Il n’y aura pas de révolution jaune

Publié le 17 décembre 2018 - par - 25 commentaires - 1 742 vues
Share

Les révolutions de couleurs sont financées par l’extérieur, à commencer par la révolution bleue destinée à punir la France pour sa contribution militaire décisive à l’émancipation des colonies anglaises d’Amérique, dont le financement collectif passait des loges maçonniques londoniennes à leurs salons parisiens où se réunissaient les révolutionnaires français, et dont le financement individuel passait par la Compagnie des Indes (anglaise) qui versait des salaires réguliers auxdits révolutionnaires. Or la jaunisse actuelle ne bénéficie d’aucun soutien ou financement extérieur, ce qui n’empêche pas bien sûr le gouvernement français, pourtant contributeur aux agences uniopéennes de déstabilisation de la Russie comme la East Stracom Task Force, d’accuser le gouvernement russe et d’ouvrir une pseudo-enquête judiciaire pour, sinon discréditer le mouvement des Gilets jaunes, du moins tirer profit d’une nouvelle opportunité de harcèlement prémilitaire contre la Russie.

Et justement, les révolutions qui réussissent sont celles menées par des révolutionnaires, qu’ils soient des meneurs sincères ou des activistes payés par l’étranger. Or il y a certainement bien peu de révolutionnaires dans les rangs jaunes. Personne n’est là pour casser l’État ou renverser le régime, et on a vu plusieurs cas de jaunis venant au secours de Compagnons Républicains de Sécurité, ou de Gardes Républicains, pris à partie par des « casseurs » infiltrés dans les manifestations et des éléments incontrôlés du moins par les manifestants. Aujourd’hui comme hier, les petites gens n’en veulent qu’à Cancras, Carbalas et Urssaf, ces rap-tout d’un État-vampire au service des grands soupiers du régime. Leur logique est celle de la glasnost ou transparence de l’appareil, mais aussi d’une meilleure efficacité de l’État remis au service de la France. Cette aspiration est plutôt contre-révolutionnaire.

Le petit peuple qui se vêt aujourd’hui de la couleur des cocus n’a ni chefs ni ambitions politiques, et si quelques-uns de ses militants accédaient au parlement comme en 1956, ils n’arriveraient pas à convaincre leurs électeurs d’un jour que les luxueux avantages de la chambre d’enregistrement des directives uniopéennes ne les ont pas coupés des réalités des petites gens. La grève de l’impôt n’est pas compatible avec le vote du budget, et le poujadisme est mort en s’asseyant sur les bancs où son initiateur n’a jamais brigué l’admission.

Pourtant les griefs du peuple n’ont jamais été aussi justifiés. Par exemple, la présomption de culpabilité de fraude fiscale fut à l’origine de l’orgie de contrôles fiscaux destructifs déchaînée en 1952 contre le petit commerce et l’artisanat, pour provoquer les dizaines de milliers de faillites nécessaires ou utiles à l’expansion de la grande distribution capitalisée. En dépit des protestations du pays productif, cette présomption de culpabilité a été officialisée par la loi 59-1472 instituant, avec l’impôt sur le revenu des personnes physiques, l’abattement de 20 % pour impossibilité de tricher, privilège réservé aux salariés, impliquant que toute personne dont le revenu n’est pas déclaré par un tiers ment, et incitant de ce fait à la malhonnêteté par la pénalisation de l’indépendant honnête. Cette loi de 1959 poussant les anciens commerçants mis en faillite à s’engager contre salaire dans la grande distribution, et les artisans à se faire embaucher dans l’industrie, mit solennellement le dernier clou dans le cercueil de la révolte contre l’oppression fiscale, et montra s’il en était besoin que le nouveau régime né du coup d’État du 13 mai 1958 n’entendait pas être plus protecteur des Français que la république antérieure, dite quatrième.

Au demeurant, la rafle, ce samedi 8 décembre 2018, de milliers de conducteurs responsables de respecter l’obligation (instituée en 2008) de détenir un gilet de haute visibilité dans leur voiture, et leur défèrement immédiat en garde à vue pour présomption de sympathie avec les manifestations jaunes, confirme que la présomption de culpabilité du petit peuple est toujours en vigueur. Les intentions de la Ve n’ayant pas changé depuis le 26 mars 1962, le gouvernement, par la voix de plusieurs ministres, a menacé de violence et de mort, a essayé de dissuader les gens de descendre dans la rue et encore plus de monter à Paris, et a soigneusement fait choisir des familles communes et des passants quelconques pour les violences dites policières (tir tendu de grenades, passages à tabac, mutilations) et les humiliations judiciaires, afin que chacun puisse s’identifier à ces victimes de la répression et se calfeutre chez soi la prochaine fois. D’ailleurs, quant à l’appartenance authentique des auteurs de ces violences aux services publics dont ils portent le discret brassard de reconnaissance (voire parfois l’uniforme), seul le régime Benalla serait en mesure de la confirmer ou de l’infirmer, de même que l’appartenance des « casseurs » infiltrés, au profil physique, social et comportemental tellement différent des manifestants qu’ils sont chargés de discréditer.

Les revendications matérialistes peuvent rassembler de grandes foules mais elles ne peuvent pas les mobiliser sur la durée, au coût d’inconforts physiques ou de pertes de revenus. Il en serait différent si de grands orateurs ou meneurs de foules les soutenaient, les dotaient d’une grande idéologie ou plus simplement d’un but concret, et les canalisaient vers des actions de changement réel de la conduite politique. À ce jour ce n’est pas le cas, beaucoup se plaignent du prix du carburant à la pompe mais tous sont satisfaits de trouver du carburant à volonté, à la station-service du coin, moyennant quelques billets ou un débit différé. La fronde des samedis se calmera vraisemblablement le 22, début des congés de la Nativité, et sera éteinte le 29, avant-veille du réveillon.

Il faudra beaucoup de souffrances et de morts pour que les peuples de France descendent vraiment dans la rue pour autre chose que des selfies, ou autoportraits bras tendus, en cible fluo devant les caméras. Il faudra alors beaucoup de policiers cagoulés et de barbouzes encapuchés ou casqués pour tenter de les retenir. Mais après quelques grosses rues d’Isly, l’action reviendra aux petites gens.

Stratediplo

www.stratediplo.blogspot.com

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Les Flics sont en grève !
Combien de GJ de coeur dans leurs rangs ?
Et si c’était la solution ?

Lotus bleu

Ah! Riposte Laïque a retrouvé la raison, il était temps!
Ah! enfin un article qui parle vrai, il n’y aura pas de Révolution et les Gilets jaunes vont rentrer chez eux et dans quelques jours on n’en entendra plus parler.
Finalement, beaucoup de bruit et de désordre pour de maigres résultats. Ils auront obligé Macron à venir s’exprimer devant la télé nationale, tu parles, on se serait bien passé de voir sa face triste, ses yeux ronds et d’entendre sa petite voix monocorde.
Finalement, ce qu’on retiendra du Mouvement des GJ ce sont tous leurs tags sur l’Arc de Triomphe, une honte!
Comme le dit l’auteur, s’ils n’ont pas assez d’argent pour payer leurs facteurs d’essence, ils peuvent toujours utiliser leurs cartes de crédit.
La Fête de Noël arrive à grands pas, Joyeux Noël à tous!

Cordon bleu

« Der Teufel lacht mit sie », le diable rit avec eux. Les gilets jaunes, je les ai vu, j’ai manifesté avec eux, ils sont honnêtes, travailleurs et……….
. Républicains, comme la plupart des gens qui viennent sur ce site. Ils ne renverseront jamais leur gueuse chérie, celle dont ils sont persuadés qu’elle les rend libres, alors que ses chefs sont en train de les vendre sur le marché aux esclaves mondialisés aux tyrans mahometans ! Dernière étape d’un déclin commencé en 1792.
Je serai toutefois toujours à vos côtés « gilets jaunes » au nom de la France éternelle et des liens de notre sang !

Paskal

Cela aurait pu se passer en douceur comme dans beaucoup de pays mais devenue prépondérante économiquement, il était inéluctable que la haute bourgeoisie le devienne politiquement.
L’Espagne, l’Angleterre, le Benelux, la Scandinavie, ne sont pas des républiques, sont-ils dans des situations complètement différentes de la France ?

Philibert Bretonvilliers

Patience !!!…et la gueuse s’effondrera !!!… ⚜⚜⚜⚜⚜

saintongeais

Les Gilets jaunes vont participer aux élections européennes, poussés par Macron et la REM, car grâce à eux Macron va gagner les élections. Merci les Gilets jaunes!!!

Regis31

C est une bonne analyse

Regis31

Si certains se posent encore des questions , visionnez l émission sur SUD RADIO avec un gilet jaune auteur de plusieurs brûlots, à un moment donné un journaliste lui demande «  à votre avis pourquoi Macron a t il été élu ? ». Réponse du sbire «  parce que nous avions le choix entre la peste et le choléra «  voilà tout est dit . Les francs ont indecrottables , et nous les 11 millions de patriotes , nous sommes les cocus de l histoire .

Parlervrai

Il a voté macron et maintenant il le conspue. Je parie qu’il avait fait la même chose avec sarko. Et qu’il fera la même chose avec le prochain, puisqu’il ne votera pas MLP.

Papyvan

Vous avez raison! La manipulation qui consiste à trouver des interlocuteurs parmi le GJ n’est que pour mieux les inciter à se présenter aux élections. Par cette manœuvre de diversion il compte ponctionner des voix au Rassemblement National qui l’ insupporte. Le pire c’est qu’il pourrait réussir. Le Français a la mémoire courte! Est-ce que le Gilets Jaunes l’auront aussi?
Réponse aux prochaine élections!

Clamp

Ce sera la première révolution raisonnable, le peuple ne veut pas de morts, ne veut pas de casse, ne veut pas d’affrontement avec les CRS, il veut pouvoir vivre correctement dans un pays où il peut donner son avis. Il le demandera jusqu’à l’obtenir car quand les CRS en auront marre de taper sur des innocents en luttant contre leur propres intérêts, la révolution entrera dans sa phase de succès.

Regis31

Autant écrire au père Noël

Adrien

Aucune Revolution n’a eu lieu dans le calme. On est sous une forme de dictature ne l’oubliez pas. Et ceux en face n’ont pas l’intention de laisser le Pouvoir au Peuple.

dom

Il faut que le mouvement jaune continue mais d’une autre manière ! écoutez donc PHILIPPE PASCOT en parler ! d’ailleurs il parle de toutes les manigances de notre gouvernement ; même si je m’en doutais , je suis écoeurée quand même ! voici le lien :
https://www.youtube.com/watch?v=fgYYGuerTAg
Et à propos du pacte de Marrakech qui se veut soit-disant NON CONTRAIGNANT , dans chaque début de texte il est bien spécifié  » NOUS NOUS ENGAGEONS  » c’est un engagement ! donc une contrainte malgré ce qu’on veut nous faire croire ! Heureusement le FRANCAIS commence à se réveiller et à ne plus GOBER tous les mensonges du gouvernement , un peu tard , mais pas trop tard ….

La_Soupape

Mouais ça me paraît bien compliqué tout ça et les commentaires qui suivent aussi. La réalité est que ces gens n’ont ni vraiment faim, ni vraiment froid et qu’après avoir fait joujou dans la ville, y rentrent bouffer et se vautrer devant la tévé en espérant voir leurs tronches dans l’poste alors la révolution attendra samedi prochain après convocation par un chefaillon auto-proclamé sur face de bouc et on est prié de repasser sa tenue !
Je l’ai dit dès le début, ça ira pas loin surtout que l’heure de la grande bouffe approche et les morfales ne voudraient pour rien au monde louper ça !!!
La révolution peut attendre, la dinde et la nouvelle tévé incurvée avec le supra trimouilleur de particules à vision infrastructurelle de chouzignaff déchiré, non !!!

BobbyFR94

Stratediplo, je pense qu’une pause pour les fêtes de Noël serait une bonne chose…

Seulement, la colère, elle, est là, et BIEN là !!

Et ça, je doute fort que ça disparaisse, quelque soit le motif …

Parce que, l’augmentation du prix du carburant n’a été que le détonateur à cause d’un ensemble de choses dépassant, et de très très loin, le détonateur en question !!!

Attends qu’un ATTENTAT de masse, non de dizaines, mais de CENTAINES de personnes, voir de MILLIERS, et on reparle de la suite des évènements !!!

Et ça, c’est juste une question de temps avant que cela n’arrive et finisse par mettre l’IMMIGRATION au premier plan des revendications des Gilets Jaunes !!!

Parce que, sans sécurité, plus RIEN n’est possible, ni de travailler, ni, en fait, de VIVRE simplement !!!

Regis31

Ben , les attentats de masse ont eu lieu , 250 morts plus de 1000 blessés et quoi ? RIEN si ce n est des bougies et des fleurs et des «  l islam ce n est pas ça « ou «  il ne faut pas faire d amalgame «  ou encore «  les musulmans sont les premières victimes «  BAH sur les rond points , cela ne semble pas les concerner. Ce peuple est un peuple de tarlouzes , et ce n est pas ( meme si elles ont le mérite d exister) quelques manifestations qui changeront profondément notre pays .

Yasmine

Il y a plus grave
Au sujet du pacte pro migratoir le dossier de ce pacte présumé « non contraignant » au départ mais formidable « appel » d’air et référence approuvé par le président Macron avant toute analyse faisons la remarque forte que ce texte signé au nom de la France ne fut jamais discuté ;amendé;par aucune assemblée représentative de notre pays
Négocié et publié en toute discrétion, ce « pacte s’est retrouvé signé lors d’une rencontre entre dirigeants, sans qu’aucun débat n’ait eu lieu à l’Assemblée, ni que les Français aient précisément été informés par leurs gouvernants de son contenu.
Ce pacte a été très peu discuté.si vous l’avez lu, avec l’article 33 de ce pacte, en plus de l’appel à cette immigration sans fin, il y a un délit exprimé pour ceux qui la critiquerait

José

En effet délit exprimé pour ceux qui la critiqueraient et donc répression de la liberté d’expression.
tous les articles seraient à éplucher et il faut approuver les pays qui se sont retirés.il reste scandaleux qu’un tel document ne soit pas exposé au peuple Français et signé par de pseudos représentants il demeure donc à notre avis nul et non avenu mais peut etre utilisé comme référence

https://p6.storage.canalblog.com/63/25/399668/122213896.pdf

ubersender

c’est parce que le souvenir bien présent de leurs ancêtres révolutionnaires leur indique le chemin à suivre pour se défaire de l’oppression. Vous nous dîtes en même temps qu’ « il n’y aura pas de révolution jaune » mais « qu’il faudra beaucoup de souffrances et de morts pour que les peuples de France descendent vraiment dans la rue » et qu’ « après quelques grosses rues d’Isly, l’action reviendra aux petites gens ». Nous sommes bien d’accord : face à un pouvoir qui défendra les privilèges de l’oligarchie par tous les moyens, la détermination du peuple sera décisive. Vous ne semblez pas trop y croire ; l’histoire nous démontre pourtant que rien n’arrête plus le peuple de France lorsqu’il s’est levé ; et ce qu’on lui refuse par la voie démocratique, il le prendra par tous les moyens.

ubersender

à rebours de ce que peut affirmer un Apathie pathétique, ce ne sont pas les gilets jaunes qui « violent la Constitution » mais bien le pouvoir en place. L’exigence de la mise en place du RIC sera bien évidemment l’enjeu de la bataille à venir. L’oligarchie fourbit ses armes (au sens propre) en vue de la confrontation violente qu’elle imposera au peuple. Vous avez raison, le peuple ne bénéficie d’aucun soutien financier : il ne peut compter que sur son nombre et sur les sacrifices hélas inévitables de ses enfants pour faire entendre et respecter sa voix légitime. Comprenez bien que les gilets jaunes ne sont pas les bisounours qu’on veut bien nous décrire ; ce n’est pas par hasard, ni parce qu’ils sont stupides qu’ils manifestent au son de la Marseillaise et qu’ils sortent le drapeau tricolore

ubersender

« et les canalisaient vers des changements réels de la conduite politique » – Justement, nous y sommes : quel sens pensez-vous donner à la revendication – affichée dans toutes les manifestations – de l’instauration du RIC ? Pensez-vous que le peuple, » faute de grands orateurs ou de meneurs de foules » est incapable de voir le piège dans lequel les institutions actuelles le tiennent enfermé ? Nous sommes à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, qui ont donné et donnent à ce mouvement sa force et son ampleur. Le pouvoir oligarchique ne cédera pas sur cette revendication, nous pouvons en être certains. La démonstration sera ainsi faîte qu’il s’assied sur la Constitution, comme il l’a déjà fait en 2005 et que,

Viktor

Ce serait une erreur des GJ que de jeter l’éponge alors qu’ils entrent dans la phase des scenarios, susceptibles de structurer et préparer l’avant mai 2019. Faute de marge de manœuvre Macron est tenu de maintenir le cap qui lui est assigné par Bruxelles et ne peut que se raidir. Les GJ gardent la maîtrise de l’espace péri-urbain, par la mobilité et la surprise. Piégés sur les Champs dans l’acte IV les GJ ont compris que le milieu urbain n’était pas leur terrain, ce qui leur laisserait une ouverture sur des modes d’actions du type guerilla. Nous n’en sommes pas encore là ! Sans oublier que la racaille comme elle l’a déjà démontré dans les actes III & IV resurgirait, les F.O. ne pouvant être partout. Resterait alors l’intervention de l’armée. La suite il faut relire Obertone.

Viktor

Les grands orateurs, c’est une autre époque, supplantés aujourd’hui par la pop music du style : « débranche ta télé et enfile ton gilet et ôte les chaînes à tes pieds » (chanson des GJ composé par Antonin Froidevaux)
Ce n’est pas nouveau, dans les années 60, aux « States » Joan Baez chantait déjà contre les injustices sociales et Bob Dylan contre la guerre au Vietnam avec « The Times they are a changing ». A cette époque naissait la cyber-cuture avec William Gibson, Winona Ryder, William Burroughs, David Byrne et Timothy Leary. Ces gens annonçaient une nouvelle culture hédoniste et avaient anticipé l’Internet en préparant le mondialisme. Plus réactionnaires le mouvement français des GJ pourrait être un contre courant capable d’inverser les dérives mondialistes. Un espoir plus qu’une crainte !