Il y a ceux qui s’auto-proclament intellectuels et ceux qui vivent dans le réel

MarieDarrieussecq.jpg

Dans quel monde vit l’écrivain bobo Marie Darrieusecq, auteur d’une tribune de soutien pour Sos Méditerranée ?

Il y a les intellectuels et nous.
Je rectifie, il y a ceux qui s’autoproclament intellectuels et ceux qui vivent tous les jours.
Les médias, TV, radio et presse écrite abreuvent tous les jours de messages lénifiants délivré par des spécialistes, spécialistes de religions et des extra-européens généralement, en affirmant, manière de nous pousser à l’accepter, que le monde est composé d’autres civilisations, que l’européenne n’est pas la seule, qu’il faut s’ouvrir aux autres.

Cela participe du mouvement général de la doxa pour faire accepter par les gens sensés l’inacceptable, l’infamie, l’ignominie et les idéologies nauséabondes.
Pas une semaine sans que l’on vienne nous parler de l’Islam avec des professionnels de la mauvaise chose qui se pâment en l’encensant, qui le portent aux nues comme une soi-disant « civilisation » à part entière.

Et pas une semaine que nous, les non intellectuels proclamés, vivons tous les jours, en France même maintenant, les bienfaits de cette « civilisation », l’Islam des égorgements éclairés, des assassinats comme un bel art, des coups de couteaux d’une beauté à couper, c’est le cas de le dire, le souffle, des violences érigées comme un street-art comme ils disent, des féminicides qui relèvent de la morale coranique, des agressions, tabassages et menaces de mort qui sont autant de manifestations turbulentes de la splendeur du bien-vivre ensemble entre civilisations.

Vous avez un guignol connu, reconnu, encensé par ses pairs, spécialiste de l’Islam, qui vient sur les plateaux TV vous vendre sa salade d’un Islam rayonnant.
Et vous avez l’homme et la femme de la rue, Mila par exemple, qui vit quotidiennement son bonheur d’être obligée de côtoyer sous protection policière les musulmans qui enrichissent son pays de leur culture : Mila est milliardaire de son enrichissement mais elle ne le sait pas.

Il y a décalage aussi entre le discours abstrait de nos pseudo-intellectuels et ce mouvement en Iran où les femmes ne veulent plus le voile que leur impose les vieillards enturbannés musulmans, de même qu’en Afghanistan où les femmes sont interdites d’école : ah la vraie belle civilisation que celle de tout interdire aux femmes, ils sont vraiment bons nos thuriféraires pseudo-spécialistes du Coran : je préfère Freud et Jung qui me proposent d’y voir plus clair dans le fondement intérieur de ces pseudos intellectuels-spécialistes promoteurs du Coran en Europe et des putatives magnificences de l’Islam qui n’existent que dans leur imaginaire détérioré par la propagande : on doit raisonnablement supposer qu’ils cultivent en réalité en secret un petit jardin pour le jour où, convertis, ils pourront mettre au pas leur moitié, voire en prendre quatre comme tout bon musulman.

Voilà qui reste plus rationnel comme mobile explicatif à leur démarche de nous présenter le monde islamique comme une civilisation pour qu’on y entre ébloui par son progressisme, Freud et Jung nous les démasquent ces spécialistes, ce sont des frustrés qui voudraient avoir la loi pour encager leurs bobonnes, car accoler le terme « civilisation » à une idéologie nauséabonde qui n’a d’autre but que de génocider les non musulmans et traiter le genre féminin en sous-individus, ils faut vraiment être un psychopathe du ciboulot.

Tous ceux qui vous font le panégyrique de l’Islam, en premier lieu tous les organes de l’Union européenne et les politiciens français, pour le présenter comme une culture et un progrès de l’Humanité sont des imposteurs et des menteurs, il suffit de suivre quotidiennement l’actualité dans les pays musulmans pour s’en apercevoir.

Si l’islam était une grande civilisation, on ne verrait pas des foules haineuses au Pakistan, en Tchétchénie, en Iran, en Egypte crier leur volonté de tuer les occidentaux, ni tous les jours ces assassinats de Chrétiens et les viols de Chrétiennes comme au Pakistan.
On n‘aurait pas non plus assisté à la destruction des Bouddhas de Bamyan et de la ville antique de Palmyre.

Ou alors, ces pseudos spécialistes, pour répondre aux impératifs de la ligne éditoriale des médias doxa immigrationnistes s’auto-censurent sur la définition exacte de la « civilisation » musulmane, ils en ont occulté le qualificatif cardinal qui lui donne sa vraie dimension, « haine » : voilà la définition exacte qui est le reflet de la réalité qu’il faut crier haut et fort partout dans le monde, « l’Islam est une grande civilisation de haine ».

Il reste quelques intellos qui déplorent la montée islamique en Europe, ils voient bien où tout cela va mener mais ils utilisent une phraséologie si timorée, si édulcorée, si euphémique que l’on se demande s’il y a vraiment critique, il s’agit de passer les fourches caudines de la censure et de ne fâcher personne, ainsi d’une discussion entre Pierre Manant et Finkielkraut où ce dernier résume la situation actuelle de la néo-Chrétienté en Europe :
« Avec la morale humanitaire dans laquelle se reconnaît et s’accomplit le néochristianisme, la sagesse de l’amour est congédiée. Le philosophe Gianni Vattimo formule précisément cette morale : « L’identité du chrétien doit se concrétiser sous la forme de l’hospitalité, se réduire presque totalement à prêter l’oreille à ses hôtes et à leur laisser la parole ».

On est dans le rêve abstrait des grands mots, décalage aux couleurs d’une faille d’une année-lumière entre le discours intellectuel et le vécu de tous les jours : sagesse, amour, hospitalité, prêt d’oreille et de parole à donner pour l’intellectuel contre communautarisme, haine, égorgements et coups de couteaux pour le quotidien du pékin de base qui doit prendre le kevlar pour aller acheter sa baguette.
Il faudrait que tous ces spécialistes qui n’ont de sources que livresques réactualisent leurs connaissances, qu’on les lâche de nuit à pied dans les no man’s lands de France pour voir de près ce que sont réellement les « civilisés » dont ils parlent avec l’ardeur des fraîchement convertis.

Pierre Manent de son côté s’insurge contre cette Europe : « En même temps qu’elle vide l’espace public européen des signes de chrétienté, l’Europe accueille sans condition l’islam. Celui-ci n’est pas seulement reconnu comme un fait religieux et social à prendre en compte avec justice et prudence, il reçoit une légitimité toute spéciale, comme le gage de la nouvelle naissance de l’Europe, le gage qu’elle n’est pas un « club chrétien ».

Vous le lisez, on ne peut même pas dénommer l’insurrection verbale de critique de l’Islam, il s’agit seulement d’exiger une parité dans le traitement entre Christianisme et Islamisme de la part des autorités politiques de notre continent : c’est la négation du réel sous couvert de débat pseudo-philosophique, car le réel c’est aller au fond de l’Histoire, l’inévitable guerre totale en Chrétiens et Musulmans dont l’Histoire du monde nous entretient pour qui veut bien comprendre l’avenir qui vient comme la promesse de bains de sang.

Nos philosophes en herbe partent du principe que le musulman a évolué, qu’il s’est en quelque sorte occidentalisé, or c’est ici le plus grave péché occidento-centriste que tout infirme : le musulman a ses propres droits de l’Homme ( proclamations du Caire et de Decca), ses propres lois par le Coran et la Charia et son binarisme qui n’est qu’un nazisme poussé à l’extrême : il y a les musulmans avec tous les droits qui leurs sont alloués, et les non musulmans qui n’ont aucun droit, pas même celui de vivre.
https://www.fdesouche.com/2022/10/28/pierre-manent-en-meme-temps-quelle-vide-lespace-public-europeen-des-signes-de-chretiente-leurope-accueille-sans-condition-lislam/

On est en droit de traiter de sots ces philosophes qui vivent dans les grands mots une réalité parallèle à celle de celui qui se fait égorger, ils sont à classer dans la catégorie des précieuses ridicules quand ils s’ingénient ainsi à ne pas voir que le musulman est non soluble dans les valeurs européennes et françaises de souche et qu’entre chaque page du Coran une dague à égorger veille.

Mais l’acmé, vous allez le voir, est à venir : il y a ces « auteurs : Abd Al Malik, Jakuta Alikavazovic, Muriel Barbery, Amina Damerdji, Kamel Daoud, Marie Darrieussecq, Erri De Luca, Jean-Baptiste Del Amo, Ananda Devi, Éric Fottorino, Laurent Gaudé, Maylis De Kerangal, Carole Martinez, François Morel, Marie Ndiaye, Wilfried N’sondé , Leïla Slimani » qui viennent soutenir SOS Méditerranée et veulent abattre les frontières au motif « Que les gens circulent, c’est un droit. La planète est à tout le monde et nous, nous nous considérons comme propriétaires de notre petit territoire ».
https://www.fdesouche.com/2022/11/03/dix-sept-ecrivains-publient-des-nouvelles-pour-soutenir-lassociation-sos-mediterranee-la-planete-est-a-tout-le-monde-et-nous-nous-nous-considerons-comme-proprietaires-de-n/

Ils énoncent leur générosité « Quand une personne est en danger en mer, on a le devoir de la sauver et de la ramener dans un lieu sûr. C’est écrit dans toutes les conventions internationales et nous ne les respectons pas. Nous laissons mourir des gens pour éviter qu’ils entrent chez nous », le phénomène migratoire pour eux est « crucial, essentiel pour nos démocraties » et interrogent « Jusqu’où est-on prêt à défendre nos valeurs démocratiques ? ».

Jouer sur le Droit démocratique, pourquoi pas, mais ils oublient en passant que la démocratie, ça peut être aussi une majorité qui ne veut pas se faire envahir, violer, tabasser et assassiner : ces autres précieuses ridicules ont ainsi l’audace des grands mots mais pas les couilles d’aller en Afrique jouer les docteurs Schweitzer pour aider les africains à ne pas avoir à quitter leur terre.
Ces gens nient encore le monde qui se crée et se lève et les centaines de millions de morts, les camps de concentration, chambres à gaz et fours crématoires en projets avancés sur toute la planète.
C’est tout un monde de haine contre l’occident qui se construit jour après jour dans la propagande y compris dès l’école primaire avec l’alliance objective des musulmans et des non occidentaux haineux : Chine , Russie, Afrique, Amérique Latine, Corée du Nord, tous les enfants de ces contrées sont éduqués comme les HitlerJugend dans la haine de l’occident et ses valeurs.

Nos auteurs n’ont rien compris à la tragédie de Troie, ils s’imaginent vivre dans Blanche Neige avec de grandes idées, de grands mots, de l’honneur, l’amour du prochain, alors que ce prochain n’a qu’une envie, vous enfoncer le couteau jusqu’à la garde dans le ventre.
Ils stigmatisent les populismes d’Europe sur lesquels ils jettent « Un regard très inquiet parce qu’on voit bien que les populismes et les régimes proches de l’extrême droite sont en train de s’installer un peu partout pour mener une politique inhumaine ».

On répondra que non, ils ne mènent pas de politique inhumaine en voulant armer toute l’Europe, fermer toutes les frontières, tirer les barbelés, ériger les miradors, entraîner les chiens-loups : ils veulent tout simplement que la Nouvelle Troie, l’Europe, ne tombe pas comme l’ancienne et tous ses habitants passés au fil de l’épée.

Et à cet effet, ils ne veulent pas de chevaux ennemis dans son enceinte pour mieux protéger la Démocratie et le droit de dire non, de clamer « les blancs d’occident veulent continuer à vivre ».
Tous ces auteurs devraient bien comprendre l’Histoire qui vient au lieu de vivre leur imaginaire d’idéel et d’idéal, ils sont susceptibles, quand la guerre aura commencé, d’être considérés comme des agents infiltrés de puissances ennemies, ils encourront alors la peine capitale en temps guerre comme la disette sera venue.

La plupart des intellectuels n’arrivent pas à faire la part des choses entre le monde qu’ils ont rêvé et qu’ils rêvent encore où tout le monde a sa place et le monde réel où l’arme à la main on fait de la place : comme je l’ai déjà dit, jamais dans toute l’histoire de l’Humanité la haine de l’UE et des US n’a été autant enseignée dans les écoles non occidentales, croyez-vous que cela n’aura aucune conséquence dans les années à venir pour les habitants blancs de souche des pays européens ???

Et si Goebbels avait raison ?
Quand on entend certains intellectuels, n’est-elle pas vitale comme une défense naturelle jurassique cette envie folle de sortir son revolver ?

Jean d’Acre

image_pdfimage_print
10
2

14 Commentaires

  1. qu’ils soient hors du réel on s’en fout et c’est pas le cas malheureusement parce qu’ils ont été capables de choisir un créneau idéologique censé rapporter du fric et un pouvoir supplémentaire, leur qi de 25 au-delà duquel ils ne peuvent aller c’est leur fatuité d’avoir à imposer par la force des fantasmes imaginaires et politiques piqués dans la littérature à une autre réalité consensuelle déjà choisie par 90% d’une collectivité nationale = syndrome Callac.

  2. Des intellectuels ? Mais il n’y a plus de neurones dans ce qui leur sert de cervelle qu’il n’y a d’arêtes dans une dinde !

    Tant que ces intellos hors sol n’auront pas subi dans leur chair les bienfaits d’une CPF, ils sont irrécupérables…

  3. Quand une personne est en danger en mer, hormis le cas de naufrage réel, c’est un choix personnel et volontaire. Nous n’avons rien à y voir ni de près ni de loin.
    Ces écrivains se font complices des passeurs subventionnés. Et comme d’habitude : combien en ont-ils chez eux à leurs frais ? Qui va voler à leur secours :

    Sans réponse de l’Italie, SOS Méditerranée demande pour la première fois l’aide de Paris, Madrid et Athènes pour débarquer 234 migrants.
    https://www.fdesouche.com/2022/11/03/sans-reponse-de-litalie-sos-mediterranee-demande-pour-la-premiere-fois-laide-de-paris-madrid-et-athenes-pour-debarquer-234-migrants/

  4. Notre pays est pétri de la chair et du sang de ceux qui nous ont précédés, il a fallu des siècles pour construire notre société, j’estime que contrairement aux idées mondialistes, que nous avons gagné le droit d’être propriétaire et maître sur notre sol!

  5. Dans quel monde vit l’écrivain bobo Marie Darrieusecq,

    La question serait plutôt : « A quelle ethnie appartient-elle ?

    Je vais me faire incendier …..lol

    Mais les peuples ont des « caractères » différents, des façon de vivre, des goûts, des habitudes différentes, des façons de faire, de penser. Ca s’appelle DES MOEURS.

    Des peuples présents en France ont des moeurs différentes des nôtres, et veulent nous les imposer, parce que c’est la façon de vivre A EUX qui leur plait.

    • Oui et merci de le rappeler. Un livre essentiel de l’immense Jean Raspail ainsi que « Eurabia » de la grande Bat ye Or pour comprendre ce qui se passe…

  6. Article trop long..j ai vite décroché. On peut pas imposer à certains « auteurs » d être plus synthétiques ? Filio, chassaing, Guillemain, Dacre…

  7. Très déçue de trouver parmi ces noms ceux de Kamel Daoud et de Leîla Slimani que je croyais des nôtres.Leur crétinerie sans nom : quand nous serons submergés par de « pauvres » gens adeptes de l’excision, de l’infibulation , de la pédophilie baptisée « mariage » et de la polygamie (qui est le véritable but de l’islam, je le répète), on fera quoi de nos valeurs démocratiques ? Oui , il y aura des rivières de sang !! Et on peut encore les empêcher en défendant chacun notre pré carré. Un continent pour les tenants de la Liberté et d’autres continents pour toutes les soumissions.Que ces continents se démerdent avec leurs « valeurs », les nôtres ne sont pas négociables.

Les commentaires sont fermés.