Ils ont peur du peuple, alors ils inventent le fascisme

Publié le 9 mai 2017 - par - 6 commentaires - 952 vues
Share

MLP a rassemblé plus de 10 millions de personnes, cela n’est pas une mince affaire et demande beaucoup de temps et de persévérance.

En France certains ne savent que détruire et se désunir, tels les guerriers gaulois incapables d’obéir à un seul chef ; source de leurs défaites.
Marine a raté son débat ; c’est un fait. Mais elle s’est dépensée sans compter comme une diablesse sur tous les terrains. Et cela on ne peut pas le rayer d’un trait de plume !

Elle a été la cible d’un véritable acharnement médiatique que l’on ne rencontre que dans les dictatures.

Le FN devrait encore se modifier afin de rassembler encore et encore.
Il n’a pas assez fait appel notamment aux intellectuels de la réinfosphère (J.-Y. Le Gallou ou Guillaume Bernard par exemple) qui auraient pu mettre en garde contre une sortie de l’euro bien trop précoce alors que la fin de l’euro est inévitable et également effrayer une certaine partie de la communauté noire ou nord africaine qui est honnête, travaille et s’est véritablement intégrée à la France en la fortifiant avec la trop brutale expulsion tous azimuts des étrangers.
Ces intellectuels auraient pu également dire que bloquer les frontières pour contrer les terroristes est un non-sens car ces gens sont nés et ont grandi en France !

Les 20 millions d’imbéciles qui ont voté Macron n’ont pas vu ou voulu voir que MLP leur proposait un fait historique ; une véritable France enfin libre et démocratique, le peuple pour décideur, avec le référendum d’initiative populaire et le scrutin proportionnel intégral.
Ils n’ont vu que ce qu’on leur avait dit de croire avec leur cerveau délavé ; MLP égal fascisme ; alors que le fascisme c’était justement les antifas.

Le fascisme ; voilà la réponse que les politicards ont pour contrer le pouvoir du peuple.

Car enfin, pourquoi croyez-vous que des personnages politiques aussi divers, de droite comme de gauche, s’entendent comme larrons en foire quand il s’agit de préserver leur toute-puissance ?

Fillon, Macron, Hamon, ne veulent surtout pas entendre parler de ces mesures ; ce serait leur mort assurée.

Et puis également les syndicats et les médias, qui vivent aux crochets de ceux-là.

La possibilité pour 500 000 signataires de proposer, modifier ou abroger une loi ouvre une perspective particulièrement intéressante afin de donner au peuple un pouvoir immédiat sur leur société.

De même le scrutin proportionnel permettrait à tous les partis, quelle que soit leur importance, d’espérer une représentation politique et de mettre fin à cette farce électorale.

Le RIP n’est pas nouveau ; il est simplement mis en avant en France depuis peu de temps. Le FN l’a intégré dans son programme assez récemment.

Dans ce domaine, la Suisse utilise le RIP depuis 1935.

Le premier RIP demandait une modification de la Constitution.

Le RIP est présent également en Californie, en Italie et dans bien d’autres pays.

Déjà, dans les années 1980, un certain Yvan Bachaud le préconisait. (voir http://www.ric-france.fr/ ). Étienne Chouard a pris la relève de cette exigence populaire.

Chirac, Mitterrand, Sarkozy l’ont tous indiqué dans leurs propositions ; mais aucun ne l’a mis en place véritablement…

Sarkozy a fait fort dans ce domaine puisque pour lui un RIP ne peut pas être engagé par le peuple mais par les parlementaires et de surcroît il est nécessaire d’obtenir 4,5 millions de voix pétitionnaires afin d’en garantir l’accès.

Autrement dit, aucun RIP n’est possible.

Cette caste qui nous dirige depuis 60 ans ne veut absolument pas entendre parler de RIP car elle a peur du peuple ; peur de perdre sa toute-puissance.

Ainsi toutes sortes de prétextes sont invoqués du genre :

–        les Français ne sont pas matures

–        les Français sont trop nombreux

J’en passe et des meilleures…

On sait, désormais, que Macron est un pur produit du PS et de la finance, fabriqué de longue date.

Mais ce que l’on sait moins, c’est cette manipulation qui consiste à écarter le danger d’un RIP ou d’un scrutin proportionnel en détournant l’attention de l’électeur vers un autre pseudo-danger ; je veux dire le fascisme.

Alors il faut maintenant s’unir et transformer l’essai du FN aux législatives ; cela est réalisable, je le crois.

Michel Revol

Print Friendly, PDF & Email
Share

6 réponses à “Ils ont peur du peuple, alors ils inventent le fascisme”

  1. revol dit :

    J’interviens dans cette discussion car il m’est reproché le non-sens du blocage des frontières.
    J’ai bien indiqué que cet argument n’est pas justifié s’il entend stopper les terroristes qui de toutes façons se jouent des frontières aisément, notamment en empruntant d’autres passages. Ce ne sont pas des douaniers non formés à ce genre d’action et face à des gens particulièrement dangereux et déterminés qui pourront agir.
    Par contre, rétablir un contrôle strict aux frontières permettra d’enrayer ce flux migratoire délirant.
    Je pense que MLP aurait du faire le distinguo entre la nécessité de blocage des frontières pour endiguer l’immigration mais pas aux fins de stopper les terroristes ; en tous cas c’est loin d’être la solution miracle telle que présentée.

  2. anonyme dit :

    Bonsoir , malheureusement les français ont peur de Marine le Pen , ( pourquoi ? ) tout simplement marine est la seule a dire la vérité , Quand vous pensez que les macron et ses copains disent aux Français qui il faut voter , ces même Français ne sont-ils pas capables de décider qui ils veulent pour gouverner notre pays , non c’est vrai qu’avec le bourrage de crâne qu’ils ont subit , les pauvres je les plains parce que vraiment voter les voleurs ceux qui ruine notre France , et croyez bien que ce n’est pas fini

  3. Walker Fiamma Corsa dit :

    D’ accord tout a été fait pour battre M. Le Pen. En fait elle ne pouvait pas lutter c’ était perdu d’ avance.
    Mais est-ce que le FN s’ est aperçu que le seul nom de Le Pen éloigne les électeurs.
    Dans l’ esprit des gens (bien formatés) ce nom dès qu’ il est prononcé évoque fascisme, haine de l’ autre, chambre à gaz, anti musulmans voire juifs, etc…
    Le FN doit changer de nom et de direction car les Le Pen sont cuits et recuits.
    Peut-être Marion sous son nom de Maréchal plus tard quand elle reprendre ses activités.
    Philippot a fait pas mal de dégâts je me demande même si c’ est cet énarque n’ est pas une taupe (ils ont bien fait le coup à Fillon).

  4. joellebarn dit :

    « Ces intellectuels auraient pu également dire que bloquer les frontières pour contrer les terroristes est un non-sens car ces gens sont nés et ont grandi en France ! »
    ça c’est du raisonnement !!! alors parce qu’on a 1 ou 2 milliers de terroristes en France, il faut laisser les portes ouvertes pour qu’entrent des centaines de milliers d’autres ??????

  5. jan le Connaissant dit :

    De quelle communauté noire ou nord africaine vous parlez ?
    musulmane ? Chrétienne ? les seules qui s’intègrent sont les chrétiens , ou athé, etc.. bref les non musulmans
    Car les musulmans eux, ne s’intègrent véritablement pas – et ne parlons même pas d’assimilation -, ils font de l’entrisme en fait…
    Bien sur qu’ils y en a d ‘honnête ! Oui et alors ?… Qu’ est ce que cela change puisque le point commun entre musuls honnêtes et racaille, c »est la défense absolu de l’ islam, idéologie fasciste ! Les deux se complètent pour nous détruire. Et l’islam a toujours procédé ainsi, en territoire  » ennemi « , terre à CONQUERIR !
    Quand à votre critique sur les frontières, manifestement vous ne connaissez pas le programme de Marine !

  6. Pamtam dit :

    Je pense, au contraire, que les coalitions vont continuer pour les législatives. Le même chantage -barrage au FN- va tourner à plein. On fera miroiter d’alléchantes contreparties en échange de traitrises tous azimuts dans les régions? C’est facile à mettre en œuvre quand on noyaute tout.
    Par contre, les patriotes sincères et loyaux qui sont sur les rangs vont se retrouver comme des poissons se débattant dans une nasse, contrés de tous côtés.