Ils seront tous présents sur la tombe de De Gaulle

Ils seront « presque » tous présents devant la tombe de De Gaulle, ce 9 novembre 2022, qu’ils en profitent car, dans quelques décennies, leurs enfants ou petit-enfants seront en djellabas et porteront le niqab, quand ils se rendront à Colombey-les-deux-mosquées.

Ils seront presque tous présents, au garde à vous devant la tombe du général De Gaulle, ce 9 novembre à Colombey-les-deux Eglises. Marine, devenue gaulliste depuis peu, sera-t-elle là ? Son père, Jean-Marie ne lui pardonnerait pas, lui qui fut son plus ardent adversaire. Eric Zemmour sera-t-il là ? Il est vrai que « tous » n’apprécient pas le même De Gaulle que le sien.

Il est vrai aussi  qu’il y a plusieurs De Gaulle : le De Gaulle d’avant 1940, le De Gaulle de Londres derrière son micro, le De Gaulle de la libération, proche des communistes et de l’épuration, le De Gaulle contre les Américains, contre une certaine idée de l’Europe, contre l’OTAN, l’ONU, contre les Arabes, mais pour la décolonisation, mais également contre leur migration vers la France, mais aussi contre les Pieds Noirs « qui auraient dû se faire massacrer sur place » et, enfin, contre « ces révolutionnaires en carton-pâte » de mai 68, sur lesquels il envisageait de « faire tirer ».

De Gaulle, et ses « vertus économiques » (Il payait son électricité, ses notes de restaurants, etc.), mais était-il vertueux également sur certaines autres dépenses ?

Sur ce sujet, justement, et selon les sondages, une majorité de Français ne ferait plus confiance aux « politiques » qu’ils propulsent, par leurs votes, à l’Assemblée nationale, au gouvernement et même à la présidence de la République. Ils estiment, paraît-il, que ces « gens-là » ne leur disent pas la vérité, toute la vérité.

Sont-ils réellement inconscients au point de croire un seul instant que des « politiques » vont leur dire « la vérité » ?

Eric Zemmour, qui pourtant se plaît à encenser « un certain De Gaulle », a eu l’honnêteté de dénoncer les « fonds secrets » utilisés très largement par le « général », pour entretenir sa police parallèle, le « SAC » et ses « Barbouzes », lors d’un récent débat.

Puisqu’il est question donc du « vertueux » De Gaulle, voici quelques vérités de « ses » ministres :

Roger Frey, ministre de l’Intérieur, devant l’Assemblée nationale, le 7 mai 1966 : « J’affirme solennellement, et une fois pour toutes, qu’il n’y a pas de police parallèle et qu’il faut que cessent ces calomnies odieuses, ces racontars déshonorants, ces histoires de barbouzes qui n’ont même pas le mérite d’être drôles. »

Raymond Marcellin, ministre de l’Intérieur, sur RTL, le 7 juin 1969 : « Les barbouzes ? Les polices parallèles ? C’est une légende qui a la vie dure. Pour ma part je n’en tolérerai aucune. »

Georges Pompidou, président de la République, par réponse écrite au député de la Mayenne, André Davoust : « Il convient de mettre un terme avec la plus grande netteté aux insinuations scandaleuses selon lesquelles le gouvernement entretiendrait et emploierait des polices parallèles. »

Donc c’est une certitude, ils vous l’ont juré, ils l’ont affirmé, « Il n’y a jamais eu de polices parallèles ». Le SAC n’a jamais existé et il n’y a jamais eu de « Barbouzes », paroles de vos ministres, de politiciens !

La preuve de ces mensonges d’Etat a été apportée par le rapport de la Commission parlementaire d’enquête de l’Assemblée nationale, présidée par Alain Haudecoeur, en date du 10 mars 1982 (Voir mon livre « J’accuse De Gaulle », page 232 et les suivantes).

Suivi, quelques mois plus tard, par la décision de dissoudre le SAC, prise par le président François Mitterrand, en date du 3 août 1982, après la « tuerie » d’Auriol, dans les Bouches-du-Rhône.

Selon Constantin Melnik, conseiller spécial de Michel Debré sur les polices parallèles et les « Barbouzes », il y aurait eu environ 500 assassinats entre 1958 et 1962, notamment 135 en 1960 et 103 en 1961, dont une bonne douzaine d’hommes politiques.

L’école de formation du SAC se situait à Saint-Germain-en-Laye et le financement de cette organisation parallèle était contrôlé par Jacques Baumel, secrétaire général de l’UNR, et André Rives, futur député.

Vertueux, économe, De Gaulle ! Pas sur le nombre de ses victimes : de Pucheu à Bastien-Thiry, la liste est longue et, sans doute, incomplète.

Certes, ces preuves indéniables de « mensonges d’Etat » remontent à quelques décennies mais, très sincèrement, pouvez-vous croire un seul instant qu’il n’existe plus rien de « parallèle » autour des politiciens qui nous gouvernent ?

Manuel Gomez

image_pdfimage_print
17
2

23 Commentaires

  1. De Gaulle avait du sang sur les mains. Il se fichait éperdument de la vie humaine. Il a permis après les accords d’Évian à des Algériens d’immigrer en France. Consultez des articles qui évoquent ce fait. Il n’avait aucun honneur.

  2. Il y a eu les barbouze, le SAC, mais ça c’etait avant, maintenant nous avons les black block

    • Vous oubliez les antifas et les policiers déguisés en manifestants qui viennent «tirer le portrait » des manifestants dans les manifestations anti-Macron. Les gens de droite ont toujours eu le travers de penser que la police était de leur bord . Les renseignements généraux travaillent pour qui les paient . Les maçons structurent l.institution .

  3. Mais alors il n’y allait pas avec le dos de la cuiller le general!pour mémoire les dizaines de petits commerçants suicidès car il fallait booster le pays resté au 19 siècle, en installant les 1ers Auchans dans le Nord par ex: Les industriels amorçaient le chômage en fermant leurs usines et rèinjectaient le fric volé avec le travail des ouvriers dans la conso de masse .La modernisation de la France ne s’est pas faite sans casser des oeufs.
    J’ai aussi pour mémoire un De Gaulle devant lequel j’arrivais à la ceinture,j’avais 12 ans ,,j’accompagnaïs mon père conseiller municipal pour une quelconque inauguration,lorsque le maire s’est empressé de présenter les huiles,De Gaulle lui a vertement répondu « les conseillers municipaux d’abord! »
    C’était cela aussi le général.

  4. suite) Hollande à l’Elysée avec sa maitresse qui a cassé pour 2 millions d’ojets rares appartenant à l’Etat, jamais remboursés, les repas en famille dans l’avion ou à la Lanterne aux frais du contribuables sans oublier tt le reste. ET LE BOUQUET, le summum de la dégringolade, avec Macron et sa femme pédophile, leurs dépenses astronomiques: coiffeurs, maquilleurs, vaisselle alors que les placards en regorgent, piscine et ensuite l’entretien de cette dernière, salaire de 450 000 € pour Brigitte etc. La gay pride et les photos au 14 juillet, les autres photos le montrant dans les bras d’hommes noirs anciens taulards et camés, les ministres avec une ribambelles de casseroles au fondement sans oublier tt le reste qui nous coûte des milliards € pendant qu’il nous demande de nous serrer la ceinture. Macron et le G. de GAULLE, c’est les CEAUSECU face à l’INTEGRITE et aux garants des valeurs de la République !

    • Une Patriote : vous êtes sûre du salaire de la Brigitte ????
      C’est pas possible…
      Quand je pense au cinéma lorsque Macron est arrivé au pouvoir en racontant qu’il baissait les salaires des ministres et même le sien…!

      Qu’en est-il réellement ?
      Lui, tournerait autour de 18.000 euros mensuel et elle à 450.000 ???
      Merci de nous confirmer éventuellement par des liens ce que vous nous avancez.

  5. il est bien vrai que de Gaulle était un personnage complexe qui avait de multiples facettes dont on pouvait apprécier certaines et détester d’autres
    Côté positif moi je retiens sa volonté de grandeur de la France et ses phrases lapidaires
    Côté négatif je lui reproche d’avoir permis la mainmise des marxistes sur les institutions et sa gestion de la guerre d’algérie avec ses indécents accords d’Evian

  6. quoi qu’il fut en différentes périodes, le général doit se retourner dans sa tombe en voyant ce qu’est devenu son pays qu’il aura tant défendu, et les fossoyeurs de la nation osés venir parader à colombey

    • H. C’est rien de le dire. Le G.de Gaulle a l’Elysée, la vaisselle de Colombey était la même à l’Elysée, il avait fait installer un compteur à son nom et payait les factures. Il a refusait un salaire  » Mes revenus comme Général sont largement suffisants. Homme intègre qui n’a jamais mélangé biens publics et intérêts de son parti. PAS de copinages, de magouilles, d’ELUS CONDAMNES. Que TOUT CEUX QUI SE REVENDIQUENT GAULISTE commencent par LE PRATIQUER JOURNELLEMENT. Le Général disait  » Je dois monter l’exemple, il me revient d’être le garant des valeurs de la République  » Il doit se retourner dans sa tombe lorsqu’il voit toute cette pourriture se revendiquer de lui et venir déposer leur fiel sur sa tombe tt les ans. Et que dire lorsqu’il voit ce qu’est devenu l’Elysée :

  7. Rien ni personne ne sera jamais , comme le Général De Gaulle , quelqu’un capable de diriger notre pays comme lui , je les ai tous connus les président , et le seul avec qui nous étions tranquille (après la guerre s’entend) de sortir le soi et de ne pas avoir la tête dans le dos en permanence c’était mon Général , malheureusement personne ne sera un jour son égal

    • EXACTEMENT, jamais personne n’aura sa dignité et le respect de soi, fidèle à ses croyances et valeurs en proposant un référendum qui demandait au peuple de ce prononcer en donnant leur souhait, pour ensuite si conformer IMMEDIATEMENT en respectant sa parole qui était de donner sa démission suite à la volonté exprimée par le peuple ! De Gaulle tt pour la France / Macron tt pour l’ALgerie avec l’aide du Qatar. Aujourd’hui pas de risque de référendum pour demander l’avis du peuple. TT au contraire ce dernier n’a droit qu’au mépris et aux insultes sous une dictature de corruption uniquement en faveur des étrangers en appauvrissant et détruisant la France et sa population de souche afin de la remplacer !

  8. Ce ne sont pas ces cérémonies qui peuvent resoudre les problèmes actuels, le passé ne sert qu’à eviter de faire deux fois les mêmes erreurs. Ce dont la France a besoin, c’est de l’action et non du spectacle politico-politique.

  9. Bien sûr que le SAC a existé ! pendant une campagne électorale, une équipe de colleurs d’affiches « Giscardienne » dont moi, a été prise à partie par ceux-là titulaires d’une carte « officielle » barrée du bleu-blanc-rouge.

  10. Charles De Gaulle et Tante Yvonne !

    Magnifique image.

    Celle de notre couple présidentiel actuel , Emmanuel Macron et Tata Brichel restera elle aussi dans l’Histoire.

    Merci Monsieur Gomez de nous rappeler régulièrement à l’occasion de grandes dates de l’histoire récente de notre pays que De Gaulle fut et que vouliez ou non, demeurera un Français exceptionnel toujours respecté des nations.

    • Je resterai toute ma vie une grande admiratrice du Général quee j’ai eu la chance de rencontrer il avait posé sa main sur ma tête ce qui m’a donné la force de me battre, nous émmigré italiens mon père ex carabinier ayant fui Mussolini le remerciait, grâce a lui mon père a pu être métayer d’une ferme d’un château d’ou ma fidélité pour ce grand Président, et tout ce qu’il nous a apporté nous les 5 enfants pour réussir nos vies.

  11. Degaulle avait le SAC et mak rond les blackblocs…..pour ne pas faire de jaloux la vieille mitte avait Bérégovoy et giscard avait boulin

    • De Gaulle le traitre grâce à qui Colombey les deux église sera un jour proche Colombey les deux mosquées, le salaud qui a ramené Thorez le déserteur, et de Gaulle l’ordure qui a abandonné les pieds noirs et le harkis que son nom reste dans l’histoire au même titre que Darland et Joseph D’Arnaud
      Que de Gaulle après les poubelles de l’
      histoire grille en enfer pour l’eternité

        • Certainement ! Et avec Raison ! Manuel GOMEZ a raison de rappeler sans cesse, cette réalité des facettes du fondateur de l’actuelle république.

      • S’il n.a pas commencé à griller 52 ans après sa mort.,c’est que dieu le père a peut-etre coupé le gaz aux légions infernales. Demandez-vous pourquoi

Les commentaires sont fermés.