Il y a 20 ans, l’étudiante Amel Zenoune était égorgée par des islamistes

Pour les islamistes armés,  l’étudiante Amel Zenoune représentait un « grave danger » car elle refusait de porter le voile et elle étudiait le droit. Alors, ils l’ont égorgée en public…. Les « égorgeurs » ont ensuite été amnistiés par l’Etat Algérien.

Les Français qui défendent les salafistes et certaines pratiques de l’islam devraient lire de temps à autre la presse indépendante Algérienne. Surtout lorsqu’un journaliste Algérien, Zineb Merzouk, rend hommage à une étudiante en droit, égorgée en Algérie car elle refusait de porter le voile…

Il y a tout juste 20 ans, Amel Zanoune Zouani, étudiante en droit, était égorgée à Sidi-Moussa a l’âge de 22 ans le 26 janvier 1997 “le 17e jour du mois de Ramadan”, alors qu’elle revenait de l’université en fin de journée juste avant la rupture du jeune. Selon tous les témoignages recueillis à l’époque, « elle a été assassinée pour le motif qu’elle refusait de porter le tchador … Tuée car elle était une femme libre et fière de cette société Algérienne qui rejette les islamistes… »

Amel, étudiante en droit, fut égorgée à un barrage dressé par un groupe armé près de Sidi Moussa (Alger).

Le 26 Janvier 1997, Amel Zenoune Zouani, jeune étudiante en droit quitte Alger dans un bus de l’université pour rentrer chez elle à Sidi Moussa, environ une heure avant la rupture du jeûne. En ce dimanche 17ème jour du ramadan, les Algériens célèbrent « ghazouat badr ». Le bus tombe sur un faux barrage du GIA (Groupe Islamique Armé) au lieu-dit Benedja (Bentalha). Les passagers tremblent de peur et voient leur dernière heure arriver.

Mais les terroristes ne semblent pas se soucier d’eux. Une seule personne les intéresse : Amel Zenoune Zouani. On lui intime l’ordre de descendre du bus et la jeune fille s’exécute avec courage.

L’un des hommes armés aiguise son couteau sur une pierre et, sans le moindre état d’âme, égorge la jeune fille sous le regard des autres passagers terrifiés. Il leur dira en substance qu’elle servira d’exemple à toutes celles qui fréquentent les universités.

Amel n’avait que 22 ans. Elle était belle et avait des projets plein la tête. Elle laissera des sœurs et une mère inconsolables. Lors d’un rassemblement, le 22 mars 2012 (journée contre l’oubli, instaurée par l’association Ajouad Algérie Mémoire), la maman d’Amel a expliqué « qu’elle n’avait pas réussi à surmonter l’assassinat de sa fille. Qu’elle refusait de pardonner à celui qui lui avait tranché la gorge. Que l’amnistie accordée aux islamistes meurtriers par l’Etat Algérien était une supercherie pour plonger tout un peuple dans le déni. » Et khalti Houria, comme toutes les victimes du terrorisme barbare, a refusé d’oublier. La douleur de cette mère-courage n’a jamais diminué, jamais. Elle a poursuivi son combat contre l’oubli et répondu toujours présent pour témoigner de l’horreur. Jusqu’à sa mort.

Amel, comme beaucoup de femmes algériennes, a payé de sa vie son courage face au terrorisme intégriste. Elles seront nombreuses à passer sous la lame du couteau pour avoir refusé le diktat de ces hordes barbares qui voulaient imposer aux femmes de porter le hidjab et de ne plus mettre les pieds à l’école et à l’université.

« Ces femmes, ainsi que tous ceux qui ont été assassinés par le terrorisme aveugle, deviendront le symbole d’une Algérie qui refuse sa mise à mort. Et aujourd’hui, leur rendre hommage est un devoir. Un devoir de mémoire et une obligation morale pour ne pas tomber dans les filets de l’obscurantisme qui continue de menacer l’Algérie » écrit le journaliste Zineb Merzouk.

Le courage de ces jeunes femmes algériennes mérite d’être comparé au comportement des dix millions de musulmans qui résident en France. Sur dix millions, combien sont descendus dans la rue pour dire non au terrorisme après les attentats meurtriers du Bataclan et de Nice ? Dans les milliers de mosquées installées sur le sol français, combien d’imams ont invité les musulmans à manifester contre le terrorisme, à combattre Daech et toutes les idéologies salafistes extrêmes ?

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

 

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/insecticides-degelee-royal-foll.html

https://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html

https://ripostelaique.com/deux-poisons-tuent-la-france-monsanto-et-lislam.html

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

https://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

https://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html

https://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html

https://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html

https://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. @ Belphegor
    Merci, je n’en espérais pas tant. Il faut dire que l’espace ‘commentaires’ sur RL est devenu difficile et ne facilite pas l’échange d’opinions.

  2. Suisse Laurent expliquez vous un peu mieux et désignée à qui vous vous adressez.

  3. quelle horreur pour cette jolie et courageuse jeune fille!être égorgée c’est terrible et tellement injuste pour un voile, mais où va le monde!elle reste pour nous un symbole : résister et résister encore!!!!

  4. Il y a encore peu de temps on pensait que les convaincus musulmans n’étaient que des pauvres incultes, analphabètes, n’ayant jamais lu le coran (celui de Medine le plus violent et dont le contenu est souvent caché par des imams dits modérés.
    Aujourd’hui on constate que des musulmans éduqués et très instruits, dont des étudiants de 3 ème cycle, des ingénieurs et des médecins sont des terrorites préparant des attentats. Nous sommes donc face à des intellectuels très loin des idées reçues. Ben Laden était de ceux là et a fondé al qaida. Ces nouveaux adeptes d’un islam radical sont d’autant plus dangereux qu’ils sont plus crédibles que l’imam de Brest et bien d’autres idiots dans leur prêches obsures.

  5. Là où passe un arabe musulman, tout trépasse !
    Depuis sa création par Momo ce marchand pédophile devenu un guerrier sanguinaire (coran de Medine abrogeant celui de la Mecque), un ethnologue américain a décompté 270 millions de victimes tombées sous les armes des musulmans en 14 siècles au cours de leurs conquêtes.
    A ceux là il faut rajouter le génocide de 17 millions de noirs esclaves dans les pays islamiques, en emasculant systématiquement tous les éléments masculins grands et petits, en empêchant qu’ils fondent une famille et fassent souche.
    Il semble bien que leur actions de conquêtes soient reparties avec un nombre de morts qu’il serait tristement intéressant de décompter. Il y a eu près de 35 000 attaques terrorites islamiques en moins de 20 ans.
    Définir l’islam comme une religion de paix et d’amour, il faudra repasser. Ceux qui le croient ou le défendent sont des menteurs.

  6. Toutes ces femmes musulmanes dont la liberté se conquiert au péril de la mort, comme les esclaves des temps jadis sont dignes des plus grands héros de tous les temps. Et pourtant, leur courage surhumain reste ignoré, leur société d’appartenance ayant intérêt à ne pas en souffler mot. Autant la dignité de ces femmes force le respect, autant l’absence d’empathie sinon la misogynie exacerbée de leurs compatriotes masculins fait horreur et fait douter de l’humanité. Je ne suis pas sûre que des gens comme Boualem Sansal se préoccupent beaucoup de leur condition de quasi esclave, même si les femmes musulmanes à la différence des esclaves sont liées par les liens du sang à leurs maîtres. Je suis souvent irritée par les pleurnicheries perpétuelles sur la colonisation ou la néo-colonisation de ces intellectuels maghrébins quand la condition lamentable des femmes musulmanes est passée sous silence au prétexte qu’en parler relèverait du racisme ou de l’islamophobie. Quant à nos féministes, par exemple la Fourest, qu’elles paraissent petites à côté des femmes musulmanes qui combattent l’oppression au péril de leur vie. Je ne parle même pas des femmes musulmanes portant volontairement le voile en France. Je crois que dans l’infamie, elles surpassent même leurs coreligionnaires masculins.

  7. Si le gouvernement algérien a amnistie les terroristes du GIA c’est bien que tous les massacres qu’ils ont commis ne ne les dérangent pas plus que ça.
    Le GIA a massacré depuis 1990, dans des conditions d’horreur inimaginables pour un être civilisé, 200 00 civils innocents pacifiques qui ne voulaient de mal à personne, plus particulièrement des jeunes filles qui avaient eu le tord à leurs yeux d’aller à l’école. Elles ont été violées collectivement, éventrées puis égorgées, bien souvent devant leurs parents. Amnistier de tels monstres montre bien la complicité intellectuelle de ce gouvernement algerien.
    Pour l’exemple et au nom d’Allah disait le GIA a suffit pour les absoudre…
    Comment les familles victimes de telles horreurs peuvent-elles rester musulmanes ? C’est vraiment au dessus de toute compréhension d’un esprit rationel.

  8. Français ! Lisez Boualem Sansal…Un écrivain de talent et d’un grand courage.

  9. Atikva@. Votre art de la dérision ne semble pas être compris par tout le monde. La contribution de la civilisation européenne à l’Algérie a disparu avec le départ des Français. On en voit le résultat, l’islam n’a jamais été aussi prégnant, violent et absurde depuis sauf lors de l’invation des arabes lors de l’islamisation du pays.

  10. Pendant que dans ces pays – vivant dans la terreur parce que otages de l’islam politique et social – dans les nôtres, on entend encore des femmes et des hommes dire que ben oui il va bien falloir cohabiter avec eux, et tra la la et tra la la…sans donner une recette crédible contre ce fléau! Il y a de quoi hurler de rage. C’est l’apothéose, ou même la glorification du sadisme collectif, de la toute puissance qui passe par là et tout simplement égorge en se donnant en spectacle. Et faites bien attention, petit à petit on va nous interdire de le dire, ou même de le penser. Pourquoi cette mère est inconsolable? Parce qu’elle se sent abandonnée par la justice de son pays!!!!
    Et pendant ce temps-là, que font le médias (qui même face à des attentats minables et affreux, passent toujours les premières heures à chercher le forcené et pas l’islamiste de service ce jour-là), et tous les autres, ceux qui ont toujours raisons et qui ont le pouvoir de faire voter une loi sur tel ou tel interdit? Hé bien ils passent leurs journées à ridiculiser Trump à longueur d’émissions, et ils s’y mettent même à plusieurs, tous bien alignés sur la même litanie pénible à écouter… c’est la tournante du jeu de massacre… tiens… ça vous dit quelque chose?… Se sentiraient-ils comme eux (les machins là) par hasard? Forts parce que nombreux et obsédés par une seule idée? Qui a la réponse?

  11. Quel courage en effet de vivre à l’européenne dans un pays d’attardés. Lire les commentaires d’aktiva ne font que renforcer la haine et leur rejet. En France, le problème est simple Ceux qui sont des adeptes de la charia : expulsion.

  12. Faut-il être dépourvu d’une once d’humanité, pour organiser et pour commettre, sans la moindre hésitation, un crime aussi abject tel que celui dont fut victime cette belle jeune femme.

    A peu près à la même époque, en plein centre ville d’Alger, une adolescente de 15 ou 16 ans fut lapidée par plusieurs individus.
    Elle avait osé se balader seule, vêtue d’une jupe un peu trop courte, selon ses bourreaux.

  13. Tu es notre cinquante millième connards de passage sur le site et grâce à ta réponse de débile: tu viens ton poids en papier toilette!

  14. Difficile de comprendre pourquoi ceux qui ont eu de la famille exécutée au nom d’Allah continuent d’être musulmans. Ayant la possibilité de comparer les deux systèmes il faut être complètement anesthésié pour opter pour la barbarie.

  15. 15 millions de musulmans en France et pas 10 millions. Mais excellente article. Hommage a cette fille.

  16. Heureusement que l’Algérie n’est plus un département français, sinon cet acte conforme à la sharia n’aurait jamais pu être commis! On a peine à s’imaginer la cruauté des colons français qui pendant plus d’un siècle ont réprimé de tels actes religieux et empêché les Algériens de rendre ainsi hommage à allah !

    Dieu merci, tout est rentré dans l’ordre.

Les commentaires sont fermés.