Il paraît que ce n’est pas bien de comparer le sort des migrants et des SDF…

sdf« Nature, berce-le chaudement : il a froid ! » (Arthur Rimbaud).

Oui, Nature, pendant que d’autres le laisseront crever lentement sur un coin de bitume, tu le berceras tellement qu’il en mourra dans l’indifférence générale.

Il pourra s’appeler Marc, Matthieu, Luc ou Jean, cela ne lui vaudra rien de bon, sinon quelques regrets de façade une fois que son corps sera gelé. Hélas, il n’aura pas eu la chance d’avoir un prénom du Levant qui force si joliment l’empathie mondialiste.

Ce sera un anonyme de plus, vaincu par l’ultra capitalisme immigrationniste, qu’il aura sûrement servi jusqu’à s’en rompre les os.

Enfin, il n’aura pas eu la couleur qu’il faut pour provoquer un torrent de larmes et d’argent…
Allez, ce n’est pas si grave : les migrants de Calais, de Paris et d’ailleurs seront heureusement logés grassement ! Le ventre plein et les pieds chauds, ils pourront exiger encore plus : on leur accordera tout !

Parce qu’en France, droite et gauche, athées et catholiques mêlés se font un devoir d’assurer le bien-être de ces envahisseurs qui, tôt ou tard, nous sortiront du lit pour y loger leurs tribus !
Pourtant, sans honte et avec un aplomb effrayant, voici que les médias s’agacent d’entendre une vérité qui les dérange : les migrants sont préférés aux Français précaires, voire carrément pauvres ! Si c’était faux, pourquoi ces centres miraculeux pour déshérités hors-sol national poussent-ils aussi vite qu’un champignon en forêt ?!

Mais parfois, sans s’en rendre compte, ces serviteurs zélés de l’internationale migratoire démontrent qu’il y a bien une corrélation entre la hausse des refus du 115 et l’arrivée massive de ces soi-disant réfugiés : « Selon le baromètre de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), plus d’un appel sur deux au 115 ne donne pas suite, faute de places pour pouvoir héberger la personne qui appelle. Leur dernier baromètre, en date de juillet, a recensé une hausse de 2,4% des demandes d’hébergement sur un an, et une hausse des réponses « négatives » de 5%. En 2015, il y avait déjà eu une hausse de 30% par rapport à 2014 des demandes non pourvues. Mais le lien avec la crise migratoire n’est pas établi. »

(Source : http://www.europe1.fr/societe/hebergement-durgence-la-crise-migratoire-enleve-t-elle-des-places-aux-sdf-2890289)

Pour la directrice du Samu social, Christine Laconde : « Les nouveaux migrants ne chassent pas les sans-abri, ça n’a ni queue ni tête. »

Dans ce cas, ouvrez des centres pour ces hommes et ces femmes qui sont de souche – oui, je sais, ça fait mal aux oreilles multiculturelles, mais nettement moins que des températures négatives en pleine nuit dehors !

Si « parler de concurrence est malsain », selon Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu social de la Ville de Paris, c’est encore plus malsain de préférer les étrangers à son propre peuple !

Et parmi ces SDF, il s’en trouve certainement dont les ancêtres ont combattu pour leur pays, qui le rend si mal à leur descendance !

Tandis que ces migrants sont soignés – choyés ! –, les nôtres souffrent, rognent sur leur santé, et d’obscènes décideurs oseraient me traiter de malsain ?!

Oui, il est grand temps de pointer cette abominables injustice qui privilégie depuis trop longtemps des minorités haineuses, laissant dans leur sillage autant de victimes que tout ce petit monde d’en haut ignore superbement !

Ces dévots de la diversité ont, semble-t-il, oublié cette phrase de l’abbé Pierre : « Gouverner, c’est d’abord loger son peuple. »

Quant à ceux qui n’ont pas encore pris conscience qu’ils vivaient en sursis, dans l’attente de jours sombres où leurs droits se réduiront à une soumission orchestrée par des fanatiques, je ne peux que leur adresser cette autre phrase, d’Agatha Christie, extraite d’un roman au titre politiquement incorrect (Dix petits nègres) : « Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. »

Charles Demassieux

image_pdfimage_print

30 Commentaires

  1. C non assistance à personne en danger laisser des gens mourir dans la rue. Je crois que les lois ils les sortent quand ça fait leur a affaire. Alors le jeu est truqué.

  2. Quand on accuse il faut pouvoir prouver ; veuillez fournir à cet effet les liens vers les sources étayant vos allégations .

  3. Le plus gros problème c’est l’égoïsme plus qu’incroyable des peuples caucasiens vis-a-vis de leurs semblables qui a fait que l’immigration de masse est eu lieu en Europe principalement. En résumé c’est ce qui a principalement détruit l’occident blanche (la preuve même sur les réseaux sociaux peu de personnes se manifestant sur ce type de site n’ont envisagé de réel interventions dans la vrai vie social) ce qui veut dire que il ne faut pas compter sur la soi-disant démocratie pour que les choses bouge ! Hitler n’a pas été évincer de ce bas monde par la force d’un vote d’élection !

  4. « Pourquoi vous attaquez vous aux associations qui leur viennent en aide dans les rares villes que vous dirigez, alors? »

    Tout simplement parce qu’elles le font avec NOTRE ARGENT, au cas où vous n’auriez pas encore compris que « l’argent ne tombe pas du Ciel » et que « rien n’est gratuit en ce bas monde ».

  5. Oui. et avec un smic à 5€. de l’ heure, ça ne promet pas un bel avenir, le nombre de sans abris risque de fort augmenter.

  6. Je suis dans l’incompréhension totale devant les attitudes et comportements de tous ces collabos (du gouvernement à la Justice , en passant par les médias et les associations caritatives ) à l’avantage des migrants et de l’islam . Ils préfèrent ces « pôvres » profiteurs étrangers ( à la « religion »archaïque et destructrice ) aux Français dans un besoin criant . Une VERTIGINEUSE incompréhension qu’il faudrait analyser en profondeur par des spécialistes en psychologie avant que tout le pays soit pourri par cette gangrène .

  7. Il faut s’opposer avec force aux associations follement immigationnistes qui utilisent l’argent public pour faire fonctionner la pompe aspirante à immigrés ILLEGAUX au lieu de s’occuper de nos concitoyens en détresse, sans emploi ou sans logement.

    • La couche de sens moral des associations caritatives semble très réduite , quasi inexistante . Mais elles continuent à venir en aide à ceux qui se réjouissent de polluer la France et d’agir contre elle IMPUNÉMENT !

  8. Ok globalement avec l’article mais un tri toutefois s’impose entre les vrais et les faux SDF. Certains en ont fait un choix de vie, et je sais de quoi je parle. Ils sont trop ,mais hélas minimes les vrais (vieillards, femmes abandonnées, les paumés de toutes sortes, viens voir à Toulouse et on en reparle.

    • Pascal 31 vous citez les vrais et faux SDF soit mais combien y a t’il de faux et de vrais réfugiés qui fuient la guerre et combien de vrais terroristes parmi ces chances pour l’Europe?

    • Un choix de vie? Pensez -vous vraiment que ce soit vrai? Baisser les bras et ne plus pouvoir remonter la pente arrive à quiconque. Une multitude d’événements et la force de se battre disparaît. Nous ne sommes pas tous faits de la même trempe et nous n’avons pas tous le même ciment familial. Un SDF Occidental, même le plus fainéant d’entre-eux, on ne doit pas le laisser crever dehors car il est des nôtres. On ne le ferait pas pour un chien. On doit privilégier les nôtres avant de secourir ceux qui viennent d’ailleurs. Je préfère mes filles à mes nièces, mes nièces aux filles de mon voisin, les filles de mon voisin à celles du village d’a côté, celles du village d’a côté etc.. etc…

  9. Peut-être depuis que les gauchiasses se soucient plus des arabo musulmans que des Français !

      • À Nice les mêmes merdasses islamophiles ont interdit la distribution gratuite et non financée par l’État de la « soupe au porc » qui permettait ax nôtres d’avoir un repas chaud (et même aux « autres » car l’islam précise qu’en cas de nécessité il peut être dérogé aux principes du halal) et pendant ce temps on distribue de la chorba en toute légalité sur les sols parisiens….

  10. Bonjour,
    certesi, il existe une minorité qui a choisi de vivre « sans toit ni loi », mais quand il fait froid, ils meurent comme les autres.
    mieux vaut garder des places prioritaires pour tous les SDF, expulsés, etc
    rappelons que les africains ont le Sahel, mais aussi des terres riches et productives.
    les africains ont surtout une grande répugnance à enfiler des préservatifs.
    le problème est démographique bien avant d’être économique.
    que les africains fassent autant d’enfants qu’ils le veulent…s’ils sont capables de les nourrir.
    On fait des enfants,
    pas des portées.
    L’occident a déversé des milliards sur l’Afrique, Pour ce résultat?
    l’Afrique doit grandir.

    • les africains ont surtout une grande répugnance à enfiler des préservatifs…..et leurs femmes ne prennent pas de moyens contraceptifs du genre stérilet et pilules, d’ou des arrivages fréquents de dames jeunes et moins jeunes, venant accoucher en Europe:

  11. Il ne faut pas oublier que toutes ces assocs de merde ont intéret à faire parler d’elles car plus elles font de bruit plus elles touchent et les dirigeants ne sont pas bénévoles de plus lorsqu’ils se déplacent d’un département à l’autre c’est tous frais payés et ils ne mangent pas à la soupe populaire ni ne dorment dans des gymnases c’est nous qui payons en leur donnant des subventions

  12. Quel homme politique français déjà avait promis qu’à la fin de son mandat plus aucun SDF français ne coucherait dans la rue ?

  13. Puisque vous avez l’air d’en savoir plus que les autres, donnez nous des exemples précis, irréfutables car ce sont surtout les assocs de collabos que certaines mairies ne subventionnent plus, celles qui militent pour l’invasion d’immigrés clandestins, celles qui favorisent une certaine population toujours au détriment des Français, celles qui veulent nous imposer une pensée unique. Celles dont la majorité des Français en a assez de financer indirectement et contre son gré (en plus de toutes les magouilles : emplois fictifs, détournement de fonds publics, etc etc)

  14. Déjà ce site n’est pas d’extrême droite. Pas plus que le FN n’est d’extrême droite. Ensuite on doit assister les nôtres avant d’assister les étrangers. Enfin nous ne sommes pas sans cœur. Il est évident que si un étranger même en situation illégale est en danger de mort nous devons le soigner. Aprés il gicle lui et sa marmaille dans des conditions humaines çà va de soi. Et les islamistes on les met dans un avion avec trappe à ouverture automatique au-dessus de la Méditerranée. Faut enlever le pus avant de soigner les plaies.

  15. Depuis le début de l’année 323 Sdf sont morts dans la rue et ce dans l’indifférence générale il est vrai ils sont français et ont droit à rien puisque les aides et les centres d’hébergement sont réservés qu’aux pauvres immigrants et oui merci à nos gouvernants et à tous ceux qui soutiennent ce régime anti français

  16. que dire que nous Français notre sort est foutu et ces putes de Françaises qui font du bénévolat pour tout ces CLANDESTINS DE MERDE un jour viendra ou il faudra régler nos comptes avec ces traîtres aux patriotes .QUE DIEU ENTENDE MA VOIX

  17. Rappel bienvenu du sort de nos SDF. Ils sont la preuve vivante des failles de notre système social. De tout temps la cloche a fait partie du folklore de Paris, mais les SDF c’est la misère subie, pas la bohème. Les itinéraires de vie des SDF sont la mauvaise conscience du régime qu’ils accusent par leur silence. Toute Société a ses malchanceux, ses faibles qu’elle doit aider (mais pas assister à vie). La Société d’avant l’Etat Providence avait une solidarité locale, des petits métiers pour réinsérer. Puis des politiciens ont dit « l’Etat, la sécu » vous prendront en charge ». Concurrencées par l’Etat, les solidarités locales ont disparues. L’Etat redistributeur aveugle, connu du monde entier !

  18. « Un passant » ?

    Un passant c’est un migrant. Il vient de nulle part… et il va nulle part. Donc il retournera d’où il vient.

    Passant, passe… mais surtout ne t’arrête pas. Fais demi-tour et rentre chez toi.

  19. Une famille syrienne demande 40.000 Euros à la France par jour de retard dans l’attribution de leurs visas. Ils sont exigeants en plus : la nourriture offerte n’est pas bonne, les lits pas assez confortables, etc.
    La France pourtant, vue des pays du Moyen-Orient et d’Afrique, c’est l’Amérique + le Loto : 1200 Euros par mois, loyer, repas, soins médicaux, transports et même vacances dans leur pays sont offerts gratuitement. De plus la justice hyper-laxiste, ils peuvent violer, voler voire tuer, la justice les relaxera.
    Le monde idéal quoi ! elle est pas belle la vie (pour eux) ?

Les commentaires sont fermés.