Il n’y a pas qu’en Ukraine que le nazisme est vivant : il l’est aussi dans les États baltes !

Il y a exactement 81 ans aujourd’hui, le 8 août, les habitants de la petite ville de Birzai (prononcer Birgé) dans le nord-est de la Lituanie, pris d’une bouffée délirante provoquée par des ultra-nationalistes lituaniens séides des nazis, exécutent 2400 Juifs dont 900 enfants et 90 compatriotes qui étaient jusque-là leurs voisins. La méthode employée sera toujours la même : les Lituaniens s’emparent d’abord des hommes juifs et les conduisent à 2 ou 3 kilomètres des villes, généralement dans la forêt, et les obligent à creuser d’immenses fosses ; puis ils vont chercher femmes et enfants qu’ils mènent aux fosses et fusillent tout le monde dans une sorte d’orgasme mortuaire. L’expression orgasme mortuaire est tout à fait appropriée : par exemple à Kaunas, le 27 juin 1941 dans un lieu appelé le garage Lietukis, un Lituanien totalement dégénéré massacre avec une énorme barre de fer 50 Juifs devant une foule en liesse (composée d’une bonne partie de femmes avec leurs enfants dans les bras) qui applaudit à chaque fois qu’un Juif s’effondre ! À Birzai, le massacre par balles s’effectue de 11 heures du matin à 19 heures du soir. Puis, les assassins rentrent en ville en chantant !… et vont piller les biens des Juifs, les quelques Allemands présents s’appropriant bien sûr les objets de valeur ! Ce type de drames se produira dans 22 villes de Lituanie, 9 de Lettonie et 2 en Estonie. Le chiffre est plus important en Lituanie parce qu’en 1388, le grand-duc Vytautas accorde aux Juifs persécutés au moment des croisades un acte de privilège, persuadé qu’il est qu’ils vont favoriser le développement économique de la Lituanie.
Quand les nazis ont envahi les pays baltes en été 1941, la grande majorité des populations les ont accueillis à bras ouverts. Rien de plus compréhensible quand on connaît la barbarie inouïe perpétuée en l’espace d’un an par les Soviétiques : emprisonnements, fusillades et déportations de milliers de personnes en Sibérie… incluant des Juifs. Mais la majorité des Juifs a été accusée de collaboration avec les Soviétiques, beaucoup, en effet, composant le prolétariat local et voyant ainsi naïvement en eux l’édification à venir d’une société les soustrayant de leur misère. Or, dans ce genre de situation, on ne fait jamais de quartiers. Tous les Juifs furent considérés comme des traîtres devant payer, après la fuite de l’Armée rouge, toute la souffrance endurée par les trois peuples baltes.
Tout cela laisse des traces et aujourd’hui, tous ceux en Estonie, en Lettonie et en Lituanie qui ont combattu la barbarie soviétique en collaborant avec les nazis dans la Waffen-SS, notamment dans le cadre de légions ou diverses organisations policières d’extermination, sont considérés comme des héros, non seulement par une partie du peuple mais surtout par leurs gouvernements à travers des commémorations, des défilés de vétérans et l’élévation de stèles ; mais aussi par la destruction des monuments soviétiques marquant leurs victoires sur les troupes nazies. Par exemple, à l’heure où j’écris ces lignes, le Gouvernement estonien a décidé de retirer à Narva un tank soviétique symbole de la libération de la ville, provoquant ainsi de vives tensions avec la communauté russe d’Estonie.
C’est la raison pour laquelle a été adoptée le 12 décembre 2021 une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU dont le titre est plus que symbolique : « Lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de tolérance qui y est associée ». Au point 5, on peut lire que l’Assemblée générale « Se déclare profondément préoccupée par la glorification, quelle qu’en soit la forme, du mouvement nazi, du néonazisme et des anciens membres de l’organisation Waffen-SS, en particulier par l’édification de monuments et ouvrages commémoratifs et par l’organisation de manifestations publiques à la gloire du passé nazi, du mouvement nazi et du néonazisme, par le fait de déclarer ou de s’ingénier à déclarer que ces membres et ceux qui ont combattu la coalition antihitlérienne, collaboré avec le mouvement nazi et commis des crimes de guerre et crimes contre l’humanité ont participé à des mouvements de libération nationale, ainsi que par le fait de rebaptiser des rues pour glorifier ces personnes ».
 
Ce qu’il y a de franchement étonnant dans cette déviance balte pour le nazisme, c’est cette impossibilité à saisir que barbarie soviétique et barbarie nazie c’est du pareil au même et qu’en intensité, l’une n’a rien à envier à l’autre ; bref, c’est d’adhérer à l’une pour combattre l’autre. L’Estonie, au moment de sa première indépendance, avait pourtant été exemplaire en combattant à la fois les Soviétiques et les Allemands et en les battant d »ailleurs tous les deux. Pourquoi alors ne s’est-elle pas engagée dans la même voie en 1941 ? Après 1945, de Tallinn à Vilnius, les Baltes et leurs « Frères de la Forêt » combattront les Soviétiques et on peut aisément les comprendre. Mais manifestement le virus nazi subsistera.
MAIS IL Y A PIRE ENCORE !!! En effet, sur les 130 voix enregistrées, 2 ont voté contre la résolution de l’ONU : l’Ukraine et les États-Unis et 49 voix se sont abstenues. Et qui sont ces 49 voix ? Celles de l’Union européenne désireuse de soutenir ses membres baltes et le petit caniche des États-Unis, le Royaume-Uni, bien sûr.
 
Il n’y a rien d’étonnant finalement dans tout cela, tout simplement parce que l’Europe aujourd’hui est tombée dans les mains des Allemands qui ne rêvent en sous-main qu’à rétablir leur hégémonie aryenne. Quand on pense que l’Europe, toute gonflée dans sa suffisance, affirme se battre pour la défense de ses valeurs soi-disant démocratiques, contre la Russie, on a franchement envie de vomir. Car, si effectivement la Russie à cette époque était soviétique et donc barbare, elle a quand même sacrifié 27 millions des siens, c’est-à-dire 27 millions de braves gens qui n’étaient pas, eux, des barbares, loin s’en faut, 27 millions de braves gens qui nous ont permis jusqu’à maintenant de vivre à peu près libres !
Décidément, l’avenir pour nous est bien noir. Nous subissons l’islam et qui sait si demain nous n’aurons pas de nouveau à supporter le nazisme ! Bah oui ! puisque l’Europe au sein même des Nations unies en soutient les graines qui n’aspirent qu’à sortir de terre et en aidant l’Ukraine par l’envoi d’armes de destruction massive.
 
Quand je pense qu’il y a des gens qui se déclarent philosophes comme ce pauvre Pascal Bruckner (voir l’excellent article de Jacques Guillemain) qui mettent sur un piédestal cette belle Europe vertueuse et crachent sur la Russie, la Russie qui est lucide, elle, c’est à désespérer. Islam plus nazisme, hier amis avec la bénédiction d’Hitler, sont désormais les deux mamelles de notre désespoir ! Comment, pour l’amour du ciel, nous sortir de ce guêpier apocalyptique ?
Philippe Arnon
image_pdfimage_print
18

26 Commentaires

  1. Les 3 pays baltes organisent régulièrement des défilés de nostalgiques du nazisme, c’est un fait. De plus ces pays martyrisent les citoyens russes qui y vivent. l’Estonie leur donne même un document d’identité,le « alien passport », qui les caractérise comme citoyens de second ordre.

    C’est pourquoi les pays baltes sont les suivants sur la liste. Vous m’avez compris.

  2. Comment, pour l’amour du ciel, nous sortir de ce guêpier apocalyptique ?
    FREXIT

  3. « Les 3 pays baltes organisent régulièrement des défilés de nostalgiques du nazisme, c’est un fait »

    la Croatie fait de même en organisant ouvertement chaque année une commémoration quant aux nazis locaux, les Oustachis croates ayant été fussilés par les communistes en Autriche dans la ville de Bleiburg. De plus ce pays, donc la Croatie rebaptise sans aucun problème éthique ses monuments, rues, avenues, boulevards avec les noms des assassins nazis-oustachi, enfin, la Croatie nie ouvertement les crimes oustachis durant la Seconde Guerre mondiale.

    « Si les citoyens russes étaient martyrisés,ils quitteraient ces pays »

    Donc, tu sous entend que les Russes sont des menteurs ? Est-ce de l’ironie, c’est loin d’être marrant. Alors que les Russes sont des citoyens de seconde zone dans les Pays Baltes, cela n’est un secret pour personne, sauf pour toi.

    • Un Russe qui maîtrise l’estonien peut très bien être naturalisé mais certains considèrent ça comme une humiliation.

  4. Oui comment en sortir ? Tout autre réflexion est inutile. Il nous faut trouver le ou les moyens d’en finir définitivement avec l’islam et le nazisme avec de vrais solutions et pas celles égrenées jour après jour par l’immense majorité des commentateurs de RL, qui me donnent l’impression d’être perpétuellement dans un jeu vidéo mais pas beaucoup dans la réalité;
    Qui va aux manifestations organisées par les souverainistes et nationalistes? (C’EST UN PREMIER PAS MÊME SI CE N’EST PAS LA VRAIE SOLUTION)Très peu je le crains.Trop d’individualisme, trop de dissensions,d’avis divergents; rien qui ne fasse bloc, (les gilets jaunes en sont la preuve évidente) , rien qui ne fasse consensus à part sur des problématiques ultra matérialistes. Aucun espoir…

  5. qui à partir de l’opération barbarossa ont été supplétifs des nazis dans le shoah par balles, puis dans les ersatzgrouppen (orthographe approximative) qui fournissait des kapos dans les camps d’extermination et de travail forcé?

  6. Guerre sans fin, car sans finalité autre que celle de faire disparaitre l’ennemi.Guerre des doubles mimétiques au cœur de laquelle l’objectif a disparu, tout comme disparaît l’objet au sein de la rivalité exacerbée.
    Une grosse partie de ces neonazes, nés d’un hooliganisme antisoviétique grégaire se dispersera au fur et à mesure que s’imposera l’enjeu crucial: la secte muz.

  7. ET le Nazisme est MAINTENANT AUX COMMANDES DE L’UE ! Quand c’est que les gens vont se nettoyer les lunettes ? La France vit, aujourd’hui, docilement dans un climat délétère de mensonge, d’inversion des valeurs et de confiscation permanente des enjeux politiques et sociétaux.
    Connaissez-vous réellement l’UE ?
    Walter Hallstein ancien chef (haut dignitaire) nazi, rééduqué par les Américains, est devenu le premier président de l’Union Européenne, il a placé de précieux collaborateurs à la soi-disant UE qui n’est autre qu’un retour du régime Nazi avec un autre nom et des objectifs qui dépassent de loin les projets Nazis les plus fous !…

    • N’importe nawak ! Hallstein a été officier pendant la guerre mais n’a jamais été au parti nazi.

    • Les Nazis?, dissoudre ou supprimer les Européens pour les remplacer par des arabes, n’importe quoi! ..et des noirs aujourd’hui! Ne pas confondre un système ie les moyens et la fin! Leur but était de sauver la race blanche d’un projet fou qui les menaçait et qui se déroule sous nos yeux!

  8. Je ne crois pas au retour de « la Bête immonde ».
    Je ne crois pas non plus que l’UE se soit abstenue de voter pour la proposition de l’ONU contre le nazisme par sympathie pour ce dernier.
    Le nazisme est une vieille lune qui est sans cesse instrumentalisée par la gauche au profit de composantes de son électorat.
    Ou alors je dirais que le seul nazisme d’aujourd’hui est le mondialisme basé aussi in fine sur une caste de seigneurs qui voudraient se prendre pour les maîtres du monde et établir leur Reich de 1000 ans sur la planète et au-delà.
    Car en effet, nos élites qui s’y sont agrégées avec enthousiasme, y voient leurs futurs seigneurs dont ils peuvent espérer les mêmes avantages qu’avec l’Etat national « périmé » et donc bon pour les poubelles de l’Histoire.

  9. Macron a donc ignoré tous ces conflits dormant au coeur de notre Europe compliquée pour prendre le parti de l’Ukraine pays parmi les moins exemplaires. Il était pourtant arbitre et garant des accords de Minsk. Macron : un amateur aspiré par le camp des incendiaires.

  10. Comme il est commode de se mettre du côté du narratif de la Russie pour attiser la guerre en Europe ! Et les neo nazis en Russie on en parle ? Pourquoi ne pas commencer par Dmitry Outkine de Wagner décoré par VP ? Et les pogroms en Russie on en parle ? Non on n’en parle pas parce que là on on va se heurter à un mur. Sinon on parle aussi du rôle des juifs dans les massacres bolcheviks avant la Shoah ? Poutine a un point de vue très clair sur le sujet. Quant au nazis allemands qui vont s’emparer de l’Europe sans l’ombre d’une armée, on en rigole par avance. Bref arrêtez de nous saouler avec les juifs et les nazis pour foutre la merde en Europe. Les juifs ne sont pas tranquilles. Direction : Israël. C’est fait pour ça. Nous on n’a qu’un seul pays et un seul continent.

    • Pourquoi Monsieur, niez-vous la réalité ? L’abstention de l’Europe dans la résolution de l’ONU, cette Europe qui a pourtant connu les camps de concentration, les destructions, est une vraie aberration. Elle aurait dû accepter de signer cette résolution et condamner fermement ces Etats qui renouent avec leur passé nazi. Elle n’a pas hésité à condamner la Pologne pour sa loi portant réorganisation de sa justice. A me répondre comme vous le faîtes, ne croyez-vous pas que vous vous faîtes le complice de sa pusillanimité intentionnelle ?

      • Non ce à quoi je vous confronte c’est votre hémiplégie, votre manipulation de l’Histoire. Vous n’avez rien à dire hier sur la Russie, ses pogroms puis sur l’URSS, ses massacres bolcheviques, la terreur rouge. Mais dans ces pays qui l’ont vécue, le nazisme est en relation avec le nationalisme. Vous n’avez rien à dire aujourd’hui sur la fermeture de la branche de l’agence juive en Russie. Vous nous parlez des camps de concentration mais pas des goulags. Vous poursuivez donc vos fantasmes de nazis dans des nations qui n’ont aucune puissance militaire. Les régimes autoritaires, ultra nationalistes, voire expansionnistes aujourd’hui ont un régime issu du bolchevisme ou de l’islam, pas du nazisme.

        • Bon sang ! Mais je n’ignore pas la terreur rouge. Je la mentionne clairement dans mon article. Je parle de barbarie sovietique ! Ne soyez donc pas malhonnete en faisant croire que je la passe sous silence. Je parle de la realite presente et attite les lecteurs sur la presence du nazisme et de sa deviance sur les dirigeants europeens. Cela ne vous interpelle pas, vous ? Mettez s’il vous plait un terme a la haine qui vous anime, calmez-vous donc et voyez paisiblement les evenements bien face et avec objectivite.

          • Je vous ai répondu. Le nazisme a l’Est a à voir avec le nationalisme pour contrecarrer l’expansionnisme russe qui se remet en mouvement. Ce n’est pas l’Ukraine ou les pays baltes qui veulent envahir la Russie alors que leurs moyens militaires sont dérisoires ! Dans aucun pays occidental le nazisme qui se définit comme un suprémacisme blanc, pangermaniste n’a pris racine dans un régime politique. On se plaint de multiculturalisme et de métissage en Occident qui est l’inverse du racisme nazi. Les puissances expansionnistes ce sont celles qui ont adopté le stalinisme ou l’islamisme. C’est vous qui êtes dans une haine aveugle contre l’Allemagne au point de vouloir la punir pour 1000 ans. Faites vous soigner !

  11. il faut un leader, une organisation et de l’action – fin des paroles et ses débats stériles – Un seul homme s’est courageusement levé pour redresser le pays et les esprits – il a suscité beaucoup d’espoir – lui aussi est au fond du trou
    alors j’espère qu’il reviendra mieux armé mentalement, moins naïf, moins gentil, en vrai guerrier – même en cas de dissolution et réélection le système restera bloqué – EM maîtrise parfaitement les oppositions, il peut même se donner tous les pouvoirs.
    nous avons PLUS QUE JAMAIS besoin de toi Eric

  12. Évidemment la plupart des « Soviétiques » n’étaient pas des barbares mais il y a quand même eu beaucoup de viols en Allemagne et en Autriche.

  13. Mr Arnon, Kathin, ce sont les boches qui ont massacré quelques dizaines de milliers de polacs intellectuels catholiques….les ordres ont été donnés par les bolcheviques et parmi les dirigeants bolcheviques, plus de 80% étaient juifs!!!
    Alors inutile de mettre de l’huile sur le feu occupons nous de nos problèmes en France

  14. Comment sortir de ce guêpier dites-vous ? Je vous propose une idée :
    I.R.E (Insurrection, Révolution, Epuration).
    Vous en faites ce que vous voulez, moi je suis prêt.

  15. il y en a qui font la demande implicite d’un élargissement de la guerre Ukrainienne à tous les états baltes, hiiiiiiiiiii, c’est vrai qu’on s’fait chier comme des rats morts.

  16. l’histoire ne se limite pas à une centaine d’années du XXème siècle : dans ces confins européens , les peuples de langue et de religion différentes , polonais , russes , baltes , germains, juifs , ukr ETC ….sont en conflit depuis des siècles , il n’y a pas , ou très peu de frontières naturelles , les conflits qui tournent souvent aux guerres entre voisins ( j’ai vu le cas en EX YOUGOSLAVIE) pour voler le tracteur ou la machine à laver , se renouvellent à chaque génération , et s entretiennent . Ma grand mère , polonaise de Galicie avait hérité de la haine des suédois , transmise depuis le XVIIème siècle , et la bataille de POLTAVA . Ces suédois avaient eu un comportement qui n’ayant rien à envier aux nazis , avait réduit de près de moitié la populaion d’EUROPE DE L EST. Lorsqu’elle parlait d’un beau salaud , elle le qualifiait de « SUEDOIS « ! c’est difficile à comprendre en occident

    • Merci Voronine pour ce comportement abject des suedois que j’ignorais. On en apprend tous les jours.

  17. De fait, il n’y RIEN … RIEN à espérer d’une « opinion publique absolument CRETINE !!! Les populations européennes sont DESORMAIS (j’ai failli écrire « A JAMAIS » !) enchaînées à l’UE … DONC à l’OTAN … DONC aux Etats-Unis !!! De révoltes … ? Il faudrait vraiment que les peuples européens soient ramenés à la MISERE NOIRE du XIXème siècle … Et de toutes manières, comme « ON » ne sait plus MOURIR pour une cause … Ceux qui meurent aujourd’hui … que ce soit d’un AVC, d’une crise cardiaque ou du cancer ont BIEN DE LA CHANCE : ils quittent un Monde HORRIBLE !!! On ne peut que plaindre les enfants qui naissent aujourd’hui de même que la « génération 2000 » …

Les commentaires sont fermés.