Il vaut mieux être clandestin en 2015 que Pied-noir en 1962

Publié le 9 septembre 2015 - par - 37 commentaires - 9 735 vues
Share

Deferrepiedsnoirs

J’ai lu l’appel de Bernard Cazeneuve invitant les maires de France à accueillir le mieux possible les migrants qui souhaitent s’installer en France. J’ai entendu l’appel des artistes demandant que les pays occidentaux et les monarchies du Golfe assument leur devoir d’asile, en ouvrant leurs frontières et leurs bras aux réfugiés qui fuient la guerre et la barbarie. J’ai noté l’appel de la CGT à défendre le droit d’asile et à respecter la Convention de Genève. J’ai vu les milliers de manifestants qui se mobilisent dans toute la France pour venir en aide aux populations en détresse.

Humanité, solidarité, générosité, fraternité, assistance, tradition d’accueil et droits de l’homme sont dans la bouche de toutes nos élites depuis la découverte du corps du petit Eylan, échoué sur une plage de Turquie. Partout, l’émotion est à son comble.

Mais si tout cela me parait bien légitime, je ne peux m’empêcher de ressentir une grande amertume en pensant à l’accueil que la France avait réservé aux rapatriés d’Algérie en 1962. Pour eux,  il ne fut pas question d’humanité, de solidarité ou de fraternité. Encore lycéen à l’époque, je n’ai pas vu de mobilisation des maires pour les accueillir. Je n’ai pas entendu d’appel des artistes pour soulager leur détresse. Je n’ai pas souvenir de défilés pour défendre nos traditions d’accueil et leur venir en aide. Pourtant, non seulement ils étaient Français, mais eux aussi fuyaient la guerre et la barbarie, puisque les accords d’Evian n’ont jamais été respectés par le FLN. Pieds-noirs et harkis furent tout simplement abandonnés par les pouvoirs publics et les Français de métropole.

Qui se souvient des odieuses paroles du maire de Marseille, Gaston Defferre ?

“Ils fuient. Tant pis ! En tout cas je ne les recevrai pas ici….. Qu’ils aillent se faire pendre où ils voudront. En aucun cas je ne veux des pieds-noirs à Marseille.”

Et, comble de l’ignominie, cette phrase abjecte :

“Français d’Algérie, allez vous réadapter ailleurs. Il faut les pendre, les fusiller, les rejeter à la mer…Jamais je ne les recevrai dans ma cité”.

Quant à Louis Joxe, le ministre négociateur des accords d’Evian, il ne fut pas en reste. “Les  pieds-noirs  vont inoculer le fascisme en France….Il n’est pas souhaitable qu’ils s’installent en France. Il vaudrait mieux qu’ils aillent en Argentine, au Brésil ou en Australie”.

Pompidou voulait les envoyer en Amérique du Sud alors que de Gaulle préférait la Nouvelle-Calédonie ou la Guyane, terres de pionniers.

Sans oublier la CGT, qui ne trouvait rien à redire quand ses dockers jetaient dans le port de Marseille les caisses des rapatriés, seul bien qu’ils avaient pu sauver au cours de leur exode. Il est vrai qu’à l’époque, l’URSS soutenait le FLN, dans l’espoir de chasser les Français et d’implanter son influence dans tout le Maghreb….

Selon un sondage de 1962, pour 62% des métropolitains, il n’était pas question de sacrifice pour aider les Français d’Algérie, rendus responsables de la guerre et des nombreux morts parmi les appelés du contingent.

Telle fut la véritable “tradition d’accueil” que la France réserva à ses propres ressortissants, il y a plus de cinquante ans ! Une sinistre page d’histoire qui n’honore pas nos élites de l’époque et qui contraste amèrement avec les manifestations de générosité déployées aujourd’hui envers les migrants étrangers.

Pour beaucoup de métropolitains, les pieds-noirs n’étaient pas Français. Pourtant ils n’avaient fait que servir les intérêts de la république depuis 1830, transformant les marécages en jardins, éradiquant les épidémies de typhus, de choléra et de peste. En 132 ans de présence, à force de courage et de volonté, ils avaient fait pousser partout des villes magnifiques, des ports, des écoles, des voies ferrées, des hôpitaux, faisant des trois départements algériens le pays le plus moderne de tout le continent africain avec l’Afrique du Sud. Personne n’a jamais autant aimé l’Algérie que les pieds-noirs. Hélas, la dictature du politiquement correct a fait table rase de ce bilan exceptionnel, ne gardant que l’image caricaturale du colon avide, faisant suer le burnous aux indigènes. Il est vrai que le terrorisme intellectuel n’est pas à un mensonge près, même s’il salit la France…

Les Français de 2015 se veulent la patrie des droits de l’homme et des valeurs humanistes, évoquant l’accueil réservé de tous temps aux populations persécutées. Russes, chassés par la révolution bolchévique de 1917, Espagnols fuyant Franco, Arméniens victimes du génocide turc, Chiliens, Bosniaques ou boat people vietnamiens…. Mais ils ont oublié qu’en 1962, ils n’ont même pas été capables d’accueillir dignement leurs propres compatriotes, lesquels n’avaient pourtant d’autre choix que “la valise ou le cercueil”.

Heureusement, dans leur malheur, les pieds-noirs sont arrivés en plein boom économique des Trente Glorieuses. Courageux et travailleurs, ils ne mirent pas longtemps à s’adapter et à contribuer fortement à notre croissance.

Qu’ils en soient remerciés, car ces battants qui avaient défriché les terres hostiles d’Algérie pour en faire un verger, ont été et sont toujours une réelle richesse pour la France.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
depetris agnes

je ne suis pas d accord avec tout ses propos mon grd pere ete d algerie kan la guerre a ete declarer pour k l algerie voulai etre independant mon grd pere est venu en france et a combatu o coté de l armee francaise et puis fo pas oublier k l etat francais ete content de recevoir ses gens pour faire le travail k les francais trouver indigne pour eux

DESHAYES

Je ne comprends pas rrès bien : »quand l’Algérie à déclaré l’indépendance,mon grand père est venu en France et a combattu à côté de l’armée française « ???????OU ????la guerre était en Algérie ,et pas sur le sol de France ,quand aux travaux que les Algériens faisaient ,ils étaient rémunérés et maintenant ils doivent toucher la retraite ,arrêtons de dire que ce sont les Algériens qui ont construit la France,je vous vois venir avec vos gros « sabots « j’ai beaucoup de respect pour les Harkis,et ils n’ont pas été remercié pour leur Amour qu’ils ont eu pour le drapeau Français

Romanin

Merci d’avoir au minimum le respect de l’écrit et en même temps de la mémoire.
L’ état français a passé des accords et votre président en a profité pour vider ses prisons. Vous nous ressortez les vieux pensifs à deux balles! Surtout sur ces algériens qui auraient fait le travail que les français ne voulaient pas faire. Vous devriez regarder du côté de votre pays, ce n’est pas bien reluisant.
Il faut savoir balayer devant sa porte avant de donner des leçons de morale!

DESHAYES

@ Romarin ,bien répodu

viracocha

Et les harkis ?? La honte de la France !! J’ai passé mon service militaire aux côtés de ces hommes. Des hommes d’honneur qui ont eu la bonté de ne pas nous égorger avant de déserter. Je salue leur mémoire , eux qui ont payé de leur vie après être torturés. Cela m’a rongé bien longtemps.
Honte à notre pays !!

viracocha

J’étais appelé du contingent en Algérie : 28 mois à faire l’idiot pour je ne sais quelle raison, on avait oublié de nous le dire ! J’ai assisté à tout : le putsh, le « référendum sur l’indépendance » odieusement truqué (une seule pile de bulletins: le oui !). J’ai été libéré à Oran peu avant l’indépendance-massacre des pieds noirs. En chemin, bien assis dans nos camions nous avons doublé des dizaines de milliers de civils pieds noirs français, hagards, femmes, enfants, vieillards, couchés dans les fossés de la route le long de l’aéroport de la Senia, sans aucun secours, ni eau… lire la suite

DESHAYES

oui,nous partions ,pour ou ?? 3 jours d’attente à la Sénia chez l’habitant,5 h on prenait la route avec nos valises et on attendait sur le bord de laroute ,ils ouvraient au compte goutte la porte de l’aéroport pour nous dire vers 17 h ,vous pouvez partir ,plus d’avions ,le 3 ème jour ,au moment de notre tour,un jeune du contingent bureaucrate,avait « décidé « qu’il manquait un cachet de la Mairie d’Oran (ma tante fonctionnaire m’accompagnant en France chez une tante) nous revoilà parties sur Oran ,pour avoir ce fameux « cahet « sommes revenus le lendemain,,donc pas de départ ,et le jour… lire la suite

DESHAYES

merci pour votre témoignage

brancher/mattei

je vous lis et je pense que votre mission était vouée à l échec puisque l Algérie était déjà vendue par Mendes France et la clique , nous avons été honteusement bradés, on nous a raconté n importe quoi, au plaisir de nous berner encore (comme la politique actuelle que vous subissez d ailleurs ce qui m étonne … sans trop « bouger ». avec le même principe leurrer les citoyens..) la tristesse est que nous étions des patriotes qui connaissions la Marseillaise.. j ai vécu des moments difficiles, mitraillée, obligée de partir faire mes études.. sur ce continent qui m était… lire la suite

André TRIVES

Monsieur, sans vous connaitre, Je vous remercie pour votre témoignage de vérité et j’éprouve une amère rancune pour ce que vous avez vécu en 1962, à l’égard des politiques de l’époque. Votre témoignage est sans appel sur les fautes commises en toute conscience par notre patrie la France. J’ai publié : LE BERGER DE MOSTAGANEM pour retrouver notre parole perdue et rendre hommage à mes modestes parents. Venez sur mon site :  » http://www.lebergerdemostaganem.fr  » Merci pour vos paroles pleines de sincérité.André TRIVES (Sur Face Book : « andré Trives auteur ».

brancher/mattei

c est la politique socialiste de nous avoir considéré comme des moins que rien, nous étions des nantis au départ, pleins de fric.. n oubliez pas que nous étions dans un départ; français ce qui fut la différence entre le Maroc et la Tunisie; les bons français ont été récompensés d ailleurs puisque encore de nos jours on dit PN.. on nous regarde comme des pestiférés.. n oublions pas que le Maréchal Juin originaire de Bône était le seul Maréchal de France, et ils ne le dégèrent encore pas.. comme les Corses que l on ne digère pas.. je peux… lire la suite

pugnacité

On peut même dresser le constat désopilant selon lequel il vaut mieux être clandestin en France que Français en situation difficile.
Honte aux Français qui dégoulinent d’empathie pour les clandestins et qui méprisent ou ignorent les Français en difficulté.
Honte à nos gouvernants qui organisent notre remplacement .

DESHAYES

Monsieur Jacques Guillemain,permettez moi,de vous embrasser ,je suis une « oranaise » de 72 ans ,et vous lire çà fait au coeur,car le Cayrol et un autre ,nous mettent dans le même « couffin » que les immigrés ,dans l’émission C’ à vous de Calvi…………(çà fait chaud au coeur ,)pardon

pugnacité

Les pieds noirs sont des Français patriotes trahis par les politiques Français.. Ils ont été sacrifiés.

S.M

La famille O. « C’est vers 11 heures 30 , jeudi 1er mars 1962 que des groupes de musulmans ont fait irruption dans la conciergerie du stade de la Marsa à Mers – el – Kebir , tout prêt de la base militaire . . Au cours d’une crise de folie meurtrière collective , ces hommes ont tué sauvagement la gardienne , une jeune européenne de trente ans , Madame O. et ses deux enfants A. ans et S. 5 ans . La jeune femme fut massacrée à coups de haches , tandis que dans un réflexe de mère affolée elle… lire la suite

brancher/Mattei

ne vous en faites pas, ils le paieront tôt ou tard, j espère aussi.. partant de Hippo Regius.. Bône.. un 18.97.63, mes derniers mots furent « ils le paieront tous un jour » en 1°/ ceux qui nous ont rejeté.. ce n est que le début de leur honte.. obligés de supporter les envahisseurs 2/ le gouvernement actuel est de la pire espèce. laissons faire le temps.. toute cette hargne ? de noter que l on déroule le tapis rouge pour ceux qui jettent la nourriture que l on donne en Hongrie, y compris les boissons.. ils ne veulent que Hallal.. bravo… lire la suite

viracocha

Le sage chinois dit « la roue tourne  » mais aussi « assied toi au bord de la rivière et attend de voir passer le cadavre de ton ennemi « 

brancher/Mattei

bien dit…..

Romanin

Français d’Algérie, vous êtes des Bâtisseurs, vous avez subit les calomnies et la vindicte des politiques et malheureusement de certains français. L’auteur a raison de rappeler les déclarations de deferre et joxe(j’ai du mal parfois à mettre des majuscules, surtout aux gens qui n’en méritent pas), Pour être respecté, il faut être »respectable »! Trop jeune à l’époque, il m’a fallu quelques années pour comprendre vos souffrances, et puis avec l’âge et des amis et ensuite des beaux-parents, j’ai appris à vous connaître et comprendre ce qu’avez été, votre calvaire, fuyant la menace et les persécutions. Pour arriver dans « votre » pays et… lire la suite

DESHAYES

MERCI

Romanin

C’est moi qui devrait vous dire merci, j’ai profité de cet espace de liberté d’expression que nous permet R.L, pour rendre un hommage à mes disparu(e)s ils s’appelaient: Norbert, Lucienne, Michel, Renée, Georges, Gaston, Antoinette, c’étaient des français d’Algérie. Ils ont permis d’ apporter les infrastructures comme les: Hôpitaux, dispensaires, les routes, les administrations, l’école, les soins….
Ils me manquent souvent.

pugnacité

Bravo à eux

sultana cora

exact! nous étions accueillis par des boulons et des marteaux lancés à travers le pare-brise de la voiture quand on n’avait compris assez vite qu’il fallait changer le numéro d’ immatriculation mais comme les israéliens devant ceux qui les rejettent, cela nous a rendu plus forts et nous avons pour la plupart réussi au delà de toute espérance!! mais à quel prix ! les seules caisses de retraites qui étaient bénéficiaires à l’époque étaient celles des pied-noirs , la plus grande partie des personnes âgées ( de nos parents) étant vite mortes de chagrin à cause de leur déracinement! mais… lire la suite

Yves ESSYLU

normal les gens de gauche ont toujours trahi leur patrie au profit de l’internationale socialiste qui est le pendant marxiste de l’Oumma des musulmans
Les deux idéologies ayant des caractéristiques communes d’incompétence et de haine de ceux qui ne partagent pas leurs idées

Torpillator

Encore un pourri SOCIALISTE !!! … C’est leur spécialité à ces vermines.

brancher-Mattei

Roland Cayrol est un traitre.. quand je pense que ce matin sur Orange on parle d une tête de porc qui aurait été déposée devant la salle de prières en Corse..dans le centre de l Ile… et alors ? nous n avons pas à baisser la garde.. celui qui ne se sent pas à son aise a deux moyens de partir ou le bateau tous les jours ou les avions idem.. la dictature que vous imposez sur le territoire… n est pas valable sur une Ile et vous le savez Mr. Cazeneuve.. nous ne demandons ni indulgence.. ni autre.. nous… lire la suite

SURICATE

En 1962 il y a eu Gaston Defferre avec son mépris et son rejet des pieds noirs. Rien de bien étonnant c’était un bon Socialiste. En secondes noces il a pourtant épousé une PN d’Alger, Andrée Aboulker…mais bon passons. Aujourd’hui nous avons pu entendre Roland Cayrol, qui malheureusement intervient souvent sur la 5 au milieu d’autres spécialistes du j’embrouille, t’y verras qu’du feu, qui a osé dire en parlant des migrants « Il faut que les Français qui sont inquiets de l’arrivée massive des migrants, se souviennent de l’arrivée massive des PN en 1962… Des PN qui se sont très vite… lire la suite

Torpillator

Ils osent comparer les PN et les Mahométans ces fumiers !!!!!!

SURICATE

@Torpillator. De belles Ordures ! je vous l’accorde. Avez-vous remarqué que la démone Angélique MERKEL et Abdellaziz HOLLANDE nous rabattent les oreilles avec ces précisions concernant les « migrants » qui sont un cadeau du ciel, venus uniquement pour échapper à l’ennemi dans leur pays en guerre et qui ne demandent qu’à travailler, à exercer leur métier : médecin, ingénieur haut niveau, pharmacien, etc…Quel enfumage ! Pour moi d’entendre la tutrice de HOLLANDE dire également qu’elle constate que de plus en plus de musulmans se convertissent au CHRISTIANISME me fait hérisser les cheveux !!! Que cette KOZEL relise CHARLES de FOUCAULD et… lire la suite

Torpillator

@SURICATE ..Tout à fait ! ça devient tellement hallucinant ce ramassis de contre-vérités flagrantes qu’on a l’impression qu’il pousse collectivement des ailes à ces démons !

brancher

reçue comme un chien dans un jeu de quille en 1963, je l ai dit la réception était de taille, et nous avons la mémoire vive.. rien ne nous fera changer in fine..le Deferre doit être en enfer.. quant au reste, que chacun prenne ses responsabilités.. j ai encore une chance de ne pas vivre sur le continent qui me donne la nausée, de par ses représentants, dont un.. veut se prévaloir d avoir une G.Mère Corse, ça… je voudrais bien le voir ! ne pas lâcher prise et surtout garder le moral, les prochains mois seront difficiles..

JEAN PN

Gaston DEFFERRE ?… un EN-Q-Lé et pas un seul socialaud ne l’a, jusqu’à aujourd’hui, désapprouvé d’autant plus qu’il avait aussi dit vouloir les couler au large de Marseille.
Les pieds Noirs ont déjà sauvé la France car il ne faut pas oublier qu’Alger a été la capitale de la France de 1942 à 1944. Doivent-ils encore participer au sauvetage de la France des migrants islamistes aujourd’hui ? … Oui si les français y mettent du leur !

brancher-mattei

comme je vous ai compris… vous comprendrez mon jeu de mots… ce sont des veaux et ça je ne l oublie pas… etre Corse de nos jours est pour moi un avantage… hélas ! je peux être enfin heureuse aprés un attentat qui me laisse encore faible… en 1956, ce Pays qui m avait vu naitre et mon Ile qui m a retrouvée.. courage nous serons toujours là

montecristo

Monsieur Guillemain votre texte est d’autant plus émouvant qu’il est rare ! Et historiquement correct. Personnellement, je n’ai jamais voulu faire les comptes matériels des bienfaits de la France en Algérie. Il suffit de dire que les Pieds Noirs ont fait en 132 ans ce qu’aucun peuple n’a fait … l’élimination des autochtones en moins, qui sont passés de 2 à 20 millions, contrairement aux indiens d’Amérique ou aux aborigènes d’Australie. Par contre, ce qui ne se dit jamais, c’est que nous avons laissé en mains propres aux algériens, un pays prêt à  » devenir la plus grande puissance d’Afrique… lire la suite

NADJAZA

Ayant vécu cette époque ,on ne peut que se joindre et appuyer les éloges adressées a l’article de référence.On peut aussi apprécier le qualificatif utilisé par jean pn en ajoutant que d’autres politiques de l’époque en seraient les destinataires méritants.J’ai encore en mémoire la vue de mes parents,perdus sur les quais de Marseille,portant deux petites valises et ne sachant ou aller ni quoi faire. Je doute qu’à cette époque ils aient apprécié les déclarations du Maire de Marseille.

brancher-Mattei

et les harkis ne les oublions pas.. arrivée à Marseille, un des leurs s est jeté du bateau de désespoir.. ça non plus je ne peux l oublier.. je suis pour toutes les réactions, sauf celles de débiles qui nous haissent encore et j en connais hélas ! je ne leur pardonnerai jamais.. et d autres sont aussi de mon avis

DESHAYES

Oui,les Harkis ,qui ont été mis dans des camps comme des pestiférés ,il y a un pr^tre je ne sais plus son nom ,il fut le seul rare qui s’est occupé d’eux et des PN,aujourd’hui agé ,et contre l’arrivée de cette horde islamiste,qu’Il en soit remercier