Il n’y a que les musulmans qui croient en l’innocence de l’islam

Publié le 23 août 2013 - par - 940 vues

Islamectomie 210Qui peut nier aujourd’hui que ce n’est pas l’islam qui est la cause de tous les tourments de l’humanité, suscitant peurs, craintes et angoisses ? Personne sauf les musulmans !

Non seulement tous ces crimes qui émaillent le quotidien sont commis en son nom, mais également et surtout c’est lui qui instrumentalise les meurtriers et exalte leurs forfaits en les assurant de la grâce d’Allah.

Y a-t-il une voix autorisée et humaniste, un sacrilège aux yeux de l’islam, pour condamner les crimes de la barbarie musulmane qui émaillent le quotidien des musulmans, et pas seulement, et font projeter sur les écrans du monde entier des images apocalyptiques ?

Et pourtant les défenseurs de l’indéfendable que les gouvernements capitulards occidentaux caressent dans le sens du poil, s’effarouchent, s’agitent, s’enflamment, s’indignent, menacent, crient au loup et donnent de la voix dès que l’islam est moqué et caricaturé.

Les mêmes avalent leur langue et se murent dans un silence assourdissant dès qu’il s’agit de les entendre se prononcer sur les dérives violentes, la pédophilie, les conduites immorales et attentatoires à la dignité humaine, l’état de servitude des femmes, le racisme érigé en dogme religieux, les crimes de guerre et contre l’humanité de l’islam.

Ils ne vont pas commettre un tel sacrilège alors qu’ils sont l’exact reflet de la théologie musulmane dépourvue de spiritualité qui les encourage et les glorifie en accordant une prime dans l’au-delà à tous ceux qui tuent au nom d’Allah.

Ce n’est certainement pas les représentants de la prestigieuse (sic) Université d’Al Azhar où l’on enseigne le cannibalisme, la nécrophilie et la zoophilie, ou le Recteur Dalil Boubaker apôtre de la Takkiyia, ou le C.C.M.F., le bébé de Sarkozy, ou encore moins l’U.O.I.F.filiale à 100% de la Confrérie terroriste des Frères Musulmans qui vient d’être classée par le nouveau gouvernement égyptien sur la liste noire des organisations terroristes, qui doit être dissoute sans délai pour sa haute dangerosité pour la sécurité du territoire.

Quant à la majorité silencieuse musulmane, bercée dans l’illusion du paradis et plus préoccupée par faire le deuil de sa vie, autant décerner le Prix Nobel de la Paix à titre posthume à leur héros de légende Ben Laden que de l’imaginer condamner ce que l’islam ordonne et fixe comme feuille de route à ses escadrons de la mort.

Islam de paix vous avez dit ? Non c’est l’islam de la mort, de la terreur, de l’intolérance et de la haine.

Salem Benammar

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi