1

Il y a 5 ans, Hervé Cornara était décapité, et tout le monde s’en foutait !

C’était le 26 juin 2015. Un chef d’entreprise, Hervé Cornara, était décapité par son salarié, Yassin Sahli, qui accrochait sa tête aux grilles d’une usine, avec des banderoles de l’État islamique. Il y avait eu la volonté de l’ensemble des médias et de la classe politique de minorer la gravité d’un tel acte. Nous avions organisé un rassemblement, place de la Bourse, le 30 juin. Les médias avaient totalement boycotté cette initiative, et nous n’étions que 150 à rendre hommage à toutes les victimes de l’islam. Deux journalistes se distingueront particulièrement, David Perrotin, qui se vantera d’avoir téléphoné tout l’après-midi pour demander l’interdiction du rassemblement, et Julien Martin, du Nouvel Observateur, qui, lui, demandera carrément aux policiers de m’arrêter !

Ni oubli, ni pardon !

https://www.ojim.fr/portraits/julien-martin-journaliste-ou-indicateur-de-police/

Ojim : portrait de David Perrotin, enfant monstrueux de Plenel et Fourest

Les deux journaleux-collabos, Julien Martin et David Perrotin, qui voulaient nous interdire de rendre hommage à Hervé Cornara et à toutes les victimes de l’islam.

On remarquera que les collabos de YouTube ont éliminé toutes les vidéos de cette initiative.

https://ripostelaique.com/valls-cazeneuve-demission-le-rassemblement-parisien-comme-si-vous-y-aviez-ete.html

https://ripostelaique.com/les-journaleux-perrotin-martin-en-rage-la-police-na-pas-arrete-pierre-cassen.html