Ils ont préféré aider les cités plutôt que la Lozère et la vraie France

Riposte Laïque : Vous êtes donc le candidat de Reconquête pour le département de la Lozère. Quelles sont vos activités professionnelles et est-ce votre première candidature à une élection ? 
Nicolas Pougnet : Bonjour,  je viens d’avoir 62 ans, il y a quelques jours,  Je gère une entreprise dans le médical numérique. Je me suis toujours intéressé  à la politique car c’est la nature même de l’organisation de la vie en société. Mais je ne m’y suis jamais engagé. Donc oui c’est ma première candidature à une élection. ! j’ai même zapé les élections de délégué de classe au lycée.
Riposte Laïque : Qu’est-ce qui vous a poussé, principalement, à rejoindre Reconquête ?
Nicolas Pougnet : J’ai passé 20 ans de ma vie professionnelle à voyager et habiter à l’étranger et si la France est un pays exceptionnel, il ne faut pas se leurrer. Notre franco-centrisme nous a fait ignorer que nous n’étions plus « les premiers de la classe » d’une part, mais surtout nous avons bradé nos particularismes issus de notre histoire pour nous fondre dans un multiculturalisme mondialisé. Éric Zemmour n’a pas seulement établi les constats, mais il a su avec RECONQUÊTE offrir une solution et un espoir de remettre la France sur le chemin de son histoire.  Mon engagement m’a immédiatement semblé évident au vu de la pertinence des idées et de la sincérité de la personne d’Éric Zemmour .
Riposte Laïque : Votre département est souvent présenté comme le symbole d’une France rurale abandonnée par les différents gouvernements qui se succèdent à Paris, qui préfèrent arroser largement les cités islamisées pour acheter la paix. Est-ce votre ressenti de citoyen de Lozère ? 
Nicolas Pougnet : Citoyen français enraciné en Lozère, si vous le permettez ! Mais oui la ruralité a, vu de Paris, une connotation péjorative. Sauf lorsqu’il faut s’échapper d’un confinement ou aller prendre l’air à la montagne. Pour moi la ruralité est un atout extraordinaire que nul politique n’a su mettre en valeur. Pire, ils ont préféré aider les cités au lieu d’aider la France, favoriser l’immigration pour faire tourner les usines à prix réduit de main d’œuvre, au lieu de capitaliser sur la force millénaire de notre pays, sa population et son agriculture.  Cela fait 50 ans que l’on met la poussière sous le tapis. Résultat des pans entiers de nos cités et banlieues son devenus des républiques islamistes. Les Lozériens ne sont pas dupes de ces évolutions et ne veulent surtout pas que cela arrive dans notre territoire. Malheureusement, cette dérive pointe de plus en plus le bout de son nez même au sein de la ruralité.
Riposte Laïque : Quelles sont les autres caractéristiques de votre circonscription ?
Nicolas Pougnet : La Lozère est de loin le département le moins peuplé de France, la densité au km2 la plus faible. L’enclavement le plus important. Alors oui avec une baisse régulière de la population le défi est énorme.
Riposte Laïque : Quels ont été les résultats du premier tour de la Présidentielle et quels sont vos espoirs pour cette élection ? Qui allez-vous affronter ?
Nicolas Pougnet : Marine Le Pen a fait 22 %, Éric Zemmour 7%,  avec Dupont-Aignan, ça fait 30%.  Le vote utile a fonctionné à plein, mais il faut aussi souligner que Jean Lassalle a été le seul candidat à venir faire un meeting en Lozère. Résultat il est passé de 3% a 10%. On peut donc rajouter au moins la moitié de ces électeurs ruraux dans le camp de l’union des droites et des patriotes.
Les législatives ont toujours été très spéciales en Lozère. Le candidat RN n’a jamais fait  plus de 3%, quel que soit le score de MLP et cela au vu de sa personnalité.
Les voix du RN sont allés systématiquement vers le candidat sortant LR/UDI,  lequel a déjà fait 4 mandats et est réélu systématiquement par faute de combattants.
Mais ma présence avec RECONQUÊTE change évidemment toute  la donne. Ma campagne est axée sur l’union des droites contre la Macronie qui est représentée par 6 candidats « Macron compatibles », des ex-PS au ex-LREM non investi, au UDI  compatibles, plus les Divers-XX sans étiquettes qui sentent une opportunité et contre l’extrême gauche unie avec une candidate LFI-écolo. Si les électeurs RN  ne vont plus vers le candidat sortant LR/UDI  ma présence au second tour est envisageable.
Riposte Laïque : Quelle est la proposition qui vous différencie le plus de vos adversaires ?
Nicolas Pougnet : Cela fait 50 ans que tous les députés ne pensent et ne font qu’une seule chose : monter des dossiers pour rechercher des subventions à Paris ! Imagination ZÉRO  et  manifestement  cela ne fonctionne pas vu que cela fait 50 ans qu’ils essayent.
Moi je propose de prendre le problème dans l’autre sens à savoir que c’est en créant de la richesse que les investissements dans les routes et les services public seront enfin possibles, et la richesse c’est la valorisation de la ruralité et de nos atouts. Je veux être le député VRP auprès des industries du numérique à forte valeur ajoutée pour qu’elles s ‘installent en Lozère.
Riposte Laïque : Pour rester dans l’actualité, comment réagissez-vous, même si c’est loin de la Lozère, devant le spectacle du Stade de France, ce samedi ?
Nicolas Pougnet : Une preuve pour une fois médiatisée que l’intelligentsia centriste et la bien-pensance de gauche refusent systématiquement de nommer les problèmes, à savoir la perte du contrôle sur toute une frange de la population nourrie de la haine de la France par un islam politique.
Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Nicolas ?
Nicolas Pougnet : Il faut être ambitieux, il faut croire dans notre histoire, il faut se battre pour que la France reste la France.
image_pdfimage_print
14

4 Commentaires

  1. Bravo.
    Bon courage
    Bonne chance. Il faut y croire
    Avec de l’enthousiasme
    Et vive Reconquête
    Le premier parti auquel j’adhere
    Et un jour me promener à nouveau en Lozère… Visité il y a quelques années

  2. Le titre de l’article n’est pas en accord avec la photo.
    Merci à tous les candidats Reconquête et en particulier la jeune femme de Nantes qui a été agressée.

  3. bonne chance , honni soit qui mal y pense disent les anglais, honni soit qui pense correctement disent 2/3 des français!

  4. y a des fois où vaut mieux ne pas se faire aider si c’est pour te le faire payer très cher après et c’est ce qui se passe partout en france où les « enclaves » se font « aider » amenant les non-aidés à fuir et déménager ailleurs pour avoir la paix ; même le Peuple Américain se décrit maintenant en Peuple remplacé par des latinos qui n’ont que communisme-homeless- aoc-latino-américain dans leur tête comme vision futuriste qu’ils réservent pour les usa.

Les commentaires sont fermés.