Il y a encore 40 millions d’esclaves dans le monde, mais aucun chez nous…

ee

En pleine surenchère victimaire, où il n’est question que d’oppression des Noirs, d’esclavage, de colonisation et du racisme viscéral du mâle blanc dominant, rappelons que les Occidentaux n’ont pas le monopole du mal, loin s’en faut.

Selon l’OIT et la Fondation australienne Walk Free, il y a encore 40 millions d’esclaves dans le monde, essentiellement en Afrique, en Asie et dans les pays du Golfe. 70 % des victimes sont des femmes et 25 % des mineurs. Travail forcé, esclavage sexuel, servitude pour dettes, mariages forcés, sont le lot de millions d’êtres humains, parfois esclaves de père en fils comme en Mauritanie.

Mais qui s’intéresse au sort des esclaves du XXe siècle ?

Pourtant, 40 millions de victimes de l’esclavage moderne, cela représente trois fois le nombre de victimes de la traite atlantique, qui a duré plusieurs siècles.

Mais s’il est un sujet largement occulté par les historiens, c’est celui de l’esclavage des Blancs, victimes des raids barbaresques depuis l’an 1000, qui mettaient régulièrement à sac les villes du Languedoc et de la Provence.

Mais c’est surtout entre 1500 et 1800 que les pirates barbaresques ont développé leur juteux commerce d’esclaves européens, en écumant la Méditerranée et la côte atlantique, remontant même jusqu’en Islande.

C’est au XIVe siècle que la Barbarie, qui s’étendait du Maroc à la Libye, passa sous domination turque. Dès lors, les razzias des redoutables corsaires barbaresques prirent une dimension quasi industrielle, semant la terreur sur les côtes européennes.

Si la Méditerranée est devenue la « mer de la peur » pour les riverains de  France, d’Italie, ou d’Espagne, la menace barbaresque a atteint le Portugal, l’Angleterre, l’Irlande, les Pays-Bas et l’Islande, poussant les villageois à fuir les côtes et à s’enfoncer au cœur des terres.

On estime qu’en trois siècles, de 1,5 à 2 millions de chrétiens ont été réduits en esclavage, vendus sur les marchés aux esclaves d’Alger, de Tunis ou de Tripoli, pour finir domestiques, galériens ou esclaves sexuelles. Les plus riches captifs étaient échangés contre une rançon.

Parmi ces redoutables corsaires, Barberousse s’est particulièrement distingué pour sa férocité, au service de Soliman le Magnifique.

En 1683, Louis XIV fit bombarder Alger par une puissante flotte, espérant faire cesser les raids. Mais en représailles, 20 captifs français furent exécutés, attachés à la bouche d’un canon…

Il faudra attendre 1830 pour que la France mette fin à la piraterie barbaresque, en se lançant dans la conquête de l’Algérie.

Certains articles ont détaillé cette page d’histoire, largement occultée par la bien-pensance.

http://www.democratie-royale.org/pages/_Barbaresque_et_esclavage_des_Blancs_-4616230.html

https://ripostelaique.com/l-esclavage-oublie-celui-des.html

Quelques esprits chagrins objecteront  que cette comparaison historique entre la traite atlantique, qui fit 12 à 14 millions de victimes, et les raids barbaresques qui en firent tout au plus 2 millions, relève d’un relativisme déplacé, tant  les chiffres et l’esprit de ces deux tragédies diffèrent.

Possible. Mais quand la bien-pensance fait systématiquement l’impasse sur la traite arabo-islamique et la traite inter-africaine, qui firent chacune 14 millions de victimes, on se demande qui, des bien-pensants ou de la réinfosphère, relativise le plus…

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

45 Commentaires

  1. L’esclavage. C’est en effet un sujet fondamental.
    Sujet de fond travesti par les cuks de tous genre, tels que guillemain.
    Je veux parler de ces crétins d’esclaves goyim. Les esclaves hébétés et émasculés du Peuple autoproclamé élu à qui ils continuent de sucer l’anus…

  2. nous n’avons pas à payer pour les crimes commis par de lointains ancêtres des beaux quartiers de l’époque, point barre.
    ce sont les tenors de la mondialisation sauvage (destructions des ressources, exploitation de l’homme, etc …) qu’il faut aller voir, pas nous.

  3. Quelques petites erreurs !
    Les barbaresques proprement dits, l’alliance ottomans (albanais), musulmans nord africains, voire même des pirates européens (n’ayant plus de courses à faire en temps de paix) pas toujours convertis, pour le djihad maritime et le profit.
    Vers 1515 les musulmans d’Afrique du Nord appelèrent les ottomans à l’aide devant les espagnols qui se vengeaient de 7 siècles de colonisation. Les frères Barberousse (albanais) en profitèrent pour contrôler (et coloniser) l’Afrique du Nord au profit des ottomans dans les années qui suivirent.
    Donc la piraterie barbaresque a duré au max 315 ans.
    Bien avant cela, il est clair que les musulmans pratiquèrent des razzias sur les côtes (jusqu’à tenter la prise de Rome en 846), s’emparèrent de nombreuses îles de Méditerranée.

    • 315 ans de piraterie, de mises en esclavage, de viols des captives, de castration des captifs suivie de mise à mort par malnutrition, épuisement et maladies, c’est tout de même un beau score. Chapeau! Ça impressionne.

      (peut-être pas favorablement mais, bon…)

    • N’oublions pas l’attitude dégueulasse de François 1er qui non seulement n’a pas participé à la bataille de Lépante mais par dessus le marché a utilisé Barberousse contre Charles Quint dont il avait une haine inexpugnable.

  4. On découvre de temps en temps des esclaves chez nous. Ca ne fait pas de bruit.
    C’est généralement dans des hôtels de grand luxe appartenant à des princes arabes, chez des princes arabes ou des officiels arabes.
    Mais chut !

    • Faut pas en parler l’esclavage a toujours ete pratiquer par les arabes.

  5. Ah, c’est très intéressant, j’ignorais car peu instruite. N’ignorons pas l’esclavage actuel, les réseaux criminels monstrueux de traite d’êtres humains de toute race ou ethnie, la loi du silence a laquelle même un état se soumet au minimum, et l’impose de multiples façons.

  6. Et que fait ont de l’esclavage sexuel en angleterre par des gangs pakistanais plus d’un millier de jeunes filles et d’enfants, et cela se passe maintenant.

    • Oui çà se passe maintenant et l’état anglais poursuit et condamne ceux qui les dénoncent ! Voir Tomy Robinson.

  7. Ne pas oublier le futur saint Vincent de Paul qui fut capturé en mer et réduit en esclavage !

  8. Article absurde, les personnes noires françaises n’ont rien à voir avec cet esclavagisme. Chez elles, c’est la France et elles se battent pour que l’amélioration de leur condition comme n’importe quel Français. Ce renvoi à une pré-supposé appartenance à un peuple africain n’est là que pour les exclure de la communauté Française et est bien le signe manifeste de racisme que prétend combattre l’auteur.

    • Nos ancêtres « les gaulois « étaient blancs…….pas noirs !! Toute personne noire est d’origine…….africaine.

      • Je dirais même mieux tout les hommes sont de la même origine … africaine.

        • Il y a deux ou trois de tes amis qui ont les chaussures poussiéreuses et plus si affinité. Si il te reste un peu de place sur ta langue…

    • Christine Taubira, noire guyanaise, donc descendante d’esclaves importés d’Afrique et ex-ministre de la justice de la France , a précisément fait voter une loi en 2001, pour acter l’appartenance historique des noirs en France et aux DOM-TOM « à un peuple africain  » avec la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité….

      https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000405369

    • Monsieur Guillemain a parfaitement raison de refaire cet historique ,déjà pour votre propre mémoire car vous semblez tout confondre .
      Les personnes dont vous parlez sont parfaitement Françaises ou parfaitement en adéquation avec notre style de vie .
      Il évoque la voyouserie et l’invasion qui veut le contrôle dans notre pays , C’est eux qui veulent nous mettre en esclavage !!
      Oui battons nous pour garder notre liberté !!

    • Se battent pour… l’amélioration de leur condition comme n’importe quel français !
      Moi j’ai plutôt l’impression que c’est au détriment des français…
      Qu’apportent NOMBRE de ces gens, leurs gosses avec leurs femmes pour émarger à la CAF, sans effort pour s’assimiler et apporter au pays qui les accueille, se victimisant à tout bout de champ, etc.

      • S’ils se victimisent, c’est qu’ils sont bien devenus Français non ?

        • Non seulement il y a victimisation mais une très large partie de notre diversité fait toujours référence à leur origine et cela s’accompagne le plus souvent de haine vis-à-vis du pays qui les accueille.

    • Mais enfin, ce sont eux qui se revendiquent Africains comme les traoré chasseurs de CAF et tous repris de justice.
      Vous suivez l’actualité ou vous le faites exprès.

    • Mais qui donc fait référence à ses origines quand la diversité (pas toujours français de cœur) s’indigne de l’esclavagisme occidental. Je n’ai, moi non plus, rien à voir avec cet esclavagisme occidental – d’autant que mes ancêtres étaient probablement des serfs.

    • question pour les gauchis bien pensants :
      Chirac était il raciste
      Certes non c’était un mec bien
      Et pourtant il a dit
      LES NOIRS CHLINGUENT . . .

  9. hs info – Un projet de loi au sénat va-t-il permettre de faire entrer légalement 500 millions d’Africains en France ?

    extrait : Un mineur étranger pris en charge coûte la somme effarante de 20 000 € par an. Ils étaient 50 000 en 2018, soit une dépense d’un milliard d’euros, certains avançant même le chiffre de 2 milliards. Il s’agit donc d’une dépense conséquence qui ne cesse de croître.

    https://www.breizh-info.com/2020/06/15/145551/un-projet-de-loi-au-senat-va-t-il-permettre-de-faire-entrer-legalement-500-millions-dafricains-en-france/

    • Que 20 000 € !
      Vous en êtes loin !
      Plutôt proche des 50 000 !
      Les 20 000 c’est pour de jeunes adultes -donc sans éducateur, etc.- pris en charge pour leur formation et leur logement !

    • 50 000 € est la moyenne basse. Ça peut aller jusqu’à 80 000 € selon le département.

  10. aucun chez nous… encore… mais notre barbarisation à marche forcée nous y ramènera très vite à présent et les esclaves ce seront nous…

  11. Bonjour, et qui sont les esclaves maintenant ? Nous les Français, ne sommes nous pas devenus les esclaves de tous les envahisseurs qui arrivent en France de tout les pays du monde, et qui travaillent pour eux les envahissent ? si ce n’est nous les Français pour leurs permettrent de vivre confortablement, alors que nous avons des Français qui eux sont da la rue, hiver comme été. Aurons nous, nous aussi un Lee Oswald pour nous débarrasser de tous ces AntiFrancais que sont les gouvernants actuels, réfléchissez bien lorsque vous allez aux urnes

  12. Jacques, très bons rappels, mais tu pourrais aussi citer le livre de Tidiaine N’DIAYE, paru en juin 2008 :  » Le génocide voilé  » …

    L’auteur est un sénégalais, et son livre est devenu depuis, une référence sur l’esclavage arabo-musulman !!!

  13. La traite atlantique ne fit pas millions de victimes! Les chiffres les plus élevés arrivent à 7 millions… ce qui apparaît très difficile à l’ époque même sur trois siècles. 1,5 million de victimes est bien plus crédible. En rapport avec le même nombre jusqu’ en 1830 autour du Mare Nostrum.
    Rappelons que l’ esclavage moderne est aussi le fait des afro-arabo-mahométans jusqu’ au cœur des capitales européennes!

  14. 12 millions de victimes pendant la traite Atlantique qui a somme toute duré peu de temps me parait largement surestimée. Les Blancs ne castrant pas leurs esclaves, ils seraient aujourd’hui majoritaires aux USA.
    Les arabes ayant sévit plus de 1 000 ans en plus de les castrer en auraient alors capturé 10 fois plus!
    C’est mon calcul à vue de nez.

  15. 12 millions, 2 fois six, les chiffres sont des estimations, livres de comptabilité?
    vous voulez donc dire que les africains ont vendu 12 millions des leurs et vous les faites venir en France?
    N’y aurait il pas de l’inconscience dans cette politique? à moins qu’il y ait un génocide programmé envers les Français
    pour ce qui est de la barbaresque: même chose d’autant que l’on passe sous silence volontaire(?) les monstruosités ottomanes, faites en Europe de l’est

  16. Il y a de temps en temps des cas d’esclavage en France qui viennent devant la justice, mais toujours par des ressortissants étrangers, souvent du corps diplomatique qui eux échappent à toute condamnation mais sont renvoyés dans leur pays.

  17. Moralité : PAS DE REPENTANCE point barre !
    Qu’ils aillent se faire mettre dans leurs pays d’origine, on ne veut plus de barbaresque en France.

    • marre de ces masochistes qui ne cessent d’insulter ceux qui les accueillent
      les français devraient bien se rendre compte que les amérindiens ont sauvé les migrants qui débarquaient et se sont fait submerger ensuite

Les commentaires sont fermés.