Ils nous expliquent qu’un cochon d’Inde né dans un aquarium est un poisson

Elle est arrivée la dernière enquête de l’INED (Institut National des Etudes Démographiques) qui s’intitule « Origines et Trajectoires », consacrée à la « Diversité de la population française ».
S’étalant sur près de 500 pages, ce pavé a paraît-il vocation à nous éclairer sur l’état des populations immigrées sur notre territoire.
Les statistiques sont comme les minijupes, elles montrent beaucoup mais cachent l’essentiel. Cette enquête n’échappe hélas pas à la règle.

Dès le début le ton est donné et les intentions de cette enquête sont claires : démontrer combien nous sommes méchants vis-à-vis des populations d’origine africaine, qu’ils sont discriminés, ressentent un fort sentiment de rejet et d’injustice malgré tous leurs efforts d’intégration.
Mais par-dessus tout, ce document, ainsi que tous les articles qui y sont consacrés dans la presse de gauche, fait montre d’une réelle volonté de démontrer que malgré tout ce que raconte l’extrême droite, il n’y a nullement d’invasion migratoire et encore moins de Grand Remplacement.

La débauche d’énergie est telle, visant à nous démontrer que ce que nous observons chaque jour dans nos rues n’est qu’illusion d’optique, qu’il nous a semblé opportun de nous plonger dans les chiffres.
Ecartons d’emblée l’hypothèse d’un mensonge concernant les données statistiques. Les organismes comme l’INSEE ou l’INED sont des organismes sérieux et les statisticiens qui y travaillent sont plus que compétents dans leur domaine d’activité, là n’est pas la question.

Par contre, comme il se dirait dans le domaine de la comptabilité, ces études sont insincères. En effet, d’une part, la France interdit formellement les statistiques ethniques ou raciales, ce qui complique grandement les études sur les populations d’origine maghrébine ou subsaharienne. D’autre part, le Diable se cache dans les détails de la méthodologie et des définitions utilisées.

Le véritable problème de cette enquête réside essentiellement dans le fait que, sciemment, elle répond à peu près à toutes les questions possibles et imaginables concernant l’immigration, excepté la plus importante, celle que nous nous posons tous : quelle est l’ampleur quantitative de l’immigration africaine dans la démographie de notre pays ?
Tout le reste n’est qu’une discussion sur le sexe des anges (pour nos lecteurs les plus jeunes nous dirons de la sodomisation de coléoptère).

Tout d’abord, la définition d’immigré et de descendant d’immigré est, dans cette étude, volontairement restrictive.
Afin de bien comprendre, faisons comme François Hollande lors d’un débat de la Présidentielle de 2012 et inquiétons-nous de l’immigration d’origine norvégienne.
Comme tout le monde le sait, les ressortissants de ce pays présents sur notre sol sont très nombreux, posent de gros problèmes d’intégration et sont sur représentés parmi les auteurs de crimes et délits. Particulièrement ceux qui émigrent illégalement.

Prenons l’exemple fictif de Absbjorn, migrant norvégien. Absbjorn est multirécidiviste et a été condamné de nombreuses fois pour des crimes et délits divers. Il n’a jamais honoré son Obligation de Quitter le Territoire Français car Belkacem et France Terre d’Asile lui ont fourni toute l’assistance juridique nécessaire afin de faire valoir ses droits devant les différentes instances judiciaires. Le Juge National de Première Instance s’est contenté d’appliquer les directives européennes et la CEDH a fini par condamner la France à permettre à Absbjorn de vivre dignement sur notre sol et d’avoir une vie familiale normale. Il pourra honorer Odin et attendre Ragnarok comme il le souhaite.
Absbjorn est donc en mesure de faire venir en France son épouse, Gunnhild, restée au pays (Sa deuxième épouse, Solveig, devra attendre un peu). Logés dans un HLM mis à leur disposition et allocataire d’à peu près toutes les largesses du système social français, Absbjorn et Gunnhild sont des immigrés selon l’INSEE. Ils ont tout le loisir de concevoir un bébé. Le petit Gunnar vient donc tout naturellement au monde quelques mois plus tard.

Pour la famille restée au pays dans les fjords, Gunnar est un don de Dieu. Grâce à lui, ses grands-parents, oncles et tantes, cousins et cousines éloignés ainsi que tous ses collatéraux et voisins auront maintenant la possibilité de venir s’installer chez nous également.
De par le Droit du Sol, qui nous explique qu’un cochon d’Inde né dans un aquarium est donc un poisson, Gunnar est un français à part entière. Gunnar est ce que l’on appelle un descendant d’immigré, car il a au moins un parent né étranger à l’étranger.
En revanche, les enfants que Gunnar aura dans vingt ans avec Alvhild, une française d’origine norvégienne comme lui, car c’est la tradition chez les norvégiens, ne seront pas considérés comme descendants d’immigrés, les deux parents étant nés français en France.

La vraie question que tout le monde se pose mais à laquelle aucune statistique ne permet de répondre est la suivante : combien de cochons d’Inde et de descendants de cochons d’Inde nés dans l’aquarium composent notre pays ?
C’est une question d’autant plus intéressante que l’enquête montre très clairement que les cochons d’Inde et les cochons d’Inde devenus poissons ont une tendance naturelle à se reproduire avec leurs congénères originaires du même pays.

Officiellement, la France compte 7 millions d’immigrés et 7.6 millions de descendants d’immigrés. Environ la moitié d’entre eux sont originaires du continent africain (majoritairement Algérie, Maroc, Tunisie).
La France admet donc officiellement que près de 11% de sa population est originaire d’Afrique selon les définitions utilisées. Considérant qu’il y sur notre sol environ 400 mille clandestins, dont la majorité sont originaires d’Afrique, ce chiffre est à majorer singulièrement.

Avec près de 10% d’immigrés d’origine africaine dans notre population, le niveau de criticité de la situation peut déjà raisonnablement être considéré comme maximal. Mais la réalité est encore bien pire.
Afin d’avoir une idée de ce que sera l’évolution de la situation dans les années à venir, il convient d’analyser la proportion d’individus « d’origine africaine » parmi les classes d’âge en âge de procréer. Les sophistes qui règnent sur les médias oublient volontairement de préciser qu’un immigré de 60 ou 70 ans n’aura pas le même impact sur la démographie qu’un immigré de 25 ans.

Quant on sait que la majorité des immigrés africains sont non seulement plus jeunes mais plus fertiles que les membres de la population d’ethnie européenne, il n’est pas nécessaire d’être un génie pour comprendre que le rapport de force va singulièrement évoluer en notre défaveur, non pas de façon linéaire, mais exponentielle.
Afin de se faire une idée de la situation réelle, Jérôme Fourquet, dans son ouvrage L’Archipel français, a eu l’idée de mesurer la proportion de prénom musulmans parmi les nouveaux nés. Il avoue lui-même, bien entendu, que le résultat est forcément un minorant du chiffre réel et aboutit malgré tout au terrible chiffre de 18%.
On peut donc considérer sans se tromper que plus d’un français sur cinq est d’origine africaine (maghrébine ou subsaharienne).

Voilà la terrible réalité telle qu’elle est. Si ceci n’est pas une invasion migratoire et un processus de substitution d’une population par une autre alors qu’on nous donne une terminologie adéquate pour décrire le phénomène.
Bien entendu, il ne sera plus possible de continuer très longtemps dans le déni de réalité ; il y a tout de même des limites, même pour les gauchistes. Tout le monde a bien conscience de ce qu’il se passe dans les maternités, les écoles, les hôpitaux et tous les services sociaux. Dans le moindre village, même le plus reculé, des populations allochtones se sont installées et prospèrent.

C’est la raison pour laquelle on nous prépare à une deuxième phase du processus. Vous êtes bel et bien envahis, mais c’est pour votre bien, car ces populations immigrées vous enrichissent non seulement culturellement mais également économiquement. Et pour vous en convaincre on fait appel à de savants économistes qui vous le démontrerons.
Rappelons-nous cette étude, commandée par Martine Aubry il y a quelques années à l’Université de Lille et qui montrait que les immigrés, bien loin de plomber notre pays, participent au contraire pleinement à l’essor de son économie et rapporteraient à la France 17 milliards d’euros par an !

C’est énorme ! Cela représenterait trois fois ce que collecte l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et environ un tiers de ce que ramène l’Impôt sur les sociétés dans les caisses de l’Etat.
Si cela était vrai alors la Seine-Saint-Denis devrait être richissime au lieu de crouler sous les demandes d’aides sociales. Et que dire de l’Algérie !

Il est bien évident, qu’a priori, on ne peut accorder aucun crédit aux conclusions d’une étude commandée et payée par des gens dont le fonds de commerce est justement l’immigration.
Mais qui sommes-nous pour contester les travaux de ces économistes professionnels ?
Heureusement pour nous, mêmes les économistes, surtout lorsqu’ils ont des prétentions mathématiques dans leur approche, se doivent de respecter les règles de la logique en vigueur.

Une étude économique se compose d’hypothèses de base, d’une modélisation et d’une conclusion. Il est assez difficile de contester la modélisation (même si l’excès de complexité mathématique et le nombre trop grands de paramètres discréditent les résultats éventuels à cause des propagations d’erreurs d’évaluation de ces derniers) et la conclusion.
Il n’en est pas de même pour les hypothèses. Dans le cas de cette étude, presque aucune des hypothèses considérées ne s’est jamais réalisée et ne se réalisera probablement jamais (il en suffit d’ailleurs d’une seule fausse).

Par conséquent, la locution latine ex falso quodlibet (à partir du faux tout est possible) s’applique. A partir d’un corpus d’hypothèses fausses on peut aboutir à tout et son contraire. Lorsque le terme de gauche d’une implication, à savoir la condition suffisante, est fausse, l’implication est vraie quelque soit le terme de droite.
En d’autres termes cette étude est viciée dés le départ et n’a absolument aucune valeur, ce qui n’a pas empêché les journalistes de se gargariser avec pendant des mois.

L’Etat, certains universitaires et les organismes comme l’INSEE ne falsifient pas les chiffres à proprement parler mais les utilisent dans des raisonnements spécieux en vue de nous convaincre d’une réalité qui n’existe pas.
Il convient donc d’être toujours en alerte et de ne rien prendre pour argent comptant, surtout lorsque l’argumentaire commence par les mots « Une étude montre que… ».

Les études économiques et statistiques sont hélas ouvertes à toute forme de manipulation et ne montrent la plupart du temps rien du tout si ce n’est la malhonnêteté intellectuelle et la servilité de ceux qui les ont conduites.
Dans une citation apocryphe attribuée à Winston Churchill, ce dernier déclare « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées ».

Jamais cette citation n’a été aussi criante de vérité.

Alain Falento

 

image_pdfimage_print
45

38 Commentaires

  1. Avec celui là on en tiens un bon !!! hervé lebras et thomas guénolé ….si je n’avais pas un peu de sang breton dans les veines je dirais « vous pouvez vous les garder »

  2. Une citation qui sort de plus en plus souvent des bouches de la nauséabonde fachosphère sulfureusement diabolique destrêêdroââte ; et qui est détestée par la gauchiasserie est celle d’après Charles Péguy :

    « Il faut dire ce que l’on voit, mais surtout voir ce que l’on voit ».

    Ce que je vois, pour ma part, c’est que le racaillistan est submergé par le bamboulistan et le crouillistan.

    Pour les politicards microniens, c’est « eyes wide shut » (les yeux grands fermés) qu’ils appliquent, ce titre étant aussi celui d’un excellent film de Kubrick .

    Je suppose que la photo de l’article est celle du brillant démographe le bras cassé, un spécialiste de l’arrangement des chiffres.

    Son pendant historien est stora, ça rime !
    tous deux membres de la Propagandastaffel

  3. les statistiques … ou mes yeux? le grand remplacement est remplacé par le suicide des français par leurs zélites de deux balles dans la nuque

  4. Rappelons-nous cette étude, commandée par Martine Aubry il y a quelques années à l’Université de Lille et qui montrait que les immigrés, bien loin de plomber notre pays, participent au contraire pleinement à l’essor de son économie et rapporteraient à la France 17 milliards d’euros par an ! Aaaargh ! Je vais aller prendre une aspirine ! Même pas peur la gauchiste déjantée ! (Le fait de vendre des kebabs redresserait-il l’économie française plombée par les milliards « d’aides sociales » qui n’ont pas cours à la casbah ?

    • même si cela était vrai, les français doivent-ils subir dans leur pays
      autant d’étrangers aux moeurs incompatibles avec les leurs et puis un français ou française ont-ils le droit de préférer un français blanc ???

    • Des gens comme Aubry et sa fille Manon , Mélanchon , et bien d’autres , sont des politicards à vie qui ont compris que se faire élire maire de grande ville , député , va pouvait nourrir son homme très correctement , sans parler des énormes privilèges qui vont avec la fonction !
      Ils défendaient la classe laborieuse qui les a quitté ! Donc ils défendent y compris l’indéfendable : le port du voile !

  5. Que les Français, les vrais, ceux du sol, fassent des bébés, puisque c’est une question de chiffres ! Malheureusement, l’idéologie en vigueur fait tout pour que la famille implose. Ces diktats n’ont que peu d’effets sur les musulmans. La fertilité est peut-être en cause, mais il s’agit plus de motivation à fonder une famille chez nos jeunes.

    • C’est surtout une question de salaire décent pour pouvoir élever des enfants dignement. Beaucoup de jeunes couples renoncent rien qu’à cause de ça.

      • Joël
        +100000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000
        Les français sont accablés d’impots ,privés de logement sociaux …..Comment voulez vous offrir un avenir a vos enfants ,quand ceux qui débarquent sont logés nourris soignés et peuvent passer leurs journées a se gratter les c….LES aux terasses des cafés (venez sur la cannebiere pour vous en convaincre)

      • Très juste ! Si on veut élever ses enfants correctement et assurer leur avenir en leur faisant faire des études dignes de ce nom, on ne peut pas en pondre 10 !

  6. C’est exactement ça les poissons vivent sous l’eau et les cochons d’Inde nagent en surface, ils habitent tous dans la même mer mais ne se mélangent pas et c’est tant mieux car je n’ose imaginer l’hybridation du cochon d’Inde et du poisson !

  7. Pas besoin de ces parasites manipulant chiffres et réalités concrètes d’un changement civilisatinnel conçu par les frères la gratouille s’appuyant sur la ‘magnifique’ idéologie gauchiasse, machine infernale à entuber.
    Cette enquête a le même but que le rapport stasi, transformer par des raisonnements inversés, des chiffres trafiqués, des oublis éternellement oubliés, que nous vivons le meilleur de l’histoire de France et que nous avons de chance…

  8. Hervé Lebras , cette crapule, est un supermenteur , un baron de Munchausen de la démographie et un antimalthusien de surcroît
    Qu’ il crève au plus vite

  9. Il y a bien évidemment une volonté manifeste de détruire notre pays, notre culture, notre civilisation et ses traditions !
    Et cela continuera tant qu’il n’y aura pas de volonté manifeste d’arrêter ce processus de destruction…

    Aux armes, citoyens !

  10. Tiens, ça me fait penser à une petite question simple : un couple d’hirondelles fait son nid dans une étable, ce qui sortira des œufs, ce sont des oisillons ou des veaux ?

    Je ramasse les copies dans une heure.

    • C est très simple. Macron vous répondra que ce sont des veaux qui sortiront des oeufs et Sandrine Rousseau vous dira qu il s choisiront ce qu’ils veulent être quand ils auront 18 ans.

  11. Et au bout de combien de générations le cochon d’inde commence à avoir des nageoires et des arêtes… 500 pages de conneries pour nous faire croire que ce qu’on voit, on ne le voit pas. J’étais jeudi à Brest dans le quartier du GÉANT puis ensuite vers KIABI : une après-midi à Nouakchott sans quitter la Bretagne. Mais en fait, c’est une illusion, le rapport de 500 pages l’explique bien…

  12. Dans ma province rurale, on dit qu’il ne suffit pas à une truie d’avoir mis bas dans une écurie pour que ses petits soient des chevaux de course.

  13. Cet article soulève une question primordiale jamais posée dans les médias : puisque les immigrés de ces pays sont une formidable chance pour nous par l’apport extraordinaire qu’ils portent naturellement en eux, comment se fait-il que leurs pays d’origine soient dans une merde telle qu’il leur faille les fuir, selon les discours des « humanistes » eux-mêmes? (je cite l’un d’eux : « ils viennent de pays invivables »).

    S’ils sont tellement formidables, leur pays devrait être merveilleux. Et ils ne devraient pas avoir envie de le quitter. CQFD… ils ne sont pas une chance, mais des oiseaux de malheur (des coucous).

  14. La seule solution qu’il reste et de s’armer et de virer toutes ces « chances  » avec pour objectif un retour dans leur pays .Seulement les Français ont-ils suffisamment de courage pour le faire ? Ils arrivent un moment ou les forums n’ont plus aucune utilité . Seule ,compte l’Action .

    • Mais qui vous a dit que pensais à la mouche? C était des hannetons.
      Vous avez entièrement raison.Des diptères.

  15. La malhonnêteté intellectuelle est leur marque de fabrique !!! on n’est pas si con pour gober toutes leurs conneries……..

  16. « un cochon d’Inde né dans un aquarium est un poisson » …un petit décret et un cochon d’Inde devient un poisson…mdr

  17. « […] l’enquête montre très clairement que les cochons d’Inde et les cochons d’Inde devenus poissons ont une tendance naturelle à se reproduire avec leurs congénères originaires du même pays. » Ca, c’est en réalité le point plus rassurant de l’étude. Je ne commenterai pas pour ne pas être censuré, mais mes raisons sauteront à l’esprit ce ceux qui en ont un encore sain. Comme ça, le Grand Rembarquement sera possible, et il viendra, n’en doutez pas. Sinon, ce serait un petit peu plus compliqué ; bien que pas tant que ça en fait. https://livre.fnac.com/a9936712/E-Albach-Le-grand-rembarquement

  18. Il y a au moins deux millions de clandos, immigrés illegaux, et autres suceur de notre Moelle dans ce pays.
    Le mot migrand sans cesse employé par les merdias et les politicards ne veut strictement rien dire !
    On ne sait pas qui il est, d’ou il vient ou il voudrait aller, on ignore ces motivations, mais on en stocke des millions !
    Le foutage de gueule est total. Le Bras est un pied.

  19. L’immigration transforme le paysage ! Tout le monde a sa théorie sur le sujet, voici la mienne ! A Bordeaux et environ les chinois ont acheté 120 vignobles et châteaux ! Pour augmenter le rendement ils ont doublé la quantité d’azote dans les vignes ! Je le sais vu mes relations avec les Rotschild ! Le résultat c’est la grêle énorme qui est tombée sur plusieurs départements ! Plus on mets d’azote plus la grêle est grosse ! Où est le rendement avec les dégâts que ça fait ? 😇

    • Un H il manque pour le vignoble sacré qui m’a vendu du 92 avec des bouchons infects ! Je me suis éloigné d’eux ! Bruno le Maire s’est éloigné de son moi et il va nous faire froid cet hiver 2023 ! Tout va bien et rien ne marche !💣

  20. Alors, celui-ci « le bras » c’est vraiment une saloperie de commissaire politique !!! Une serpillière comme lui c’est quelque chose d’abjecte! Toujours du « bon » côté du manche et menteur comme un arracheur de dents!!!! La France c’est 48 millions d’habitants de souche Européenne « pour faire court » mais 18 millions d’extra Européen notamment d’Afrique qui nous coûte 200 milliards d’euros chaques années !!! Cependant on peut à contrario dire qu’il y a 67 millions de républicains… Soit… Mais pas 67 millions de Français comme le soutien le commissaire politique du Reich républicain sieur Le Bras !!!!

Les commentaires sont fermés.