Il y a longtemps que « Fernand » Muselier roule pour Macron!

« Stupeur » chez les Républicains, Muselier claque la porte à cause de Ciotti ! Quelle pagnolade ! La région PACA peut s’enorgueillir de deux zigomars célèbres : Estrosi et Muselier.

Renaud n’est pas motodicdacte, il a fait un peu plus d’études, puisqu’il est spécialisé en médecine sportive. 

Plus les ans passent, plus il ressemble, bonhomie en moins, à Fernandel (le Fernand d’elle). L’un faisait le pitre par profession, l’autre l’est par nature. Comme beaucoup de ses concitoyens marseillais, il a une double nationalité. Depuis 2012, il serait aussi mauricien…

Son plus haut fait de gloire, puisqu’on le vend régulièrement pour tel, semble d’être le fils d’un couple de résistants. Il est né en 1959…

Son parcours politique est topique de toutes les magouilles partisanes. Il a occupé à la fois des mandats locaux (secrétaire départemental du RPR puis de l’UMP dans les Bouches-du-Rhône), nationaux (député, secrétaire d’État) et des fonctions exécutives au sein des différents partis.  

Après son passage au gouvernement, de 2002 à 2005,  il se concentra  sur Marseille, espérant succéder à Jean-Claude Gaudin, maire depuis 1995 ; lequel  devait toujours partir et rempilera finalement pour deux mandats supplémentaires, jusqu’en 2020. En demeurerait une grande blessure… pour celui qui se considérait comme son successeur naturel. Et n’hésita plus dès lors  à qualifier son ancien mentor de « mauvais maire ».

L’on ne sait pourquoi Jean-Claude lui préféra Martine Vassal, présidente LR du conseil départemental, qui prit sa succession  la tête de la métropole Aix-Marseille-Provence. Laquelle fut battue aux municipales  par Michèle Rubirola, EELV, qui céda sa place à son premier adjoint PS, Benoit Payen, pour devenir sa première adjointe… la scène se situe à Marseille…

Nul n’aura oublié le psychodrame avant les régionales. En position difficile face à Thierry Mariani, RN, il était allé chercher le secours de Macron. Et Sophie Cluzel, candidate LREM, se retira à son profit. Panique chez les Républicains ! L’épisode manqua de lui coûter son « homologation », puis il fut réinvesti après être revenu sur son alliance avec LREM, gardant toutefois une quinzaine de soutiens de la majorité sur sa liste « sans accord d’appareil »…  la scène se situe  à Marseille…

Après un duel à « suspense » contre  Mariani, l’ayant devancé au premier tour, Renaud Muselier l’emporta au second, bénéficiant du retrait du candidat de l’union de la gauche et des écologistes, Jean-Laurent Félizia. 

Cepedant, certaines questions se posent après son départ pour rejoindre Macron. Selon Ciotti, l’idylle aurait trois ans… et comme s’interrogeait judicieusement Maxime Tandonnet dans FigaroVox : « Encore faudrait-il, pour que ce choix n’apparaisse pas comme purement opportuniste, qu’il prenne appui sur de véritables raisons de fond. Qu’est-ce qui le justifie du point de vue de l’intérêt public ? Les résultats du quinquennat en matière de réformes accomplies ? Et lesquelles ? Son bilan effectif sur la moralisation de la vie publique, sur la maîtrise des migrations, la sécurité, la dette publique, les déficits, le commerce extérieur, l’état de l’industrie française, le chômage, la pauvreté, la cohésion sociale, la politique sanitaire, les libertés et la confiance en la démocratie ? Des prises de position spectaculaires sur la déconstruction de l’histoire de France, « le mâle blanc » ou la colonisation comme « crime contre l’humanité » ? Est-ce bien ce bilan qu’une partie de la droite « laremisée » entend revendiquer aux prochaines échéances électorales ? »

Mitrophane Crapoussin

 

image_pdfimage_print
12

8 Commentaires

  1. a la limite j’aurai bien compris que muselier demissionne de la presidence du conseil regional provence alpes hautes provence !!mais non la place est bonne !! enfin c’est dans la region de marseille ou plus rien n’etonne !!

  2. Ce Muselier est un sacré loustique dès que il y a embrouille,il n est pas loin ça va bien aux marseillais ils l on élu ce rastaquouere !!!!

  3. Marseille-en-Musulmerdistan qui reste fidèle à sa réputation tout comme à son image
    avec toutes ces crapules et ces voyous de politicards ripoux, véreux et mafieux

  4. Je rappelle que chiottes-i avait soutenu muselière contre Mariani au second tour de la régionale, alors maintenant que cette chiotte aille se planquer derrière un atome plutôt que de pérorer dans la primaire LR=EM voulant laver plus blanc que blanc que le RN ou que Z.

    Maintenant, les francons avaient toujours le choix, ces boloss ont choisi, de toutes manières cette région est déjà maghrebine et sub-sahélienne, agrémentée d’un peu de sel et de piment de djobi-djoba.. le pied quoi (remarquons qu’ils ont bon goût tous ces exogènes, car c’est vraiment une magnifique région, dommage que maintenant, les francons ne puissent pas en profiter comme ils le devraient ! Mais ce que le peuple veut.. il l’a il a voulu muselier, parfait, il l’ont)

  5. ah ce muselier….ce vieux tampax et bouffeur de ratelier proféssionnel,en fait il est moins con que les autres,il a compris qu’aprés avril 2022 le parti LR va exploser et n’en restera plus rien comme ce fut le cas du PS,donc il se tire avant l’écroulement des LR.

Les commentaires sont fermés.