuition historique, a surgi du néant qui est le nôtre, comme une sorte de Messie pour nous sauver. Et la France, toujours en chute permanente, s’est vue à chaque fois alors hissée aux plus hauts étages des nations. Inutile de rappeler les noms de Jeanne d’Arc, Richelieu, Napoléon peut-être, Clemenceau, de Gaulle. Nous faisons donc que tomber mais j’ai peur que cette fois, la loi de notre remontée ne se répète plus car notre nullité a atteint des dimensions telles que notre survie ne se puisse réaliser. Il nous faut bien plus que les manifestations des Gilets jaunes que les journalistes de la bien-pensance se plaisent à qualifier de « bon-enfant » parce qu’ils craignent avec leurs mentors au pouvoir, une révolution qui abolirait leurs privilèges.

Il nous faut encore tomber, tomber toujours plus, que la France s’effondre totalement, que les Gilets jaunes cette fois n’aient plus le sou pour remplir le réservoir de leurs voitures. Il y a encore trop de confort, trop de plaisirs matériels, trop l’illusion imbécile des élections qui endort, beaucoup trop ce sentiment minable qu’il faut respecter les institutions en place parce qu’elles sont, nous gueule-t-on, l’expression de la démocratie. La démocratie ? Tu parles ! Il faut que ça pète vraiment, un très grand coup… et qu’un homme, une femme, inspirés de notre éternité car, il faut le croire « la France est éternelle », nous innocule son remède de cheval. Mais cet homme, cette femme, je ne les vois pas. Nous sommes beaucoup trop au fond de notre « minabilité ». Seul, l’apocalypse nous le révélera. Du moins, il faut vraiment l’espérer ! Sinon, ce sera perdu…

Philippe Arnon

image_pdf
0
0

50 Commentaires

  1. Du fin fond du Canada où je travaille (française exilée provisoire) depuis quelques années, je vois avec consternation que la seule chance pour les Français de reprendre notre pays en main sera la guerre inévitable (et proche sans doute) quand les muzz vont attaquer.
    Alors courage a vous ! Pour la France et pour le CHIST!!

  2. Le plus grave ,dans notre malheur, est la trahison des élites et des clercs,qui ont pris parti contre le peuple et contre le bien commun,au nom d’ideologies trompeuses ou dangereusement utopiques. »Le poisson pourrit par la tête ».disait un vieux sage chinois…

  3. Je ne crois pas les Français aussi décérébrés que vous le dites.
    Les seules erreurs des Français c’est la recherche du confort et du pouvoir d’achat en ces temps de paix, autrement dit les Gaulois se sont endormi sous leurs lauriers.
    Le jour va bientôt arriver où notre pays devenu insolvable, va devoir faire des coupes sombres dans les budgets, et croyez moi, les Gaulois vont enfin comprendre que l’on a fini de raser gratis et qu’il va falloir se retrousser les manches pour se sortir du pétrin.
    Ni les élucubrations des socialos, des indigènes, des insoumis (mais soumis à ceux qui les gavent) pour se dédouaner de décennies de revendications toujours satisfaites sans contre partie, ne seront d’aucun secours pour qu’ils puissent continuer à brûler la chandelle par les deux bouts.

  4. L’histoire se répète, les socialistes ont de tous temps foutu le bordel, provoqué l’ennemi, déclaré les conflits, foutre la France dans la merde et s’empressent par la suite de refiler la patate chaude à un hypothétique sauveur qu’ils savent se choisir.
    Pétain en 40,
    De Gaulle en 58.
    Mais comme les abrutis de Français ne sont jamais rassasié de leur conneries, dès qu’il le peuvent ils remettent en selle un socialo, et çà continue……

    • BRAVO POUR VOS COMMENTAIRES IL N Y A RIEN A RAJOUTER VOUS AVEZ RAISON SUR TOUT

  5. « La France, c’est une toute petite minorité de génies » Vous connaissez des peuples composés majoritairement de génies ?
    « C’est la première fois, dans toute l’histoire des hommes qu’on assiste à ce phénomène volontaire de recul de soi au profit de la barbarie étrangère » Il y a eu la chute de l’Empire romain qui a décliné comme tous les empires. L’Italie a néanmoins survécu.
    Jeanne d’Arc était un autre contexte. Il est possible que les Anglais ou les Bourguignons (considérés aujourd’hui comme français) se soient rendus coupables d’atrocités qui leur aient valu la haine des populations mais il s’agissait essentiellement d’une querelle dynastique. C’est le français qui était langue officielle en Angleterre et non l’inverse.
    Vous êtes de ceux qui croient à l’homme providentiel.

    • @paskal /
      C’est le français qui était langue officielle en Angleterre et non l’inverse./ dixit

      Oui et non ! C etait au 13 siecle le latin…un peu au meme moment c etait surtout le dialecte anglo-normand, qui était la langue maternelle des aristocrates, et le français, langue seconde, plus prestigieux pour l elite..

      L anglais ( enfin pas celui de nos jours ) arrive a la fin de la guerre de cent ans…

    • Ce sont les circonstances exceptionnelles qui font les grands hommes(ou femmes) Ils ont rarement été récompensés à la mesure de leur courage et de leur valeur,mais ils ont fait leur devoir. Notre vieux pays en a produit assez pour nous tirer des plus mauvais pas..Nous en aurons probablement la preuve bientôt,Espérons…

  6. être traité de veaux par un manipulateur minable, plusieurs fois traitre à la France, c’est un honneur

    • Je n’ai guère apprécié de manière positive De Gaulle, mais parfois il lui arrivait de sortir quelques vérités.

  7. Les gilets jaunes ? L’intention initiale était louable ;mais les actions conduites par des abrutis a mené au néant et au ridicule.

    • Que faites vous des manœuvres des gauchos,experts en pourrissement et récupération.Ils apprennent ca dans leurs officines,c’est pour eux l’enfance de l’art.Pauvres gilets jaunes dépossédés de leur mouvement par les théoriciens de l’agit prop…

  8. Traiter le Maréchal de « béquille », pas bien. Quant au « sauveur » du fameux 18 juin (et qui s’est carapaté fissa en 46 en nous laissant choir dans la gabegie parlementaire), ce n’est pas « de » mais « De » Gaulle, lui qui n’avait aucune trace de noblesse ni d’aristocratie dans les veines.

    • De Gaulle s’est plié à la démocratie et n’a voulu se plier au régime des partis… Que devait il faire, donner dans une dictature ?
      Si c’est bien de Gaulle, mais ne relève pas de la noblesse.

    • En effet car De Gaulle vient du Flamand De Walle c’ est à dire Le Mur.
      Quoique d’ origine paysanne, natif de Cauchy à la Tour, Philippe PETAIN avait une noblesse de cœur et une valeur militaire infiniment supérieure à celle de l’ intrigant qu’ était De Gaulle… finalement un connétable du Déclin.

  9. Ahhh….que revienne le temps des hommes politiques couillus !

  10. désolé mais moi, comme vos enfants et petits enfants, aimons le confort et les plaisirs matériels.

  11. Vous avez écrit :  » Napoléon peut-être », vous avez raison, c’est un être de peu.

    • Le Français le plus admire dans le monde pourtant ;et la quasi totalité des institutions sous lesquelles nous vivons viennent du premier Empire.

  12. Les Français ne sont pas minables, ils sont formidables de courage pour avoir enduré tout ce qu’on leur fait endurer. Ils ont été des combattants incroyables en 14-18, mais aussi en mai-juin 40 (contrairement à une légende injuste), et encore en Indochine où ils étaient bien démunis, et en Algérie où ils avaient gagné la guerre, sans contestation possible. Mais ils sont légalistes : ils respectent l’Etat et la loi, aussi longtemps que celui-ci fait à peu-près son devoir à leur égard. Mais quand il ne le fait plus, quand il ne se respecte plus lui-même, et surtout quand il devient méprisable, alors les Français se fâchent. Et ils vont se fâcher. Et ils balaieront comme des fétus de paille tous les minables qui se pressent chez nous, minables que nous avons écrasés dans tous les conflits…

    • Dieu vous entende ! Je souhaite de tout coeur que la suite des événements vous donne raison !
      Mais si nous sommes plusieurs (moi avec) à penser que les Français sont des minables, c’est parce que nous désespérons de les voir se fâcher (« Et ils vont se fâcher ») et que l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes aujourd’hui est à l’exact opposé de celle de leurs aïeux…

      • pas tous mais les français n’ont plus rien a voir avec leurs ancêtres ; ils pensent vacances, crédits, etc

    • Ils vont se fâcher… ils le sont déjà ;mais il n’y a
      personne pour fédérer ce désespoir et le concrétiser. Il faudrait déjà interdire l’Islam sur l’ensemble du territoire renvoyer les adeptes chez eux, et immigration afro-maghrebine Zéro.
      Vaste programme aurait dit le Général ;pourtant c’est le seul susceptible de nous remettre à niveau.

    • Désolé d’écrire dans la langue de Shakespeare:
      Rise and rise again until lambs become lions .
      C’est un des slogans à l’origine de la grande charte.
      Traduction: Dressez vous et dressez vous à nouveau jusqu’à ce que les agneaux deviennent des lions

    • @ €mmanuel Albach.

      J »espère que votre prédiction est vraie, et que les Français vont se réveiller, enfin.
      Etes-vous le Emmanuel Albach qui était sur le port de Beyrouth en 76 et qui a écrit le Grand Rembarquement?

  13. Votre article est très négatif et tendancieux… suspect même tant vous doutez de la France et des Français. Pourtant la réalité est simple et claire: ils ne veulent plus de la république qui est, depuis 1792 à ce jour, le parti de l’ étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs… puis que la république a importé les afro-arabo-mahométans, fort bien, ceux-là détruiront la république et la situation sera ainsi fort assainie avec la croisade de reconquête à nouveau possible.

  14. 1) c’est une évidence qu’on ne peut plus nier : le peuple français ne se compose plus que de minables à 95 % ou 97 %.

    2) quand il n’y a plus que des minables, il ne faut pas espérer qu’émerge une personnalité providentielle. C’est mathématique.

    3) De telles personnalités ont pu émerger quand la France était encore chrétienne, « fille aînée de l’Eglise » parce que Dieu ne l’abandonnait pas ; maintenant, la France a parjuré sa foi pour embrasser la république et la franc-maçonnerie : il n’y aura plus de bénédiction pour elle !

    4) et là réside justement l’erreur de Philippe Arnon ; la disparition en cours de la France n’est pas « d’origine chrétienne » mais s’explique au contraire par l’abandon du christianisme !

    • Je n’ai jamais dit que la disparition de la France est d’origine chretienne. Ou avez-vous vu cela ? Je dis qu’elle est due au fait que nous sommes devenus d’immenses minables.
      Cordialement

      • C’est néanmoins ce que l’on déduit de la phrase : « Mais cette fois, la majorité d’entre eux est contaminée par une maladie que l’on pourrait qualifier de cécité de la réalité doublée d’une étrange propension, SANS DOUTE D’ORIGINE CHRETIENNE, la conduisant à se flageller pour faire don à des forces nettement invasives, de ce qui lui reste de richesses ».
        Mais je comprends maintenant que vous avez voulu suggérer que cette propension actuelle des Français à se flageller résulterait du fonds culturel chrétien, mal pensé et mal employé. Là, d’accord.

        • Cette fois vous m avez bien compris. Sans doute m etais je mal exprime. Merci a vous et amicalement.

          • Je partage l’hypothèse de Jonathan Zaroff et aussi votre réponse dont je vous remercie, après lecture de votre intéressant article. Il y a cinquante ans- j’avais la vingtaine- j’ai constaté de visu et plusieurs années après Vatican II , l’infiltration communiste dans l’église catholique, au point qu’une confusion démente s’opérait chez tous, athées, baptisés pratiquants, entre spiritualité et matérialité, inversant l’une et l’autre pour les rendre pareilles soi-disant au nom de « tolérance, « charité », « ‘ouverture » formatées, et des » présents qui chantent »..Oui, le fonds archétypal de la France est chrétien, et aussi judéo chrétien.Nous sommes devenus minables par inversion des valeurs, oubli concernant nos enfants et descendants, non discrimination, cécité. Satan=avidité, toujours.

    • le coeur du christianisme c’est
      1) amour du prochain , aujourd’hui amour des autres détestation des notres
      2) mea culpa, mea maxima culpa ! et un genou à terre en attendant la prosternation le cul en l’air

    • que faites vous de la Miséricorde Divine? tous les suppos de satan , francs maçons etc vont être anéantis et un Roi Sauveur va nous être donné :Henri V de La Croix

    • L’abandon du christianisme est une conséquence, non une cause. La place que nous avons laissé
      prendre à cette terrible organisation poltico-religieuse su’est l’Islam est une des causes de notre décadence ;nous ne maîtrisons rien et nous avons même peur de faire la police.
      Des hordes afro-maghrebines appuyées par des
      gauchos-collabos peuvent défiler, casser incendier dans nos rues
      malgré l’interdiction au nez et à la barbe des
      autorités tétanisées… Quelle honte ;il fait quoi
      Lallement ?

  15. Moi je suis fier d’être Français. Je suis fier d’être Français parce que je ne suis pas républicain. Le peuple de veaux, ce sont les républicains, ces faux-Français qui ont pactisé avec la Gueuse et sa putain nommée Marianne. Son génie militaire mis de côté, Napoléon est un génocidaire. Il a saigné l’Europe blanche Chrétienne au nom de la république impériale. De Gaulle, lui, était un pleutre qui s’est réfugié dans les jupons Anglais avant de revenir nous imposer la Gueuse maçonnico-bolchévique que l’on subit encore aujourd’hui. Ne mélangez donc pas ces faux-Français avec notre Jeanne d’Arc. En parlant de Providence, le retour du roi est prévu mais pour cela, il faut le demander au Christ car le roi de France est son Lieutenant. Laissez tomber la laïcité et retrouvez le chemin de l’Église.

    • Retrouver le chemin de l’église ? Jamais, tant que celle ci sera à la botte des gauchistes et autres ordures comme le pape actuel ! Le Christ oui, l’église non !

      • @ Rems

        Je pense qu’il est temps que les vrais Chrétiens aillent livrer bataille dans les églises pour que les faux serviteurs du Christ comprennent que de plus en plus de paroissiens ont soif de vérité. D’autant plus qu’avec le coronavirus leurs caisses sont vide, c’est donc le moment idéal pour leur coller la pression. Allez tâter le terrain en allant à la messe le dimanche, vous croiserez peut-être des paroissiens qui au fond pensent comme vous mais qui n’osaient pas en parler.

      • Oui et c’est bien là où le bât blesse vu que nos Monseigneurs et leur chef romain ne croient plus et deviennent de jour en jour apostats.

      • Certes les gens d’église d’autrefois n’existent plus,mis a part certains je vous l’accorde et je suis Chrétienne mais vous pouvez prier chez vous

      • @ philpat

        Abandonnez cette hérésie.

        Le bonapartisme est une anomalie temporelle qu’il vous faut résorber.

      • Tout simplement se mettre à jour comme par exemple un partisan de Frédégonde.

    • Bien dit Royaliste ! Il faut revenir a la FOI , a DIEU , au CIEL si vous préférez , si votre croyance en un GRAND AMOUR est sinçère , si votre Dieu n’est pas nommé comme le mien mais revenez a la prière , revenez a la spiritualité ; beaucoup trop de « athéisme » , vous faites le jeu des francs maçons suppôts de satan

      • @ Marie

        Je suis un Chrétien « de fraîche date », mes mots ne sont donc peut-être pas les plus « adéquats » aux oreilles d’une Chrétienne « de longue date » mais ils ont peut-être l’avantage d’être plus parlant pour les athées, enfin j’espère.

Les commentaires sont fermés.