1

Il y a trop de ponctionnaires en France

Messieurs Martin Moisan qui a écrit : « C’est affreux, mais la mort du motard de gendarmerie ne m’attriste pas… » et Jacques Guillemain qui lui a répondu, en quelque sorte :  « Eh bien moi, la mort d’un gendarme m’attriste profondément »

Je voulais leur apporter très modestement la contribution suivante. Il n’est selon moi jamais possible de se réjouir ou, à tout le moins, de ne pas déplorer la perte d’une vie humaine… (je précise bien d’une vie humaine, dont ne font pas partie les jihadistes par exemple, qui ne font pas partie du genre humain).

Celle d’un gendarme ou d’un policier, en service ou pas, l’est tout autant que le décès d’un automobiliste ou d’un citoyen lambda. D’une manière générale, j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour tous les ponctionnaires, d’une manière générale, des services hospitaliers aux sapeurs-pompiers en passant par les forces de l’ordre… Police ou gendarmerie, singulièrement quand ils sauvent des vies par leurs interventions…

Cela dit, je pense que le nombre de ponctionnaires est trop important en France, et monsieur François Fillon (le candidat à la dernière élection présidentielle, celui qui a été assassiné par les juges rouges et la presse aux ordres), le seul candidat qui disposait d’un programme, était sur la bonne voie avec la suppression de 500 000 ponctionnaires, mais pas sur le bon volume, le minimum me semble être 2,5 millions de postes à supprimer. Mais bien évidemment, ni dans les services hospitaliers, ni dans les forces de l’ordre.

Toutes ces personnes affichent des statistiques comparables aux personnes qui sont dans la vie active, dans le privé disons. Et l’on y trouve la même proportion de méchants, de gentils, de personnes remarquables, compétentes ou incompétentes (nous avons tout de même un échantillonnage assez consistant de cette catégorie dans nos différents gouvernements depuis 40 ou 50 ans, qu’ils soient de gauche ou français), des personnes faciles d’accès, ou au contraire malveillantes, ou encore totalement abruties, bref, je pense que ça vaut également pour les forces de l’ordre.

On y trouve des personnes tout à fait remarquables, mais on peut malheureusement également y trouver des abrutis d’une incroyable envergure et qui se prennent pour des cow-boys et font de l’abus de pouvoir en permanence…

Et le problème se complique dans la mesure où il existe des personnes qui pensent qu’il existe un lien entre les milliers de radars du tout répressif, les innombrables pièges tendus aux automobilistes et la sécurité routière, alors qu’il n’en existe aucun.

Depuis les années 70, tous les pays d’Europe voient leur courbe de décès sur la route diminuer d’année en année… ce dont nous avons tout lieu de nous réjouir, alors même qu’ils ont fait usage de méthodes très différentes quant à la sécurité routière et un usage très différent des radars…

S’il existe d’évidents rapports directs entre des mesures prises par tel ou tel pays et une certaine amélioration de la sécurité routière, il n’en existe aucun entre les mesures  d’implantation à tout va des radars et du tout répressif prises en France et les résultats en termes de sécurité routière…

Les radars sur les routes n’ont jamais été qu’une application pratique de préceptes établis par un Italo-Américain dans les années 20 aux États-Unis, Alphonse Capone. Son système se nomme le racket, et il a été mis en place en France pour fabriquer des sous en détroussant les citoyens. Il n’y a aucun rapport avec la sécurité routière…

Par ailleurs, la principale force des armées est la discipline… Ces messieurs ne sont pas payés pour réfléchir ou étudier (ils ne sont d’ailleurs, pour la plupart, pas équipés pour), mais pour obéir aux ordres…

En l’espèce, les ordres sont malhonnêtes et imbéciles, dictés par des sots aux incompétents qui nous gouvernent et détruisent notre si beau pays… ça n’est pas facile, avec un président fourbe aux ordres de ses patrons, des ministres incompétents qui mentent en permanence et le premier d’entre eux qui raconte absolument n’importe quoi…

À telle enseigne que des personnes de bonne foi, comme monsieur Jacques Guillemain, sont honnêtement persuadées qu’il existe un lien entre les mesures répressives, pour l’essentiel des arnaques et du racket, et l’amélioration de la sécurité routière…

Il n’en est rien, et ça se prouve facilement, les chiffres sont là, il n’y a strictement aucun rapport entre toutes ces mesures qui relèvent en réalité du grand banditisme mafieux et la sécurité routière…

Alors, allez expliquer ça à un gars dont le métier est d’appliquer les ordres, qui a un tout petit bout de pouvoir sur vous, suffisant toutefois pour vous marcher dedans et vous pourrir la vie… Je pourrais vous raconter des tonnes d’histoires où je me suis fait emmerder par des abrutis d’une envergure… inénarrable… ou encore des scènes que j’ai pu voir où la bêtise atteint véritablement des sommets…

Les délinquants de la route ne sont pas forcément ceux qu’on croit… et ils ne sont pas forcément sur la route d’ailleurs. Rouler à 80 km/h est ruisselant de connerie, les tests (bidons, d’ailleurs) ont été un désastre, l’État voyou a dépensé des fortunes sur les deux tronçons tests pour améliorer les infrastructures routières et essayer de faire croire aux idiots utiles que la mesure allait sauver des vies…

Mais les tests ont tellement échoué en deux ans que personne n’en a parlé, et chacun sait, en tout cas ceux qui disposent d’un minimum d’informations réelles sur le dossier, que jamais aucune vie n’a été sauvée par des radars, jamais…

Quand le Premier ministre ment ostensiblement à la France entière en annonçant que les accidents de la route sont la première cause de mortalité, que c’est insupportable, qu’avec la réduction de vitesse à 80 km/h nous allons économiser 1 vie par jour, soit 350 à 400 vies par an (400 vies, ce sont les grosses années qui comportent 400 jours).

Outre qu’il se ridiculise, pourquoi devrions-nous penser que, dans d’autres domaines, ces gens-là pourraient être compétents, voire honnêtes… ??? Il annonce triomphalement, dans le discours que lui commet l’un de ses laquais, que toutes les personnes décédées sur la route disposaient de 12 points… ?!… est-ce à dire que moins on se fait flasher, plus on meurt ? Je n’ai toujours pas compris l’astuce… Les statistiques sont également produites par des personnes dont la compétence est à tout le moins discutable et il manque de très nombreux critères qui ne sont jamais pris en compte.

L’écrasante majorité des contributeurs rackettés sur les routes n’ont jamais connu d’accident et disposent d’un bonus de 50 %… Les 60 000 personnes qui se sont vu retirer le permis  (et qui ont du coup perdu leur emploi) n’ont jamais eu d’accident, les 60 000 personnes qui pour les mêmes raisons conduisent sans permis non pas eu d’accident non plus.

Je ne roule personnellement plus aussi vite que naguère, parce que les conditions ne le permettent plus vraiment, en tout cas moins que naguère. Je roule à 80 % sur autoroute, autour de 180 km/h, (quand les circonstances, les conditions de circulation et la météo le permettent, bien évidemment). J’ai toujours disposé de véhicules en excellent état conçus pour rouler à 250 km/h. Je dispose d’une médaille de platine de la prévention routière pour avoir parcouru plus de 4 millions de km sans accident (responsable), je dispose d’un bonus de 50 % (+25+25, je n’ai jamais compris ce que cela signifiait).

Le champion d’Europe, la Suède, a déployé de nombreux radars et autres caméras, (exclusivement placés dans des endroits authentiquement dangereux) et qui restent inactifs la plupart du temps, ils ne se mettent en fonction que lorsque le système décèle une accélération anormale du flux des automobiles.

Chez nous, je n’ai jamais vu de radar dans des emplacements dangereux, ils ne sont placés exclusivement QUE dans des emplacements rentables, ce qui est logique puisque leur but est exclusivement de faire des sous. La très grande majorité des automobilistes ralentissent dans les endroits dangereux. Même la Cour des comptes s’en est émue qui a fait remarquer à l’État que les montants d’argent volé aux automobilistes sous différentes formes (essentiellement les radars) étaient exponentiels et sans aucune amélioration de la sécurité routière…

Chez nous, le truc, c’est l’arnaque, sur une grande ligne droite à 130 sur l’autoroute, des voyous placent un radar sur un bout droit, bien dégagé, si possible en descente où la vitesse est ramenée à 110 km/h sur 1 km, sans aucune raison, et ça rapporte…

La France est le seul pays au monde qui place l’argent volé aux automobilistes dans les sources de revenus du budget… Toutes ces raisons font qu’il est difficile d’avoir quelque compassion pour tous les complices de cette escroquerie d’État… Qu’ils soient sur les routes occupés à piéger les automobilistes pour les voler, qu’ils soient dans un bureau ministériel, mais là c’est un peu différent, puisque nous n’avons plus affaire à des humains mais à des pecnocrates… dont les pires sont énarques… (C’est la première engeance à faire disparaître de toute urgence, je pense, si l’on veut retrouver notre pays…), le pire du pire étant ceux qui sévissent pour l’Europe, cela va de soi…

Entre les forces de l’ordre qui sont commandées par des voyous malhonnêtes et incompétents. C’est déjà arrivé par le passé qu’on demande aux forces de l’ordre de faire des choses extrêmement répréhensibles et immorales… Tous n’étaient pas favorables aux ordres qu’ils recevaient, certains résistèrent, d’autres moins, d’autres encore suivirent comme un seul homme… Ils n’avaient pourtant rien contre les juifs, les homosexuels ou les résistants, mais les ordres sont les ordres… Et c’est comme ça que la loi est devenue inique, déjà dans le passé…

Et bien sûr, ceux qui résistent, ce sont ceux qui sont conscient de l’arnaque par laquelle ils sont manipulés par l’État, ce sont ceux qui laissent passer le petit écart… Les plus lucides ont carrément honte, mais ils sont eux-mêmes contrôlés par la machine…

Quand les radars voleurs ne crachent pas assez de fric, ces messieurs reçoivent une demande de renseignements pour connaître les raisons d’aussi faibles performances… c’est tout de même le plus vieux métier du monde et ce n’est guère gratifiant pour ceux qui le pratiquent…

Entre  les idiots utiles qui finissent par croire toutes les niaiseries qu’on leur raconte sur la vitesse, (ceux-là mêmes qui sont persuadés de ne pas être dangereux puisqu’ils respectent les limites de vitesse et, pour être bien sûrs, se placent 10 km/h en dessous)…

Je pense que quand la loi devient inique, il convient de la contourner. L’heure est aux contre-mesures, comme les avions de chasse. J’ai été obligé d’équiper mes commerciaux pour qu’ils puissent travailler, je vais probablement devoir les équiper d’outils de contre-mesure, toujours pour qu’ils puissent travailler….

Il est clair que quand on roule à n’importe quelle vitesse, qu’on est précédé de 4 motards qui ferment les routes, en ayant pris soin de bloquer la circulation de ceux qui travaillent, évidement, tout cela n’a aucune importance… Je pense que viendra le moment où les Français en auront assez de se faire marcher dessus par ces voyous, mais ce n’est pas tout de suite, pour l’heure, ils se croient toujours en démocratie… C’est dire le chemin qu’il reste à parcourir…

Cordialement.

Philippe Cabrillon