1

Un dernier effort, pour aider Pierre et RL à faire face aux procès !

Aujourd’hui, troisième et dernière relance, suite à l’appel aux dons que nous avons lancé pour soutenir Pierre Cassen, condamné à 3 mois de prison avec sursis, et contraint d’entamer des démarches judiciaires pour faire opposition, et Riposte Laïque, qui croule sous les plaintes et les procès.

Le deuxième appel a mobilisé de nouveaux donateurs. Nous avons déjà recueilli 11.000 euros, ce qui est bien, mais ne couvre, bien souvent, que les frais d’un seul procès. Nous vous appelons donc à un dernier effort, pour qu’on se rapproche des 20.000 euros, qui nous aideraient à mieux faire face à toutes les démarches judiciaires et aux prochains procès que nous allons subir. 

Nous vous rappelons qu’en 3 jours, la cagnotte de Tariq Ramadan avait atteint 74.000 euros !

Patriotes, relevons le défi ! Merci d’avance à nos généreux donateurs.

Pour soutenir Riposte Laïque, deux possibilités :

Par chèque (ordre Riposte Laïque) à envoyer à  Riposte Laïque, BP 32  27140 Gisors

Via Paypal


DEUXIEME RELANCE

Nous revenons vers vous, trois jours après un premier appel aux dons lancé aux lecteurs de Riposte Laïque, suite à la scandaleuse condamnation à 3 mois de prison de notre fondateur, Pierre Cassen. Ce dernier, contrairement à Tariq Ramadan, n’est accusé d’aucune violence physique contre des femmes. Il est simplement condamné pour délit d’opinion. Et pourtant, l’appel aux dons pour faire sortir le prédicateur musulman de prison atteint des sommets (74.000 euros en 3 jours), ce qui est loin d’être le cas de celui de Riposte Laïque (pour l’instant, 7.000 euros en 3 jours). A méditer, compagnons…

http://www.fdesouche.com/960363-tariq-ramadan-cagnotte-de-soutien-predicateur-musulman-atteint-sommets

APPEL AUX DONS POUR FAIRE FACE AUX MENACES DE PRISON ET A LA MULTIPLICATION DES PROCES

Pierre Cassen a appris la nouvelle aux lecteurs de Riposte Laïque, hier soir, en diffusant cette vidéo tournée dans l’urgence, avec les moyens du bord. Il est condamné par la 17e Chambre à 3 mois de prison, avec sursis.

Il a expliqué le côté incongru de cette condamnation. Le 3 mai 2017, la 17e Chambre, présidée par Madame Fabienne Siredey-Garnier, relaxait notre fondateur.

Ce 3 mai 2017, la 17e Chambre déboutait donc le Parquet, et les trois associations plaignantes.

 

Et pourtant, de manière incompréhensible, notre fondateur était de nouveau jugé par la même 17e Chambre, le 6 septembre 2017, pour exactement le même article, écrit par Maxime Lépante, avec les mêmes plaignants !

https://ripostelaique.com/eviter-genocide-faut-expulser-musulmans.html

Et cette fois, volte-face totale ! Le même tribunal, présidé par M. Thomas Rondeau, désavoue totalement le verdict rendu, plusieurs mois auparavant, par Madame Fabienne Siredey-Garnier, à l’époque présidente de la 17e Chambre.

Nous constatons donc que ce même jour, notre fondateur était également poursuivi pour deux autres plaintes, déposées par le Parquet (donc agissant sous les ordres du gouvernement). Trois procès le même jour, et il n’était même pas présent, et pas davantage son avocat, tout simplement parce qu’ils n’avaient pas été informés. Ce qui n’a nullement gêné les magistrats de la 17e Chambre, ni le Parquet, ni les associations dites anti-racistes !

Cette condamnation est d’autant plus ahurissante que cette même 17e Chambre, qui se permet de condamner Pierre Cassen comme directeur de publication de Riposte Laïque, avait condamné, pour les mêmes raisons, notre président suisse, Alain Jean-Mairet.

Elle est d’autant plus grotesque que le juge Caroline Kuhnmunch, qui officiait le jour où la condamnation de Pierre a été prononcée, avait elle-même condamné à 9.000 euros d’amende Ghislaine Dumesnil, présidente des Editions Riposte Laïque, estimant que c’était elle qui était la responsable de publication.

Donc, nous en sommes à trois critères différents pour décider qui est le directeur de publication de Riposte Laïque. Mais force est de constater que pour le Parquet et les associations, l’homme à abattre, et ce jugement le confirme, c’est bien Pierre Cassen, notre fondateur, qui joue aujourd’hui un rôle de porte-parole de notre mouvance.

Au nom d’une prétendue lutte contre les bobards (qu’ils appellent « fake news »), ce régime, ses juges et ses associations ont décidé d’interdire toute critique de l’islam, toute dénonciation de l’invasion migratoire, majoritairement musulmane. Ils ne veulent plus que ceux qui, comme Riposte Laïque et d’autres, dénoncent l’imposture de l’islam de France puissent alerter les Français sur ce qui se prépare contre notre pays.

Ils ont le poids de l’appareil d’Etat avec eux. Ils ont des magistrats soumis au pouvoir et à l’idéologie dominante (à de trop rares exceptions). Ils ont des associations gavées de subventions, avec des permanents payés pour multiplier les procédures et les plaintes contre les opposants. Ils ont la presse, elle aussi subventionnée par le régime, pour nous calomnier, ou passer sous silence ces scandaleuses dénonciations.

Face à cela, nous n’avons que la force de nos convictions, notre amour de la France et de sa civilisation, notre détermination… et vous, amis lecteurs de Riposte Laïque, pour continuer d’exister.

Nous avons besoin de vous, pour poursuivre le combat, et avoir les moyens de mettre en place les procédures nécessaires, pour contester cette scandaleuse condamnation de Pierre Cassen, et faire face aux prochains procès qui s’annoncent.

Merci d’avance pour votre solidarité, compagnons.

Pour soutenir Riposte Laïque !

Via Paypal




Par chèque (ordre Riposte Laïque) à envoyer à  Riposte Laïque, BP 32  27140 Gisors