Ils ont « recommandé » de ne pas hospitaliser les personnes âgées malades !

Olivier Véran, ex-membre du parti socialiste, ministre des Solidarités et de la Santé depuis le 16 février 2020, a « recommandé » de ne pas hospitaliser les personnes âgées malades !

À partir de mi-janvier 2020, sous la responsabilité du ministre, les fonctionnaires du ministère de la Santé ont non seulement interdit la délivrance de médicaments dont l’efficacité est connue et scientifiquement documentée depuis 2002 pour le traitement des pneumonies hivernales associées à des virus ou des coronavirus, mais, en plus, ils ont littéralement interdit l’hospitalisation des malades.

Excepté dans les services du professeur Perronne à Garches et du professeur Raoult à Marseille, ces consignes ont été appliquées avec zèle par quasiment tout le corps médical français, ce qui explique les 25 ou 35 000 personnes âgées décédées, bien souvent dans des conditions atroces, à cause des refus de soins et de nourriture.

Rappelons que nous sommes en 2020 et que depuis 1947 et le procès des médecins à Nuremberg, on pensait être à l’abri de ces véritables assassinats médicaux de masse

Après le classement de l’hydroxychloroquine en substance vénéneuse et son interdiction de délivrance pour soigner les personnes atteintes de pneumonie hivernale de mi-janvier 2020 par la néonazie Agnès Buzyn, son successeur, le pro-islamiste et socialiste Olivier Véran, et alors même que les hôpitaux étaient vides, porte la responsabilité d’une note ministérielle qui recommandait de ne pas hospitaliser (et donc de ne pas les soigner) les personnes âgées malades.

À découvrir en cliquant sur « Une note ministérielle du 30 mars 2020 recommandait de refuser l’hospitalisation des personnes âgées malades alors que les hôpitaux étaient vides »

Sommes-nous d’affreux inconvenants ?

Quelques lecteurs nous rappellent régulièrement à l’ordre au sujet du vocabulaire utilisé dans ces lettres.

Ils nous disent que s’ils partagent nos analyses sur le fond (ils nous remercient également pour les informations que nous dévoilons), ils considèrent néanmoins que d’utiliser des mots tels que « pourriture étatique » ou encore « ordures », ce n’est pas bien.

Plusieurs lecteurs nos reprochent également de qualifier les assassins qui sont aux manettes de l’État français de « néonazis », ce qui serait selon eux exagéré.

Au sujet du néonazisme

Nous considérons que toute politique étatique qui vise à supprimer nos droits fondamentaux d’être humain, à supprimer nos libertés individuelles telles qu’elles sont décrites dans la DDHC de 1789, et à ne pas scrupuleusement respecter le Code de Nuremberg (en particulier le « Libre consentement éclairé » qui doit s’appliquer en toute matière médicale), est une politique d’essence néonazie, car cela était au cœur du projet des nazis et du Parti national socialiste allemand.

Ce projet d’éradication de nos droits fondamentaux d’être humain et de nos libertés individuelles est également celui du Nouvel Ordre Mondial et de son Église mondialiste, tout comme il est celui des communistes, des socialistes, des islamistes et des pseudo- écologistes pro-islamistes et pro-communistes.

Les 25 ou 35 000 personnes âgées assassinées faute de soins nous rappellent que ces projets sont également ceux de la clique de l’Éborgneur en chef des Gilets jaunes, de l’Exterminateur des personnes âgées, du pyromane de Notre-Dame-de-Paris (nous ne croyons pas une seconde à la version des mégots de cigarettes) et de la Grande Faucheuse des Ehpad, Emmanuel Macron.

À chacun de se faire son opinion

Encore une fois, chacun doit être libre de penser comme il le souhaite et tout lecteur peut avoir sa propre définition du néonazisme ou encore se contenter de celle des bien-pensants pour qui le néonazisme et synonyme de nationalisme, qui est lui-même, synonyme de racisme.

Le dangereux port obligatoire du masque, un symbole de soumission

Le port du masque est médicalement dangereux.
Pour cette femme, il est le symbole de la terreur néonazie à laquelle ils veulent nous soumettre

Le « Libre Consentement Éclairé », l’antidote aux horreurs nazies

Ce n’est pas pour rien que le « libre consentement éclairé » est sacralisé en 1947 à Nuremberg, après la condamnation de médecins dont certains ont été pendus à l’issue de leur procès.

Ce « libre consentement éclairé » comprend le droit au refus de tout traitement médical, le droit au refus de toute vaccination, le droit au libre choix thérapeutique et médicamenteux (chacun doit pouvoir choisir sa médecine et ses médicaments).
Vous pouvez constater, tout comme nous, que ces droits n’existent pas en France dont l’État a instauré l’Ordre des médecins sous le gouvernement de Vichy qui était allié à Adolphe Hitler.

Ce dernier point est extrêmement important à la lecture de ce qui vient de se passer avec les 25 ou 35 000 personnes âgées qui sont mortes parce que les autorités politiques et médicales, que nous qualifions de néonazies, leur ont refusé les traitements efficaces, à savoir le recours à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine pour les personnes souffrant d’une pneumonie hivernale.

Certains médecins réclament « la liberté de prescription », nous réclamons la liberté de choisir les médicaments avec lesquels nous souhaitons être soignés !

Nous pensons que si les médecins doivent pouvoir prescrire librement les traitements qu’ils jugent efficaces à leurs patients, cette liberté de prescription doit être soumise au « libre consentement éclairé » des patients et, surtout, à la liberté pour chacun d’entre nous de pouvoir choisir tel ou tel traitement médical, tel ou tel médicament, même contre l’avis des médecins et contre l’avis du corps médical.

Concrètement, si ces libertés fondamentales avaient eu cours en France, chaque médecin aurait pu prescrire à ses patients de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine et chaque malade aurait pu se traiter avec ces médicaments, y compris en cas de refus de son médecin traitant.

Rappelons que dans son ensemble le corps médical français est totalement corrompu par l’industrie pharmaceutique chimique, qui se fout totalement de notre santé.

Au sujet du choix des mots comme « pourriture étatique » ou encore « ordures »

Nous utilisons volontairement ce vocabulaire, car ceux qui nous tyrannisent espèrent justement que la bienséance nous empêche de les nommer avec les mots qui qualifient exactement ce qu’ils sont et ce qu’ils font.

Nous sommes face à des assassins qui ont volontairement tué entre 25 et 35 000 personnes âgées, sans parler des morts dus à la crise économique ou à la répression sanguinaire des Gilets jaunes.

Nous sommes face à une pourriture étatique de fonctionnaires éborgneurs, de fonctionnaires qui emprisonnent à tour de bras les Gilets jaunes alors qu’ils laissent en liberté les pédophiles, les Balkany, les Benalla, et qu’ils relâchent les criminels de la pire espèce.

Nous sommes face à des médecins génocidaires et vaccinateurs qui ne pensent qu’à l’argent qu’ils peuvent se faire sur le dos de notre santé et de nos vies.

Nous menons un combat contre ces tortionnaires sanguinaires, nous ne participons pas à un concours d’éloquence et de bienséance.
*
Le confinement généralisé était une séquestration politique de type néonazi

Aucune nécessité de santé publique ne justifiait le criminel confinement généralisé décidé le 17 mars 2020 et partiellement suspendu le 11 mai 2020.

La note ministérielle (fiche ARS) du 30 mars 2020 précise que les malades de plus de 70 ans (qui n’étaient pas soignés avec l’hydroxychloroquine et l’azithromycine) étaient les personnes à risque et représentaient 85 % des décès.

Ils savaient donc que le risque d’être affecté par une pneumonie hivernale ne concernait pas les écoliers, les collégiens, les lycéens, les étudiants ou encore les salariés et fonctionnaires en activité.

Par ailleurs, l’OMS a toujours précisé que les personnes qui n’étaient pas malades ne contaminaient pas les autres, mêmes s’ils elles étaient prétendument porteuses du prétendu Covid-19.

Seul, l’arrêt de l’économie occidentale décidé par les Grand prêtres de l’Église mondialiste en est la cause, car c’est l’un des moyens utilisés pour empêcher la réélection de Donald Trump qui est le seul vrai obstacle aux projets du Nouvel Ordre Mondial.

Pour lire la note ministérielle, cliquez sur « Les pneumonies hivernales concernaient les personnes âgées »

Projet de reconfinement, allons-nous les laisser recommencer, ou suivrons-nous l’exemple des Serbes à Belgrade ?

À voir : « Soumission ou combat ? »

*

Le remdésivir, ou la dernière arnaque des fonctionnaires et politiciens de l’Union européenne

Le 25 juin 2020, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé l’autorisation d’une mise sur le marché de l’antiviral de Gilead, le remdésivir.

Les « 13 ordures dans nos hôpitaux » et leurs amis hauts fonctionnaires et politiciens corrompus du Gouvernement français ont dû sabler le champagne, car l’autorisation européenne a été délivrée le 3 juillet 2020, ils vont pouvoir se payer de belles vacances aux frais des malades.

Ce qu’en pense Didier Raoult

« Le remdésivir ne soigne pas. Pire, il cause des insuffisances rénales : sur les 5 premiers patients traités par ce médicament à l’hôpital Bichat @APHP, 2 ont été mis sous dialyse.
Quand aura-t-on les résultats de Discovery ? Qu’attend l’OMS pour réagir ? »
À lire sur Twitter en cliquant sur « Le professeur Raoult est sur Twitter ».

Lire ou relire notre lettre sur les 13 ordures dans nos hôpitaux, en cliquant sur « Après les 12 salopards au cinéma, les 13 ordures dans nos hôpitaux »

*

2 231 signatures, continuons !

À l’heure où j’écris ces lignes, nous avons 2 231 signatures de notre pétition « Non à l’OMS ». C’est encourageant il faut continuer à la faire, de plus en plus d’opposants aux drames humains qui se préparent sous les ors des palais occupés par les « élites » mondialistes.

* * * *
Dans un autre registre, celui des égorgeurs islamistes

Lorsque la pourriture étatique française finance les égorgeurs et tueurs islamistes…
Tueurs, dont Laurent Fabius, l’homme du « sang contaminé », le président du Conseil constitutionnel nommé par François Hollande qui disait d’eux qu’ils faisaient du bon boulot en Syrie.
Rappelons que les Philippins appellent François Hollande « Le tueur d’enfants » en référence au « vaccin » contre la dengue qu’il est allé vendre à Manille et qui a causé la mort de centaines d’enfants.

À voir en cliquant sur « Ils ont financé les égorgeurs islamistes avec nos impôts »

Résistons, défendons notre peau ! Bien amicalement à vous

Pierre Lefevre

Libre Consentement Éclairé

Pétition La France doit quitter l’OMS 

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. Je partage tous vos considérants, mais les mots pour le dire….
    Ce qui est excessif devient insignifiant….Le Fond et la Forme….
    Dommage !

  2. Comment se fait-il que Olivier Véran soit toujours ministre de la santé ?

  3. Cet individu mérite la corde, certains qui ont perdu un membre de leur famille vont s’occuper de lui et ce, le pluis rapidement possible, avant qu’il ne fasse d’autres victimes

  4. Les termes Pourritures étatique ou néonazis ne peuvent choquer que les bisounours bien pensants. Vous restez encore très corrects dans les termes employés (si ça peut vous éviter des procès on le comprend).
    Résidus de fond de chiotte, assassins, criminels: appelons un chat un chat.

  5. il faut les anéantir avant qu’ils nous éliminent , mais leurs parents quels âges on-t-il , n’ont ils pas de la famille âgés ? si ils ont des personnes âgés se trouve inadmissible ces propos

  6. comme vous avez raison ! que pouvons nous faire face à ces ordures patentées ?
    Nous allons tous crever !

  7. moi j’appelle nos gouvernants : les criminels qui nous gouvernent) et parfois des personnes ont l’air surprises !!! non il faut appeler un chat un chat

  8. Encore une fois, j’ose dire qu’amalgamer le gouvernement de Vichy au nazisme est une erreur qui profite à l’adversaire. Le mondialisme en matière de santé s’est mis en place après guerre avec le développement industriel du médicament orchestré par les USA. Vichy a fait plancher sur les affaires économiques et sociales des gens très brillants pour beaucoup, venus de tous horizons, dont la mission était de structurer un pays, malgré la présence allemande, en prévision de l’après-guerre, afin qu’il ne s’effondre pas. C’est une grossière erreur de lui reprocher les choix de ceux qui ont pris la relève, lesquels, en passant, ont bien profité de ses (bonnes) réformes.

  9. Les hôpitaux vides le 30 Mars, pendant le pic de la pandémie ???
    Je ne vous reprocherais pas vos propos, que partagent vos cibles à votre encontre, mais tout de même, une telle contre vérité…
    Je cite de mémoire, donc édulcoré, un doc France 2 un peu avant cette date. On a voulu faire mieux que les chinois mais force est de constater que les personnes (très) agêes en réa meurent plus surement du traitement très invasif subit que du covid. Et si elles ne meurent pas, elles s’en tirent avec des séquelles qui les transforment en légume, et elle finissent par mourir.
    Et quand je dit traitement, il n’y en a pas… on soigne les symptômes. Chose de plus en plus déremboursée, car ça ne soigne pas, selon la neo médecine.

  10. Cher Pierre LEFEVRE, je trouve votre vocabulaire particulièrement châtié…. Rassurez-vous donc en lisant mes articles https://ripostelaique.com/author/fernand-cortes-de-conquilla et vous vous demanderez alors ce que ces grincheux doivent penser du mien… le fait est qu’ ils ont tellement peur que je les prenne pour cibles qu’ ils s’ écrasent.
    La culture est comme la confiture: quand on en a, on l’ étale en couche épaisse; quand on n’ en pas point, elle est comme le parachute: on s’ écrase.

  11. Problème : trouver la note ministérielle du 30 mars 2020 recommandait de refuser l’hospitalisation des personnes âgées malades alors que les hôpitaux étaient vides !
    Occultation ?
    Un document enregistré existe-t-il ?

    • Une bande de fumiers criminelle , qu’on vous dit !
      Tout était déjà planifié pour éradiquer bon nombres de retraités , qui coûtent cher à la société , d’après les dires §

  12. je partage 100% de la teneur de cet excellent article, résumant très bien la situation, ainsi que la qualité des acteurs de ce qu’il faut bien appeler, également, par son nom, à savoir une association à but – très – lucratif CONTRE le peuple français natif !!

Les commentaires sont fermés.