Il y a longtemps que le Mrap instrumentalise l'anti-racisme pour installer la oumma

Chers membres du MRAP,
Il y a déjà bien longtemps que le MRAP de M. Aounit ne sert plus « l’antiracisme » ni « l’amitié entre les peuples » mais d’autre visées.
Du soutien au hijab des sœurs Levy jusqu’au défilé aux côté du Hamas, en passant par la cabale contre Louis Chagnon et la plainte contre les caricatures de Mohammed, il est clair que le combat du MRAP, c’est celui dont Durban II vient de marquer une nouvelle étape: c’est le combat qui consiste à consacrer l’occident judéo-chrétien comme coupable éternel de tous les maux, et l’orient ou le sud, surtout islamique, comme victime consacrée.
Vous êtes naturellement libres de vos opinions et de vos combats prosélytes, permettez-moi cependant de déplorer que vous instrumentalisiez l’antiracisme, qui n’en a surtout pas besoin, pour servir vos objectifs qui s’apparentent plus à l’instauration de « l’oumma » chère à Tariq Ramadan qu’au rêve de Martin Luther King. Quand on voit par ailleurs que vous vous prétendez « Organisation laïque », on devine que c’est de la laïcité « à la turque », celle qui s’apprête à juger Nedim Gürsel pour « dénigrement des valeurs religieuses de la population », que vous vous prévalez.
Voilà que maintenant vous accusez Riposte Laïque de promouvoir une « laïcité à sens unique », dans votre article « Riposte laïque : le MRAP dénonce la laïcité à sens unique ». La loi de 1905 était dirigée principalement contre l’hégémonie de l’église catholique, mais il se trouve que la laïcité est, ici et maintenant, plus attaquée par l’islam que par tout autre religion.

Est-ce au MRAP que je vais l’expliquer, alors que c’est un mouvement qui réclame le droit au prosélytisme du voile dans les colléges, qui tente de condamner l’islamophobie comme un racisme, qui diffame un enseignant pour non-complaisance envers Mohammed, qui réclame des repas hallal dans les cantines de la République, qui plaide pour interdire « le délit de blasphème », qui attaque France-Soir pour publication de caricatures, qui accuse Redeker d’avoir provoqué les menaces dont il est l’objet, qui revendique la séparation des sexes dans les piscines etc. ? Est-ce bien au MRAP qu’il faut expliquer que la laïcité républicaine sera défendue pied à pied contre ceux qui veulent la dénaturer ?
Il est possible que Riposte Laïque ne soit pas le défenseur objectif et impartial de la laïcité que le MRAP appelle de ses vœux (qu’attend le MRAP pour relever ce défi ambitieux ?), mais tant que la discussion et l’argumentation sont les armes utilisées dans son combat, est-ce que cela ne fait pas progresser le débat d’idées ? On le lit en ce moment sur le site de riposte laïque (http://www.ripostelaique.com/) dans le cadre du débat avec M. Pena-Ruiz. On ne peut par ailleurs que se réjouir de voir que c’est pour le MRAP l’occasion de défendre Mme Fourest, que M. Aounit accusait naguère de faire « des amalgames qui excitent la peur »…
Enfin, le MRAP prétend avoir décelé dans le discours de Riposte Laïque:
[un appel à « la discrimination, la haine, la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » qui doit être sanctionné conformément à la loi]
(http://www.mrap.fr/communiques/RiposteLaique/view)
Il est donc naturel que le MRAP utilise tous les moyens à sa disposition, y compris naturellement la plainte en justice, pour faire cesser un tel appel, n’est-ce pas ? S’il ne le fait pas, que penseront les lecteurs d’une non-dénonciation d’un tel délit ? Evidemment, il court le risque de se faire condamner pour diffamation, mais ce mouvement n’a-t-il pas l’habitude de consacrer les cotisations de ces adhérents à cela ?
Le MRAP gagnerait, et toute la cause antiraciste avec lui, à ouvrir les yeux sur le danger qu’il y a à promouvoir des revendications communautaristes, des menées prosélytes, alors même que notre pays a besoin, plus que jamais, de cohésion nationale et de valeurs républicaines.
Je termine donc ce mail en souhaitant que le MRAP consacre désormais toute son énergie à promouvoir cette cohésion, cette unité républicaine, plutôt que de la gaspiller en servant des intérêts contraires à ceux de la République
Vincent Danion
Citoyen parmi d’autres

image_pdf
0
0