1

Ils transforment les rues de nos villes et villages en coupe-gorge

Laurent Fabius

Laurent Fabius a été nommé par François Hollande président du Conseil constitutionnel. Il serait le « parrain » de la Seine-Maritime et protecteur du couple Nicolas Rouly et Mélanie Boulanger. Il est également l’homme du sang contaminé qui a rendu possible les injections des « va x ins » tueurs de Pfizer & Co.. Son fils, Victor Fabius, est un dirigeant de McKinsey France qui « conseille » Emmanuel Macron en matière de « va xi nation » anti « C-19 » en échange de centaines de millions d’euros.

   Sang contaminé, « va x ins » tueurs de Pfizer & Co. et cocaïne…

François Hollande

François Hollande est surnommé à Manille le « Tueur d’enfants ». Il s’était fait le représentant de commerce du « va x in » contre la dengue de Sanofi-Pasteur (en échange de combien ?) qui a causé la mort de centaines d’enfants aux Philippines.

   « TRAFIC DE DROGUES À CANTELEU : COMMENT LE DOSSIER A PRIS UNE TOURNURE POLITIQUE »

   Une affaire qui devrait défrayer la chronique du matin au soir et faire la Une de toutes les télés et radios ; enfin, si nous vivions dans une République et si les médias d’État ou subventionnés ne se contentaient pas de diffuser la propagande étatique et si les « journalistes » ne se contentaient pas d’être les gentils caniches des politiciens professionnels (la soupe doit être bonne).

   On doit les révélations qui impliquent des politiciens macronistes proches de Laurent Fabius au journal normand Le Poulpe, qui se présente comme étant « un journal d’investigation sur internet consacré à la Normandie et ses principales villes ».

   Le Poulpe révèle les dessous d’une affaire où le maire d’une ville normande, Canteleu (près de 15 000 habitants), et son premier adjoint, se font les protecteurs et les informateurs (pour le moins) des caïds qui tiennent le trafic de drogue sur la ville et dont les bénéfices ont été évalués par la police à 10 millions d’euros en 10 ans.

   De dignes représentants de la « pourriture étatique française » (pour paraphraser William Shakespeare) qui protègent et informent les caïds à la tête du trafic de drogue sur la ville (en échange de combien ?)

   « À la suite de nos premières révélations sur l’affaire, Le Poulpe a pu consulter des éléments de l’enquête qui reconstituent l’enchaînement des faits ayant conduit à la mise en cause de la maire de Canteleu et de son adjoint. En filigrane, ces documents révèlent l’influence du réseau criminel sur le monde politique local. » précise le journal dans son édition du 24 mai 2022.

   Mélanie Boulanger, maire PS de Canteleu, épouse de Nicolas Rouly, édile PS du Grand-Quevilly (fief de Laurent Fabius, surnommé le vampire du Conseil constitutionnel en référence à l’affaire du sang contaminé dont il est sorti miraculeusement blanchi) du temps de sa splendeur au Conseil général de Seine-Maritime.

Mélanie Boulanger

Maire PS (macroniste) de Canteleu, épouse de Nicolas Rouly a mis sa ville au service des narcotrafiquants ?

Nicolas Rouly

Ce très proche de Laurent Fabius a ouvert la porte de leur domicile aux policiers.

   Des écoutes téléphoniques révéleraient que Mélanie Boulanger aurait « balancé » le nom de celui qui a dénoncé à la police (et dont on ne donne pas cher de sa peau) les caïds à la tête du trafic de drogue de sa ville.

   « Le véhicule de l’adjoint sur un deal de coke »

   « À l’occasion de cette saisie de drogue et d’argent liquide, les policiers se rendent compte qu’un véhicule lié aux deux personnes interpellées est immatriculé au nom de la société Show Kebab, une sandwicherie située à Canteleu en Seine-Maritime. Le commerce est propriété d’un certain Hasbi Colak, adjoint au maire au développement économique de la commune (…) Son restaurant demeure par ailleurs « un lieu privilégié » pour l’ensemble des membres du réseau criminel » révèle Le Poulpe.

Hasbi Colak

Adjoint de Mélanie Boulanger et Officier de liaison entre elle et les caïds à la tête du trafic de stupéfiants sur la ville (« Lors de sa garde à vue, Mélanie Boulanger présentera son adjoint comme l’intermédiaire entre elle et les trafiquants qui souhaitaient lui passer des messages »).

   Dans un message à son adjoint, « La maire invite les trafiquants à changer de secteur pour continuer leur commerce « à la tour du fond » ».

   À ce sujet, un policier précisera sur interrogatoire : « La tour du fond, c’est-à-dire la tour Boieldieu qu’elle évoque n’était pas dans le champ de vision de la caméra dont la pose était envisagée. Elle est tout simplement en train d’indiquer l’endroit où les vendeurs de produits stupéfiants peuvent se mettre pour être tranquilles. »

   Mélanie Boulanger et Hasbi Colak sont mis en examen pour « complicité, transport, acquisition, détention, offre ou cession non autorisée de stupéfiants ».

   Ils sont placés sous contrôle judiciaire et peuvent continuer à administrer, si admirablement, leur ville.

   C’était en 2004, à Saint-Ouen (93) le fils de la maire, alors âgé de 16 ans, arrêté et écroué pour un trafic de 40 kg de cannabis.

Jacqueline Rouillon Dambreville (PCF)

Son fils fut arrêté pour un trafic de 40 kg de cannabis, François Hollande lui décernera la Légion d’honneur alors qu’elle était maire de Saint-Ouen (93)

   En 2020, toujours à Saint-Ouen, c’est un dénommé Sofiane Mjaiber qui est abattu d’une balle dans le thorax. Militant du PCF, il aurait été « le chef du réseau local du trafic de drogue ».

   En 2022, encore à Saint-Ouen (93) Zakaria Zigh jeune élu (PS) de Saint-Ouen a dû démissionner du conseil municipal ; en deux jours, il a été interpellé deux fois (la première fois parce qu’il roulait sur un scooter volé et la seconde fois, car il se roulait un joint à Paris).

   On se demande à Libre Consentement Éclairé, s’il n’y aurait qu’à Canteleu ou à Saint-Ouen que des mondialistes et socialistes, de droite ou de gauche, mais à la mode Macron, adeptes des « va x ins » tueurs de Pfizer & Co. (pour les autres) sont les « protecteurs » (pour le moins) des truands à la tête du trafic de cocaïne et autres stupéfiants qui gangrène leur ville et détruit des vies…

    Ils nous font la morale toute la journée…

   Les politiciens professionnels et leurs loufiats qui se disent entre eux « journalistes », nous font la morale toute la journée. Ils nous expliquent comment nous devons vivre pour sauver l’humanité (faites-vous injecter les « va x ins » tueurs de Pfizer & Co.) et la planète (renoncez à tout bien matériel, ne vous chauffez pas, mettez-vous au vélo). C’est le fameux « vous n’aurez rien, mais vous serez heureux » (surtout si vous fumez du cannabis ou si vous sniffez de la cocaïne) du nazi Klaus Schwab.

   Ils nous font la morale à longueur de journée alors qu’ils n’en ont aucune et qu’ils détruisent des vies.

   Les politiciens professionnels nous appauvrissent en permanence, ils transforment les rues de nos villes en coupe-gorge alors qu’ils vivent, pour les plus en vue, dans le luxe et l’opulence en étant protégés par des gardes du corps et des fonctionnaires éborgneurs.

   Ne faudrait-il pas que tout cela change, radicalement ?

   Pierre Lefevre

   Libre Consentement Éclairé