1

Ils sont les derniers de la classe et ils veulent une humanité à leur image

Ils ont le plus divin des divins qui peut te changer un musulman en mécréant s’il le voulait, capable de toutes les prouesses les plus abracadabrantesques,
– le prophète le plus proche du cœur d’Allah, un autre lui-même, à se demander si les deux n’en font qu’un avec la primauté à Mahomet,  pour qui il a créé tout l’univers et devant qui il se prosterne lui-même, les djinns et tous les prophètes d’Adam à Jésus en passant par Moïse, Noé et Abraham, tous à genoux à faire le mouton, front collé au sol reproduit sur une fresque murale de Mamadange au musée des Arts mythohistoriques de la Mecque,
– la plus authentique et parfaite des religions comme jamais un dieu n’aurait pu imaginer, élaborer et mettre en musique, le summum des œuvres fantasmagoriques divinement divines, sous le charme de laquelle seraient tombés les plus grands génies humains, sauf ma concierge qui n’a pas cru à cette histoire d’eau douce dans la mer qui n’a rien de miraculeux pour elle qui aurait fait du Commandant Cousteau un musulman malgré lui. Il y a 3 000 ans, les Phéniciens en Syrie utilisaient déjà un système de cloche en bronze avec un tuyau en cuir pour récupérer l’eau douce sous-marine « , explique Paul Henry Roux

http://www.afrik.com/article4548.html

– le plus grand traité des sciences des ailes de mouche, à l’origine de toutes les âneries depuis que le monde est monde, et dont la seule lecture fait d’une mule un crack de course et d’un hurluberlu saoudien un prix Nobel de la connerie humaine,
– la plus intelligente communauté qui ait inondé par son immense ignorance sacrée le monde visible et invisible depuis ses origines et bien avant car Mahomet était un avatar avant de venir prendre les affaires messianiques en main,
-Mais non contents de truster tous les honneurs, ils aimeraient les partager avec tous les incrédules pour que tout le monde carbure à l’énergie destructrice de l’islam comme en Somalie et dans tous les pays dilués dans le bain acide d’Allah.

Salem Ben Ammar