Ils sont la mort, nous sommes la vie, ils sont la barbarie, nous sommes la civilisation

EGORGEMENT FOLEY

Ils ont le virus létal de l’islam dont nous sommes immunisés,

Ils ont la violence et nous avons la non-violence,

Ils ont le sang qui abreuve leur sol et nous avons l’eau qui irrigue le nôtre,

Ils ont la barbarie et nous avons la civilisation,

Ils ont l’aversion de la vie et nous avons l’amour de la vie,

Ils ont les horreurs comme objets de fascination et nous avons les merveilles qui nous enchantent,

Ils ont les boucheries où ils égorgent les humains et nous avons les hôpitaux pour soigner les malades,

Ils ont l’oisiveté qui remplit leur quotidien et nous avons le travail qui remplit le nôtre,

Ils ont l’ignorance dont ils ont fait leur religion et nous avons les sciences dont nous avons fait la nôtre,

Ils ont la haine comme mode de vie en société et nous avons l’amour comme moteur de la vie,

Ils ont le dégoût d’eux-mêmes et nous avons le respect de soi,

Ils ont l’odeur des cadavres en décomposition et nous avons le parfum de la vie qui nous envoûte,

Ils ont les charognards qui écument leurs cités et nous avons les oiseaux qui  les égayent par leurs chants,

Ils ont l’intolérance et nous avons le bien-vivre ensemble,

Ils ont le fanatisme et nous avons le respect du droit à la différence,

Ils ont des charlatans autoproclamés savants qui les privent de lumière et nous avons des savants qui éclairent l’humanité ,

Ils ont les terroristes qui répandent la mort et nous avons les humanitaires qui viennent en aide à l’humanité en souffrance,

Ils ont les putes d’Allah et nous avons soeur Emmanuelle et Mère Térésa,

Ils ont les bagnes pour enfermer leurs femmes et nous avons les bancs des écoles pour libérer les nôtres,

Ils ont les pénuries en tous genres et nous pourvoyons à leurs besoins,

Ils ont le désert et les paysages lunaires et nous avons la nature luxuriante,

Ils ont la sécheresse et nous avons l’eau en abondance,

Ils ont fait de leur vie un requiem à la mort et nous avons fait de la nôtre un hymne à la joie,

Ils ont fait de leurs cités des tombes à ciel ouvert et nous avons fait des nôtres des cités toute en couleur pour le bonheur des hommes,

Ils ont la misère et nous avons la prospérité,

Ils ont créé les conditions d’aliénation mentale et d’asservissement et nous avons donné à l’homme les moyens de son épanouissement,

Ils ont fait de la religion le coeur de la vie et nous avons fait de la raison humaine son moteur-propulseur,

Ils ont fait de l’archaïsme et de l’immobilisme comme essences de la vie et nous avons fait du progrès humain la force de la vie,

Ils ont préféré se projeter dans la vie dans l’au-delà et nous préférons la vie ici-bas,

Ils ont dénié à l’homme ses droits et nous lui avons donné tous ses droits,

Ils ont la pédophilie et nous avons les lois pour protéger les droits de nos enfants,

Ils ont l’injustice comme précepte religieux sous prétexte que leur dieu l’a décidé ainsi et nous avons la justice égale pour tous,

Ils ont le despotisme et nous avons la démocratie,

Ils ont la nécrophilie et nous avons le respect de l’intimité du corps de nos défunts,

Ils ont le racisme et la dhimmitude et nous avons le droit à l’égalité entre les hommes indépendamment de leurs croyances et leurs origines,

Ils ont l’antisémitisme comme dogme religieux et nous avons les lois qui protègent les juifs contre les attaques scélérates visant leur intégrité physique et morale,

Ils ont le complexe de supériorité  et nous avons l’humilité de ne pas nous prendre pour le nombril du monde,

Ils ont la prétention de soumettre le monde à leur foi et nous avons la preuve que leur foi est indigne du monde de la jungle,

Ils ont fait du retour au passé  un voile épais sur leur avenir et nous avons levé ce voile pour faire du présent un phare pour l’avenir,

Enfin ils ont tout ce que l’humanité comporte comme tares et vilenies.  L’abominable Allah, le djihad crime contre l’humanité, Un gourou-manipulateur prénommé Mahomet qui les fait fantasmer sur une rivière de vin de piquette coulant à flot et l’érection éternelle. Ils y croient dur comme fer au point qu’ils font de leur vie l’enfer sur terre et la nôtre aussi.

Salem Ben Ammar

image_pdf
0
0