Ils sont contre l’apartheid, sauf pour le Front national

Publié le 31 mai 2017 - par - 18 commentaires - 1 139 vues
Share

On avait cru qu’avec Emmanuel Macron c’en était fini de la vieille politique, des combines d’appareil, des petits arrangements entre amis. Chassez le naturel, il revient au galop ! Voilà que Baroin a proposé au parti du président « La République en marche » un accord électoral en vue d’empêcher le Front national d’avoir des députés.

Et le gouvernement s’est empressé de répondre favorablement à cette proposition de reconstituer ce bon vieux front républicain dont on pensait, à tort, qu’il avait été remisé dans le placard aux oripeaux après la mise à la retraite par les électeurs de toute une génération de politicards. Autre temps, autres mœurs, pensions-nous naïvement !

C’était compter sans les vieux réflexes d’une classe politique nourrie à l’école de la pensée unique, du vivre-ensemble et de la diversité heureuse. D’une classe politique qui veut donner l’apparence de l’ouverture mais qui, en réalité, redoute par-dessus tout le changement et la nouveauté.

On comprend que, dans ces conditions, l’arrivée à l’Assemblée nationale d’un groupe de députés du Front national soit mal vécue. Au défunt système UMPS se substituerait un système LR-REM qui ressemblerait comme un frère (Trois-points) au précédent.

Un appel du pied

Rien d’étonnant que la proposition de désistement réciproque au second tour des législatives entre Les Républicains et La République en marche vienne de François Baroin. Le chef de file de LR qui rompt avec la stratégie du « Ni-Ni », ni Front national, ni front républicain, pour ressusciter ce dernier essaye de se placer, pour ne pas dire se vendre, comme futur Premier ministre. Dans le Parisien dimanche, le maire de Troyes envisage déjà les lendemains qui chantent d’une cohabitation avec Macron qui n’aurait « rien de conflictuel » et qui serait plutôt « un partage de responsabilités ». Comme appel du pied on ne saurait mieux dire !

Après avoir été lors des récentes élections le Premier ministre potentiel de Nicolas Sarkozy, puis de François Fillon, Baroin tente maintenant sa chance auprès d’Emmanuel Macron. Ce qui a fait immédiatement réagir Marine Le Pen : « En abandonnant ainsi le  » ni-ni  » pour une stratégie visant à faire élire le maximum de députés du parti En marche, M. Baroin apporte une énième confirmation de ce que nous répétons depuis des semaines. LR n’est pas un parti d’opposition à M. Macron c’est un strapontin à la majorité présidentielle. »
Difficile, en effet, de prétendre être dans l’opposition si l’on accepte de défendre la ligne politique d’Emmanuel Macron. Il est vrai que le soir-même du premier tour, François Fillon avait annoncé la couleur en appelant ses électeurs à voter pour le candidat d’En marche. La nomination comme Premier ministre du juppéiste Edouard Philippe n’avait fait qu’entériner la proximité idéologique entre Macron et les Républicains.

Une telle alliance électorale pour le second tour est du pain bénit pour le parti du président, assuré ainsi de disposer d’une majorité confortable, voire écrasante, dans la prochaine Assemblée. Une Chambre des députés constituée de godillots pour faire passer toutes les lois en l’absence d’une opposition croupion.

Se peut-il que les 11 millions de Français qui ont voté pour Marine Le Pen au second tour de la présidentielle se trouvent ainsi privés de représentation à l’Assemblée nationale ? C’est en effet la crainte que l’on peut avoir face à cette tentative machiavélique pour étouffer la voix du peuple dans notre pays. Reste à espérer que les électeurs sauront déjouer à temps ce piège qui leur est tendu !

Alain MARSAUGUY

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
tasquacroire

Sans proportionnelle et sans référendum : Pas de démocratie.

Quintête

on fait quoi maintenant ? On regarde la tv , on applaudit, on se plaint du naufrage où on agit en demandant que les dirigeants ont des comptes à rendre aux français QUAND à la fin du quinquennat il laisse la GROSSE ardoise à rembourser aux français.

Jean

« On avait cru qu’avec Emmanuel Macron c’en était fini de la vieille politique, des combines d’appareil, des petits arrangements entre amis. »

Je ne sais pas qui est ce ON dont vous parlez, mais il ne peut être qu’un pitoyable crétin. Je n’ai personnellement jamais cru une seule seconde que cela se passerait différemment avec Macron.

Simone GUTIERREZ

On a dit que Napoléon avait été franc maçon …. mais jamais personne n’ a pu le prouver .
En tout cas , il a dit une chose très juste , à mon humble avis , sur eux :  » Les francs maçons : des enfants qui s’ amusent . On peut les laisser jouer , à condition de les surveiller  » .

Lapin Blanc

Napoléon franc-maçon ? Aurait-il pu seulement être celui qu’il a été sans être soutenu par le plus puissant des réseaux, à savoir les FM, l’organisation à l’origine de la Révolution. Donc oui, les probabilité sont grandes pour qu’il en fut.

Simone GUTIERREZ

Je me suis basée sur l’ émission télévisée de Franck Ferrand  » l’ Ombre d’ un doute  » . Les historiens disent effectivement comme vous : Napoléon a été puissamment soutenu par la FM , française et européenne , au début de son règne , du moins . C’ est prouvé . Mais , une fois de plus , son appartenance avérée à la FM n’ est pas démontrée jusqu’ à ce jour .

André Léo

Qu’en termes compliqués ces choses là ont écrites!
Résumé: Les partis politiques UMPS ont fusionné, pour devenir la nébuleuse centriste de Macron. Baroin, comme les hollandistes, veut que « ça dure ». La soupe est bonne, la paie et les retombées aussi. Mais la droite et la gauche existent toujours dans l’opinion, et il ne faut pas que ce pactole du pouvoir leur échappe. Ils sont prêt à tout, y compris à se saborder, comme l’a fait le PS pour Bertrand ou Estrosi aux régionales.
La gauche de 2017, c’est Mélanchon et sa république islamiste. La droite, c’est M.Le pen et sa carricature de présidente…
Pour sortir de cette impasse, il faut le contraire, l’inverse, le positif de ce que macron représente en creux: une UNION NATIONALE de tous les CITOYENS LAÏCS et PATRIOTES.

Simone GUTIERREZ

Baroin ! Ce freluquet gommeux , beau parleur mais creux comme une calebasse , est une girouette patentée . Ah non ! Pardon ! Il ne trahit pas sa famille politique car , quand il lèche les mocassins de Macron , ce n’ est pas par calcul politicien mais en vue d’ exercer  » un partage de responsabilités  » .
Dire que Baroin OSE souvent commencer ses phrases par  » Nous , les gaullistes  » , etc …etc ….etc …. Pauvre pitre ! Crois-tu que De Gaulle aurait accepté un système politique , l’ Europe de Bruxelles , dans lequel la France abandonne sa souveraineté monétaire ( entre autre ) pour être CONTRAINTE d’ emprunter à des banques PRIVEES et non plus à la Banque de France ???? Pauvre clown !

anonyme

la dictature a déjà commencer il y a bien longtemps , vous ne voulez pas l’admettre , mais pourtant c’est comme ça , alors réagissez Français auriez encore les oreilles bouchés ? êtes vous devenus complétement et subitement aveugle ? voulez-vous abonner notre beaux pays (pour les champs Élysée et leurs chameaux ? cela viendra plus vite que vous le pensez , je déteste cette France maintenant

alesia

je déteste cette soi_ disant france qui n en est plus.MAIS JE PARAGRAPHE POUR SAVOIR, QUI VA SE BATTRE POUR ELLE, LA LAME DE NOTRE ADVERSAIRE EN VAUT DEUX,JE SUIS L ESPRIT ET LA VIE DE NOS ANCETRES;puisses la vie en désespoir de cause opérée.et que toutes nos valeurs soient dans le combat.ET QUE JAMAIS NOS VERTUES NE SUCCOMBES.POURVUE QUE LA VERTUE SOIT NOTRE COMBAT.je me rappele d ou je viens, et jamais, je ne l oublierai.JAMAIS JE NE TRAHIRAI POURQUOI JE FUS. JE FUS L ANCESTRE DE MON PEUPLE QUI SE BATTIT, SOUS LE JOUG DE LA TYRANNIE. PEUPLE DE D EUROPE LEVE TOI;

Nemesis

La discrimination contre le FN qui représente plus de11 millions d’électeurs il y en a marre. C’est tout simplement leur profond désir de manquer la part du gâteau-caviar (argent et avantages) que leur sert la France pendant 5 ans et plus.

Versaline

« Les électeurs sauront-ils déjouer à temps ce piège qui leur est tendu » dites-vous… et bien lorsqu’on lit tous les commentaires de soi-disant patriotes qui déversent leur fiel sur le Front National, je suis presque sûre que les cocus seront bien plus nombreux qu’on le pense, en s’abstenant ou en mettant un bulletin blanc. Il faudrait qu’ils puissent réfléchir sereinement et cela n’est pas donné à tout le monde, car ces électeurs aigris agissent essentiellement sur l’émotionnel. Veut-on une opposition franche face au gloubi-glouba EM (socialos, LR, UDI et Cie) ou bien laisser à Macron le chèque en blanc où il aura tous les pouvoirs ? Laisseront-ils les querelles d’égos et les petites divergences de côté, pour un vote patriote et responsable ! Je suis dubitative…

liliane

si Macron obtient la majorité à l’assemblée , ce sera une dictature donc il pourra faire voter ses lois antidémoccratiques

daniel champy

MACRON est un franc macon,il appartiend aux loges fraternite verte et atlantis ale theia, hollande aussi est un franc mac,comme jean vincent place la plupart des ministres de hollande etait franc macon,comme se sont eux qui ont creer la laicite,qui ont fait guillotiner louis 16 avec l’aide du traite philippe d’orleans,fondateur du grand orient,ses mais etait camille desmoulins lui aussi fran mac,c’est du palais royal que desmoulins lance l’appel a l’insurection le 12 juillet 1789,allez sur interner vous aurez tout les noms des franc mac,ils sont partout dans le pouvoir,ce sont eux qui gouverne la france

ruello

votez asselineau ,le fn c’est mort et c’etait l’idiot utile du systeme ,marion maréchal l’a bien compris !

Eric S.

Je suis d’accord .

Wika

Mort ou pas mort, presque 11 millions d’électeurs ont voté FN et ces basses manœuvres montrent le mépris de ces politicards pourris envers 50 % des électeurs sachant que Macron n’a été élu dans l’absolu avec 44% des voix
Et on appelle cela de la démocratie

Chantal

vous croyez vraiment en ce traite pro-immigration ??

source Wikipédia : Positionnement face à l’extrême droite et au Front national

François Asselineau accuse également le FN d’être « un agent du système car il a pestiféré l’idée d’une sortie de l’Union européenne en l’assimilant à un discours extrémiste, anti-arabe et anti-immigrés
Alliances politiques : voire de recruter des militants du Front de gauche, d’Égalité et Réconciliation (SORAL), du Parti ouvrier indépendant, du Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP), de Solidarité et progrès

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Asselineau