Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de plan Kalergi (1)

Publié le 1 avril 2016 - par - 9 commentaires - 5 107 vues
Share

Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de plan Kalergi (première partie)

Du moins tel qu’il est présenté dans les medias, avec la théorie du complot qui va avec.

Première partie. 

La deuxième partie : http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/31/non-kalergi-na-jamais-voulu-une-race-future-negroido-eurasienne-deuxieme-partie/

Je suis effarée de lire, trop souvent, que le remplacement de population serait l’application pure et simple d’un certain plan Kalergi, du nom de  l’homme politique Richard Coudenhove-Kalergi qui, ayant eu le malheur – et la mauvaise idée-  de faire partie des traumatisés de la première guerre mondiale, a cru, comme beaucoup, qu’il fallait tout faire pour qu’il n’y ait « plus  jamais ça » et que le meilleure façon d’y parvenir serait de construire à l’échelle de l’Europe l’équivalence de la Suisse (qu’il admire, qu’il prend comme modèle) ou celle des Etats-Unis d’Amérique, une fédération créant entre nations des liens indéfectibles qui rendraient toute guerre impossible. On lui reproche d’avoir ainsi installé les prémices de la disparition des nations, nécessaire préalable à cette fédération européenne, sans chercher à comparer l’Europe dont il rêvait et celle qui a été faite, en violation complète de ses souhaits.

Mais on lui fait encore plus souvent un autre reproche, il aurait, dans son livre Praktischer Idealismus, publié en 1925, imaginé une race idéale métissée, négroïde... où certains voient l’aboutissement des campagnes actuelles pour la diversité et la société multiculturelle. 

Je vais essayer de faire la lumière sur le personnage et son oeuvre, afin de rendre à César ce qui appartient à César. Si Kalergi a rêvé d’une Europe sans guerre, d’une Europe avec des accords entre nations, il était bien loin de l’Europe que nous voyons, dont il aurait eu lui aussi horreur, comme le montrent les extraits de son oeuvre que je citerai. Ce sont d’autres qui, sans scrupules, ont fait du rêve européen de Kalergi un cauchemar. Par ailleurs les citations que d’aucuns font, hors contexte, et notamment en supprimant ce qui les précède, ne correspondent en rien à un projet de société de Kalergi, qui, au contraire, rêvait d’un monde non métissé…

Je commencerai par rappeler quelques étapes importantes de la vie, de la pensée et des écrits de Richard Coudenhove-Kalergi avant de montrer que la réputation qui lui est faite est un mauvais procès s’appuyant sur des citations  isolées, tronquées, qui dénaturent totalement le discours de l’homme politique.

Je proposerai 2 articles sur le sujet.

Le Premier sera consacré à la vie et la pensée de Richard Coudenhove-Kalergi.

Le second sera consacré au procès de la « race négroïdo-eurasienne » dont il aurait rêvé.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/31/non-kalergi-na-jamais-voulu-une-race-future-negroido-eurasienne-deuxieme-partie/

I. Richard Coudenhove-Kalergi, le prosélyte d’un système totalitaire ? 

On trouve, éparpillées dans son oeuvre et réunies dans la conférence qu’il a donnée en 1939 sur Le patriotisme européen ses grandes  idées sur l’Europe qu’il appelait de ses voeux.

  • C’est, d’abord, un amoureux de nos racines, grecques et chrétiennes et de notre histoire.  Il choisira comme emblème du mouvement paneuropéen qu’il a fondé la croix rouge des croisades sur le soleil d’or d’Apollon. Ainsi l’Europe de Kalergi , définie comme unie face à un ennemi commun et comme figure de l’esprit qui rayonne sur le monde doit être prête à envoyer ses chevaliers (le modèle est le chevalier médiéval qu’il admire) défendre son honneur.  Bref, une Europe chrétienne qui est portée par un idéal chevaleresque qui l’amène à prendre la tête de la planète. Il croit d’ailleurs au patriotisme européen.
  • C’est lui, également, qui,  le premier, a eu l’idée d’un accord entre charbon allemand et minerai français, dès 1923. Idée qui aboutira à la communauté européenne du charbon et de l’acier dans les années 50. En fait ce qu’il appelait fédération européenne et qu’il appelait de ses voeux était plus une confédération, un esprit que le système totalitaire reposant sur le profit que nous connaissons.
  • Toute sa vie il aura le sentiment d’avoir été trahi, l’Europe qui s’est construite le sera sans lui et, parce que ce n’est pas l’Europe dont il rêvait, il sera très vite tenu à l’écart des réunions et décisions. C’est lui qui a choisi l’Hymne à la joie comme hymne de l’Europe, ignorant ce que les élites américaines et européennes feraient de son rêve qu’ils ont piétiné et trahi. Il rêvait aussi d’un drapeau et d’un timbre-poste européen… il ne pouvait imaginer à quel point, presque un siècle plus tard les patriotes d’Europe conchieraient et l’un et l’autre… ne pouvant imaginer ce qu’ »ils » allaient faire de son rêve.
  • Il détestait Hitler qui le lui rendait bien et il a dû fuir l’Allemagne nazie. Il s’est battu toute sa vie contre les totalitarismes, expliquant que l’Europe devait demeurer un phare de l’intelligence, de la science, de la culture et donc du progrès, permettant l’égalité entre les hommes. Il refusait et le modèle raciste nazi,  le modèle communiste dictatorial et le modèle matérialiste menant au capitalisme démesuré qu’on appellerait aujourd’hui ultra-libéralisme.
  • Le modèle suisse dont il rêvait tient en quelques mots, égalité de tous les citoyens, sans distinction, et des nations, petites et grandes, dans les prises de décision ; indépendance, sécurité et intégrité de chacun des pays appartenant à la fédération, respect des libertés et des droits de l’homme ( les références à cette époque sont celles de la déclaration de 1789, bien différents de celle de 1948….) et bien sûr démocratie à la Suisse comme on la connaît.

Nulle part il n’est question de droits spécifiques des minorités et encore moins d’encouragements à laisser des non européens envahir l’Europe et saccager son identité et son essence…

II. Son livre, Praktischer Idealismus,

On ne le trouve pas facilement, sauf en allemand sur le net, et à ma connaissance on ne trouve sur le net qu’une seule traduction :

http://fr.scribd.com/doc/217701916/Coudenhove-Kalergi-Richard-Nikolaus-Idealisme-pratique-Noblesse-Technique-Pacifisme-1925#scribd

Avec ce préambule  de la traductrice  qui n’est pas inintéressant ( on ne peut sélectionner et copier-coller des extraits du PDF, ce qui m’a contrainte à faire des captures d’écran qui suivent et que vous trouverez également dans laseconde partie. ) :

kal00kal001

kal002kal003kal004biskal006

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/31/il-n-y-a-pas-et-il-ny-a-jamais-eu-de-plan-kalergi-premiere-partie/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Anne Lauwaert

Kalergi n’a pas écrit “ceci est un Plan”. Hallstein a écrit le plan “Das Neue Europa” pour Hitler. Hunke a écrit une apologie de l’islam . Le haut Commissariat aux réfugiés orchestre les migrations. La somme de tout ça est tellement cohérant qu’on pense au “Grand Remplacement” de Camus et on se dit que c’est “Un Plan”

bouboul

« il y a des spécialistes sur la question, et leurs analyses sont bien plus pointues et pertinentes que les vôtres » : en somme vous nous dîtes que l’auteur de cet article se trompe, vous justifiant par des avis de « spécialistes + pertinents et + pointus. Mais qui sont-ils et détiennent-ils vraiment la vérité ? Qui croire car même vos livres jaunes ne suffiront pas, selon vos dires, à nous informer sur ce sujet (très complexe) ?

Cdt

Clamp

Merci infiniment et mille félicitations à Christine Tasin pour ce travail de recherche qui a du lui prendre du temps, mais dont elle révèle elle-même le caractère indispensable.

Je suis soulagé car j’avais été bouleversé de me sentir obligé de tenir tête à une auteure de RL que j’estime et apprécie beaucoup – ce qui est toujours déchirant pour un amoureux des femmes – laquelle j’avais appelée à plus de prudence et de rigueur intellectuelle au travers de ses accusations récurrentes aux dirigeants européens de suivre ce plan. C’était a fortiori d’autant plus justifié, maintenant établi qu’il n’existe pas.

GERONOMO

C’est PIERRE HILLARD qui va être content non????

Hermione

Merci thanatos, je vous rejoins 10/10. Moi non plus je ne suis pas d’accord avec les conclusions de Mme Tasin. Elle n’a pas dû lire les mêmes documents que moi !

Pivoine

Il y a un article très intéressant à ce sujet sur le site Minurne Résistance, où il est écrit que le plan Kalergi a été dénaturé, et qu’il n’a jamais voulu le génocide des peuples européens.
L’auteur de l’article déplore que les intentions de Kalergi aient été mal comprises, et ne se gêne pas, avec raison, pour ironiser sur les sites ayant repris (copié-collé) les pages d’un ou deux sites qui colportent ce qu’il faut bien appeler rumeur.
Allez faire un tour sur le site de Minurne, et lisez l’article.

Pivoine,
Je ne souviens parfaitement de cet article -très instructif- que j’avais lu sur Minurne.

celtillos

si j’ai bien tout compris, certains personnages peut recommandables se seraient accaparé le nom de Kalergi pour développer tranquillement leurs propres délires et nous les imposer, car ce que moi petit Francais très moyen j’en vois, c’est bien une application d’un remplacement d’une population éduquée, réfléchie et non disciplinée, par une autre plus docile car inéduquée et inéducable, mais bien plus manipulables que les autochtones. donc quoi qu’il en soit les peuples Francais et européen sont en grand danger!

bithovan

bonjour, moi j’attends la réponse çà me parait illogique.