1

Il y a d’autres priorités que Marina Foïs et la « culture »

De nombreux artistes, comme Marina Foïs, se mobilisent ce 5 mai pour soutenir le milieu de la culture, oublié des plans de déconfinement du gouvernement. Honnêtement, il y a d’autres priorités que de s’occuper de savoir si ces acteurs peuvent remplir leurs comptes en banque. Beaucoup de Français vont sombrer dans la misère, eux non. Marina Foïs, qui a tapé du poing sur la table, n’est pas à plaindre. Il n’y a pas que la culture qui prend cher ; les autres secteurs n’ont pas tous sa visibilité…

https://twitter.com/KonbiniFr/status/1257385002255429633

Elle est bien gentille, la Marina, mais de là à s’intégrer dans la culture, ça me fait plutôt sourire ! Il suffit de regarder sa filmographie… C’est comme si on donnait une carte de journalisme à Hanouna… En quoi être actrice de seconde zone lui donne-t-il une expertise sur le monde culturel ? Elle est une référence mondiale peut-être ? Non, c’est encore une gaucho déconnectée qui défend sa soupe. C’est plutôt à la restauration, il me semble, de la défendre.

Elle déconne, la Marina. Elle ne comprend pas que parfois, de la souffrance ou de situations difficiles, le vrai art naîtra, et non pas des situations d’artistes subventionnés… Puis vouloir défendre les privilégiés de gauche au détriment du peuple ne serait pas très moral, n’est-ce-pas ? La culture n’est pas franchement prioritaire, a contrario de la santé et l’économie ! De plus, si la culture, c’est sortir une majorité de navets au cinéma, on peut largement s’en passer.

Marina dit : « On a besoin d’avoir l’impression qu’on est au cœur d’un processus. » Désolé mais actuellement, la culture c’est secondaire, même s’il ne faut pas l’ignorer. C’est vrai qu’on peut constater la nullité actuelle du ministre de la Culture. C’est à lui de rassurer les citoyens concernés par son ministère, or il est totalement inexistant. J’ai même dû rechercher qui était à ce poste : Franck Riester. Il est aussi transparent que le jeu d’acteur de soi-disant artistes.

Quand on voit la daube que la plupart desdits « acteurs » ou même « artistes » offrent, je me demande où l’on peut trouver ne serait-ce que le bout d’un début de culture…

Jérôme Moulin