Il y a une différence entre la Justice et notre sentiment de justice

Il est plus prudent de ne pas aborder le thème de l’enfance pour ne pas soulever le couvercle de l’urne de Pandore. Les enfants et les animaux sont des êtres sans défense, victimes de la cruauté des humains.

Que ce soit la vivisection, abattage rituel, le transport d’animaux vivants, les horreurs des abattoirs, les tortures infligées par des sadiques, les chiens et chats abandonnés même dans des poubelles, des chiens et chats écorchés vifs, des animaux de compagnie cuits au barbecue… L’horreur n’a pas de limite.

Et les enfants ? Ces milliers d’enfants qui naissent uniquement parce que les animaux humains ont des besoins physiologiques. Enfants qui dès leurs plus jeunes années deviendront mendiants, voleurs, délinquants, soldats, prostitués… Enfants souffre-douleurs de détraqués mais aussi enfants mutilés au nom de traditions et de religions. J’ai discuté de la circoncision avec des amis juifs, des personnes sensibles. L’un d’eux s’émeut aux larmes en entendant de la musique ou devant un tableau, il recueille des oiseaux blessés, les soigne jusqu’à ce qu’ils puissent reprendre leur vol, mais devant la circoncision, il se bloque. Ça, ne se discute pas. Quand je lui dis “Mais comment des parents peuvent-ils faire subir cela à un petit enfant ? Pourquoi les juifs ne se font-ils pas circoncire quand ils ont l’âge d’en décider eux-mêmes ?” il me répond : “Vous ne pouvez pas comprendre.” C’est vrai : je ne comprends pas. Pire encore : comment une mère ou une grand-mère peuvent-elles laisser exciser leur petite fille ? Une telle cruauté envers son propre enfant ? Avec des conséquences graves pour le restant de la vie ! Comment des hommes peuvent-ils égorger d’autres personnes, égorger des enfants ? Comment peut-on enseigner à des enfants d’égorger des êtres vivants  ? Pouvez-vous concevoir tout cela ? Moi pas. Je ne parviens même plus à regarder de photos ni de reportages qui comportent des violences.

Et les enfants qui disparaissent, sont-ils simplement tués ou bien engloutis dans des réseaux de prostitution ? Et ces adultes capables d’abus sexuels sur des petits enfants, même très petits… Ces hommes qui s’en vont dans le Tiers Monde abuser d’enfants ? N’y a-t-il pas assez d’adultes pour pouvoir assouvir tous les fantasmes ?

L’homme que j’aimais est mort accidentellement, à l’improviste. 40 ans plus tard, je ne sais toujours pas s’il s’est agit d’un accident ou d’une forme de suicide. Des abus sexuels ont été dénoncés dans le collège très huppé dans lequel il avait été interne. Les enfants qui ont subi des abus sexuels en portent les séquelles pendant toute leur vie et peuvent finir par se suicider même 20 ou 30 ans après les faits.

En face  de toute cette horreur, à l’autre extrême il y a des pompiers qui avec leur grande échelle vont sauver un petit chat qui ne réussit plus à descendre d’un arbre ou ces sauveteurs qui se laissent descendre au fond d’un précipice pour sauver un chien ou ces pilotes d’hélicoptères qui vont récupérer des chèvres qui sont restées bloquées dans la neige… Et à l’hôpital, que ne fait-on pas pour soulager les souffrances ?

Que vivent les parents dont un enfant reste introuvable ? Bien sûr qu’ils pensent à toutes les horreurs que leur petite fille est en train de subir. Comment le supporter ?

Et les parents dont les enfants ont été victimes d’attentats comme au Bataclan ? Des parents qui ont appris par la presse ce que les tortionnaires du Bataclan ont fait subir à leurs enfants ?

Nous nous insurgeons contre les tortures exercées par des militaires sur des terroristes dans des camps comme Guantanamo, quid des tortures exercées par des terroristes sur des citoyens innocents ? Comme au Bataclan ? Comme ces gens mitraillés à la terrasse d’un café ? Comme les chrétiens d’Orient ?

Et, à la fin d’un procès, car ces gens barbares ont droit à un procès civilisé… des terroristes ou des complices de terroristes s’en sortent avec peu ou pas de punition ?

Cela n’est pas simplement juger selon les textes des lois, c’est beaucoup plus : un gangster qui abat sa victime d’une balle, c’est une chose, un violeur d’enfant qui finit par tuer sa victime c’est autre chose, cela comprend une beaucoup plus grande charge émotionnelle et morale, qu’il n’est pas possible de mesurer à l’aune de la loi. Les plateaux de la balance de la Justice sont déséquilibrés par des poids qu’on ne parvient ni à exprimer, ni à mesurer car c’est le sentiment que nous avons de ce que c’est que la Justice.

Quand des parents de victimes disent “vous n’aurez pas ma haine” ou même prient pour les assassins de leurs proches, les plateaux de la balance de la Justice s’écroulent parce que c’est contre la nature, l’inverse de notre sentiment de Justice.

Bien sûr nous vivons dans des pays civilisés et nous avons appris à gérer nos drames avec dignité entre personnes civilisées. Mais, un assassin, un tortionnaire, un terroriste, est-ce une personne civilisée ? Fait-il partie de cette civilisation ? Les règles de la civilisation sont-elles applicables à un ennemi de cette civilisation ?

Donc, Patrick Jardin a assisté au procès des complices des assassins de sa fille qui est l’une des 130 victimes de la tuerie du Bataclan et, abasourdi, il les voit peu ou pas condamnés. Et on s’étonne quand il déclare que si la Justice ne fait pas son boulot, on s’en chargera soi-même ?

Maëlys, la énième petite fille enlevée et assassinée…

La mère de Maëlys a déjà fait justice elle-même : en s’adressant directement à l’assassin de sa fille, elle fait entrer dans le cerveau de cet homme le poison qui le rendra fou, lentement, inexorablement. Maëlys, sa voix, son image, sans doute aussi ses cris, son visage terrorisé et le fait que ce soit sa mère qui le lui dise, tout cela le hantera jour et nuit jusqu’à ce qu’il devienne fou ou… se suicide…

Les institutions de l’Etat comme la Justice louvoient entre plusieurs écueils : d’une part il faut contenter les parents des victimes et en face il ne faut pas mécontenter les parents des assassins, c’est sur le fil du rasoir car un petit débordement suffirait à mettre le feu à la poudrière sociale.

C’est encore plus compliqué quand  les parents des victimes sont formatés selon les lois d’une civilisation pacifiste tandis que les parents des assassins répondent aux lois de civilisations différentes.

Comment peut-on rendre justice en accord avec deux systèmes juridiques différents ?

Il faut revoir le film prémonitoire de Alexandre Arcady “L’union sacrée” qui, aujourd’hui est devenu tout à fait vraisemblable. A la fin, nous sommes frustrés parce que “le méchant” s’en tire car il est protégé par l’immunité diplomatique… Mais “justice est faite” quand sa voiture explose. On ne prend pas en compte la petite phrase qu’Arcady a ajoutée sans doute pour éviter la censure…

Quand la voiture du méchant explose notre sens de Justice est satisfait mais c’est une justice “hors la loi”. C’est le genre de justice qui nous fait aimer certains films cow-boy dans lesquels tout simplement les bons tuent les méchants comme dans le film « Open range » = « l’Ouest sauvage » de Kevin Costner. C’est le genre de justice qui s’instaure quand “la Justice ne fait pas son boulot”

Souvenez-vous du film “Taken” ou “L’enlèvement” de Pierre Morel de 2008.

“Ancien agent secret, Bryan assiste per téléphone à l’enlèvement de sa fille en plein Paris. Il affronte un groupe de mafieux albanais spécialisé dans la traite des femmes et le proxénétisme” (wiki) Quand Bryan est en communication téléphonique avec les kidnappeurs de sa fille il leur dit “rendez-moi ma fille, sinon je vous chercherai, je vous trouverai et je vous tuerai”…

Indication intéressante sur Internet : “90% des utilisateurs (de google) ont aimé ce film”… Qu’arriverait-il si 90% des citoyens devenaient d’accord avec cette justice “hors la loi” ?

Nous avons le plus grand respect pour les Juifs qui ont traqué les criminels nazis, les ont traînés devant la Justice et, le cas échéant, les ont sans doute justiciés en douce. Allons-nous refuser le droit aux parents et descendants des victimes des criminels terroristes de traquer et d’arriver à justicier les criminels terroristes ?

Dans ma famille, la guerre de 40-45 est encore un thème extrêmement délicat. Dans la guerre contre le terrorisme, combien de décennies de haines sommes-nous en train de préparer si nous ne prenons pas des mesures drastiques c’est à dire des jugements sévères et des condamnations lourdes, capables d’y couper court, tout de suite  ?

Anne Lauwaert

image_pdfimage_print

40 Commentaires

  1. « Bien sûr nous vivons dans des pays civilisés et nous avons appris à gérer nos drames avec dignité entre personnes civilisées. Les règles de la civilisation sont-elles applicables à un ennemi de cette civilisation ? »
    Telle est la question en effet !
    Merci pour ce très bel article.

    • Le problème c’est que nos propres ennemis sont ceux qui nous gouvernent. Une révolution donnant en pâture à nos ennemis ceux qui les font entrer en France ce serait pas mal du tout …

      • J’ai toujours été d’accord avec ce que vous énoncez. Pour moi les plus responsables ne sont pas les « étrangers » même ceux qui nous haïssent mais ceux qui nous livrent à eux, ceux qui normalement devraient être avec nous et qui au lieu de cela orchestrent la destruction de notre société sous des prétextes puants d’hypocrisie.

  2. Les arguments finaux sont vraiment discutables: se baser sur l’avis du public sur un film est vraiment peu convaincant, sans parler de la comparaison avec les Juifs qui ont « sans doute justicié » les criminels nazis « en douce » (pourvu que les Klarsfeld ne lisent jamais votre article!)

    Je pense que ce qui est assez révélateur, c’est plutôt votre usage du mot « justicier »: vous inventez un verbe pour donner l’impression que vous êtes attachée à une forme de justice alors que ce que vous voulez vraiment au fond c’est tout simplement de la vengeance.

    • vengeance? ça, je n’y avais pas pensé, je vais le faire car vous avez raison, c’est important – si Klarsfeld m’interpelle je lui répondrai que j’extrapole de ce que moi j’aurais sans doute fait… hélas… ou pas hélas? dois-je relire Wiesenthal et « The ODESSA file » de Forsith? Quand Israël bombarde ceux qui lui envoient des rocket est-ce de la vengeance ou de la justice ou de la défense? olala… Il est interdit de se venger car la Justice s’en charge – et si elle ne le fait pas ?

      • « Il est interdit de se venger car la Justice s’en charge – et si elle ne le fait pas ? »

        Encore une fois, vous mélangez les deux! Le principe de la justice n’est justement pas de venger!

  3. MERCI, Anne, texte parfait… et je ne crierai pas sur quelques détails « discutables », sans importance pour la thèse défendue.

    • En se posant des questions auxquelles on cherche des réponses, fatalement l’argumentation n’est pas parfaite. Ce que j’essaye d’expliquer, au-delà de la confusion qui règne dans mon esprit, (car toutes ces horreurs me bouleversent) c’est que la Justice, qui en théorie est objective, n’est pas la même que mon sentiment de Justice qui, j’en conviens, est subjectif – mais, que se passe-t-il quand de nombreux citoyens ne sont pas d’accord avec la Justice de leur pays ? La vengeance (puisqu’on en parlait) est-elle la conséquence du manque de Justice ?

      • tout est une question d’éducation, nous avons reçu le respect de l’autre ,puis l’ apprentissage des institutions républicaines bien que j’étais dans une école catholique , par l’instruction civile , mais que faire face a des gens qui ne respectent rien et qui se foutent de tout a part leur rentrer dedans , pour sur que la justice sera pas de notre coté

  4. La circoncision,l’excision,l’abattage rituel ;nous sommes confondus devant de telles atrocités,et surtout on se demande pourquoi …Comment au XXI° s peut on encore tenir compte d’âneries dont l’origine remonte à des siècles?

    • La cruauté dessert l’homme qu’elle s’exerce envers l’homme ou les animaux. Halal et casher même horreur. Circoncision, excision mêmes pratiques qui nous viennent des mêmes contrées… Beurk !

      • Il n’y a pas à comparer circoncision et excision. La première est une mesure d’hygiène pour celui qui en fait l’objet mais aussi pour ses partenaires, la seconde, destinée à priver les femmes de plaisir sexuel, est au service d’un machisme barbare, le même qui oblige les femmes à se voiler voire à se cacher totalement.

        • La circoncision par mesure d’hygiène pouvait s’expliquer dans le désert il y a 2000 ans ;mais aujourd’hui,au XXI°s …

          • Merci pour votre message, car c’est exactement ce que j’allais dire.
            En ajoutant que, dans le désert, le problème était l’absence d’eau, et que la propreté, selon les indications du coran, reste toujours un problème pour certains, de nos jours…

          • C’est toujours utile aujourd’hui, pour d’autres raisons. Il y a des explications très claires à ce sujet (pour ce qui est sur l’éviction du cancer du col de l’utérus notamment). Mais je sais que certains tiennent absolument à dire que c’est cruel, etc. Pour ma part je ne le pense pas du tout .

  5. Ceux qui se servent de la justice ou de la démocratie pour imposer leurs propres lois et leurs propres vues de la société instrumentalisent les failles de notre système pour imposer et régner en maîtres dans nos pays, nous destinant à un triste sort. Seules des dispositions interdisant cette secte xénophobe sur notre territoire nous sauvera.

  6. Si l’excision n’est qu’une humiliante barbarie qui ne sert absolument à rien, sinon à priver les femmes de plaisir sexuel, la circoncision elle est une mesure d’hygiène. Des médecins la préconisent pour les petits garçons qui ont certains problèmes que je ne vais pas détailler ici.
    Bien sûr qu’il est juste et qu’on se réjouit que les méchants soient punis, que l’immunité diplomatique peut s’avérer une infamie. Les lois ont été faites par des humains et l’erreur est humaine (parfois même il ne s’agit pas d’erreurs, hélas ). Même ceux qui font les lois sont sujets à l’erreur et à l’injustice. Quand les dérives que ces lois iniques entraînent vont trop loin, il n’y a pas de mal à donner un petit coup dans le plateau de la balance (de la justice) pour rétablir l’équilibre.

    • une intervention chirugicale pour une raison de santé comme la phimosis ce n’est pas pour raison religieuse ou traditionnelle.

      • Oui mais les raisons religieuses ou traditionnelles ont vraisemblablement une explication en rapport avec l’hygiène.

        • Mais l’ablation du prépuce comportait des risques d’infection. Une bonne hygiène est largement suffisante. D’ailleurs on n’a pas constaté de maladies particulières chez ceux qui ne pratiquaient pas cette opération qui était peut-être plus un signe de reconnaissance qu’autre chose;

          • « L’Organisation mondiale de la santé et l’ONUSIDA recommandent la circoncision à tout âge afin de contrer le sida dans les zones à haute prévalence14, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis estiment que le personnel médical devrait informer tous les parents de garçons ainsi que tous les adolescents et hommes adultes non circoncis sur les bénéfices médicaux de la circoncision (s’agissant de la prévention de cancers, du sida et d’autres infections sexuellement transmissibles) »

            • Donc, si je vous comprends bien, le SIDA ne touche aucun juif pratiquant ni aucun mahométan (y compris en Afrique profonde où ils sont majorité), ni aucun américain, beaucoup d’entre eux étant aussi circoncis…?
              Finalement, ce doit être une punition divine pour le christianisme, l’hindouisme, le shintoïsme, le bouddhisme…

              • C’est une précaution parmi d’autres. Le sida de toutes façons ne se contracte pas uniquement par les rapports sexuels. Il y a aussi les transfusions, les piqûres … Beaucoup de drogués en ont été atteints.

                • Donc, punition divine pour le christianisme, l’hindouisme, le shintoïsme, le bouddhisme… tous drogués par vos chems et peut-être même drogués uniquement par leur foi, qui sait, c’est cela?

          • « un signe de reconnaissance » ? Coucou, j’ai vu, je t’ai reconnu … Il fallait y penser. (il y a plus simple et plus facile. Bien sûr, il est possible de tricher mais dans quel but le faire ?) Et pour les femmes alors quel serait le signe de reconnaissance ? (très important pour les femmes comme pour les hommes puisque sont considérés comme Juifs par les Juifs ceux qui sont nés d’une mère juive ?) Il faut absolument pouvoir LA reconnaître !

  7. Quand la justice légale ne fait plus son boulot, la justice « citoyenne » prend la relève : en France, ça n’est plus qu’une question de temps et de circonstances…

  8. Trop de lachetés et le feu couve sous la cendre…. l’explosion face à tant d’injustice devant la justice fera éclater la société en éclats!!!

  9. Cela remonte à la Nuit des Temps ! L’Homme fut et est encore un Animal.
    Races, Territoires, Sauvagerie… Un Loup pour l’Homme…
    Puis est venue la « Raison »… Religions, Morale, Respect, Valeurs…
    Tout ces quatre mots ont été engloutis dans le « Trou noir » du Korrect !
    Bien à vous.

  10. Nous avons une justice en France. Une justice de franc-maçons, soit dit en passant. Mais je vais vous donner un aperçu de ce que serait ma justice à moi: 1° pour les dealers de drogues, une balle dans la tête 2° pour les meurtriers, la corde (ou la guillotine) 3° pour les violeurs et pédophiles, 20 ans ferme 4° cumul des peines (autrement dit, pour 2 viols c’est 40 ans ferme). 5° Pour les « artistes » genre taggers, nettoyage des zones taguées à leurs frais, ou, le cas échéant, ce sera la famille qui paiera 6° pour les vandales, réparation du matériel public brisé à leurs frais, le cas échéant par la famille, et si pas de famille travail forcé jusqu’à ce que ça soit payé. Quant on mettra en place ce genre de justice, vous verrez que la société sera très agréable à vivre.

  11. Un bel article, Anne.
    Distinguer le « droit » de la « justice vertu » et de la « justice judiciaire » est nécessaire. Le droit c’est la loi des hommes, des peuples ou des dictateurs qu’elle soit bonne ou mauvaise. La justice vertu serait une justice idéale et universelle qui satisferait tout le monde. Une utopie. La justice judiciaire, celle des prétoires et de toutes les magouilles, elle se déroule rarement dans les prétoires, mais le plus souvent dans les couloirs, les cabinets aux portes capitonnées et dans le secret des alcôves. Quoi de pire que d’entendre dire que ce sera tel juge, on est foutu ou alors on est sûr de gagner? Cela veut dire que la justice est rendue hors du droit et en fonction du caractère ou de l’humeur du juge…

  12. Pour information, la presse a eu interdiction de dire exactement les horreurs perpétrées au Bataclan…comme on a osé, au nom de la « justice » poursuivre ceux qui montraient une décapitation, en France!!!
    Pour ce qui est de rendre la Justice avec deux systèmes différents, VOUS PLAISANTEZ?
    La Justice doit être rendu selon les lois du pays!
    D’ailleurs, on fait bien échapper des racailles à un sort pire sur les lieux de leurs exactions…
    Sinon, la Justice est prise en otage par des barbares qui n’ont pas à revendiquer leurs lois ICI!
    Enfin, quid de la Justice pour les plus faibles encore, des enfants en devenir qu »on ose traiter simplement d’embryons, svp?
    Je me demande bien où ils passent, ceux-là, d’ailleurs…

  13. Les religions maudites et les peuples maudits doivent disparaitre : Hallal et Casher !

Les commentaires sont fermés.