1

Il y a de l’espoir, si l’Union des populistes se met en place

Y’a d’l’espoir. L’intérêt de cet article est venu des commentaires, et des polémiques dans les commentaires. Nous assistons à ce qui pourrait être le début de l’union des « populistes ». Finalement le mot « populiste » est adéquat. Car, « souverainiste » est un peu réducteur, parce qu’il existe des partis politiques, « patriote » est bien, mais ce mot a une histoire, « droite » c’est faux dans son acception courante. Et, populiste, ça évite de se définir contre ceci, ou cela.

Donc, compte-tenu du nom : « Riposte Laïque », c’est réjouissant et réconfortant d’assister à des controverses sans haine, entre des « racistes d’extrême droite à l’ancienne », partisans d’une France aryenne et chrétienne, des royalistes militants, des sympathisants de toutes les sensibilités politiques, de toutes origines ethniques, de toutes confessions. Certes, RL ne censurant pas, des inévitables « trolls » y sévissent, taquinant les habitués, avec leurs commentaires stupides, provocants et méchants. Mais les commentaires aux caractères très affirmés, suivant l’article en lien, ont été rédigés par des habitués. J’en ai rencontré certains. Ça explique mon titre.

En effet, c’est très positif, au moins au sein de notre bord, de voir que des personnes aux idées extrêmement et définitivement différentes, ne cherchent plus à imposer leur vue, ni à s’exclure, ni à s’ignorer. Au-delà de l’intérêt de l’union pour un combat commun, contre un mal qui nous menace tous, commence à poindre une véritable attitude de tolérance envers « l’autre », attitude qui semblait manquer encore jusqu’à présent. Mais attention au mot « tolérance », hélas trop galvaudé. Il s’agit ici de la tolérance individuelle envers les individus qui nous entourent au quotidien. Et non pas de la permissivité exagérée, imposée par le pouvoir à la société tout entière. Surtout quand cette « tolérance » privilégie certaines minorités malfaisantes.

Pour éviter de susciter des polémiques stériles, avec des « moins comprenant », ceux qui voudront verront, en lisant l’article et les commentaires, que les points de vue des protagonistes sont définitivement irréconciliables. Ce qui est magnifique, c’est qu’ils sont présentés, avec force certes, mais sans haine, sauf justement pour certains esprits tordus. Les sympathisants de Riposte Laïque s’en réjouiront, car ils sont, par définition, attachés à la liberté de penser.

Tout le contraire de nos vrais ennemis d’aujourd’hui, qui prétendent nous imposer de penser ce que pense la vermine au pouvoir, tout en cherchant à nuire et en insultant ceux d’avis différents.

Par exemple, ici en France, mais aussi presque partout dans le monde, la polémique fait rage à propos du vaccin pour se protéger du covid. Quand on a d’autres sources que les infects merdias de propagande, on est obligé de constater que les plus éminents spécialistes, virologues, infectiologues, etc. sont divisés sur plusieurs points. Nous-mêmes, nous devrons prendre notre décision, sans en savoir davantage. Ce qui est insupportable, indécent et surtout dangereux, c’est le matraquage intensif et l’abrutissement massif tentés par la vermine au pouvoir, via les merdias et les « raizoçaussio », pour terrifier la population. Justement, sur Facebouc, les « vaccinolâtres » ne se rendent même pas compte que leur frénésie à insulter ceux qui contestent le vaccin, c’est le meilleur repoussoir du vaccin. Peut-être, seulement « peut-être », le vaccin est sans danger, peut-être qu’il est efficace. Mais à présent rien, strictement rien, ne permet de le jurer. Certes, le vaccin n’est pas encore officiellement obligatoire, mais la pression « sociale », suscitée par le pouvoir, est très forte. Et compte tenu des mensonges et de l’incompétence évidente du pouvoir, nous avons le devoir d’avoir des doutes.

La triade « mondialistes-islamistes-écologauchistes », n’existe sans doute pas de manière explicite, mais c’est une alliance réelle, dans les faits, et nous le constatons tous. Cette triade maléfique risque d’augmenter tragiquement son pouvoir de nuisance, dès demain, si elle parvient à gagner l’élection présidentielle US. À terme, ces forces antagonistes finiront par s’entre-détruire. Mais, si elles triomphent, seuls nos petits-enfants en verraient la fin. En attendant, l’union des populistes de tous les pays est la seule voie de résistance envisageable. Alors, c’est encourageant d’en constater les premiers signes, encore bien ténus, ici, en France.

Charles DALGER