Il y a 16 ans, j’avais fait campagne avec Mélenchon pour le non au TCE

Publié le 30 mai 2021 - par - 20 commentaires - 2 220 vues
Traduire la page en :
Il y a seize ans, le 29 mai 2005, les électeurs français provoquaient un séisme dans toute l’Europe, en refusant, par 55 % de voix, le traité constitutionnel européen que Chirac avait soumis au référendum des Français.

Un résultat extraordinaire, qui avait ébranlé tous les Européistes, qui, allègrement, par la complicité de Sarkozy et de Hollande, passeront outre ce vote historique, et feront adopter par les députés et les sénateurs un texte semblable, appelé le traité de Lisbonne, en 2008.
Souvenirs, souvenirs, et analyses…
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
POLYEUCTE

Bon politique… mais mauvais économiste…

Soazig NEDELEC

Je suis de ceux qui ont voté non en 1992..non en 2005..je suis toujours contre cette arnaque qu’est l’UE..non contre l’euro..
Sarkozy nous a tous trompé..premier tour..toujours Jean-Marie..
Jamais voté pour ce psychopathe de la Merluche qui disait déjà préférer les zrabes..

bruno

j’espère qu’en 2002 vous n’avez pas participé avec les hystériques aux tracts anti le pen de l’entre deux tours des présidentielles !!…

bati

Et bien je me rapelle tres bien avoir voté… CONTRE. Une constitution europeene, je suis pour evidement, mais c’est un texte de quelques pages qui donnent les grands principes communs. Pas le truc imbuvable de 200 pages qu’on nous avait servi et qui était plus un traité commercial qu’autre chose.

Richard Mil

Il y a seize ans, on pouvait encore espérer que le détenteur d’une licence de philosophie ainsi qu’en lettres modernes se mue en professeur, insufflant ainsi aux jeunes la beauté voltairienne. Mais la trempette politicarde a tué plus d’un talent et ce fut le cas de Mélanchtout. Pire que la Somalie, la Mélanchonie.

Une patriote

Jamais au grand jamais je n’ai pu voter pour ce type, ce parasite, cette g. gueule constamment à vivre sur le dos des ouvriers à leur promettre mont et merveille pendant qu’il fricote avec le pouvoir en place contre eux. Depuis plusieurs années il a montré un attachement VICERAL pour les intégristes en défilant bras dessus, dessous dans les rues pendant qu’ils assassinent des policiers et des civiles. Ce type est à vomir !

as fini.

Si on est dans le désastre, c’est de la faute de tous les mecs comme toi qui ont trahi la France et qui ne s’en aperçoivent que maintenant. Trop tard, Pierre. Et merci encore.

kounnar

Quoi il y a seulement 16 ans vous n’aviez pas encore ouvert les yeux !? :-)

Theodore

Il y a 16 ans, j’avais fait campagne avec Mélenchon / dixit

Il y a 16 ans j etais déjà l’ennemi de Mélanchon et de sa bande, je n’ai pas change, et je ne changerais jamais avec les cocos….

Vous concernant : nobody is perfect !

eric bouet

lol

Vera

Quoi, tu as fréquenté le Méchancon frelaté? Inadmissible !

Les Lys de France

Déjà la tête de zouave de méluchon en tête d’article c’est un peu revêche et ça nuit à la bonne audibilité du sujet.

Léopold Ballard

Y a -t- il une fripouille et un gredin pire que Sarkozy ? Ce petit mafioso , sous-traitant du PS et client du Qatar a usurpé le vote des français , sans coup férir . MAIS tout le monde sait que c’etait BHL qui tirait les ficelles et commandait en haut lieu ( dans cette affaire et dans celle de la Libye ) et que Sarkozy ce n’était qu’un nain UMPS , un minable , un vaurien , un Golem , désigné pour son zèle et sa corruption au poste de Brésident des Fronçais par ses maîtres du CRIF ….

Argon

Le traité de Lisbonne, quel souvenir, quel danger ! Lisbonne, qui est magnifique, c’est le fado et la morue ! C’est une musique qui te constipe et un aliment qui te deconstipe et comme le disait DD, tu sais comment une portugaise fait le ménage, elle lève les bras et elle court ! C’est exactement ce qui se passe avec ce faux traité de Lisbonne !

La Berre

Si les femmes ont des poils sous les bras c’est l’évolution ou dieu qui les lui ont donnés. Il n’est pas correct de se moquer des femmes, même portuguaises.Sans les femmes les hommes n’existeraient pas.

lionel malein

Il y a 16 ans Mélenchon dénonçait l’opium du peuple et aujourd’hui, il est devenu opiomane mais ATTENTION!!!, il ne fume qu’une seule marque bien précise d’opium… et il devient de plus en plus endormi.

bati

Oui Melanchon a bien bien changé… Ce qu’il est devenu me révulse…

Mantalo

Rien n’a changé.

L’avis de la “populace” est juste pour information, pas pour application…

Surtout maintenant que les chaînes “infos” prémâchent ce qu’elles veulent bien nous faire entrer de force dans le cerveau. Du gavage comme pour les oies….

Ça me paraît bizarre d’avoir frayé avec Merluchon en 2005. Mais on dira que c’était pour la bonne cause…..
———-
HS: je viens d’écouter Guillaume Peltier au Grand Jury. Je plains ses attributs masculins qui doivent supporter autant de grands écarts. Je lui propose un emploi dans un.cirque….

zéphyrin

triste et goût un peu rance…on a déjà donné, il ne le sait pas ?

Patrick Verro

Traité de Lisbonne
Le projet de révision devait ensuite, aux termes de l’article 89, être voté successivement par les deux assemblées en termes identiques, puis soumis au Parlement convoqué en Congrès, lequel devait alors l’approuver par une majorité des trois cinquièmes. Il était également possible de soumettre la révision au vote des citoyens par la voie du référendum. Le président de la République a choisi la procédure parlementaire. Réuni le 4 février 2008 en Congrès à Versailles, le Parlement a approuvé la révision constitutionnelle : 560 parlementaires ont voté pour, 181 contre, et 152 élus se sont abstenus.
Je suis allé contester à Versailles, mon drapeau tricolore en mains ; résultats : tendant la main à O. Besancenot aussi présent, je me suis fait cracher dessus par ses sbires…

Lire Aussi