Ils ont transformé notre pays en une démo-dictature !

Publié le 26 mars 2011 - par - 567 vues
Share

Il devient de plus en plus impossible en France d’exprimer une opinion « non-conforme » sans encourir les foudres et les plaintes en justice de multiples associations ad hoc qui n’ont plus que cette activité pour exister, et cela avec des subventions payées par nos impôts.
Et les tribunaux suivent !

C’est en fait la démocratie qui a peu à peu été grignotée à l’aide de lois « pensée unique ».
Lois mémorielles, lois contre l’incitation à la haine ou le racisme.
Quoi de plus vague et de plus extensible que la notion d « incitation à la haine » ? Tout et n’importe quoi, ou n’importe qui, peut être attaqué sous le terme d’incitation à la haine. Personne n’y échappe plus, y compris nos ministres.
– Dénoncer un comportement religieux totalement inadéquat en France ?… Incitation à la haine
– Dire qu’il y a beaucoup de délinquants de telle ou telle origine ethnique ?… Incitation à la haine
– Dénoncer les idées totalement réactionnaires véhiculées par telle ou telle religion ?…Incitation à la haine
– Affirmer des valeurs auxquelles nous tenons ?… Incitation à la haine
– Dire le malaise des Français qui ne se sentent plus chez eux ?… Incitation à la haine
– Ne pas vouloir manger hallal ?… Incitation à la haine
– Ne pas vouloir de voilées dans son entreprise ?… Incitation à la haine
– Etre horrifié par le voile partout dans nos rues ?… Incitation à la haine

Cette liste peut être infinie.

Quant à l’accusation de racisme, qui était autrefois quelque chose de précis, c’est-à-dire l’affirmation de l’infériorité d’une race ou d’un groupe ethnique, et l’éventuel appel à son « éradication », c’est maintenant tout et n’importe quoi, et en particulier la religion, qui est assimilé au terme de race. Et l’on voit apparaître des accusations de racisme contre qui ose s’attaquer à une religion.
Cela devient absolument débile, mais c’est mortel pour la démocratie.

Même dans les années 1950 et 60, quand sévissait un invraisemblable terrorisme intellectuel contre tous ceux qui osaient dénoncer ou même critiquer le communisme, cela ne conduisait pas directement aux tribunaux, sauf pour quelques livres contre lesquels des tentatives d’interdiction ont conduit leurs auteurs en justice.

Le milieu intellectualo-médiatico-politico-associatif français a toujours fonctionné à coup de chasses aux sorcières, mais cela devient maintenant proprement insupportable et atteint la notion même de démocratie.
Quand on pense que ce milieu dénonçait vertueusement le mackartisme américain qui a sévi dans les années 1950….il fait mieux maintenant ici, en France.

Les mouvements islamistes ont parfaitement compris ce fonctionnement et s’en servent actuellement à leur profit. M. Erdogan a dit : « c’est par votre démocratie que nous vous conquerrons ». Eh bien la chose est bien avancée.
Par subversion et retournement de la notion même de démocratie, on se met à interdire toute parole déplaisant aux islamistes.

Il s’agit en fait de nous interdire d’affirmer notre culture, notre civilisation, nos valeurs.

Alors, Messieurs les politiques, intellectuels auto-proclamés et associatifs divers et variés, cessez de hurler à l’incompréhension de la montée du Front National : c’est exactement vous qui donnez envie de voter « Font national » par votre volonté farouche de faire taire les français et votre volonté farouche d’augmenter sans cesse une immigration dont les français ne veulent plus, puisqu’il est maintenant interdit, par vous-mêmes et par l’Europe, de l’assimiler au sens où nous entendions l’assimilation jusqu’il y a environ 30 ou 40 ans. Et puisqu’elle-même, cette immigration, ne veut plus de cette assimilation.

Vous démontrez vous-mêmes votre « préférence anti-nationale » en soutenant toujours les revendications les plus anti-démocratiques de l’ « autre sacralisé », en choisissant toujours le multiculturalisme le plus décervelant, dont nous ne voulons pas. Vous êtes seuls responsables de la montée du Front National (n’est-ce pas, Mme Aubry, à Lille ?)

Le voile est une machine de guerre contre l’égalité de la femme mais vous voulez l’imposer au nom de l’ « autre sacralisé ». Ne venez pas pleurer parce que vous en payez le prix.

Je vous conseille vivement à tous de lire le livre d’une écrivaine algérienne, Wassyla Tamzali, « Une femme en colère » aux Ed. Gallimard. Elle est mille fois plus intelligente que vous tous réunis.

Vous nous avez fait passés à une Démo-Dictature.
Vous en payez le prix.

Clothilde Delarive

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.